5 erreurs qui ont fait de mon site de vente un (énorme) échec

Temps de lecture estimé : 5 Min, 6 Sec.

Tu en as marre d’essayer de vendre tes créations artisanales sur des marketplaces ?

L’expérience ALM t’a refroidie ?

Toi aussi, tu aimerais avoir ton propre site pour vendre tes créations ?

Mais tu ne sais pas comment faire ? Tu as peur du temps que ça va prendre ?

À l’époque où je lançais la Dame de Lys, en 2009, j’avais dû apprendre à coder pour faire mon premier site, car je n’avais pas les moyens de payer quelqu’un.

Surtout qu’à l’époque, WordPress et Prestashop en étaient à leurs balbutiements, donc un site coûtait beaucoup plus cher que maintenant !

Puis, j’ai découvert WordPress, et après La Dame de Lys, et avant les Pies Bavardes, j’avais une entreprise de création de e-commerces pour des artisans ou des collectionneurs.

J’adorais le côté créatif de ce travail, mais, les Pies Bavardes prenant de l’ampleur très vite (à mon plus grand bonheur), j’ai délaissé cette activité pour me consacrer exclusivement au blog.

Cependant, j’ai écrit très peu d’articles sur WordPress, Prestashop ou la créa web, car ce sont des sujets vastes. Très vastes.

J’ai préféré écrire sur la comm’ et le marketing, car ça me semblait plus urgent comme thèmes à aborder avec toi. Je ne regrette pas du tout mon choix, mais c’est vrai que ce type de contenu manque sur le blog.

Du coup, j’ai une bonne nouvelle pour toi !

Cédric, du site Artisans 2.0, a vécu aussi l’expérience de créer son propre site.

Du coup, il nous propose ici un article qui récapitule les erreurs qu’il a faites pour vendre ses créations en ligne. Ça te permettra d’y voir plus clair dans tes choix pour créer ton site de vente en ligne pour tes créations artisanales.

À la fin de l’article, il te proposera d’aller plus loin pour partager son expérience avec toi si ça t’intéresse 👍

Alors je lui confie le clavier pour te raconter ce que tu ne dois surtout pas faire pour vendre tes créations artisanales en ligne 😘

C’est parti !

 

 

Il y a quelques années, je ne connaissais rien à l’informatique. Je me suis toujours vu comme quelqu’un de très manuel, mais je dois avouer que j’étais terriblement mauvais dès que mes doigts touchaient le clavier d’un ordinateur. Je savais ce qu’était Windows, je savais faire du traitement de texte et surfer sur internet : voilà qui résume bien mes compétences de l’époque.

Lorsque j’ai voulu vendre mes créations en ligne, j’étais donc loin, très loin d’être un dieu de l’informatique. J’avais peur que cela me freine pour avancer efficacement. Je me suis dit : “Est-ce que je vais réussir à installer un site de vente et le gérer techniquement ?”

Je n’avais aucune idée de la façon dont il fallait s’y prendre pour installer et configurer un site classique, donc pour moi, créer un site de vente en ligne, c’était comme aller sur Mars : un objectif super cool et attrayant… mais impossible à faire avec mes connaissances de l’époque.

 

 

Première erreur : se jeter sur le premier prestataire venu

 

J’ai payé 2350€ pour faire un site qui ne m’a permis de faire aucune vente ! Pas même quelques centimes d’euros… Je retombe de temps en temps sur la facture et je ris jaune…

Je m’en veux tellement d’avoir fait cette erreur. Cet argent, j’aurais pu l’investir autrement, dans du matériel ou dans de la matière première par exemple.

Attention, je ne dis pas que passer par un prestataire n’est pas une bonne solution. Au contraire, je te conseille de le faire si tu en as les moyens. Ce sont des professionnels qui pourront te guider, te conseiller et t’éviter de faire de mauvais choix. Je te conseille aussi, pour travailler efficacement avec un prestataire, d’élaborer un cahier des charges complet qui définit très précisément ce que tu souhaites.

Mel : Tout à fait Cédric, d’ailleurs les Pies Bavardes ont une super partenaire pour créer ton site internet. C’est Lois qui a fait le blog actuel des Pies Bavardes (avant je faisais tout moi-même, mais je n’ai plus le temps de passer 1 mois sur mon site 😂😂😂). Tu la trouveras dans les bons plans partenaires ici : CLIC.

Sache toutefois qu’il est possible de réaliser, par toi-même, un site pro et efficace sans dépenser des sommes folles.

Attention : si tu ne vends QUE sur les marketplaces, tu es dépendante de ce type de plateforme. Si, comme pour ALM, elles ferment du jour au lendemain, tu n’as aucun point de chute…

Commence sur une marketplace, mais crée par la suite ton propre site internet 😉

 

Source giphy.com

 

 

Deuxième grosse erreur : la solution gratuite, tu choisiras… ou pas !

 

J’ai décidé de ne plus me faire “avoir”. Après avoir déboursé 2350€ pour un site qui m’a été inutile, j’ai décidé de partir sur une solution gratuite.

Après quelques recherches, je découvre un site qui me permet d’héberger mon site web gratuitement. Enfin, je dis “gratuitement”, mais il y a quand même une contrepartie. En effet, je dois mettre à leur disposition deux gros encarts de pub sur toutes les pages de mon site. Une en haut, et une sur le côté droit.

Je suis sceptique mais je me lance quand même. Je remarque qu’au-delà du fait que la publicité est extrêmement gênante (pour ne pas dire ch***te) pour les visiteurs, ceux-ci se voient confrontés à de la pub pour des produits qui concurrencent les miens : le comble !

Je t’explique assez rapidement. Google connait ton historique de recherche et t’envoie de la pub ciblée sur des sites avec des encarts publicitaires Google. Ce qui fait que tu peux avoir de la publicité sur des bijoux artisanaux alors que tu es sur le site d’une créatrice de bijoux…

Bref, j’ai encore changé de solution pour mon site internet.

 

 

Troisième grosse erreur : une bonne solution… mais pas pour les sites marchands

 

Je suis passé par un outil du type Wix pour créer mon site. Je n’ai rien contre ce type d’outil, bien au contraire, je trouve que c’est une bonne chose de mettre la création de site internet à la portée des débutants.

Cependant, je me suis rendu compte que ce n’était pas forcément adapté à mon projet. En effet, je me suis vite senti limité en terme d’outils pour développer efficacement mes ventes.

Avec le temps, j’ai commencé à développer un certaine expertise dans la création de site de vente et je devenais assez exigeant aux vues de mes précédents échecs.

Le fait de disposer de très peu de solutions de paiement, de ne pas avoir d’outils automatisés pour récupérer les paniers abandonnés, de ne pas avoir d’outils de fidélisation clients, etc. était rédhibitoire. J’ai donc également abandonné cette solution.

J’ai fini par utiliser WordPress (c’est d’ailleurs encore aujourd’hui l’outil que je recommande et que j’utilise) parce qu’il offre une gamme complète d’outils indispensables pour tous les créateurs de sites de vente. Cependant, l’utilisation de WordPress m’a conduit à faire ma 4ème grosse erreur.

 

Source : giphy.com

 

 

Quatrième grosse erreur : le temps c’est de l’argent !!!

 

J’ai perdu un temps fou à essayer d’apprendre seul comment fonctionnait l’outil WordPress. Comment le configurer, comment l’utiliser, comme l’optimiser.

Internet, c’est fabuleux, on y trouve TOUT et cela quel que soit le sujet. Tu peux donc trouver beaucoup d’informations (articles, vidéos, tutos, etc.) sur WordPress.

Toutefois, tu auras besoin que celles-ci soient fiables et à jour. Ce qui n’est pas le cas pour au moins 50% de ce qu’on trouve sur le web. En effet, il y a une chance sur deux pour que l’information ne soit pas bonne. Il faudra donc faire le tri entre ce qui est erroné, ce qui n’est plus d’actualité, etc.😖

Tu n’imagines même pas le temps que j’ai perdu à chercher des informations en tout genre sur des thèmes, des plugins, le référencement mais aussi sur tout ce qui contribue à assurer la sécurité d’un site web marchand.

Si tu ne le fais pas, cela peut te conduire à créer un site non sécurisé, vulnérable au piratage informatique. Encore une fois, j’en sais quelque chose, tous mes sites (sans exception) ont subi des tentatives de piratage.

Tu ne peux pas te permettre de créer un site qui s’avérera être une véritable passoire pour les hackeurs, surtout si tu héberges des données clients et si tu utilises le paiement en ligne.

 

 

Cinquième grosse erreur : le syndrome de l’artisan

 

Le syndrome de l’artisan n’existe pas vraiment, c’est un concept que j’ai inventé pour expliquer le fait que les artisans et créateurs ont souvent l’obsession de vouloir tout réaliser eux-mêmes sans aide ni intervention extérieure.

Je le connais bien parce ce que je souffrais de ce syndrome. On est submergé par un nombre incroyable de tâches, mais on s’obstine à vouloir tout faire…

Ce qui explique le fait que j’ai travaillé seul plus de 400 heures (3 mois non stop) pour créer (sans aucune aide, ni conseil) mon site de vente. J’étais prêt à accueillir une foule de visiteurs qui allaient se battre pour acheter mes produits. Cependant, tout ne s’est pas passé comme prévu…

J’ai réalisé la somme incroyable de 78,57 euros de CA pour 3 ventes… en 6 mois.

En effet, je m’étais concentré sur la conception de mon site mais je n’avais pas fait ce qu’il fallait pour attirer les visiteurs dessus. Or, pas de visites = pas de ventes, et cela, même si tu as le plus beau site internet du monde. Je veux donc t’éviter de faire cette erreur qui m’a été fatale puisque j’ai fermé boutique.

 

Source : tenor.com

 

 

Conclusion de Cédric

 

Beaucoup de sites de vente sont créés sans formation préalable, sans réflexion préalable, ou sans demander de conseils à des pros. C’est le syndrome de l’artisan/créateur “seul dans son coin”, qui (volontairement ou non), essaie de tout faire seul sans aide. Forcément, il échoue…

Je le sais, parce que j’en ai fait partie.

Pourtant, créer un site optimisé pour la vente en ligne reste le moyen le plus rapide et le plus efficace pour développer ton activité créative.

Tu peux créer ton site seul, il faudra juste accepter que cela te demandera énormément de temps. Seulement, il faut également savoir que plus tu tardes à te lancer, plus tes concurrents prendront de l’avance. En effet, ceux qui démarrent maintenant et deviennent n°1 seront difficiles à déloger.

Pour résumer, tout comme toi, je savais que je voulais réussir, mais je ne savais absolument pas comment y arriver, je n’avais pas de méthode et je ne savais pas quelles étaient les étapes nécessaires.

Tu dois trouver un mentor, un guide qui est déjà passé par là. Quelqu’un qui connaît sur le bout des ongles les problèmes qu’engendrent la création et l’optimisation d’un site pour la vente en ligne. Quelqu’un qui t’accompagne, qui te dit précisément ce que tu dois faire et comment tu dois le faire pour obtenir des résultats concrets et rapide. En bref, quelqu’un qui te sert de GPS pour que tu restes sur la bonne voie et que tu atteignes ta destination sans encombre.

Si tu souhaites que je t’accompagne dans ton projet de création de e-commerce, je t’invite à cliquer ici

Dernier

Apres

6 Commentaires

  1. Allison Cohade

    Coucou Cédric et Mélanie, merci pour cet article au combien vrai. Voici un petit retour sur mon expérience avec mon site internet créé avec WordPress. N’ayant pas le budget pour prendre un prestataire, j’ai décidé de créer mon site seule. N’y connaissant strictement rien en informatique (comme toi Cédric à tes débuts) j’ai décidé de me former, j’ai pris une formation sur Empara (Créer son site internet avec WordPress). J’ai donc suivi pas à pas cette formation pour créer mon site. Au total il m’a fallu 5 mois entre la compréhension de la formation et la réalisation du site. Je pense que j’aurai pu faire plus vite mais j’ai eu des soucis avec mon 1er hébergeur qui ne fonctionnait absolument pas (chaque page mettait plus d’1 min à charger, c’était l’enfer pour travailler) j’ai donc changer d’hébergeur. Puis on rencontre forcément des soucis qui ne sont pas détaillés dans la formation donc Allisonon doite se dépatouiller tout seul pour les régler. Bref, j’étais quand même super fière de moi car en octobre 2018, je mettais mon site sur la toile. Le soucis, que j’ai d’ailleurs toujours actuellement, c’est la veille du site et le remplir régulièrement avec mes produits. Je ne sais pas si c’est moi qui suis lente mais mettre 1 produit sur mon site me prend environ 1H et ça me décourage vraiment. J’ai eu ma 1ère vente la semaine dernière, avec des compliments sur mon site (sa rapidité, son esthétisme, la qualité de mes photos, l’utilisation de Paypal) mais 1 vente en 8 mois c’est trop peu. Il est clair que je ne sais pas faire la promotion de mon site, mettre le lien aux endroits stratégiques…Et vu qu’il est à moitié rempli, ça n’aide pas. Si vous avez des conseils je suis preneuse. Merci.

    Réponse
  2. CHARRIER Nadia

    Le syndrome de l’artisan c’est tout moi!!! J’en suis à 87€ en 2 mois mdr :’) je me reconnais tout à fait! On a quand même la fierté d’avoir réussi tout seul un peu ^^

    Réponse
  3. Fanny Bonenfant

    Merci Cédric et Mélanie pour l’article.Venant d’une formation de web developer, je na’i pas vraiment eu de mal à monter mes sites internet (un pour le blog et boutique et l’autre pour les pro). Même si j’ai fait plusieurs refontes, aujourd’hui il me convient.Toutefois, comme Allison, j’ai un soucis sur les ventes, j’en réalise pas assez par mois et j’aimerais vraiment faire mieux. Donc les conseils dans ce sens, je suis également preneuse. ;)Merci et à bientôt

    Réponse
  4. Lucie

    Merci pour l’article, Ouf j’en ai évité 4 sur 5. J’ai le syndrome de l’artisan 😉 Je suis en train de créer mon site sur Word press et forcément je tâtonne sur les réglages. Ça m’énerve de passer 2h à comprendre comment placer une photo sur la colonne d’à coté de mon teste au lieu de derrière (expérience du jour, toujours pas réussi d’ailleurs grrr). Mais pour l’instant je n’y ai réellement passé que 2 jours, j’ai préféré d’abord m’occuper de ma ligne graphique et de ma page facebook. Si mon ordi passe par la fenêtre je ferai peut etre appel à toi Cédric 😉

    Réponse
  5. David

    C’est hélas un souci rencontré par beaucoup d’entrepreneur.Il faut soit-ce formé, YouTube ou blog ou trouver un prestataire fiable et peu onéreux si le budget est un peu court.Le combo WordPress+Woocommerce est bien, car flexible sinon Shopify est pas mal, car très clé en main, mais on est plus limité et c’est en abonnement.

    Réponse
  6. le monde en cy

    bonjour je n’ai pas le syndrome de l’artisan, j’aimerais au contraire qu’on m’aide…ce serait plutôt le syndrome du porte monnaie vide…

    Réponse

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ut elit. dolor. Lorem elementum odio

Pin It on Pinterest

Share This