Si tu fais ça, arrête tout de suite de créer !

Temps de lecture estimé : 6 Min, 47 Sec.

Aujourd’hui, je t’écris un article un peu coup de gueule… Bon ok, un peu beaucoup en fait 😂

Plus j’avance avec le blog (merci beaucoup pour ta fidélité et tes mots d’amour 💜 ), plus j’en entends des vertes et des pas mûres. Que se soit en lisant des mails de créatrices qui m’écrivent, ou via des témoignages d’autres créatrices qui se confient à moi.

Je pense qu’il est temps de faire une mise au point un “peu pas très beaucoup” agréable sur le métier de créateur. Car certains et certaines font VRAIMENT n’importe quoi en terme de création ou d’entrepreneuriat et rendent notre avenir dans l’artisanat et les métiers d’art encore plus difficile qu’il ne l’est déjà 👎

Déjà qu’on a pas (ou si peu) de reconnaissance au niveau de l’administration française, si même dans “notre camp” ça fout la merde, on est pas sorti de l’auberge, moi jte l’dis !

Si tu te reconnais dans les erreurs de cet article, ce n’est pas grave si c’est parce que tu débutes, que tu manques d’infos et d’expérience pour avancer en faisant bien les choses. Tu es là pour faire évoluer ton projet ou entreprise créative et devenir un véritable chef d’entreprise qui déchiiiiiiire  !

Mais, si tu fais n’importe quoi sciemment, sans aucune considération pour tes “collègues” artisans, arrête tout de suite de créer !

Sérieusement.

 

 

arrête de créer tout de suite !

Crédit photo : Eva photography

 

 

 

Arrête de faire les même prix que les grandes enseignes

 

C’est le truc que me rend dingue puissance 1000 🤯

Les créatrices et créateurs qui font des prix rikikis et qui tirent le marché de la création artisanale vers le bas.

Soit pour “commencer et me faire connaître” soit “parce que sinon personne n’achète”.

Ces deux excuses sont totalement fausses et dénuées de sens !

L’enquête (Ifop pour Atol) effectuée en 2013 nous indique que 77% des Français sont prêts à payer plus cher pour acheter français !

 

 

Pour “commencer et me faire connaître”

 

Déjà d’un point de vue stratégique, c’est complètement nul !

En faisant des prix rikikis, tu attires une clientèle qui n’aura pas les moyens de te suivre quand tu augmenteras tes prix. Puisque ton but est d’augmenter tes prix quand tu seras plus connue si j’ai bien compris.

Du coup, tu seras coincée.

Soit tu devras restée dans les petits prix pour garder ta clientèle et tu galéreras toute ta vie, enfin le peu de temps que tiendra ton projet mal ficelé.

Soit, tu augmenteras tes prix mais tu devras te refaire toute ta clientèle et tu partiras quand même de zéro.

Dès le début de ton activité, il faut que tu proposes tes créations aux bons prix pour attirer ta clientèle cible et la fidéliser. Ce n’est que comme ça que ton business évoluera.

Tu veux vendre moins cher pour attirer des clients quand tu te lances ?

Ok, propose une offre de lancement alors !

Mais pas n’importe quoi ! Une promotion qui te sera utile. Par exemple, pendant 1 mois tu offres un pourcentage de réduction contre l’inscription de ton client sur ton site. Comme ça, tu auras son adresse mail pour communiquer. Tu peux proposer ta promotion genre “Découvrez la marque GinetleFinetle et obtenez 20% de remise sur votre première commande en vous inscrivant ici !”.

Offre une promotion de parrainage, genre “Faites venir vos copines sur le site de Ginetle Finetle pour leur faire découvrir cette nouvelle marque et gagner une remise pour chacune d’entre elles qui achètera une création”.

Tu récupères des adresses mails. Tu te fais un fichier client. Tu attires ta clientèle cible avec un prix un peu moins cher. Ta clientèle cible aura une bonne idée de la valeur de tes créations puisque le bon prix sera affiché dès le début à côté du prix remisé.

CA c’est efficace !

Ça c’est de la stratégie 😘

 

Photo de Maarten van den Heuvel sur Unsplash

 

 

“Parce que sinon personne n’achète”

 

Les petits prix ne font pas plus vendre ! Car qui dit “petits prix”, dit produits de mauvaise qualité dans la tête de tes clients.

En plus, ça rend l’avenir de la création artisanale encore plus difficile pour celles et ceux qui font des prix correctes !

En général, j’ai remarqué que si tu ne fais les bons prix dès le début, c’est parce tu ne connais pas le marché de la bijouterie fantaisie artisanale. C’est à dire que tu ne sais pas ce qu’il se passe dans le monde de la bijouterie fantaisie artisanale, ce qui le compose, ceux qui le consomment etc.

Avant de se lancer dans ton projet, il fallait faire une étude de marché. Tu en aurais alors connu les segmentations  (bas de gamme, haut de gamme, moyenne gamme) ainsi que leurs prix moyens pour te positionner en fonction de ce que tu crées. Tu aurais su qui achète quoi (catégories socio-professionnelles, revenus moyens de ta clientèle cible etc), à quel prix et qu’elles sont les attentes du marché.

Or pour beaaaaaaaaaaaucoup d’entre vous, n’ont pas fait ce travail de préparation 🤫

Du coup, les grandes enseignes de bijouterie fantaisie sont le seul modèle économique que tu connais et tu te bases sur ça (consciemment ou pas) pour faire tes prix.

Sache que les grandes enseignes de bijouterie fantaisie comme Claire’s, Moa etc, sont des boutiques bas de gamme. Toute leur stratégie de vente est basée sur le prix, ils attirent les clients avec cet argument.

Ces boutiques arrivent à vendre à si bas prix en faisant fabriquer en quantité astronomique (ce qui réduit les coups car ils achètent le stock de matière première à prix de gros et les ouvrières travaillent à la chaîne) des bijoux sans grandes richesses créatives, sans valeur ajoutée et en exploitant des ouvrières sous-payées dans des pays où aucunes lois ne protègent les travailleurs.

Toi, ton argument de vente, c’est la Fabrication Française. L’originalité, la qualité, le glamour, les strass et les paillettes.

Bon, ok, j’abuse…

Ton argument à toi c’est ton savoir-faire, ta valeur ajoutée et l’éthique. Ce qui fait que tu attires une autre clientèle que ces grandes enseignes. Des personnes qui ne sont pas attirées par le prix de tes créations mais par leur provenance, leur histoire, leur originalité et les valeurs qu’elles véhiculent. Car en portant ta création, ton client affirme et partage ces mêmes valeurs. Des personnes prêtent à mettre le prix pour avoir un bijou personnalisé,  un service de proximité, un SAV de choix, des personnes qui ont envie de plus que d’acheter une babiole dans une boutique impersonnelle. Alors pourquoi s’acharner à imiter la stratégie de prix des grandes enseignes ??

 

Photo de A attiré Hays sur Unsplash

 

 

Vendre à bas prix c’est dire à ton client que ton travail est médiocre, que c’est la même daube que dans les boutiques de bijoux fantaisies bas de gamme.

D’autant plus qu’en faisant ça, tu te mets en concurrence directe avec des entreprises qui ont largement plus les moyens que toi de proposer des prix bas et de communiquer. Eux sont là à chaque coin de rue, toi tu n’as qu’une boutique en ligne au mieux.

A bien y réfléchir, je suis désolée de te dire que c’est presque ridicule.

Et ne me dit pas que tu ne sais pas calculer tes prix, j’ai crée un atelier exprès pour ça, tu n’as plus aucune excuse! Si tu veux en savoir plus clique ici.

 

 

Et puis, il y a celles qui se mêlent de ce qui ne les regardent pas !

 

Alors ouais, ces derniers temps, j’en ai appris une bonne en discutant avec des créatrices issues de l’atelier “calculer ses prix pour ne plus se faire plumer (enfin!)” justement 😩

Certaines m’ont raconté qu’avec la formation, elles se rendaient bien compte qu’elles perdaient des sous car leurs prix sont faux, mais qu’elle ne pouvaient pas augmenter leurs tarifs à cause d’autres créatrices qui les critiquaient si elles le faisaient !

😱

😠

🤬

Nan mais sérieusement….

Mais ce quoi se mêlent-elles ? Elles se prennent pour la police des prix ? Elles défendent quoi ? L’intérêt du client ? Non, je ne crois pas non. Si elles font ça c’est uniquement par peur de perdre des clients, c’est tout ! Sauf qu’elles n’ont pas compris que ce n’est pas un prix bas qui garantie le succès d’une entreprise créative ! Si ces créatrices ou créateurs ont décidé de trimer toute leur vie en se sous-payant, c’est leur problème, pas le tiens.

Libère-toi de cette pression puérile car à part nuire à l’évolution de ton projet créatif, ça ne te servira à rien.

Tu vendras peut-être moins, mais là où elles devront faire des efforts monstrueux pour faire 10 ventes pour atteindre 100€ de C.A, toi tu l’auras fait en 2 ventes ! Tu n’auras plus besoin de produire autant de créations qu’avant pour te tirer un revenu et tu pourras donc passer plus de temps à t’occuper de ta comm et à te faire connaître.

Toi, au moins, tu auras compris la nécessite de se respecter, de respecter son travail et celui des autres en faisant de bons prix ! Je dirais même, en pratiquant le prix JUSTE !

Laisse les jaloux et jalouses de côté, de toute façon, tu ne peux pas plaire à tout le monde. Plais à tes clients et à toi-même, c’est le plus important.

 

Photo de Brandi Ibrao sur Unsplash

 

 

Arrête de créer les mêmes babioles que les grandes enseignes !

 

Ça c’est LE truc qui me rend dingue puissant 1000 en 2ème position 😤

Il y a des créateurs et créatrices qui te proposent des babioles qui ressemblent à celles de chez Claire’s et Compagnie. Quelques pauvres breloques chinoises sur 2/3 perles… (J’avais prévenu que c’est un article coup de gueule).

Pourquoi ?

Pour réussir à faire de petits prix et vendre plus ??

Créer (ou plutôt assembler) des babioles pour espérer vendre quelque chose à petits prix n’est pas du travail créatif !  C’est du n’importe quoi !

En tant que créateur, pourquoi te rabaisser à ça ? Où est la valeur de ton travail créatif ?

Tu es un artisan français qui bosse dans un atelier, pas une ouvrière chinoise sous-payée dans une usine de production ! Tu as le devoir de répondre qualitativement à tes clients.

Les créateurs/créatrices qui proposent des produits médiocres à petits prix le font car ils/elles n’ont même pas idée qu’il existe des clients capables d’acheter un bijou fantaisie à plus de 100€ s’il est beau, original et correspond à leurs attentes. Pourquoi ? Parce qu’ils/elles n’ont jamais connu ça, n’ont pas fait d’étude de marché et se basent sur leur propre expérience personnelle d’acheteur.

On en revient au manque de connaissance du marché. Le seul modèle économique qu’ils ou elles ont ce sont les grandes enseignes de bijouterie fantaisie à bas prix.

Si tu me lis, toi le créateur/ créatrices qui fait ça, une question m’interpelle : Pourquoi te mettre en concurrence avec des titans du marché de la bijouterie fantaisie bas de gamme qui sont partout ? J’aimerais que tu m’expliques ce que tu espères retirer de tout ça ? Car de mon point de vue, tu cherches juste à faire du fric par tous les moyens sans regarder autour de toi. Sans respect pour toi ni tes collègues créatrices/créateurs, et ça, comment dire gentillement…Ça me court sur le haricot 😡

L’enquête (Ifop pour Atol) effectuée en 2013 nous indique que :

  • 93% des Français estiment qu’acheter français procure l’assurance que le produit a été fabriqué selon des normes sociales respectueuses des salariés et qu’acheter français est une meilleure garantie de la qualité du produit (respect des normes françaises et européennes).
  • 87% des Français estiment qu’acheter un produit fabriqué en France favorise le respect de l’environnement, notamment en optimisant l’utilisation de transports.
  • 95% des Français estiment qu’acheter français est un acte citoyen permettant de soutenir l’industrie nationale.

 

Crédit photo : Eva photography

Crédit photo : Eva photography

 

 

 

Créer pour tout le monde, ne pas cibler son travail créatif

 

“Je préfère faire de tout comme ça je touche plus de monde et je vends plus”.

AAAAAAAAAAAAAAH 🤬 Combien de fois j’ai déjà entendu cet argument de m**** !

Tu imagines que brasser du monde fait vendre plus ?

NON, NON ET RE-NON !

Pour les grandes enseignes de bijouterie fantaisie générer du trafic de masse est vital et fonctionne, oui.

C’est normal car comme je te l’explique plus haut, leur stratégie de vente est une stratégie basée sur le prix. Du coup, pour faire du bénéfice, ils doivent vendre massivement car ils ne sont souvent bénéficiaires qu’au bout du 1000ème ou 3000ème bijoux vendus par exemple (pour un modèle).

Seulement, attirer du trafic de masse signifie communiquer tout le temps, avoir un budget pub conséquent, faire produire à l’étranger pour proposer des prix dérisoires, proposer des produits médiocres en faisant de tout, pour essayer de toucher tout le monde.

Mais pour toi, créateur français, brasser du monde ne sert à rien. Là où ces grandes enseignes ont besoin de 1000 ventes pour commencer à faire du bénéfice, toi tu n’as besoin que d’1 vente pour te faire une marge de 30 à 50% (si tu calcules bien tes prix). Qui plus est, tu n’as pas les mêmes moyens qu’eux pour te faire connaitre, donc tu perds de l’énergie et du temps pour rien.

Alors qu’en ciblant tes produits pour une certaine catégorie de client, ta clientèle cible, tu sais quoi créer, tu es sûr que ça se vendra, tu sais comment communiquer efficacement (sans te perdre, ni perdre ton client), tu sais où trouver ton client et comment lui parler. Bref, c’est 100% gagnant !

Je ne dirais pas que tu travailleras moins pour gagner plus, car c’est pas ça l’idée. Je dirais surtout, que tu travailleras à ton niveau, sans t’user, pour gagner ta vie.

 

Photo par Timon Studler sur Unsplash

 

Je sais qu’il est très difficile d’être chef d’entreprise et de penser “business” quand on est une créative.

Je sais qu’il n’est pas évident pour beaucoup de vendre au juste prix son travail et son savoir faire. Souvent par manque de confiance en soi. J’étais pareil que toi.

Ce blog est là pour t’apprendre à évoluer dans le bon sens justement et plein de choses très utiles pour toi y débarquent cette année.

Si tu as besoin d’aide pour apprendre à calculer tes prix, j’ai créé une méthode de calcul que je t’apprends via un atelier. Tu as tous les détails ici: https://lespiesbavardes.com/calcul/.

En attendant, respecte-toi, respecte ton travail et respecte les autres en faisant les choses correctement.

Même si tu fais quelques erreurs encore, c’est pas grave tant que l’intention de s’améliorer et le respect y est.

 

EDIT du 15 fevrier 2016 : je dis toujours qu’il n’y a jamais de hasard, encore une fois j’en reçois la preuve. Pour celles et ceux que ça intéressent, voici un excellent documentaire qui montre d’où proviennent les fournitures chinoises. De camps de travail qui sentent le sang et la sueur, des goulags au XXIème siècle… info.arte.tv/fr/pratiquement-tous-les-produits-chinois-bon-marche-proviennent-dun-camp-de-travail.

Dernier

Apres

106 Commentaires

  1. Mathilde

    Merci Mélanie, merci. Ton message devrait apparaitre dans 3 sujets sur 4 du forum d’A Little Market. Je pense d’ailleurs que je vais le citer régulièrement et aiguiller vers ton blog…
    En tant que petite créatrice occasionnelle, cantonnée à mon statut de particulière par manque de temps/d’énergie/d’argent, je suis assez mal placée pour faire la morale à celles et ceux qui usent de tous les moyens possibles pour essayer tant bien que mal (reste à savoir à qui est fait le mal….) de joindre les deux bouts. Je ne peux cependant qu’apprécier ton message et ta vision des choses.

    Réponse
  2. Les créa de Fanny

    Oui un grand merci pour cette mise au point!!
    Perso il m’a fallu du temps et 2 précédentes créations d’entreprise pour comprendre tout ça. Aujourd’hui je prépare mon nouveau projet. Ma troisième tentative de vivre de ma passion et j’ai enfin compris tout ce dont tu expliqués! ! Après les appliquer n’est pas choses évidentes mais comme tu dis au moins j’ai une ligne directrice et je respect mon projet!
    Grâce à tes bons conseils je sens que je suis sur la bonne voie et ça nous donne confiance en nous! Merci

    Réponse
  3. Sandrine

    Je n’aurais pas dit mieux ! Bravo, bravo et bravo encore pour ce coup de gueule… Je ne crée pas de bijoux, je suis couturière (je viens de créer mon entreprise début 2016), mais c’est le même problème aussi dans ce domaine…. Pas plus tard qu’hier, j’ai refusé de baisser mes prix pour la fabrication de petits ensembles bébé (la personne voulait me rémunérer 25 euros pour un ensemble alors que je passe un après-midi à le coudre pour avoir une finition aux petits oignons et que, sans abuser, je lui proposais un tarif à 55 euros l’ensemble).. et je n’ai donc pas eu la commande… Ca m’aurait pourtant fait du bien d’avoir quelques sous mais je ne lâcherai pas, hors de question de brader mon travail….

    Réponse
  4. Anne

    J’adhère complétement ! Voilà un certain nombre de vérités qui méritaient d’être dites et écrites! je pense que lorsque j’ai commencé, je suis tombée dans certains de ces travers, notamment sur la question de prix. aujourd’hui je pense mes prix justes (c’est vrai que le temps aide car on a plus confiance en soi), mais certaines créatrices font des prix tellement bas, que forcément certaines personnes ne comprennent pas pourquoi on vend un peu plus cher… beaucoup de pédagogie ensuite pour expliquer le travail qu’il y a derrière une création !

    Réponse
  5. Créa'Mandine & ses Trop'gnons

    Très bel article même s’il peut paraitre un peu agressif lol ^^ mais moi je l’ai bien pris et j’ai même rigolé parce qu’il m’a rappelé mes débuts ! ^^
    Et depuis que je te lis, et que je suis des formations proposées par ma CMA, j’adhère totalement. J’ai COMPRIS pourquoi il est important de ne pas vendre comme une chinoise, et j’ai aussi COMPRIS qu’il ne faut pas écouter les autres qui t’incitent justement à faire n’importe quoi ! ^^
    Car c’est ça aussi … on est très influencées au départ …. :/ mais il faut passer ce cap là pour essayer d’évoluer ! Et dans le bon sens 😉 ce que je suis entrain de faire.
    Je n’ai pas suivi ta formation “Calculer ses prix” parce que je me suis déjà inscrite à celle de ma Chambre de Métiers, mais je pense que c’est fort utile, et que ça permettra de ne plus faire de bêtises 😉

    Réponse
  6. Cécile

    Tu dois te sentir plus légère après l’écriture de cet article et je te comprends.
    La société nous a habitué à la consommation voire la surconsommation, les gens ne pensent qu’au prix prix prix et du coup, certains créateurs en oublient que le travail artisanal c’est d’abord la qualité et tout ce qu’il y a derrière comme tu as cité la personnalisation du produit, le suivi, un modèle UNIQUE et FAIT A LA MAIN etc etc.
    Le regard des gens changent petit à petit mais pour certains le comparatif entre artisanat et grande enseigne est encore inévitable et souvent nos arguments ont du mal à passer… ok et bien dans ce cas vous n’êtes pas l’un de mes clients 😉 mais une fois de plus, il aura fallu se justifier (et quand ils négocient le prix arrrrrrrrgh ça m’agace !)…
    Que quelqu’un n’ai pas le budget pour s’offrir l’une de nos créations ok ! mais ne pas me dire “c’est trop cher” ! (c’est comme dire “c’est moche” au lieu de “ce n’est pas à mon goût” 😉 ).
    Que des créateurs critiquent les prix d’autres créateurs je trouve ça incorrect. Chacun a ses propres objectifs, ses propres ambitions, le travail fourni n’est pas le même pour tous les créateurs ainsi que la matière première et le temps consacré !
    Je trouve navrant que des créateurs artisanaux adoptent les stratégies des grandes enseignes… sauf si leur but est d’ouvrir le supermarché du bijou par exemple 😉 mais bon dans ce cas là, ils ne feront pas du travail manuel très longtemps car ils ne pourront pas tenir le rythme !
    Tout ça pour dire que je partage ton point de vue !

    Réponse
  7. coxy

    Tout à fait en accord avec toi…
    le respect c la base de tout
    Le statut d’auto-enpreneur a fait beaucoup de tort à des pros car des gens ont pu s’installer ss aucune expérience… et casser les prix (je parle de ça car mon ex-mari l’a vecu ? graphiste de métier mais licencié, il s’est installé en AP mais lorsqu’on lui demandait ses tarifs à chaque fois on lui répondait qu”untel ou untel faisait tel ou tel prix bien sûr derisoire )

    Réponse
  8. Celine Guillon

    Vraiment un grand merci à toi pour tout ton enseignement !!! Je prends pour exemple ton blog qui est très pédagogique et qui donne confiance en nous… je vais me lancer, à mon tour, en tant que créatrice et j’avoue que ton blog m’aide énormément à monter mon projet. Je vais d’ailleurs prendre ta formation… Encore un grand merci à toi pour tes fabuleux conseils ???

    Réponse
  9. Artetpique

    Cela me réconforte dans mes choix!
    Merci Mélanie.

    Réponse
  10. Domi

    Bien dit !
    Marre aussi de voir cette invasion de pseudo créatrices. ces bidouilleuses du dimanche qui fleurissent entre autres sur ALM, et qui prennent toute la place dans les marchés de créateurs. c’est vraiment n’importe quoi mais le pire c’est qu’elles ont une clientèle… Va comprendre. Sur les marchés de créateurs et autres marchés de Noël j’ai l’impression qu’au plus cest commun, au plus ça se vend.

    Réponse
  11. Mélanie JUNG

    Merci les filles pour vos témoignages touchant.
    Quand j’ai vu la liste des mails me demandant de modérer des commentaires sur le blog dans ma boite de réception, , je me suis dit “ça y est ça va être ma fête” xD

    J’ai hésité à publier cet article. En vérité, il est écrit depuis le 25 janvier. Je l’ai polissé plus d’une fois (j’te raconte pas l’agressivité de la première version, c’était un pousse-aux-suicides loooool).

    Je sais qu’il est encore un tantinet agressif, mais au bout d’un moment, je me suis dit que ce blog, à la base, est écrit pour les créateurs/créatrices qui veulent vraiment faire quelque chose de leur projet créatif. Donc, je n’avais rien à perdre. Et quand j’ai lu vos commentaires, je me suis dit que j’avais eu raison.

    J’ai moi-même fait des erreurs dans mon projet créatif. Je faisais mes prix à la louches, il n’étaient pas bas mais il ne reflétaient pas la réalité de mon travail. J’ai eu la chance de faire un super stage à la création d’entreprise il y a 7 ans, avec un maitre de stage extraordinaire qui m’a expliqué les lois du marché, la segmentation etc etc. A l’époque, je n’y comprenais pas grand chose, tout est devenu plus claire avec l’expérience.

    Je suis heureuse de lire que vous prenez toutes vos projets en main et que vous le construisez sur des bases solides. Bravo !

    Vous valez vos prix, votre travail vaut son prix, la reconnaissance viendra.
    Du courage les filles et haut les <3 !

    Réponse
  12. Gome

    Bonjour !
    Très intéressant ton article ! Je partage ton avis sur plusieurs points, c’est également une réalité qui s’applique au marché d’artisanat au Québec. Je pense que pour certaines, c’est peut-être la peur du risque (causée par un budget restreint pour les commandes de matériel, une crainte de mettre plusieurs heures sur quelque chose qui va passer inaperçu ou un inconfort à ne pas toujours avoir une petite rentrée d’argent, etc.) qui les poussent à adopter ce genre de comportement. Mais je ne crois pas qu’elles devraient « arrêter tout de suite de créer » pour autant… La passion est là quand même, peut-être ne savent-elles simplement pas les répercussions de leurs stratégies de vente. L’important c’est de se conscientiser et de trouver des ressources qui peuvent aider à pouvoir changer ses habitudes de créations. Et il me semble que ton blogue soit sur cette bonne lignée pour outiller les créatrices de bijoux 🙂 Merci de nous avoir partagé ce moment d’écriture !
    Bonne journée !
    Au plaisir,
    //GOME

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      Merci @gome pour ton commentaire de si loin <3 En fait, je parle surtout de celles qui sont implantées depuis longtemps mais ne font aucuns efforts pour faire les choses correctement. Elles piquent les clients des autres avec leur prix agressif, vendent des "créations" qui ne ressemblent à rien et se permettent de critiquer ouvertement leurs consoeurs. Elles, elles devraient juste tout arrêter, je le pense vraiment. Ou s'améliorer.

      Celles qui se lancent sans trop savoir, tâtonnent mais cherchent à faire bien malgré le manque d'information, c'est autre chose. Je ne les blâme pas elles, car elles sont dans l'effort, la recherche de solution. Elles n'ont pas à rougir, on commence toutes quelques part 😉 Et on était toutes à leur place à un moment donné 😉

      Réponse
  13. Géraldine de Rougemadras

    Bonjour,
    Je viens de m’inscrire à ta newsletter et je ne suis pas déçue! Il est toujours bon de se prendre un petit coup de pied aux fesses de temps en temps, ça remet les idées en place (je n’ai pourtant le cerveau placé si bas!). Et il est bienvenu d’avoir quelqu’un qui vous montre la réalité en face même si ça touche là où ça fait mal, et dans ce cas c’est le signe qu’il faut se remettre en cause.

    Réponse
  14. Cécé

    Hello,

    Le problème, c’est que beaucoup font les mêmes erreurs et pas uniquement dans la création de bijoux.
    Bien préparer son projet et extrêmement important ! Sinon, à part perdre son temps et de l’argent : aucun résultat – si peut-être une petite déprime.
    Pour vous aider, n’oubliez pas votre réseau ! Peut-être une amie cadre commercial qui pourrait vous aider à faire l’étude de marché, une amie comptable ou juriste qui pourrait vous expliquer comment faire d’autres choses (si vous n’avez pas trouvé ou compris les formations du blog) puis n’hésitez pas à échanger vos trouvailles et infos sur le blog.
    Désolée Mélanie, je m’avance un peu mais je pense que c’est l’esprit de ton blog : l’entraide et l’échange.

    A +.

    Réponse
  15. perlagael

    bonjour et merci Mélanie
    pour ma part ton article es tout simplement génial,pas du tout agressif,il remet les idées en place pour certaines,et redonne confiance en celle qui veulent ce lancer,comme moi.
    je le requalifiais *** A lire, quand vous douter,stresser, sous-estimer votre travaille,ect….*** comme un bon coup pied dans les fesses
    je me donne cette année pour apprendre grâce a ton blog toutes les ficelles,juridiques, administratives,ect…pour lancer mon projet.
    j avoue quand même que parfois je me perd un peu avec toutes ce qu il faut apprendre,je ne sais pas du tout par quelle bout commencer et comment m organiser,j ai suivie tes articles l année passé,et tout se mélange dans mon cerveau entre mes notes perso,je viens de prendre la formation*calculer ses prix*
    il me reste encore a lire et relire tes articles pour bien comprendre et appliquer tes précieux conseils.
    en conclusion: continue sans modération d être toi même,c est ce qui ma plus dans ton blog,tes articles sont écrit avec des termes non barbare et ta rapidité a nous répondre est presque instantanée.
    bonne journée
    bises

    Réponse
  16. S fée main

    Je lis cet article de bon matin, une tasse de café dans la main droite et la tartine dans la main gauche … et je souris 🙂 Je souris parce que ces conseils on les retrouve sur ton blog et qu’il suffit de suivre tes conseils pour éviter toutes ces erreurs. Ma plus grosse difficulté restait les prix mais grâce à ta formation j’ai compris !! D’ailleurs depuis que mes prix sont plus élevés je vends mieux !! Le prix de l’artisanat 🙂
    Ton coup de gueule est très bien rédigé et je pense qu’il va parler à beaucoup de créatrices, qui ne s’identifieront peut être pas en commentaire mais qui se sentiront visées !! Merci Mélanie et surtout continue on a besoin de toi !!!!!!!!!!!!!!!!!

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @s-fee-main : ah génial ! je suis trop contente pour toi =D

      Réponse
  17. valérie Lavazay

    encore une fois un super article
    bravo , bravo et encore bravo
    je ne fais pas de bijoux mais je retrouve ce comportement dans d’autres créatrices crochet-tricot et tissu
    c’est bien dommage
    c’est pour ça qu’ALM je vais laisser tomber et que je trie bien mais lieu d’expo. Nous avons même fini par créer une association avec d’autres créatrices sur la même longueur d’onde pour faire nos propres ventes privées
    continue j’aime tes articles au petit-déjeuner 🙂

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @valerie-lavazay : super le projet d’asso ! on avait fait pareil par ici, l’union fait la force <3

      Réponse
  18. Les bijoux d'Allison

    MERCI !!!!!!! De faire comprendre aux gens ce qu’est véritablement l’artisanat. Je dois surement encore sous-estimer mes prix mais il est clair que je te rejoins sur des soit disant créateurs qui vendent à 5€ !!! Je ne comprendrais jamais !!! De plus pour moi s’il n’y a pas de transformation du matériau initial il n’y a pas de création : du montage de perles achetées ne devrait pas être considéré comme de l’artisanat mais comme un hobby. Bref coup de gueule partagé.

    Réponse
  19. lealola

    Merci pour cet article, je partage complètement ton avis !
    C’est tellement facile aujourd’hui d’ouvrir sa boutique en ligne que la plupart des gens le font sur un coup de tête, sans vraiment murir leur projet.
    Et je rajouterai aussi : si c’est raté, ne met pas en vente !
    Parce que là aussi des fois on a les yeux qui piquent 🙂

    Réponse
  20. Cécé

    Les bijoux d’allison te rends tu compte que tes propos peuvent être insultant pour les personnes qui travaillent la nacre, la perle d’eau douce, la perle de rocaille et autres… ?

    Réponse
  21. vero et fannou les fimoteuses

    Merci qrand merci , je fais partie de celle qui vend au rabais la 1 ere raison pour ma part a été qu au tout depart je voulais faire cela que par passion comme hobby le principal été de récolter juste de quoi payer mes fournitures puis je me suis mise en auto entreprise pour pouvoirvendre ou je voulais sans crainte , puis a ce prix la clientèle était là bien sûr , la 2 eme raison a été que je ne me considérait pas comme créatrice puisque ces bijoux en pâtes polymére , et en 1 er bijoux gourmands sont créer par une multitude de gens de plus je ne veux pas a cet instant que cela devienne mon emploi principal donc je fabrique quand je peux même si cela reste dans un petit coin de ma tête et que grâce a toi Melanie je commence a voir cela autrement et que a force de côtoyer des créatrices sur des expos qu en effet je suis dans le denie et que obligatoirement je leur fait du tord mais me rend compte aussi lorsque je vais a des expos en tant que acheteuse que malheureusement la crise et quand même là et que souvent j’entend des “collégue” me dire rien fait ou presque rien d’accord mais par contre souvent ont une clientèle qui les suivent car du coup produisent moins grandes quantitées mais une super finition prennent le temps de faire un super stand un beau paquet etc etc alors que moi je peux vendre beaucoup comme souvent bas prix je fignole moins la finition pour pouvoir vendre beaucoup oui c’est vrai mais a quoi cela sert il ! de plus en allant régulièrement voir sur les plates formes comme alittle market ou autre je me rend compte que ce n’est pas parce que l’on vend pas cher que plus donc sacrée remise en question qui fais son chemin et encore plus depuis le decouverte de ce blog je commence appliquer certaines choses certains conseils mais cela ne se fait pas d’un coup surtout que je cours après le temps !!! et comme site dans son com perlagael je ne sais par quel bout commencer ! pour conclure j’adore ce blog grand merci pour ce coup de geule ! PAR OU DOIS JE COMMENCER , AUSECOURS ,?

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @vero-et-fannou-les-fimoteuses : même si tu fais ça en apsse-temps, tes prix doivent être conforment aux prix du marché 😉
      Quand à savoir apr où commencé, ça dépend de ton projet. En général, quand on ouvre une entreprise on commence par reflechir et travailler sur l’idée, donc sur ton travail créatif. Puis on fait une etude de marché et des prévision de CA sur 3 ans normalement (mais sur 1 ans c’est déjà bien). A partir de là, on definit sa clientèle cible et on fait des recherches sur elle, où la trouver, ce qu’elle lis, ce qu’elle consomme, ces revenus etc etc. On travaille ses prix et ses offres. Puis on choisit son statut juridique et on ouvre l’entreprise. On fait une offre de lancement pour se faire connaitre + comm sur le net et dans les boites aux lettres avec des flyers des quartiers où vit notre clientele cible. Après les choses s’enchainent naturellement.

      Réponse
  22. MinibulleCreations

    Merci pour ce coup de gueule du matin. Si si !
    Pas plus tard qu’hier, je disais toute contente à mon homme que j’avais à nouveau vendu un pendentif de ma collection homme. Il m’a demandé son prix. Quand je lui ai dit sa première remarque a été “combien de temps pour le faire” J’ai bien compris qu’il avait trouvé le prix trop bas :-/ Mais je voulais voir au début si ça plairait avant tout (non pas gronder moi) et j’avais créé qu’un exemplaire de chaque. Maintenant que je vois que ça marche, je vais faire de la petite série et du coup limiter mes coups de production et mes nouveaux modèles seront un peu plus cher car plus “compliqués” à faire.

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      le problème @minibullecreations est que testé en faisant des petits prix t’induit en erreur. Car tu ne peux pas savoir s’ils se sont vendus à cause de leur prix ou de la qualité de ton travail. Donc tout ton travail de positionnement est faussé

      Réponse
  23. Delphine

    Tout est dit, j’ai plus qu’à me plumer !
    Bon, c’est vrai, j’écris pas souvent dans ton blog mais je suis une très grande adepte de ton concept. Je l’avoue (à moi-même et au reste du monde) que j’ai balancer des colliers à 10 euros. L’excuse toute faite était que c’était des colliers cassés que j’avais réparé et/ou relooké (ce qui était vrai). Mais voilà, les colliers ne sont jamais parti.
    Aujourd’hui, on le sait toutes, c’est dur d’en vivre de notre travail d’artisan et même en se démarquant. Mais voilà, si on le fait c’est qu’on est passionnée jusqu’au bout de nos plumes.
    En ce moment, je refais tout mon site (photo, prix et toussa toussa). Après, j’arrête d’innover car ça en coûte mon plumage et mon imagination est ma seule limite… J’investis plutôt dans la com’.
    Merci pour ce blog !

    Réponse
  24. Pia Boheme

    Un grand merci pour cet article très explicite, et qui montre la réalité actuelle !
    Tant de créatrice, et de particuliers, vendent sur les boutiques en ligne à des prix minuscules qu’on en arrive à avoir honte de proposer des prix “JUSTES”, car en tant que professionnel il ne faut pas oublier tout le travail pour se faire connaître, les taxes et tout le reste … sans compter le temps à imaginer, mettre en forme pour créer une ‘oeuvre’ à son image et qui soit unique, y’en a marre de voir tout le temps les mêmes créations partout !

    Réponse
  25. coumenges

    bonjour je suis nouvelle sur ce blog mais trés contente de lire cet article je suis entierement d accord avec toi soit on est créateur /créatrice soit on est des ???????? merci pour ce boostage !!!!

    Réponse
  26. Nemessy

    WAhooo !! ça c’est du SCUD ou je ne m’y connais pas !! (SCUD = Le terme Scud désigne une série de missiles balistiques à courte portée ).
    Merci de ce message qui, comme tu le vois, est fortement appréciée par la plupart d’entre nous ! ^^
    Pour ma part, je réagis surtout sur la partie “cibler sa clientèle”, parce que bon, je sais que je fais du travail de “pro”, je m’applique à devenir une artisane française de qualité et je compte bien afficher mes créations aux prix qu’elles le méritent, en ciblant donc une clientèle prête à mettre le prix… par contre lorsque je créé je n’ai pas encore de “style” bien à moi ! Je tâtonne encore, mélange les techniques et les formes, les couleurs et les styles selon mes inspirations du moment… et du coup je crains de rentrer dans la catégorie “créer pour tout le monde” :s

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @nemessy : il y a des risques. Je ne connais pas ton travail créatif donc je ne saurais pas te dire.
      Ce que tu peux faire, c’est chercher les points communs de toutes tes créations pour en faire leur particularité.
      Poses-toi des questions pour définir le file rouge de tes créations (à part que se sont les tiennes ^^)
      Est ce que toutes tes créations sont pour femme ?
      Quelle tranche d’âge tu imagines ?
      C’est plutôt fun et décalé ou classique ?
      etc etc

      Réponse
  27. Lucie

    Merci Mélanie pour ce fabuleux article ! Que je vais immédiatement partager sur les réseaux sociaux !

    A vrai dire, j’ai commencé comme ca… En vendant à -50% de mes prix actuels ! Oui oui, folle la fille… Au début, je vendais juste le prix du matériel, parce que voilà, j’avais un vrai boulot, c’était mon hobbie du weekend, je vendais par ci par là sur Fbk et basta. En plus, quand je regardais les prix de mes cooccurrentes directes, j’avoue honteusement que je trouvais leurs prix trop élevés : moi, je n’avais pas les moyens de mettre ce prix là. Alors que ca me revenait à -50% de le faire moi même.
    Une fameuse concurrente m’a même apostrophé à ce sujet en disant que je n’y arriverais jamais et que je faisais beaucoup de tord aux autres. A ce moment là, c’est vrai, je m’en fichais pas mal. Je faisais 2-3 ventes dans la semaine, ca m’occupait le weekend, il n’y avait aucun but derrière. Surtout pas celui d’en faire une activité à part entière !

    Et puis je me suis prise dans le jeu, ca me plaisait de plus en plus, je créais de plus en plus, j’avais besoin de plus en plus de matériel, je ne m’en sortais pas : je dépensais clairement plus que je ne gagnais ! Mais j’avais du succès : à cause des prix cassés.

    Alors je me suis mise à augmenter progressivement mes prix, jusqu’à m’aligner sur la concurrence en 12 mois de temps (en augmentant de 1E par ci par là, pour passer inaperçu). Peut-être ai-je été chanceuse ou que le marché des créations pour Bébés était en pleine expansion… En tout cas, j’ai eu de plus en plus de commandes, mon CA n’a cessé d’augmenter.

    2 ans plus tard, j’ai quitté mon emploi, je suis créatrice professionnelle, c’est mon métier. Je pratique les mêmes prix que la concurrence (car nombreuse), pas plus, pas moins.

    Sur les plateformes de type ALM ou sur Fbk, on voit beaucoup de particuliers vendre à des prix dérisoires. Sur le groupe Fbk de mon département, je me fais souvent devancé par des particuliers “pas chers” (pas plus tard que le weekend dernier, à 2 reprises !), malgré le fait que je mette en avant une garantie de 3 mois, des matériaux de qualité (pas de Made In China, garantis par des certificats de conformité Européens), une expérience professionnelle de plus de 2 ans. M’enfin c’est comme ca, je prends sur moi, même si c’est très enervant : je sais que ces personnes n’iront pas loin. Et puis je relativise aussi : je n’étais sans doute pas très différente à mes débuts… 😉

    Allez hop, sur ce, je partage !

    Réponse
  28. Ilmatarja

    Merci pour ce coup de gueule qui fait du bien ! <3 J'espère que nos collègues prendront conscience de leur comportement et de leurs lacunes pour évoluer dans le bon sens.

    Réponse
  29. Laetitia Veremme

    Bonjour Mélanie.
    Oui, ton article aborde beaucoup de thèmes sous-jacents et je sens derrière tes mots toute ton énergie à vouloir faire avancer les choses.
    Mon histoire est très proche de celle de Lucie: un besoin de créer, un plaisir qui de hobby s’oriente vers une activité rémunérée. Donc pas d’étude de marché, aucunes connaissances de la clientèle, ni de notions commerciales.
    En janvier dernier, J’ai plus que doublé mes prix. J’aurais pu les augmenter encore pour avoir un tarif en corrélation avec mon travail, mais il y avait un tel écart que mes tripes se sont nouées et je me suis retrouvée comme paralysé.
    Je passe encore de longues heures à me chronométrer et lorsque je rentre les données dans le précieux tableau de ta formation, j’ai chaque fois un choc.
    Mais je fais mon chemin.
    Bien entendu je vis la peur au ventre, je vois mon chiffre de ventes s’effondrer (c’est aussi la période calme…)… Cependant, il n’est pas nul… Et chaque vente est une victoire !
    Chacune des vente à son juste prix, nourri ma confiance en moi. Je suis payée et mon travail apprécié à sa juste valeur… Ça n’a pas de prix 😉
    Je suis dans la phase délicate de refaire ma clientèle. Je suis dans l’optique de “ça passe où ça casse”: je ne suis plus prête à brader mon travail.
    Si mon travail n’est pas apprécié et viable, pourquoi me crever la santé pour vendre à “tout prix”.
    Continue, car chaque créatrice que tu touches fera évoluer le marché et c’est autant de victoires 🙂

    Réponse
  30. Marine

    BRAVO,
    comme il est dit dans un commentaire c’est vrai que l’influence de l’entourage ou des autres peut vraiment changer la donne. Je pense aux amis proches qui nous disent “moi je ne payerais jamais un bijoux tel prix” et qui donc dévalorisent notre propre travail. On se s’en fautif de surestimer son travail et de l’avoir mis à un tel prix…. Et il est difficile d’expliquer pourquoi (quand on débute) un tel prix !
    Pour ma part je fais des bijoux de corps, il y a donc environ 2m à 2.50 de chaine en argent 925 ou gold filled. Je vous laisse imaginer le coût des matériaux…. Mes bijoux sont inévitablement très chères … J’ai aussi des colliers, sans chaines et qui me coutent bien moins chère.Lors de mes premiers RDV à la CMA, ma conseillère qui voulait évaluer combien de bijoux je devais vendre par mois pour pouvoir faire des bénéfices, essayait de donner un prix indicatif à mes colliers ‘simples’. Elle m’avait dit avec hésitation, “il ne faudrait pas les vendre plus de …… 20€” ( Comprenez : “ce bijou, je ne pense pas qu’il se vendra plus….”) ….. Sans vraiment tenir compte du prix des matériaux que j’avais utilisé + la création unique de perle que je réalise ET surtout sans tenir compte de mes autres bijoux, bijoux de corps qui sont, selon les modèles en moyenne dans les 200€. Une grande différence de prix donc …..
    Tout ça pour dire que les gens dévalorisent le travail et le coût des matières lorsque l’on débute.. et ce, jusqu’a la CMA, et nous pousse peut-être d’une certaine manière à imiter les grandes firmes : petits prix et donc moins de créativité sur les modèles.
    Je m’excuse d’avance pour ce roman…. mais j’avais une question Mélanie. J’expose pour la première fois bientôt et j’aurais voulu faire une offre de lancement justement (je me suis installée en janvier). Tu as évoqué des idées d’offre de lancement via internet mais qu’est-ce que cela pourrait être lorsque l’on expose ? Une remise directe ou plutot sur le prochain achat par exemple ???

    Réponse
  31. Sakacréa

    Je suis tout à fait d’accord avec toi, mais pour une créatiV c’est tellement difficile de s’arrêter à un genre de création … je ne m’arrête pas de créer, de tester une nouvelle matière une nouvelle création …. pas facile de cibler … j’aime autant le tissu que la fimo que le tricot … j’aime les matières, les couleurs, j’aime la sculpture, le moulage, le crochet, le tricot, la couture, et tout plein plein plein de choses …. je ne peux pas m’arrêter de créer …
    pas facile pas facile de trouver : la créa qui fera ma notoriété ….
    et pour ce qui est de fixer les prix, c’est sur que ça dépend de tellement de choses, mais nous qui voulons en vivre nous nous faisons piétiner par les personnes qui bradent (parcequelles n’en ont pas besoin pour manger)

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @sakacrea : ce qui compte, c’est pas de trouver LA création, mais LE thème de tes créations, pour pouvoir mieux cibler tes clients.
      Par exemple, ne créer que des accessoires de cuisine, que des créations pour enfants, que des créations romantiques, que des créations en rose, que des créationspour personnes de petites tailles, bref tu m’as comprise

      Réponse
  32. Michèle

    Super article !! Je ne vends encore rien mais cela n’empêche que je me pose des tonnes de questions et là, j’ai reçu toutes mes réponses en un seul coup 😀

    Merci 😉

    Réponse
  33. Nat la fée

    Merci bcp pour ce message très clair qui me parle vraiment et que je vais moi aussi partager sur les réseaux tellement il dit concrètement ce que je pense. Je me suis déjà entendue dire ces mots auprès de créatrices que j’ai pu rencontrer.
    Bonne journée
    Créativement vôtre
    Nat la fée

    Réponse
  34. Véro

    Merci merci merci !!!! Je ne rajouterais qu’une chose : amis créateurs, amies créatrices, le vrai luxe, le vrai kiff, c’est quand vous voyez une cliente s’arrêter devant une vitrine et reconnaître un de vos articles, parce que vous avez réussi à vous démarquer, à trouver votre style… C’est ce but qui devrait vous animer 😉
    Je m’interroge toujours sur le but de fabriquer ce qu’on voit partout ailleurs. La création, c’est l’expression de soi. Alors exprimez-vous, que diable !

    Réponse
  35. Manon

    Bravo pour cet article ! Je n’ai rien à y ajouter, il est très complet 🙂 Cela me fait toujours beaucoup de bien quand je lis des articles comme cela qui “remettent les point sur les i”. Comme les commentaires précédents, je vais partager également cet article qui informe très bien !
    Belle journée 🙂

    Réponse
  36. Francine

    Votre article est parfaitement bien fait sauf que prix élevé ne veut pas forcément dire beau travail et à l’inverse prix bas (avec leur prix agressif, vendent des “créations” qui ne ressemblent à rien) ne veut pas dire systématiquement travail bâclé. Je pense qu’il faut néanmoins respecter le travail de chacun.
    Critiquer les prix … ok, mais le travail … çà moins ….

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @francine : quand je parle du prix bas je dis que ça donne une image de mauvaise qualite, pas forcément que la création est médiocre,c’est justement là que le bât blesse.

      Quand je parle de créations qui ne ressemblent à rien c’est plus bas dans l’article, dans la partie où je parle de celles qui font des créations qui ne ressemblent vraiment à rien,juste pour le pognon 🙂 Et souvent c’est à petit prix aussi.

      Il est toutà fait vrai que du mauvais soit vendu cher et vice versa 😉

      Réponse
  37. Chris Telle

    Comment ne pas adhérer ? Tellement vrai tout ça… après je crois qu’au début rien n’est évident. Tout simplement par manque de trésorerie (j’ai démarré il y a un mois) je n utilise pas les matériaux que je souhaiterai… je me cherche un peu aussi… mais je sais ce qui me tient à coeur et je me bats pour y arriver… merci pour ton blog qui me fait régulièrement atterrir… et me motive à continuer 😉 bonne route les filles 🙂

    Réponse
  38. MinibulleCreations

    Merci @melanie-jung pour ta réponse. A force de te lire je comprends mieux les choses. Je vais recalculer mes prix pour qu’ils soient plus représentatifs de mon travail. Le concept de mes bijoux hommes a plu vu le retour positif que j’ai eu de mes clients. Maintenant, les nouveaux modèles seront vendus au juste prix 🙂 Mais je me pause une question car je pense comme beaucoup : “augmenter” ses prix c’est peut-être vendre moins souvent. N’est-ce pas frustrant au risque même de devenir démotivant ?

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @minibullecreations : non car au début tu ferais plus ou moins le même chiffre mais en vendant moins. Apres les choses evolueront ainsi que ron CA.
      Et si vraiment tu ne vends plus c’est que ta clientèle n’est pas la bonne donc il faut que tu travailles sur cet aspect de ton business et que tu trouves les bons clients 🙂

      Réponse
  39. Chris Telle

    Et quand est ce qu’on parle des “super creatrices” qui ne font finalement que de la revente pure sur 70 % de leur stand ??? Ah mais elles créent quand même 30 % hein !! Moi perso ça me fait bondir !! Même si mes créations ne sont pas encore hyper vroum vroum parce que j’apprends encore au moins c’est moi qui les faits !! On fait quoi quand on les a en face on les étrangle ? Et la cliente qui s extasie sur le sac qu’elle aurait payé 50 % moins cher au sentier aussi ?? ? grrrr.

    Réponse
  40. Esther Willer

    Merci ….infiniment MERCI !!
    voilà des années que je me tue à dire la même chose…
    et encore hier j’ai vu une création bradée…avec une pierre chère…et mentionnée ” créée avec le coeur” par quelqu’un qui vend à perte qui ne déclare rien et qui pourrit ma vie finalement.
    J’avais envie de lui écrire…” mais pourquoi juste tu les donnes pas ? ”

    MERCI

    Réponse
  41. Anne

    Ton Article sonne tellement juste… ,mais j’ai décidé de revoir ou je vendais mes créations
    Nous sommes des professionnelles et pas des petites mains chinoises et a nous de ne plus se laisser avoir avec des apprêts bons marchés et a être fires de notre travail
    je le partage sur ma page
    continue tu nous booste

    Réponse
  42. daubigne

    génial et merci , merci enfin de dire enfin ce que l’on pense tout bas, merci de se rendre compte que l’on n’est pas tout seule , merci d ‘ avoir oser l ‘ écrire
    être chef d entreprise, on l apprend, on le devient, on se bat, on le découvre et l’on rectifie . ce nest pas simple … mais c est aussi une belle aventure , de l’espoir , des rencontres et de la joie
    tout simplement merci

    Réponse
  43. dominique bonhommet

    Bonjour tout le monde. Je suis artiste-peintre et parfois je vends de petits tableaux peints sur carnets, galets, etc. C’est drôle en lisant ton coup de gueule et les réponses, je peux parler de mon vécu dans le domaine des arts plastiques, ben c’est exactement la même chose. Moi je suis artiste-peintre depuis 40 ans et depuis une dizaine d’années j’ai vu débarquer des gens qui n’ont jamais peint, jamais suivi de cours, font de véritables nanars, ou copient des collèges et vendent à des prix qui cassent le marché. Le pire c’est qu’ils vendent bien (soit-dit en passant non déclarés) et toi quand tu vas sur ces marchés de l’art dans les petites villes (je n’y vais plus), tu t’entends, dire par ces pseudo peintres “ben dites donc, vous, vous emmerdez pas”… comme les marchés de noël je ne les faits plus, bien sûr vous les artisans d’art vous vendez mieux que nous les peintres dans ces manifestations-là, ce n’est pas tout à fait notre place d’ailleurs, mais le dernier que j’ai fait, j’avais mal au cœur pour des artisans qui présentaient des objets de qualité tous fait main. Quand je voyais que le stand qui débitait le plus c’était des collages de serviettes mal fait en plus mais à petits prix alors qu’en face il y avait des merveilles !!! bref, dans tous les milieux de la création, c’est comme ça….. le public a perdu la valeur des choses, les créations originales… pour eux peu importe la qualité bien souvent, il ne font pas toujours la différence

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @dominique-bonhommet : erf, même chez les peintres…j’aurai pas cru =/
      En tant qu’artiste, le seul moyen de vendre encore avec de la valeur est de viser les gens aisés, ceux qui sont cultiver et ont cette notion de valeur.
      La classe moyenne disparait, donc il veut cibler plus haut.
      Courage <3

      Réponse
      • Anna

        N’importe quoi, moi ce sont certains coms qui me font bondir !! “les gens aisés, ceux qui sont cultivés et ont cette notion de valeur” mais MDRRR. Où allez vous chercher ça ?? Ils ont juste du fric et achètent ce qui va les mettre en valeur, parfois n’importe quoi et vont négocier les prix pour des choses qui valent plus (ça dépend si ils sont radin ou pas) Bon, là où je vous rejoins quand même, c’est qu’il vaut mieux en effet vendre au riche pour gagner de l’argent ! Mais ça, c’est d’une logique implacable

        Réponse
        • Mélanie JUNG

          hello @anna , alors perso, j’ai grandi dans un milieu pauvre, entouré de pauvre. La culture, on ne la cultivait pas. On ne m’y a pas sensibilisé, mes parents étaient trop préoccupés par notre survie. Les parents de mes copines c’était pareil.
          Ma mère critiquait chaque chose chères en disant que c’était du vol, alors que c’était simplement pas du hard discount. On a biaisé mon système de valeur dès toute petite.
          Sans compter que le seul truc qui avait de la valeur dans notre cité, c’était des chaussures Nike à 600€ produite en Chine, tu vois le truc ? Niveau valeur on fait mieux.
          Après bien sûr qu’il y a des pauvres qui se cultivent et ont conscience de la valeur des choses. Tout comme il y a des “riches” incultes et radins. Mais, les “riches”, de manière générale, ont quand même accès à des choses de biens meilleurs qualité que les pauvres. Ils ont conscience de la valeur de certaines choses (même s’ils cherchent à négocier).
          Quand à cibler les “riches” (bien qu’il n’y ait pas qu’eux, les classes moyennes aussi), ce n’est pas logique pour toutes les créatives. Observe le nombre de créatrices qui vendent leurs créations à des prix de hard discount “pour que tout le monde puisse se l’offrir”… Il y en a pléthore

          Réponse
  44. Les bijoux d'Allison

    @cece je ne parle pas des perleuses attention la différence est flagrante !!!! Il faut un temps, une patience et une minutie incroyable pour réaliser de belles choses en perles (naturelles ou pas). Je parle des gens qui se disent “artiste” en mettant 3 perles en plastique et une breloque et appellent ça une “création”. Maintenant ce n’est que mon avis bien sûr.

    Réponse
  45. pascalebarbaud

    Merci merci merci…
    Et même si je ne suis pas dans le domaine des bijoux, mais de la carterie… je plussoie, je saute de joie de lire un tel recadrage ! Tout y est bien pensé, écrit et analysé : BRAVO !!!

    Réponse
  46. Flant

    Excellent Article !! Merci ?

    Réponse
  47. gadault

    Bravo pour ce magnifique coup de gueule ! Je relaie sur notre réseau…
    °MuMu° pour Les Créateurs Engagés dans le MIF

    Réponse
  48. Mireo-Créations

    Excellent article ! Oui les filles qui ne savent pas calculer leurs prix (ou qui ne veulent pas !) cassent le marché et nuisent aux autres .Particulièrement vrai sur ALM, je confirme ! Merci Mélanie !

    Réponse
  49. Florence

    Un bon coup d’gueule qui fait grand bien ! Il est parfois difficile de se positionner au départ surtout quand on passe du hobby à quelque chose de plus professionnel et je trouve que tu as mille fois raison de mettre une balise à cet endroit là précisément : dès le départ. Un conseil comme celui-là aurait pu me faire gagner beaucoup de temps il y a quelques années … ça fera peut-être gagner du temps à celles qui commencent , et ça remettra en place celles qui persistent dans l’erreur et discréditent les artisanes, les vraies … Ceci dit, une petite formation ne serait sans doute pas de trop pour moi quand même ! Merci pour tout !

    Réponse
  50. migneaux

    Merci Merci Merci !!!! tu mets par écrit ce que je pense depuis bcp trop de temps déjà, je suis effarée par les prix et la stratégie de certaines créatrices. On ne va pas se leurrer, on connait les prix de nos différents fournisseurs, du temps passé … et je ne comprends pas !!! certaines ne font que se rembourser… En étant sur Etsy cela me décourage un petit peu, mais ne me fera pas plier face aux stratégies de certaines “concurrentes”. En tant qu’acheteuse je mets le prix sans aucun problème car j’ai pleinement conscience de tout le travail et de tout ce qui nous coûte en tant qu’artisan et sans commune mesure je préfère rémunérer un petit créateur qu’une grosse enseigne avec ses chinoiseries et malheureusement pour elles, inconsciemment je les mets dans le même panier… Merci pour tant de clairvoyance !!!

    Réponse
  51. Joëlle Marlier

    Merci pour cet article!!Vraiment merci!
    Quand je vois les sommes que je dépense pour protéger mes créas à l’inpi et que des personnes se contentent de reproduire des patrons vendus sur le marché, et qui vendent leur “travail” comme étant des créations. Alors qu’elles ont juste recopié le modèle du bouquin!!!!ça me fait bondir. Et à des prix!!C’est à peine si ça couvre le coût du matériel engagé, pire à perte!!! Et puis ce qui m’énerve aussi c’est qu’aujourd’hui, tout le monde se dit être créateur. Et bien désolée mais non, créer quelque chose, c’est penser, et encore penser, faire des recherches, etc……ce n’est pas coudre des modèles proposés dans les livres de DIY et de les vendre ensuite comme créatrice.(ça vaut pour la couture, les bijoux , etc…) Du coup, on est face à des plateformes internet où toutes les “créatrices” vendent exactement la même chose….oh tiens, comme c’est bizarre encore une créa qui sort du bouquin que j’ai reçu à Noël!!!

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @joelle-marlier : d’autant plus que vendre des articles réalisés avec des patrons achetés est une fraude légalement, il faut créer son propre patron (droit d’auteur etc)

      Réponse
  52. Martine SAURA

    Bonjour
    je n’ai pas par habitude de publier, commenter, mais alors là je suis tombée sur ce blog, via les résolutions Etsy et j’ai pris le temps de le savourer. Merci de ces propos qui reboostent les créateurs originaux que nous sommes. Difficile en effet de trouver le prix juste, mais je partage totalement cet avis lorsque l’on créée une pièce unique un prix trop bas n’est pas gage de qualité pour le client. Et puis je me demande vraiment comment font ces créatrices qui ne comptent même pas le prix de la matière première pour s’en sortir? Dans mon domaine de création, comment ne pas compter, le tissu, le tissu imprimé, le cuir, le temps d’infographie, et…le temps de fabrication (eh oui il existe!!). Alors oui on arrive à un prix de boutique et non de grande surface. Mais au fil des ventes que j’ai pu faire, on s’aperçoit vite que ce genre de vente est un véritable coup de coeur entre cliente et créateur. Je m’étonne encore d’avoir vendu cet eté une robe aux States sur une simple photo et pourtant ce petit miracle arrive. Et c’est ce partage qui est génial. Parfois bien sûr on a un coup de blues, mais grâce à des écrits comme les tiens, on reprend vite courage et patience. Merci merci d’avoir osé posé ces mots sur la toile. Cela fait un bien fou. Continue

    Réponse
  53. dominique bonhommet

    en tout cas bon courage les filles (et les garçons, j’en ai vu, si si)… le chemin de la création pour vous les artisans d’art et nous les artistes-peintres n’est pas parsemé de roses, mais d’épines ! et dans notre époque où tout est low cost et nivelé par le bas, ce n’est pas facile d’exister… bonne chance à vous, ce n’est pas facile d’exister, mais il ne faut pas se décourager, on peut sortir la tête de l’eau

    Réponse
  54. Vanessa

    MERCI!!!!!!
    Ah là là là là si toutes les “créatrices” pouvaient lire cet article!
    Merci Merci Merci de dire tout haut ce que je pense tout bas!

    Réponse
  55. Mathilde

    Ton article a été relayé sur le forum d’ALM et y fait (un peu, peut-être…) son petit bonhomme de chemin…. Il a en tout cas fait se questionner quelques personnes, et créé la discutions… Merci encore Mélanie

    Réponse
  56. Brigitte et Bruno VICQUERY

    BRAVO!
    Dans ce que je viens de lire, je retrouve (hélas) ce que j’ai majoritairement vu sur les marchés de “créateurs” et tout particulièrement dans le monde du bijoux fantaisie, on y voit en effet beaucoup “d’enfileurs de perles” à tout petits prix où la créativité est si peu existante. Le pb est qu’à cause de celà, les marchés de créateurs ont pris réputation de petit “souk” de bricoles à 2 sous. Du coup, nous n’y exposons plus avec nos créations. Nous sommes artisans créateurs de laines, fibres textiles. et ce que j’ai lu dans cet article est aussi valable dans notre branche “textile”.Au début, nous avons nous même failli partir dans cette dérive, aujourd’hui nous travaillons exactement comme conseillé dans cet article et si la rentabilité n’est pas encore tout à fait au rv, le bonheur de travailler est tellement là!, le respect de nous même, des clients ET DES COLLEGUES!!!!!!!!!!!!ça n’a pas de prix.

    Réponse
  57. Amandine Bernard

    Très bon article qui non seulement dénonce des pratiques déloyales, mais qui argumente et apporte également des solutions constructives. Et transposable aux autres activités professionnelles créatives.

    Réponse
  58. Voy'L

    Merci beaucoup pour cet article !
    J’ai l’impression que vous avez dit tout haut ce que je pense tout bas !!! Je fais des expos artisanales et je deviens dingue quand je vois les bijoux fantaisies fait main au prix des grandes enseignes. Je pense qu’il faudrait se mettre d’accord sur ce qu’on entend par fait main ! Personnellement je créé mes articles de A à Z ( je dessine mes modèles avant de les creer, une fois les pièces fabriquées je les monte moi même sur le cordon et je pose moi même le fermoir)
    alors que d’autres personnes “créatrices” assemblent des perles made in china achetées sur internet sur des cordons achetés sur internet, en font des bijoux et vendent en disant que c’est du fait main à prix grand enseigne.
    Du coup le vrai travail créatif est dévalué !!!
    Merci encore pour cet article !!!

    Réponse
  59. Angeline Capri

    Bonjour Mélanie, quel bonheur de lire ton article ! Je ne suis pas créatrice de bijoux mais photographe et ton article s’y applique la règle, malheureusement… Ça fait du bien de se sentir moins seule ! Et je trouve ta conclusion absolument parfaite ! ” En attendant, respecte-toi, respecte ton travail et respecte les autres en faisant les choses correctement.” Je continue de le faire même si parfois c’est un peu épuisant de se justifier sur tes propres prix parce qu’un autre aura cassé ses prix ! Merci.

    Réponse
  60. Isabelle

    Non, ton article n’est pas agressif ! Il dit simplement tout haut ce que nous sommes nombreuses à penser tout bas ! Combien de fois n’ai-je pas envie de hurler lorsque je vois les prix pratiqués par certaines créatrices, lorsqu’elles annoncent les 5 heures qu’elles viennent de passer sur une création vendue 15 euros … avec parfois des matières premières de qualité … Comment passer derrière, même si l’on sait que cette créatrice-là vend à perte … On est parfois prise de doutes … Alors merci, merci, merci !!!

    Réponse
  61. Atelier Sarah Aime

    Wahouuuuu quel article, c’est super un bon coup de pied au fesse qui remet les idées en place et qui reboost

    Merci pour tout ses articles très instructif !!!
    Je suis fan <3 <3 <3 <3

    Réponse
  62. Rob Ar't Créas

    Je viens de “tomber” par hasard sur votre blog et que dire à part …. MERCI !!!
    Je suis en phase de création et vos conseils vont mettre d’une grande aide

    Réponse
  63. Delphine

    BRAVO!!! Ça, c’est de l’affirmation de soi et d’une vérité qui va mieux en le disant. Que du bonheur, merci pour ce post plein de bon sens!

    Réponse
  64. Mimi

    Bonjour et pardon mon français 🙂
    Je suis consterné par cette multitude de créateurs qui n’ont pas derrière une préparation academique dans la bijouterie ou la mode
    d’une certaine manière très naïf également certaines disent qu’ils “soient en train d’apprendre le métier”, mais ils ont deja leur marque qui manque de structure e originalité, meme s’ils arrivent a vendre (peut etre car ils sont pistonnés) ça ne veut pas dire qu’il sont doués
    quant à moi j’ai grandi avec l’idée que avant on étudie, on se spécialise aussi et ensuite on se lance dans le travail
    Compte tenu duniveau de l’improvisation et parfois la manque de talent et d’originalité qui caractérise de nombreux créateurs, je ne suis pas surprise de rien
    On devrait comprendre que même si nous sommes dans l’era de l’Internet, tout le monde ne peut pas tout faire et que certains emplois sont tels, vous ne pouvez pas faire des bijoux si vous avez étudié n’importe quoi

    Réponse
  65. Jennifer D.

    encore un bon article…

    pour aller dans ce sens, j’ai aussi une petite anecdote, voire même plusieurs.

    la première :

    quand j’ai commencé à vouloir vendre mes créations en mailles, j’ai approché mes collègues de travail ( mauvaise idée ).

    pour le coup 2 d’entre elles m’ont demandé de tricoter 2 gilets. mais pas du petit gilet : une longue veste (non doublé à l’ intérieur, ouf) avec torsades, manche ballons, col “châle”. le tout qui va jusqu’au mollet pour une. et celle là ne faisait pas un 34… non plutôt un 50……
    bref. heureusement qu’elle avait payé la laine.
    et sinon beh pour un mois de travail estival.
    payée 50 euros…..

    2ème anecdote :

    bossant dans un restau U, je croisais des étudiantes…une me demande 3 bonnets et 3 écharpes.

    la pauvre gagne pas des miles et des cents. elle souhaite payer 10 euros chaque articles.
    elle me donne les modèles qu’elle souhaite parmi tout mes catalogues phildar et autres.
    quelques jours plus tard, comme la nuit porte conseil, elle revient vers moi et me dit que finalement elle ne prendra qu’un ou deux bonnets (je ne sais plus, c’était y’a bien 5 ans) et une écharpe.
    heureusement je n’avais pas tout tricoté.

    le plus énervant arrive.
    je suis comme toi, la concurrence chinoise me fait hérisser les cheveux sur la tête.

    lors de la livraison de sa commande, une autre étudiante me signale (fière d’elle en plus) que son écharpe vient de chez H&M et achetée 5 euros. (mon écharpe était dans un fil vaporeux un peu comme on peut souvent en voir l’hiver).

    beh je me suis pas démontée. je lui ai signalé que son écharpe n’était pas chère pour plusieurs raison :
    – le coût de la main d’œuvre,
    – la fabrication en mode “usine à plein tubes” contrairement à moi qui met facilement une dizaine d’heures voire plus pour tricoter à la main,
    – son fil de mauvaise qualité.

    et finir de la prévenir que son écharpe ne fera pas l’hiver.

    je ne vends pas mais j’ai dernièrement tricoté une écharpe pour une amie. laine payée par elle. 15h de travail payé seulement 7 euro de l’heure ( je ne connaissais pas encore ton blog, mille excuses) mais vendue 80 euros. et l’amie en question aurais bien voulu un rabais. beh j’ai signalé le temps passé et que je ne m’étais payé que 7 euro… qu’elle s’estime heureuse.

    tout ça pour dire que ton blog va devenir mon livre de chevet… lol.

    merci à toi pour tes super conseils. et ton beau coup de gueule parce que c’est vrai. (et c’est le plus malheureux.)

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @jennifer-d : rah ouai le tricot ça pardonne pas ! les gens ont tellement perdu la notion de valeur de ce travail que le marché du tricot artisanal est encore plus difficile que celui de la création de bijoux !
      Tu as bien réagis, il ne faut pas se laisser faire !

      Réponse
  66. Karine

    Un article qui fait du bien !
    Je fais des bijoux dans mon coin et il sont du succès.
    Remise en cause de ma vie professionnelle. Du coup je me dis : et si je me lançais dans la fabrication de bijoux puisqu’ici sans faire de pub, on vient me voir pour en acheter (alors qu’au départ, c’est seulement pour moi que je fabrique…).
    Donc je me lance… J’achète des matériaux de base…. B’en je cherche les moins chers puisque je vais vendre… Il faut pas vendre trop cher et comme il faut aussi ne pas vendre à perte alors il faut acheter les matériaux pas chers…
    Arrivée des produits… Bon presque pareils…
    Conception des bijoux. Vraiment je suis contente. Calcul des prix. Ca je sais faire et les prix sont raisonnables.
    Je peux me lancer alors ?
    Petit tour du côté de mes créations personnelles précédentes… Et c’est le drame… Pour moi je me suis fait plaisir tant dans la conception que dans le choix des matériaux. Pour les bijoux destinés à la vente, et bien comment dire…. Des merdes… Personnellement je ne les porterai pas. Oh mon style est le même, les thèmes sont respectés, tout y est mais en plus chiche, moins fini, moins, moins….
    Bref, tout ça parce que :
    1/ vendre pas cher bla bla
    2/ et les autres ? bla bla
    Bref, Merci beaucoup pour m’avoir ouvert les yeux. Je retourne au boulot.

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @karine : merci pour ton temoignage, ça fait plaisir de lire que cet article t’as boosté =)

      Réponse
  67. marine

    20 euros un collier en argent 925? mais c’est folle! chez moi 2 m de chaîne en arg 925= 10 euros! 20 euros c’est le prix grands magasins des marques non artsanales

    Réponse
  68. marine

    je me suis trompeé.. 1 m à 10 euros!!

    Réponse
  69. Fontier Maud

    Bonjour Mélanie je tombe – pas de hasard – sur ton blog et là – oh joie – je lis ENFIN des choses sensées, évidentes, bien construites, argumentées, sur le job de créatrice / entrepreneure d’une marque de bijoux !!! Trop bien ! Déjà BRAVO et là, c’est clair je vais m’abonner à ton Fbk, Insta et tutti quanti pour te suivre ! Car des nanas qui vendent leurs créas pour des cacahuètes, qui n’osent pas pratiquer des tarifs normaux en vendant pour rien, punaise (je reste hyper polie) j’en ai croisées des kilos et ça me rendait dingue car – je confirme – qu’elles pourrissent le marché et finissent par scier la branche sur laquelle elles tentaient de s’asseoir … Avec dommages collatéraux pour les copines, voisines qui exposent juste … Bref, j’ai décidé – dès le début – d’avoir un suivi par la Chambre des Métiers de Lille, avec un conseiller économique top, pro,bienveillant ET exigeant, et ça m’a bcp aidé ! Donc merci infiniment pour ton super article et à très vite je pense !
    Maud

    Réponse
  70. Fanny

    Dans un sens je suis d’accord avec toi, c’est mieux de vendre ses créations au bon prix surtout quand on y passe du temps et qu’on utilise des matériaux de bonne qualité, qu’en plus on passe du temps à faire de bonnes photos, etc.
    Mais dans le même temps, je m’aperçois que sur le terrain la réalité est plus difficile : je travaille avec d’autres créatrices de bijoux et des boutiques, et nous sommes de plus en plus obligées de proposer des bijoux à petits prix à nos clients car la tendance va vers ça. Par exemple, je réalise des petits bracelets liberty pour une boutique, il n’ y a aucune création, juste je coupe le ruban, mets une breloque et le fermoir, et la boutique les écoule. Je travaille sur la quantité (ce type de produit est facile à fabriquer en masse par une seule personne) et l’argument de vente de la boutique est que ce sont des bracelets faits à la main par une créatrice mais pas des trucs provenant de Chine (alors que le matériel oui mais bon). Mais ni moi ni la boutique ne pouvons dépasser un certain prix. Je précise que je ne vend pas ces produits sous mon nom de marque. Mais leur vente me permet de financer la création de pièces plus abouties, plus originales. Si je participe à une boutique de créateurs (boutique où je paie un stand, pas de la revente de mes produits) ces bijoux restent plus difficiles à vendre car leur prix (juste par rapport au travail) n’est pas abordable pour tout le monde. Si à côté de moi un créateur vend un produit moins cher, le client aura tendance un prendre un “petit truc pas cher” histoire de dire qu’il a acheté à un créateur. Donc à force nous les créateurs on se voit de plus en plus obligés de proposer d’autres produits moins chers et plus simples dans leur confection et leur forme ne serait-ce que pour rembourser le stand parfois… Bref tout ça pour dire que moi et mes copines créatrices (dont certaines font ça depuis 20 ans) nous sentons un “resserrement” du pouvoir d’achat, bcp de compliments mais peu de ventes au final (alors que moi j’essaie de viser les “bons” endroits en terme de clientèle, pouvoir d’achat, ne faire que les marchés où l’on n’accepte pas de non-déclarés, etc). Donc l’équation est difficile à résoudre.

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @fanny : merci pour ton commentaire =D
      Je me permet de reprendre plusieurs de tes points où tu t’égares.
      “nous sommes de plus en plus obligées de proposer des bijoux à petits prix à nos clients car la tendance va vers ça” oui et il faut combattre ça, donc si vous suivez ça va pas aider le schmilblick 😉
      “je travaille sur la quantité (ce type de produit est facile à fabriquer en masse par une seule personne) ” c’est ce qu’il faut pour en vivre et c’est très bine ce que tu fais, ne te méprends pas =)
      “ces bijoux restent plus difficiles à vendre car leur prix (juste par rapport au travail) n’est pas abordable pour tout le monde” GROSSE ERREUR tes bijoux ne doivent pas être abordables POUR TOUT EL MONDE mais pour ta clientèle cible, c’est l’erreur que font bcp de créatrices et qui tire le marché vers le bas.
      “Si à côté de moi un créateur vend un produit moins cher, le client aura tendance un prendre un « petit truc pas cher »” non car le prix n’est pas un critère pour tous les clients, la qualité compte bcp. Je viens de faire une étude de marché sur al création de bijoux et la raison n°1 des clients de créateurs c’est l’originalité et la qualité
      “des bijoux plus simples dans leur confection ” oui c’est exactement ça qu’il faut faire ! “alléger” son bijou en y mettant moins de détails pour pouvoir le vendre à un prix moins cher si besoin, mais pas vendre moins cher et perdre des sous sur tes créations. Dans une entreprise, il y a toujours des produits d’appels moins cher et des produits plus élaborés qui coutent plus chers. Il faut simplement que tes produits d’appels ne soient pas trop “pas cher” par rapport au reste
      “bcp de compliments mais peu de ventes ” tout simplement parce que les gens peuvent trouver que ton travail est beau mais pas se voir avec ton bijou, c’est donc que ce ‘n’est pas ta clientèle cible ou que tes créations sont trop “pour tout le monde”

      Réponse
  71. Marion

    Ha… Ouais… Ok! Bon bah… Je me disais bien qu’essayer de vendre ma maigre production à prix bas (c’est à dire juste le prix de revient du matériel…) pouvait éventuellement, peut être, un jour, me desservir… Quand je vois que certains peuvent vendre une bague que je peux produire en 1h près de 40€, au début, je le disais que si je faisais ça, j’aurais l’impression d’arnaquer mes potentiels clients (et amies, puisque pour le moment, je ne fais ça que pour mes amies, collègues…) En lisant le pourquoi faire une formation pour apprendre à calculer les prix justes et celui-ci, je comprends une de mes 1ères erreurs… Merci!!!

    Réponse
  72. Robin

    Bon article !
    Par contre, attention aux fautes d’orthographe quand on écrit des articles car ça aussi, ça peut donner lieu à des “coup de gueule” 😉

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @robin : je sais, j’en ai déjà parlé, j’ai un trouble de l’attention que j’assume pleinement 😉 personne n’est parfait 😀

      Réponse
  73. Marine

    Bonjour la pie bavarde !
    Dans cet article tu évoques les choses à ne pas faire en tant que créatrice. J’aurai aimé connaître ton point de vue sur une question que je me pose. En tant que créatrice d’accessoires textiles j’aimerai acheter des créations pour compléter mes propres créations, par exemple des bijoux de sacs. Je me pose quand même la question de la légalité et la morale de tout cela… Peut être faut il que je contacte avant la créatrice pour l’avertir de mes intentions et lui expliquer que je citerai son nom dans ma description du produit.
    Qu’en penses tu ?
    Merci d’avance

    Marine

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @marine : l’idéal est de contacter la créatrice pour lui demander d’être ton fournisseur. Ainsi tu pourras lui demander de te vendre les créations à prix spécial car tu lui en achèteras et commanderas en quantité. Tu peux lui proposer même un partenariat où vous échanger vos réseaux clients en parlant de l’une et de l’autre à votre clientèle sur le long terme (car logiquement, vos styles seront similaires et donc vous aurez une clientèle cible similaire). =)

      Réponse
  74. Vanessa

    Si ce n’était que les prix.
    Je suis une habituée d’un forum d’artisanat et c’est fou le nombre de questions (similaires et récurrentes) qu’on vient nous poser .
    Déjà quand on voit un énième poste sur “c’est quoi CMA” alors que deux postes en dessous on y a répondu ça annonce la couleur : la fainéantise et l’égocentrique.
    Ne pas prendre la peine de faire une recherche forum c’est déjà pas génial mais imagine ce poil dans la main quand tu dois monter une entreprise !
    Plein de fois j’ai du moi même donner le lien de net.entreprise. Mais bon sang comment peut on se dire je monte une entreprise et je ne tape même pas le mot “entreprise ou autoentreprise ” Sur internet.
    C’est LA base : se renseigner.
    D’accord on ne peut pas tout savoir mais tout de même certain (e)s attendent qu’on leur fournisse tout, tout cuit dans le bec.
    Il s’agit d’un emploi quand meme. C’est sérieux.
    Tu ne sais pas ce qu’est un siège social ? Eh bien tu te renseigne. Une recherche Google et tu as de la lecture.
    J’ai lu durant 6mois avant de me lancer et croyez moi j’ai bien fait car parfois mêmes les organismes sont à la ramasse.
    J’ai du apprendre à l’Ursaff que l’Accre était reconductible lorsqu’on en faisait la demande. La conseillère n’était…pas au courant. Moi si, heureusement.
    J’ai pu lire beaucoup de plaintes sur le stage obligatoire a la création d’entreprise, ben franchement quand je vois le monde de la création je me dis que c’est pas un mal. Que pour une fois c’est une bonne idée d’imposer un minimum de gestion AVANT de se lancer.
    Je suis tour a tour surprise, en colère, épuisée lorsque je signale a une créatrice que non elle ne peut pas vendre un t shirt Mickey même si elle a acheté le tissu et cousu elle même. Que non mettre une étiquette Chanel ça ne se fait pas même si c’est pour faire beau. Que non on ne peut pas utiliser le patron du Burda pour vendre ensuite la creation. Que non on ne peut pas vendre de l’or ou de l’argent sans être déclaré sinon c’est du recèle. Et qu’en plus tes clients deviennent aussi receleurs (souvent malgré eux car ils font confiances au créateur)
    Que le mot artisan est protégé qu’il faut répondre à certaines normes pour pouvoir l’utiliser. Qu’il n’est donc pas à mettre à toutes les sauces car ça galvaude et dévalorise.
    Que si tu veux créer sans te prendre la tête, sans cotiser, sans te soucier de la légalité tu peux très bien organiser des apres midi atelier creatif avec tes potes plutôt que de faire de la concurrence déloyale.
    Non mais.

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      merci pour tone xcellent commentaire @vanessa, je suis TELLEMENT d’accord avec toi !

      Réponse
  75. Aude Parini

    Merci Mélanie pour ce très bon article qui remets les choses à leur juste place.

    Réponse
  76. Sophie Laloux

    Rhoooooo ça fait du bien de lire tout ça !
    ça booste !!!!
    et le commentaire de @vanessa remet bien les choses en place.

    Niveau légal, je me suis mise en ordre. L’enregistrement de mon numéro d’entreprise est ok. Par contre, j’ai pris le régime de franchise TVA parce que cela m’a paru plus simple … mais je me demande si j’ai bien fait. Je vais demander un rendez-vous pour obtenir tous les conseils sur ce point. Ce serait bête de passer à côté d’avantages tout ça pour éviter un peu de paperasse.

    Et ok Mélanie, cette fois c’est bien rentré dans ma caboche. Je ne braderai pas mon travail ! NA!

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @sophie-laloux : en micro-entreprise regime microsocial simplifié (autoentreprise quoi) tu es automatiquement en franchise de TVA, tu n’as pas le choix. Ça veut dire que tu n’y es PAS soumise =) C’est que en micro-entreprise en regime reel que tu peut choisir si oui ou non tu prends la franchise de tva

      Réponse

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Praesent risus consectetur felis dictum Donec ut id

Pin It on Pinterest

Share This