Comment créer des flyers efficaces et légaux pour ta marque

Temps de lecture estimé : 6 Min, 0 Sec.

Pour faire connaître ta marque, il faut investir dans de la publicité. Sinon personne ne sait que tu existes et personne ne t’achète rien.

Qui plus est, avec l’arrivée des fêtes de fin d’année c’est le branle-bas de combat! Tu organises peut être des évènements privés, ou tu participes à des marchés, à des expos, des salons.

Pour informer tes clients de tes futurs événements ou attirer de nouveaux clients, tu seras sûrement amener à créer des flyers. Ce sont des petits tracts publicitaires virtuels ou imprimés sur du papier plus ou moins fins, qui sont de la taille d’une carte postale. Ils peuvent avoir un but commercial, promotionnel, de présentation d’activité ou de produits

Personnellement, j’ai utilisé beaucoup de flyers avec La Dame de Lys et ça m’a toujours servi.

Cependant, en plus des règles de marketing et de graphisme, il y a une réglementation très précise sur les mentions légales à faire paraître sur des tracts publicitaires.

Voici un article qui fait le point sur ce que tu dois savoir pour faire un flyer en béton ! Enfin en papier mais… Bref sur comment créer des flyers efficaces et légaux pour ta marqueshy

Les éléments contenus dans cet article sont strictement informatifs, ils ne  se substituent à la réglementation en vigueur. Je ne pourrais pas être tenue responsable de l’utilisation de ses informations si elles s’avèrent inappropriées à ton cas. 

 

mention legales sur flyer lespiesbavardes.com

Voici un flyer que j’avais réalisé pour une de mes expos. Il condense toutes les erreurs à éviter ! Il manque les mentions légales et les créations ne sont pas assez mises en valeur. Le parfait exemple de ce qu’il ne faut pas faire x)

 

 

Pourquoi utiliser des flyers ?

 

A titre perso, à l’époque de La Dame de Lys, j’en utilisais beaucoup. Ne serait-ce que pour présenter ma marque. Il y avait toujours des flyers type carte postale à disposition sur mes stands.

Ce format est pratique pour mettre une image attractive d’un coté et du texte de l’autre (contrairement aux cartes de visite où ne figurent que tes coordonnées et de très petites images éventuellement).

C’était aussi très pratique pour faire la promotion des ventes privées et événements que j’organisais. Je les déposais alors chez des commerçants dont la clientèle pouvait être intéressée par mes produits. Café de l’opéra, atelier de costumes, coiffeurs, boutique vintage etc (je faisais des bijoux d’inspiration historique).

A l’époque, je les réalisais sur Photoshop. Mais maintenant tu as des supers outils comme Canva où tu peux créer ton flyer (et autres joyeusetés) gratuitement ! Clique ici pour avoir toutes les infos !

 

 

Que dois contenir un flyer ?

 

Avant d’imaginer ton flyer tu dois te poser des questions précises. Je laisse le clavier à Émilie, un amie diplômée en publicité et communication, pour que tu profites de son expérience.

 

1. Ta cible

Ton flyer doit diffuser un message et capter une cible précise. A quelle population va s’adresser ton message ? Combien sont-ils ? Dans quelle zone d’habitation se situe cette population ? Comment vas-tu les atteindre (distribution en boîte aux lettres, distribution sur la voie publique, distribution dans des commerces ou lors de marchés de créateurs…) ? Toutes ces questions doivent t’aider pour réaliser ton message et ton support.

Emilie  //  Photo: Eva Photography  //  Visuel en arrière plan: “Terrains Vagues – atelier graphique »

 

2. Ton message

Surtout, il faut faire simple ! Un lecteur passe en général quelques secondes à lire un message : donc il ne faut pas de messages longs ou complexes, il faut aller droit au but ! Sois clair(e), concis(e), direct(e), on doit comprendre immédiatement le message et son but lorsqu’on a ton flyer en mains.

 

3. Le support

Le papier, le grammage et la qualité d’impression jouent un grand rôle dans la distribution de ton objet publicitaire mais aussi dans l’intérêt que tu vas créer ! Donc même si tu dois faire attention à ton budget, ne lésine pas sur ce genre de détails.

Mélanie: à titre perso, mes flyers de présentation de marque étaient aussi épais qu’une vraie carte postale. Comme j’avais mis une très belle photo issue d’un de mes shootings sur la couverture, elle pouvait être épinglée sur un frigo ou une coiffeuse. Alors, certes ça coutait un peu plus cher, mais l’effet était garanti !

Le format le plus courant pour un flyer est un A5 (21×14,8 soit une feuille A4 pliée en deux) ou la carte postale (10×15 cm).

L’épaisseur du papier dépendra surtout de la durée de vie de ton flyer et surtout son mode de distribution : si tu le distribues dans la rue je te conseille un grammage léger, par-contre si tu peux déposer ton flyers dans différents lieux ou boutiques et qu’il est à disposition pendant des jours ou des semaines, je te conseille un grammage plus élevé (certes plus cher, mais cela donnera envie de le prendre en main et surtout de le garder).

En termes de grammage je recommande à partir de 135 g/m² pour un flyer et 350 g/m pour une carte postale – mais n’hésite pas à demander conseils et/ou des échantillons à ton imprimeur !)

 

4. Le design

Une ou plusieurs (quelques unes, et non des dizaines hein) jolies photos de tes créations ou de ton espace de travail, de ton univers, peut-être une bonne base pour ton flyers (et de bonne qualité la photo, je précise). Attention tout de même à avoir de l’espace pour placer tes informations et ne pas au final « tuer » ton image.

Mélanie : Ton flyer ne doit pas être trop chargé. Fais la part belle aux photos de tes créations surtout ! Car n’oublie pas, les achats de bijoux sont souvent des achats coup de cœur, donc mets tes créations en avant.

Source: pixabay.com

 

Concernant la police d’écriture, je te conseille d’en prendre deux maaaaximuuuuum ! Mais n’hésite pas à varier la taille de caractère, de le mettre en gras, en italique (deux ou trois modifications de caractère au maximum également). Tu peux utiliser une police fantaisie et une plus soft, mais il faut que cela reste lisible !

Pense à faire des blocs d’informations et à bien aérer ta création (l’œil circule mieux, on lit mieux, on comprend plus rapidement l’information) – on évite de faire un méga gros pâté de texte (c’est bon le pâté, mais dans un flyer, ce n’est pas digeste !).

La couleur, c’est bien, mais veille à ne pas utiliser toutes les couleurs de l’arc-en-ciel : quelques couleurs qui s’accordent entres elles suffisent. Si tu utilises une ou plusieurs photos, cela peut t’aider à donner un ton (en termes de couleurs) à ton flyer.

Je te conseille de n’utiliser que le RECTO de ton support… toutefois si ton offre est plus complexe, et que tu dois donner plus de détails dans ce cas-là utilise aussi le VERSO.

Mélanie : Pour le flyer de présentation de ma marque, j’avais une photo d’un shooting d’un côté avec le logo + nom de la marque et de l’autre les infos pratiques (adresse, SIRET, site, mail, tel) et l’histoire de la marque (en quelques lignes). Ce tract avait volontairement plus d’informations qu’un flyer commercial car je le mettais dans mes colis et sur mes stands. Donc, les personnes qui l’avaient en main avaient le temps de le lire. Je n’ai malheureusement plus de visuel pour te le montrer, j’ai perdu beaucoup d’archives avec le décès prématuré de mon Disque Dur Externe l’été 2015 cry

Pour les flyers commerciaux, je conseille en général de ne faire qu’un coté pour que le client ne loupe aucunes infos. Car souvent, dans ce cas, ils tombent sur ton flyer par hasard chez un commerçant du quartier et le lisent vite fait.

Si tu n’as aucune idée sur ce que tu veux faire (et même si tu as des idées d’ailleurs), je t’invite à te rendre dans des boutiques, des restaurants, des bars, et d’y récupérer des flyers et des cartes postales qui t’interpellent et créé toi un book-à-idées.

Si vraiment ça coince lorsque tu veux faire ton flyer, n’hésite pas à te faire un petit croquis pour mieux visualiser la hiérarchisation de tes informations.

souce: pixabay.com

 

5. Les informations primordiales

Pour organiser au mieux tes infos, tu peux (et tu dois, un peu quand même beaucoup) utiliser la méthode QQOQCP : Qui, Quoi, Où, Quand, Comment, Pourquoi. Lorsque le prospect a fini la lecture du flyers, il doit pouvoir répondre à ces questions.

Et cela va sans doute te paraître idiot, mais n’oublies surtout pas d’indiquer tes coordonnées (site internet, adresse de boutique, page Etsy ou ALM…).

 

6. Relecture, relecture, RELECTURE

Pense à bien relire ton flyer !!! (ou ta carte de visite, ton affiche, tout !)

Je ne le dirais jamais assez, mais une faute dans un objet publicitaire pourrait avoir un effet désastreux sur la communication que tu essayes de faire. Même si tout le monde sait que les coquilles, ça arrive, on évite ce genre de bêtises au maximum ! Alors relis bien ton travail, fais des pauses avant de le relire (si tu as bossé dessus 1h par exemple), fais le lire par tes amis, ta famille…

Voilà, je pense avoir fait le tour des informations primordiales pour que tu te lances dans la confection de ton objet de communication ! Aussi, si tu as besoin de plus de conseils concernant ta création, je reste à ta disposition à cette adresse : emilie@lespiesbavardes.com

En attendant, voici une sélection de flyers commerciaux que je trouve très réussi.

L’aspect légal, moins glam mais….

Je reprends le clavier pour te parler des mentions à indiquer obligatoirement sur ton flyer ! Il y en a qu’on ne pensait même pas devoir faire !

 

1. Les mentions légales de ton entreprise

Tu dois mentionner ton numéro de R.C.S. suivi du nom de la ville où se trouve le greffe qui t’a enregistré, la dénomination sociale et le siège social de ton entreprise. En gros ton nom et ton adresse quoi. Pour les personnes morales, il faut rajouter la forme sociale et le montant du capital social pour les sociétés commerciales.

Ce sont les articles R. 123-237 et R. 123-238 du Code de commerce qui le disent. Si ce n’est pas fait, tu risques une contravention de 750 euros.

 

2. La mention « ne pas jeter sur la voie publique »

Elle est obligatoire en vertu de l’article L. 541-10-1 du Code de l’environnement. Tu peux aussi préciser « Ce papier est recyclé » ou utiliser un pictogramme.

Si ce n’est pas fait, tu risques 750 euros d’amende.

Au delà de ça, la mention « Ne pas jeter sur la voie publique » est aussi importante en terme de responsabilité. Si trop de tes flyers traînent au sol et cause une “insalubrité” de la voie publique, tu risques gros si cette mention ne figure pas sur tes flyers!

D’ailleurs, il est interdit de distribuer des tracts ou prospectus aux conducteurs ou occupants de véhicules circulant sur une voie publique (article R. 412-52 du Code de la route).

 

3. Le flyer doit être rédigé en français

C’est con à dire, mais c’est dans l’article 2 alinéa 2 de la loi Toubon n°94-665 du 4 août 1994 et le décret n°95-240 du 3 mars 1995: “toute publicité écrite, parlée ou audiovisuelle doit être en langue française. Cependant, l’utilisation de termes étrangers est permise si ces termes sont traduits en français de façon lisible, audible ou intelligible.”

Donc si tu écris “Made In France” sur ton flyer, tu dois mettre un petit * et préciser dans un coin de ton imprimé “Fabriquer en France”, alors autant mettre de suite la version française hein ! De toute façon, tu sais ce que je pense de l’utilisation des mots anglais pour parler de fabrication française hein…no

Si tu ne fais pas la traduction de tes termes anglophone, tu risques une contravention de 750 euros aussi.

source: pixabay.com

 

4. Le nom et l’adresse de l’imprimeur

Tu dois mentionné le nom et l’adresse de l’imprimeur selon article 3 de la loi du 29 juillet 1881. Sauf pour les cartes d’invitations, avis, cartes de visite, entête et enveloppe entête

Si c’est toi qui imprime, tu peux écrire « Imprimé par nos soins » à la place si tu t’identifies bien comme on l’a vu dans le premier point.

Si tu ne le fais pas tu risques une sanction pénale avec une amende de 3.750 euros.

 

 

Le p’tit mot de la fin

 

Pense bien à cibler les lieux (quartier et commerces) où tu les déposes / distribues en fonction de ta clientèle cible comme ça tes flyers auront plus d’impact ! Les statistiques de retour sur un tract publicitaire sont de 5% maximum. En ciblant, tu peux arriver bien au delà. Mes flyers m’ont toujours amené du monde sur mes événements.

Pense aux étudiants pour distribuer tes flyers si tu n’a spas le temps ou l’envie de le faire toi-même. Tu peux leur proposer 10€/l’heure et les faire travailler pendant 3h. Ça ne te coûtera pas forcément cher et tu auras de la pub en circulation. L’idéal étant d’avoir un étudiant investit qui pourrait même discuter de ta marque avec les passants intéressés plutôt que quelqu’un de pas souriant qui distribuera machinalement les flyers.

Voilà, maintenant tu sais tout ce qu’il faut pour faire des flyers légaux et qui feront mouche. Il ne te reste plus qu’à passer à l’action, allez GO GO GO ! laugh

Dernier

Apres

10 Commentaires

  1. Sandrine

    Encore un article génial, comme toujours ! Dis moi merveilleuse Pie, tu n’aurais pas une Pie québécoise qui pourrait épurer tout cela pour nous les francophones de l’autre côté de l’océan? Tu me fais réfléchir sans arrêt et si c’est plus simple ici, je me rends compte que c’est juste simple en surface. …un énorme merci. Bises québécoises

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @sandrine : j’ai cherchais des correspondante Francophone au Quebec, en Suisse, Belgique etc mais je n’ai jamais trouvé personne =/ j’avais posté une annonce sur le blog, je n’ai eu aucun retour

      Réponse
  2. Margote

    Super ! Merci pour ses Infos ! Je suis auroentrepreuneuse et je n’ai pas de numéro RCS ( juste un numéro de CMA ) je dois mettre quoi ?

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @margote : euh l’inscription au Registe des Métiers et au Regostre des Commerces est obligatoire maintenant pour les AE donc tu dois avoir un numéro RCS

      Réponse
  3. Allison

    Super article (comme toujours), découverte de Canva pour moi (encore une découverte). Par contre une petite question à toutes les 2 (Mélanie et Emilie) : sur les flyers montrés en exemple je ne vois pas les différentes mentions à placer obligatoirement. Du coup on les met où ? En bas en petit caractère ? Et si le flyer est destiné seulement à être posté sur internet donc virtuel (pas à être imprimé ni distribué en réel) les mentions sont toujours obligatoires ?
    Merci. Bises.

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @allison : alors, logiquement, si tu n’imprimes pas, tu n’as pas besoin de mettre les mentions légales liées à l’imprimeur et *ne pas jeter sur la voie publique* mais pour le reste si.
      C’est effectivement écris en tout petit caractère en général, le long de l’image à droite ou à gauche ou en pied d’image =)

      Réponse
  4. Margote

    @melanie-jung donc je mets le n° que j’ai eu à la chambre des métiers si j’ai tout compris.
    Merci Mélanie pour cet éclaircissement !

    Réponse
  5. Annelise

    Perso, je ne suis pas entrepreneure, donc je n’ai pas de numéro RCS.
    J’ai fait des flyers imprimé chez Vista Print, et je crois avoir condensé moi aussi toutes les erreurs: trop de photos pas terribles et pas de mentions légales…
    Faudrait que je te montre ce que j’ai fait (recto-verso en plus)…
    Merci pour toutes ces précisions, je ne savais pas que c’était si encadré.

    Réponse
  6. Sandrine

    Coucou Mélanie, j’ai essayé canva et c’est juste génial. Je me suis fabriqué une petite signature de courriel trop mignonne. As tu des idées et trucs pour les étiquettes? Bonne journée

    Réponse
  7. Sylvie

    Bonjour Mélanie,

    Merci beaucoup à toi et à Emilie pour ce superbe article (comme d’hab).
    Je vais pouvoir préparer bientôt mes flyers de façon pro grâce à vous.
    Bisous les piiiiiiiiiiiiiies.

    Sylvie

    Réponse

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

libero ultricies facilisis mattis odio fringilla neque. adipiscing justo Nullam Donec

Pin It on Pinterest

Share This