“Je vis de mon entreprise créative” – Mika et les GLOKdoll

Temps de lecture estimé : 11 Min, 5 Sec.

Parce que je suis convaincue que tu peux vivre de ta créativité, j’ai décidé de t’écrire un série d’article où je te présente des créatrices à succès qui te parlent de leur succès et de comment elles y sont arrivées.

Nous avions commencé avec Heloise et sa marque So Helo ici –> CLIC !

Aujourd’hui je te présente la 2ème de ces interviews réalisée avec Mika de la marque Mika et les GLOKdoll.

Mika est un profil différent d’Héloise. Elle a prit le parti de vendre ses créations à prix “milieu de gamme”  et de produire en série pour être rentable.

Actuellement, elle vit de son activité et ceux depuis plus d’un an.

Je ne t’en dis pas plus, je te laisse découvrir ses secrets à travers son interview.

Sur le groupe Facebook “les Pies Bavardent entre elles”, j’ai demandé aux Pies les questions qu’elles auraient aimé poser à une créatrice à succès. Histoire que les interviews te servent vraiment.

Tu es prête ? C’est parti !

 

 

L’interview de Mika, créatrice à succès

 

Merci à toi d’avoir accepté de te confier aux Pies Bavardes. Je suis ravie de partager ton expérience sur notre blog.

Ton site est ton univers sont juste géniaux !

Je suis vraiment heureuse de montrer grâce à toi qu’avec une signature forte et TRES originale, on se démarque 😍

Ca illustre parfaitement mon concept des 4 piliers : signature artistque, clientèle cible, image de marque (comm’ etc) et prix. Si ces 4 pilliers sont cohérents les uns avec les autres, alignées, alors tu peux tout créer et tout vendre !

 

 

1. Mika, peux-tu de présenter, parler de toi et de ton projet créatif ?

 

Je m’appelle Mika, je suis la créatrice des GLOKdoll, d’où le nom de ma marque : Mika & les GLOKdoll. Je t’invite à faire un petit tour sur mon site dès maintenant pour que tu saches de quoi je vais te parler :

Il y a pas mal d’année maintenant, j’ai fait un Master d’Art et j’ai écris un mémoire intitulé « Théorie de l’Esthétique du Glauque ». Et c’est de ces recherches que sont nées les GLOKdoll : les poupées glauques.

Mais ça ne s’est pas fait sans douleur…

Je me destinais à faire un Doctorat mais le destin en a voulu autrement :

  • mon mémoire était à 1 point de la note exigée par mon directeur pour continuer
  • et je n’avais pas d’autre choix de directeur, tous jugeant mes recherches sur le domaine de l’horreur trop « controversées »…

Bref : après 3 ans de dépression profonde j’ai inventé le concept esthétique de la GLOKdoll et à présent… c’est l’autoroute du GLOK !! 😁
Sans emploi et bien à la dèche comme on dit, j’ai lancée mon activité à temps plein.

Il a suffit d’une seule et unique expo pour que je comprenne qu’il y avait un potentiel dans mes créations : arrivée le vendredi soir avec une trentaine de GLOKdoll et plus de stock le samedi après-midi ! J’ai du quitter l’expo avant la fin, le dimanche soir (bon faut avouer qu’à l’époque elles étaient à 8€)

En rentrant j’ai donc mit tout à plat et préparé mon plan d’action pour l’avenir, même si j’étais loin d’imaginer où j’en suis aujourd’hui.
J’ai regardé les plateformes de vente en ligne : alittlemarket, Dawanda, Etsy et même Ebay…
J’ai très vite compris que ce n’était pas pour moi qui aime tout personnaliser : aucune liberté, des frais non négligeables, une stratégie de communication difficilement contrôlable…
Je voulais créer mon propre univers entier, « jusqu’au-boutiste », que tout soit estampillé GLOK.
J’ai la chance de partager ma vie avec un créatif torturé qui s’y connaît en programmation. Nous avons donc développé notre tout premier site internet de vente en ligne, sous OpenCart il me semble.

Aujourd’hui mon univers se retrouve sur mon propre site développé sous Prestashop et WordPress, toujours par nos soins, avec une boutique en ligne et un blog.

C’est sur le net et les réseaux sociaux Facebook et Instagram que je fais l’énorme majorité de mes ventes.
De temps en temps, à Noël et en été, je fais quelques stands dans des Festoches ou des Marchés de Créateurs plutôt Rock n Roll. Je choisi méticuleusement les évènements où je me présente car j’exige (oui : je suis très exigeante 😁) qu’il y ait une cohérence entre l’évènement et mes GLOKdoll. De plus : je préfère les thématiques fortes, Rock ou Horreur, avec une excellente réactivité et communication sur les réseaux sociaux.

 

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout et plein air

Je suis convaincue que la clé pour qu’une activité fonctionne c’est la COMMUNICATION !

Ma chère Pie si tu veux réussir, considère mon conseil :
Tu dois avoir une identité forte, bien à toi. Tu dois avoir une esthétique reconnaissable, un code de conduite qui te permet de creuser dans un sens et ne pas faire n’importe quoi. Et tu dois être sûr de toi, parler comme si tu avais toujours été là !

Je te conseille aussi de bien t’entourer.
Je pense que mon partenariat avec le groupe de Rock Cajun Toulousain « Rufus Bellefleur » m’a permit de me faire connaître. J’ai fabriqué, et je le fais encore, les GLOKdoll des membres du groupe, qu’ils vendent sur leur Merch, qu’ils ont même placées dans 2 clips. Nous avons lié une amitié. Je suis même dans l’un de leur clip aussi ! 😁
Aujourd’hui, je fais des partenariats avec d’autres groupes et marques à l’identité forte qui s’accordent avec l’univers de mes GLOKdoll.

Mais ce qui, par dessus tout, me fait « une bien belle pub » c’est la communauté qui me suis, les GLOKfans comme je les appelle.
Tu dois aimer tes fans car c’est EUX qui font ton succès et même l’existence de ta marque. Tu dois les chouchouter, les mettre en avant et surtout les remercier. On doit toujours remercier ceux qui nous font du bien !

 

 

2. T’es-tu formée pour lancer ton projet créatif ?

 

Lorsque j’ai eu l’idée des GLOKdoll, j’étais demandeur d’emploi et j’ai donc été trimballée de formations en informations toutes plus inutiles factuellement les unes que les autres… C’est malheureux de voir comment ce système mélange tout et au final ne sait rien.
Mais je dois avouer que tout ceci m’a permit de me concentrer sur moi même, faire mes propres recherches (de statuts professionnels par exemple) et aboutir à mes propres conclusions.

Ma formation universitaire artistiques y est pour beaucoup dans ma façon d’envisager la stratégie de com.
Je sais que ce mot stratégie peut te faire peur : c’est un peu comme dans Koh Lanta, la stratégie c’est Le Mal…. Mais non : c’est juste ta technique pour parler à ton public, arriver à toucher ton but !

Mon métier principal est la couture. Et bien non : je n’ai pas été formée pour ça ! Je n’ai donc aucun diplôme dans ce domaine, ne suis donc pas artisan couturière.
Tout ce que sais, je l’ai appris par moi-même, grâce au net ou bien à force d’expérience.
Et je n’ai pas non plus de formation de vente, car c’est en fait peut-être ça mon métier principal.

 

 

3. As-tu eu du mal à déterminer tes prix de ventes ? Ont-ils évolué ou as-tu fais de suite les bons prix ?

 

Je pense que toutes les Pies qui débutent ont tendance à sous-évaluer la valeur marchande de leur création. C’est normal : on veut bien faire, vendre vite, pour s’en sortir ou bien se sentir « validé » par le public.

C’est vrai, soyons honnête : si tu met en vente une création, même si elle est sublime, mais que tu ne la vends pas, tu pensera qu’en fait s’était une mauvaise idée.

J’ai donc commencé mes GLOKdoll avec un prix de vente de 8€.
Mais elles ne ressemblaient pas du tout à ce qu’elles sont aujourd’hui !! 😂
Je suis vite passé à 10, 12, 15, puis progressivement je suis aujourd’hui arrivé à 25€, justifiant toujours mon augmentation par des innovations techniques sur mes nouveaux modèles.
Je pense qu’il y a 2 stratégies de vente (revoilà la stratégie!!) :
– prendre le temps de vendre cher 1 création de qualité
– ou vendre moins cher 2 créations de tout aussi bonne qualité mais plus rapidement
Le calcul est limpide dans mon cas précis : sur un stand une personne hésite entre acheter 2 GLOKdoll Small de 11cm à 25€ ou bien la Middle de 22cm à 45€…. et se décide dans 90 % des cas pour les 2 Small. Pourquoi ? Vous préférez avoir 2 créations ou 1 seule ?
J’ai donc gagné 50€ au lieu de 45€. C’est pas grand-chose mais ça marche !

Tout récemment, j’ai crée une GLOKdoll small avec un socle décorum vendu au prix test de 35€ et qui a rencontré un réel succès (alors que les autres sans socle sont à 25€) ! Donc je vais très vite réitérer, et j’ai d’autres projets stratégiques dans le genre pour les mois qui suivent.

J’ai pleinement conscience que je ne vends pas ma GLOKdoll au prix du travail que j’effectue dessus. Pour faire une GLOKdoll de A à Z, avec tout ses accessoires, la peinture, les photos, vidéo, mise en ligne, publications sur le net : il faut en moyenne 8 heures…. Je suis donc payé 3,12€ de l’heure, et encore : sans compter les charges ….
Heureusement que ce chiffre n’est pas le vrai car je mutualise les tâches pour rentabiliser mes heures. C’est pour cela que fabriquer une série de 10 GLOKdoll me prend aujourd’hui presque autant de temps que d’en fabriquer 1 seule.

Mais aussi, mon GLOKboy, mon partenaire dans la vie comme dans l’entreprise, confectionne désormais avec moi, dans une proportion de 30% environ. Avant je le limitais à presser les badges, tamponner mes cartes de visites, se rendre à la Poste, faire le chauffeur et le manutentionnaire sur les stands, développer mon site internet… J’ai su lâcher la bride pour lui permettre de m’aider encore plus et ainsi considérablement augmenter le nombre de pièces que nous pouvons faire chaque semaine, sans beaucoup toucher au tarif d’une GLOKdoll Small.

Je profite de cet exemple pour te faire comprendre que le « sur-mesure » ou « modèle unique » est très difficilement rentable et justifie donc un prix bien plus élevé que tes propres créations. Penses-y !!

Et écoutes tes clients : quand ils sont nombreux à te dire que c’est pas cher, c’est le moment d’augmenter tes prix !

 

Aucune description de photo disponible.

 

 

4. Aujourd’hui, tu rencontres le succès, cela-t-il prit beaucoup de temps pour y arriver ? Vis-tu de ton travail créatif ?

 

Oui, on ne va pas se mentir : toucher du doigt un certain succès prend du temps, énormément de temps.
Par expérience, je considère qu’il faut 3 ans pour qu’une activité se mette en place et « tourne toute seule ».
C’est pas pour rien que je vois souvent dire que si tu passes le cap des 3 ans, c’est que ton activité est viable.
Bien entendu durant ces 3 ans tout évolue et prend de l’ampleur ! Les visiteurs de ton site internet affluent, le référencement est plus visible, ta communauté s’étoffe, ta communication aussi…
Et vers la deuxième année, les commandes sur ton site arrivent toutes seules, sans que tu rappelles ton existence sur les réseaux sociaux. Le rêve quoi !

Mais ce n’est pas un rêve : c’est un travail.

Tous les jours tu dois trouver de nouvelles façons de parler à ton public, trouver d’ailleurs du nouveau public. Tu dois être réactive, «entertaining». Présente et te renouveler sans cesse, dans tes idées créatives et les créations que tu proposes !

Si tu fais ton boulot et que tu te donnes à fond : alors oui, tu pourra VIVRE de tes créations.

Est-ce que moi je vis de mes créations ?

J’ai envie de dire un gros OUI enthousiaste, même si Pole Emploi ne semble pas du tout d’accord avec moi.

D’autant plus que dans mon activité nous sommes en fait 2 : Mon GLOKboy et moi !

Pole Emploi nous a même conseillé stupidement à plusieurs reprises d’arrêter car ce n’était pas rentable…. Pffff…

Mais la réalité c’est que OUI, nous vivons bien mieux avec les GLOKdoll que sans ! Les GLOKdoll sont notre travail à tout les deux, à temps plein, et nous sommes fiers aujourd’hui d’avoir un revenu régulier qui paye les factures.

Nous fabriquons des choses et nous les vendons, pas besoin d’en dire plus : c’est un aboutissement pour nous.

 

 

5. Quel a été ton pire moment ? Quel a été ton meilleur moment ?

 

Des moments dures, il y en a souvent mais heureusement il y a beaucoup plus d’excellents moments !!!

Mes pires moments ont été les jugements de Pole Emploi car ces gens là ne se rendent pas compte à quel point leurs mots peuvent faire des ravages dans nos cerveaux en quête de considération.
J’ai eu très peur aussi d’assumer mon choix de vie « d’artiste ratée », de bohème, faite de minima sociaux et de galères financières. Cela exclu les projets de vie : pas de crédit, d’achat de maison, d’enfant, de voyage, etc…

Mais je suis heureuse, soulagée et fière de la personne que je suis aujourd’hui et cela me permet d’être créative et libre. Je suis positive, décisionnaire, active.

J’ai déjà eu d’excellents moments et j’espère en avoir tout plein d’autres !

  • J’aime quand on me dit « je connaissais déjà les GLOKdoll » parce que ça résonne dans ma tête comme « ta réputation te précède » et c’est peut-être ma personnalité qui est remarquée dans chacune de mes créations !
  • Me faire remercier sur scène par Rufus Bellefleur devant un public entier qui m’applaudit, ça m’a sacrément fait chaud au coeur.
  • Que des mariés me demandent de fabriquer leurs GLOKdoll sur mesure pour le jour du mariage, c’est ultra touchant aussi.
  • Qu’on me passe au téléphone une petite nénette ultra flattée de me parler en vrai, comme si j’étais une Rock Star, c’est la méga classe aussi !! 😂
    Bref : mes meilleurs moments se sont les GLOKfans qui me les offrent et c’est la plus belle des reconnaissances !

 

 

L’image contient peut-être : 1 personne

 

 

6. Comment s’organise ta journée de travail ? Est-ce que tu gères toujours tout ou sous-traites-tu une partie de ton travail (site web, couture, com, réseaux sociaux, commercial, etc.) ?

 

Déjà : je vie la nuit, comme un vampire ! 🧛‍♀️
Donc ma journée commence à 14h, par faire un tour sur les réseaux sociaux. Répondre à tous, vérifier que tout marche bien, animer un peu et souhaiter les anniversaire. Puis je me mets à fabriquer.
Il faut savoir que depuis le début de l’année, j’ai instauré un rendez-vous avec les GLOKfans : chaque samedi à 20h00, je sors une nouvelle création.
J’ai donc 1 semaine pour la réaliser en totalité.
En 3, 4 ou 5 jours selon la complexité de la série de création, je termine la phase « fabrication ». Mais ça ne s’arrête pas là !
Il faut faire les photos et la vidéo. Car depuis le début de l’année j’ai lancé ma chaîne Youtube avec des petites vidéos de présentation de chacune de mes GLOKdoll.
Montage, photoshopage, mise en ligne puis enfin délivrance : publication sur les réseaux sociaux, renvoyant les GLOKfans sur mon site pour passer commande.
Je sais pas pourquoi je dis ça, car en fait les « vrais » GLOKfans sont déjà sur le site dès 19h50, le doigt sur le bouton !! 😂

Donc, tu peux constater que oui : je gère tout avec mon GLOKboy. J’ai pour habitude de dire que je fais moi-même tout ce que je peux faire de petits doigts !
Je suis une vrai passionnée de com (tu l’auras peut-être remarqué… non ?!). Donc je veux gérer la totalité du processus pour personnaliser chaque étape, y mettre ma touche pour ne pas ressembler à tout le monde et surtout ressembler aux GLOKdoll.

Mais il y a aussi mes partenaires Artistes et Créateurs : Will Argunas m’a fait mes Tshirts, Pedro’s Stuff mes plaques de bois illustrées et prochainement d’autres collaborations créatives.

Je ne souhaite pas faire appel à un prestataire de services d’aucune façon car je veux continuer à être cohérente en mettant en avant le côté fait main, multi-tâches, touche-à-tout, créative couteau-suisse 🤪

 

L’image contient peut-être : une personne ou plus

 

 

7. De manière générale, comment organises-tu ton entreprise ? Fais-tu des plans à l’année par exemple ? Comment anticipes-tu ?

 

J’organise ma petite entreprise avec des objectifs. Des objectifs tout le temps !!!

« Quand t’aura cousu ces 5 visages, tu fais une pause clope »

« Tu découpes toutes les pièces de cette série avant 21h00 et ensuite tu manges »

« Sur ce stand tu dois vendre au moins 6 GLOKdoll »

« Ce mois-ci, soyons fous, tu dépasse les 1000€ de chiffre d’affaire »…

Bref : petit à petit, les GLOKdoll font leur nid ! 😉

Et puis je sais quand sortir quoi, parce que je suis une dingue des statistiques !! (bé oui : encore la stratégie !).
Je fais des tableaux de stat dans tous les sens, généralement en fin d’année, pendant mes vacances de noël, avec des chocolats et la couette sur les genoux. 😍
Quelle GLOKdoll a bien marché en vente, à quelle période, pourquoi : sa couleur, son thème, son prix…
Je me cale sur les saisons, les modes, les sorties de films d’horreur, les évènements à venir.
J’écoute les demandes récurrentes des GLOKfans qui souhaitent le retour d’un ancien modèle. J’anticipe en consultant mes dossiers : Qui devrait revenir ? Comment l’améliorer ? Quelle quantité nécessaire ? etc.

Et bien entendu je me fixe des objectifs à l’année. D’ailleurs, cette année est l’année de tout les défis !!

  • Faire 1 série de création au minimum par semaine
  • Atteindre et dépasser les 600 exemplaires vendus dans l’année
  • Faire de nouveaux partenariats pour les GLOKdoll Officielles…
  • Etc.

Mon CA est aujourd’hui d’une régularité à couper le souffle, la communauté s’agrandit, me poussant à toujours plus innover et répondre rapidement à la demande. J’ai même pour la première fois en plus de 3 ans réussit à faire des placements en boutique !!!
Et je ne me soucis plus de mon stock disponible pour pouvoir faire des stands car j’ai un peu d’avance.

Et j’ai la fierté de t’informer que depuis juin 2018 où nous nous sommes contacté pour cette interview (Mélanie : Oui je suis vachement organisée, je sais…Mais j’me soigne !), mon chiffre d’affaire à augmenté chaque mois entre 30 et 120% !Je croise donc fort les doigts pour cette période intense qui commence: octobre-novembre-décembre, je compte bien péter les scores !!

Et je te le souhaite de tout coeur !

En 2019, j’ai décidé aussi de laisser un peu de coté les accessoires pour me concentrer uniquement sur mes créations de base, celles qui font la notoriété de ma marque, les GLOKdoll. Je ne fabrique maintenant des accessoires que pour les stands, qui se font de plus en plus rares (2 à 4 fois par an).

 

L’image contient peut-être : plein air

 

 

8. Comment te projettes-tu dans l’avenir ?

 

Je ne sais pas du tout quelles surprises me réserve l’avenir car j’ai fini par comprendre qu’il y a des surprises, beaucoup, tout plein !
Ce qui est certain c’est que dans 5 ans, 10 ans ou 20 ans, je fabriquerai encore et toujours des GLOKdoll.
Comme je l’ai dis à Mélanie :  les GLOKdoll c’est mon métier, mon œuvre !… Je veux que sur ma tombe soit inscrit “ci-gît la faiseuse de GLOKdoll” !!! 😂

J’ai mille coups d’avance, des projets plein mes carnets. Je dégote sans arrêt l’inspiration partout. Au fil des rencontres se profilent des possibles collaborations.  Et je cumule les idées folles, réalisables ou non, l’avenir nous le dira.
J’espère bien continuer à surprendre celles et ceux qui sont intrigués par mes GLOKdoll !!

Petit mot de fin : MERCI beaucoup Mélanie pour la communauté des Pies que tu as créé et que tu animes avec brio. Un tel espace de liberté d’expression est très rare et je salue ton investissement et celui de toutes les Pies qui, comme moi, ont envie de partager. (OH MERCIIIIII 😍😘)

 

 

Conclusion : mon analyse

 

Je reprend le clavier pour te donner une analyse de l’entreprise créative de Mika.

Tu l’aura compris, vivre de sa créaviité C’EST POSSIBLE !

 

Les prix : le nerf de la guerre… (ou pas !)

 

La seule chose qui pêchait dans l’entreprise créative de Mika selon moi, c’étaient ses prix. Mais elle a vite compris la réalité du marché et du coût de la vie. Elle a su trouver des techniques de fabrication qui lui permettent de maintenir ses prix en moyenne gamme et d’être rentable !

Comprends bien ma chère Pie, que le prix n’est pas le facteur principal d’achat chez les clients. Même s’il peut jouer sur la decision d’achat, ce qui compte pour les clients c’est surtout le “pourquoi”, la valeur que tu transmets, l’émotion. C’est comme ça que des gens au SMIC s’achètent des Iphone à 1200€.

Chacunes des GLOKdolls représentent une part Glok en chacun de nous. Cette facette de nous qu’on trouve à la fois drôle et flippante. Et c’est ça qui plait aux fans de Mika, avant ses prix ! Elle a donc un “pourquoi” très fort, un lien qui la lit à ses GLOKfans. Elle serait quelques euros plus cher, ça ne changerait rien pour ses fans.

 

La stratégie

 

Mika donne RDV à ses clientes tous les samedi à 20h. C’est un excellent moyen de s’assurer des ventes rapides car tout le monde est alors au courant de ses nouveautés ! Ca permet d’entretenir aussi le lien avec les clients, ne de pas être oubliée.

Vu le lien qu’elle a tissé avec ses fans sur le net, elle a decidé de concentrer son activité sur le net, et c’est un excellent choix. Elle est là où se trouve sa clientèle ! Les quelques rares expos qu’elle fait encore, lui permette surtout d’avoir “du sang neuf” dans sa clientèle.

Mika se fixe beaucoup d’objectifs et elle a raison ! Je ne dis pas de te fixer plein d’objectifs aussi, mais d’en avoir toujours un en tête ! Si tu as un objectif, tu sais où tu vas et donc quoi faire 🧐 Ca te permet de t’organiser !

Autre chose très importante, elle reste à l’écoute de ses clientes en suivant ses statistiques et ça c’est juste parfait pour sortir des produits qui repondent aux envies et besoins de ses clientes 👍

 

La signature artistique

 

La grande force et intelligence de Mika est sa signature artistique et son image de marque très poussée qui, du coup, sont pour une clientèle cible précise. Elle a créé tout un univers avec ses histoires, son langage, ses visuels, etc. Elle a créé une communauté autour de ses créations, et ça c’est extrêmement puissant pour un business de rassembler des gens avec des histoires qui vendent ses produits (le fameux storytelling) !

En l’occurence pour Mika, ce sont de vraies histoires qu’elle crée. Ca ne s’applique pas à tous les projets créatifs.

Si tu crées des accessoires zéro dechets par exemple, tu peux te créer une communauté de consomm’acteurs en partageant des trucs et astuces eco-responsables, et des news ecologiques (80% de ta omm’) et parler de tes créations (20% de ta comm’).

Sophie de la marque Solal, crée des bijoux lumineux pour femmes brillantes. Elle raconte alors les histoires des femmes brillantes oubliées de l’Histoire.

 

Lâcher prise pour déléguer

 

Mika, au début où je l’ai contacté, voulait contrôler tous les aspects de sa boite. Surtout la fabrication. Aujourd’hui, elle a réussi à déléguer et à confier un partie de la fabrication de ses poupées à son GLOKboy, et ça c’est énorme ! C’est souvent difficile de lâcher un bout de son bébé, mais necessaire quand le succès se pointe 🤩 Il faut t’y préparer.

 

Les partenariats

 

Mika à fait connaître ses GLOKDolls grâce aux partenariats. Je ne le dirais jamais assez : SORS DE TON TROU ! Entoure-toi de gens qui complètent ton univers et ont la même clientèle cible que toi ! Comme je te le disais dans la deuxième partie de l’article “Deviens inoubliable pour tes clients en 2 étapes”, les partenariats sont essentiels pour évoluer ! Et ils peuvent prendre plein de forme différentes !

 

Coup de pouce

 

Je te le dis depuis longtemps maintenant : pour te démarquer, tu dois être reconnaissable, identifiable. Et Mika l’a parfaitement compris. Si tu as encore du mal avec la signature artistique (non, on ne s’ennuie pas avec une signature artistique !), la clientèle cible, ton image de marque (comm’ et “pourquoi”) et tes prix, RDV le 18 octobre pour un webinaire gratuit intitulé “Aligne tes 4 piliers et vends par miliers” (quoi?! J’abuse à peine 😂😂😂). Pour t’inscrire c’est par ici 🔽

Tu ne sais pas si tu as une bonne signature artistique ou comment la définir ?

Tu ne trouves pas ta clientèle cible ?

Tu ne sais pas comment communiquer pour être visible ?!

Participe à la conférence en ligne gratuit "Aligne tes 4 piliers et vends par milliers" (quoi ?! J'abuse à peine !) vendredi 18 otobre à 14 h !

En t'inscrivant à ce webinaire, tu pourras continuer à faire évoluer ton projet créatif en recevant un mail pour chaque nouvel article posté, des bons plans qui seront utiles et des offres d'ateliers ou de services. Un lien de désabonnement sera toujours proposé à la fin de chaque courrier. Car l'ethique et le respect sont important pour moi. Pour plus d'informations sur le traitement des données personnelles, clique sur le lien vers la politique de confidentialité en pied de page.

Dernier

5 Commentaires

  1. Carotte & Cie

    Bravo à Mika et son parcours. Je me retrouve beaucoup dans son portrait et ses choix. Elle a tout compris quand elle dit qu’elle mise sur la stratégie de communication. En effet il faut se dire que la création pure ne représente qu’une partie infime de son entreprise et qu’il faut communiquer aux bonnes personnes pour pouvoir les vendre et en vivre correctement. C’est le plus difficile pour moi et en même temps le plus gratifiant quand cela fonctionne. Pleon de succès à venir pour Mika et ses Glokdolls🎉

    Réponse
    • mika & les GLOKdoll

      Merci beaucoup Carotte & Cie !!La communication, sous toutes ses formes, est effectivement une part très très importante de notre métier de créatrice. Pour certaines personnes, il faut dépasser la timidité ou le manque d’assurance et jouer alors un personnage publique qui est avenant, qui a du caractère et qui sais quoi dire. Pour moi s’est une vrai passion, une branche professionnelle sur laquelle je me suis formée toute seule, pour les différents métiers que j’ai testé: chargé de com. pour une asso d”audiovisuel, graphiste print, Artiste, vidéaste, maquilleuse d’effets spéciaux, etc… Tout ceci me sert bien aujourd’hui pour mes GLOKdoll !!

      Réponse
  2. caroline

    Quel exemple d’entreprise créative et prosper !! que ce soit lire les articles de Mélanie ou les témoignages des Pies qui vivent de leurs activités, ça donne du réconfort et ça rassurer dans ce que je fais pour mon entreprise (mon bébé). autant Mika qu’Héloïse, elles ont toute les deux fait leur chemin à leur façon et avec leur “stratégie”. Le fait que cela à mis plus ou moins du temps cela me rassure aussi parce que je dois trouver la bonne “stratégie” pour “harponner” les bons poissons. C’est encore difficile pour moi, parce que je ne suis pas une personne très stratégique, même si j’adore jouer au jeu de stratégie, il me faut du temps pour comprendre la règle (sau f qu’il n’y a pas de règle de jeu), bref c’est à moi de la trouver. Merci à Mika et Héloïse pour vos précieux téoignages.

    Réponse
  3. mika & les GLOKdoll

    Merci infiniment à Mélanie pour cette interview qui m’a permise de m’exprimer en toute sincérité. J’espère que mon expérience pourra donner des idées aux collègues créatrices et peut-être même les motiver à s’affirmer !Et merci beaucoup, Ô reine des Pies, pour ton analyse de mon activité qui me montre que je suis sur le bon chemin, que je peux me faire confiance sur mes choix et que je suis, à tes yeux, une créatrice “à succès” !! (c’est trop la classe comme titre, je jubile ! ^^)

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      Oh oui jubile et célèbre-toi ! <3

      Réponse

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Donec amet, ut accumsan Lorem adipiscing

Pin It on Pinterest

Share This