Les 4 erreurs qui te rendent invisible sur Facebook

Temps de lecture estimé : 4 Min, 55 Sec.

Tu as une page Facebook mais niveau visibilité c’est pas ça ?

Tu te demandes ce qui cloche et comment y remédier ?

Mieux, tu aimerais être visible sans payer ces foutus pubs Facebook ?

Alors j’ai une bonne nouvelle pour toi !

Dans la blogosphère française est apparut il y a quelques mois, le blog de l’artisan 2.0. Ce blog est tenu par Cédric qui a décidé d’accompagner les artisans dans leur projet de création d’entreprise artisanale en leur enseignant comment utiliser la puissance des réseaux sociaux entre autres choses.

Ça a tout de suite taper dans l’œil de ta pie très bavarde car les réseaux sociaux, moi, j’y suis un peu allergique professionnellement.

Tu as du remarqué qu’il y a très peu d’article sur le sujet sur ce blog.

Pour moi, la meilleure façon de vendre est par mail ou sur son site, mais Facebook reste un outil incontournable ! Je ne voulais donc pas te laisser en reste.

J’ai contacté Cédric pour qu’il t’écrive ici, un article sur les 4 erreurs qui te rendent invisibles sur Facebook. Mais aussi pour que tu le découvres et puisse développer ta présence sur les réseaux sociaux en suivant son blog si tu en as l’envie.

On a pas mal discuté lui et moi et on se complète parfaitement d’un point de vu “enseignement”.

Moi je suis plus réglementation, calcul de prix, marketing et comm.

Lui plus marketing de réseaux sociaux et développement de la présence en ligne.

Le fait qu’il soit un mec et moi une nenette diffère aussi dans notre façon de voir les choses et de te les transmettre, et j’adore ça ! Même si je déteste le côté genré de notre société, on ne peut pas nier qu’il existe des différences hommes/femmes dans le traitement de l’information. Mais là où Cédric et moi on se retrouve, c’est dans notre envie sincère d’épauler les artisans et de les aider à vivre sereinement de leur activité. On partage la même vision de l’échange, du partenariat et aussi les même galères de jeune parent qui bosse à domicile haha ! C’est vraiment une chouette rencontre.

Bref, je lui laisse donc le clavier. Il est encore une peu timide alors il te vouvoie, mais ce n’est que le début, on va vite le mettre à l’aise ce petit.

C’est parti !

 

 

 

 

Je reçois tous les jours de nombreuses questions via la boite mail de ma page Facebook et celle de mon blog. Vous êtes plusieurs à me demander comment faire pour obtenir plus de likes et plus d’interactions lorsque vous publiez sur vos pages.

Le fameux pouce bleu est en quelques années devenu un saint graal. Nous nous lançons dans une quête sans fin, une course effrénée aux likes

 

J’ai d’ailleurs rédigé un guide gratuit d’une trentaine de pages dans lequel j’explique comment je suis passé de 0 à 1000 fans sans pub et cela en 3 mois seulement (CLIC).

 

Cependant, je pense qu’il ne faut pas se tromper d’objectifs. Ne faites pas une « course aux fans ». Je pense qu’il faut en effet dépasser un certain nombre pour ce qu’on appelle, la preuve sociale mais il est inutile par la suite, de rester en quête perpétuel de fans.

Nous voulons en effet être « crédible » et pensons que ce nombre aura une influence sur la crédibilité de notre marque. On espère également que le fait qu’il y ait un grand nombre de fans sur notre page contribuera à en attirer encore plus et donc potentiellement plus de clients.

Malheureusement tout comme vous, je me suis rendu compte (trop tard) que je me trompais sur plusieurs éléments ou plutôt, que je ne m’y prenais pas de la bonne manière sur Facebook. Voici les 4 erreurs que je faisais.

 

être visible sur facebook

source : pixabay.com

 

 

Erreur n°1 Axer sa stratégie Facebook sur l’acquisition de fans

 

Je ne vais pas vous jeter la pierre, cette course aux likes/fans, je l’ai moi-même faite lorsque j’ai monté mon premier business. Je passais des après-midis entières sur Facebook juste pour cela.

Je faisais la pub de mes produits sur des groupes, je commentais d’autres pages pour faire connaître la mienne et j’ai même fini par succomber à « l’échange de likes ». Vous connaissez ? C’est le principe du « je te suis si tu me suis ». Maintenant que j’y repense, je me rends compte que j’ai perdu un temps considérable pour RIEN. Pourquoi ? Parce que cette course aux pouces bleus ne m’a ramené AUCUN client !

Il faut que vous fassiez un ratio temps/résultats. C’est à dire que, vous devez faire en sorte que le temps passé sur ces taches chronophages vous rapporte de l’argent et non pas l’inverse…

Je vous invite à faire l’exercice suivant :

Allez dans vos statistiques de page et comptabilisez le nombre de fans acquis ces 7 derniers jours. Dans ces fans, combien sont devenus client ? Une fois cette étape effectuée, comptabilisez le nombre d’heure passé sur Facebook pour obtenir ces fans.

Illustrons tout cela en prenant l’exemple suivant : Vous avez eu 10 fans au cours des 7 derniers jours. Un seul est devenu client en vous achetant un produit à 30 euros. Vous avez passé deux après-midis sur Facebook pour obtenir ces 10 fans, soit l’équivalent de 8h (et oui le temps passe vite sur notre réseau social préféré). Ce qui équivaut à dire que vous avez travaillé pour 3,75 euros de l’heure… Il faut faudra un sacré paquet d’heures sur Facebook pour obtenir juste un SMIC…

 Ne faites donc pas cette grosse erreur qui consiste à croire que le nombre de fans est en corrélation directe avec le nombre de clients. C’est beaucoup plus compliqué que cela…

 

 

les erreurs sur Facebook

source : pixabay.com

 

 

 

Erreur n°2 : Croire que le nombre de fans influe directement votre chiffre d’affaire

 

« L’habit ne fait pas le moine », vous connaissez tous et toutes cet expression. Il y en a une autre qui dit : « On ne juge pas un livre par sa couverture ». Pourtant, Il n’est pas rare de juger une page Facebook à son nombre de fans. Une page est alors très vite appréciée si elle dépasse les 500, 1000 ou 2000 fans et avec plus de 10.000 fans, on estime que celle-ci cartonne ! Je pense qu’il faut faire attention à ces fausses croyances !

J’ai vu un bon nombre de pages possédant moins de 500 fans dégager un chiffre d’affaire qui ferez friser les derniers poils qu’un chauve à sur la tête. Le contraire est aussi vrai, je connais certains créateurs possédant des pages de plusieurs dizaines de milliers de fans, mais qui peinent à se verser un SMIC…

Gardez en tête que ce n’est pas le nombre de fans sur votre page qui vous fera payer vos factures à la fin du mois. Il faut mettre en place une stratégie de conversion de vos fans en clients et ça je l’explique dans ma prochaine formation gratuite. Je donne plus d’informations sur ce guide dans la fin de l’article.

 

 

Erreur n°3 : Penser que vous toucherez plus de personnes si vous avez plus de fans

 

Vous me direz que mathématiquement c’est forcément vrai mais encore une fois et comme pour tout ce qui touche à Facebook, ce n’est pas aussi simple.

Saviez-vous que Facebook se base sur un algorithme baptisé « EdgeRank » pour la gestion de son réseau social ?

C’est un système d’opérations et d’instructions qui définit comment vos publications vont être vues et surtout pour qui elles seront visibles.

Vous vous demandez ou je veux en venir ? C’est simple, Facebook depuis plusieurs années, modifie cet algorithme pour l’adapter à son modèle économique. En clair, Facebook rend peu à peu son système de publicité incontournable pour les marques. C’est simple, il suffit de voir l’évolution du système depuis 2015. En effet, les publications sponsorisées ont augmenté de 50%, ce qui a permis à Facebook d’augmenter son chiffre d’affaire de 33% entre 2015 et 2016.

Pourquoi c’est intéressant pour vous de rester autant que possible une « petite » page ? Parce qu’on remarque que pour l’instant cet EdgeRank est moins « sévère » qu’avec les pages de plusieurs milliers de personnes. Vos publications peuvent assez facilement être vus par 30 voir 50 % de votre communauté, ce qui n’est pas du tout le cas pour une page de 10.000 fans…qui sera elle obligé de faire appel à la publicité pour obtenir le même résultat.

Facebook entretient l’idée de devoir se montrer pour exister et c’est dotant plus vrai pour les pages pro de plusieurs milliers de fans qui sont fortement inciter à faire de la pub pour être vu.

Vous avez donc, tout intérêt, à retarder le plus possible le moment où il sera inévitable de faire de la pub parce que celle-ci va forcément impacter votre budget.

 

 

vendre sur Facebook

Source : pixabay.com

 

 

 

Erreur N°4 : Chercher à vendre vos produits à tout prix

 

Je tombe assez régulièrement sur des pages où toutes les publications sans exceptions ne concernent QUE la promotion de produits. Des posts de photos produits avec un lien vers la boutique et cela parfois sans même un seul commentaire sur l’objet en vente…. Je trouve cela vraiment dommage parce que ça ne contribue pas à créer du lien avec sa communauté.

Ce n’est pas parce que nous sommes derrière un ordinateur que nous devons agir comme s’il n’y avait pas des humains derrières. C’est mon point de vue et je peux concevoir que le vôtre soit différent. Pour ma part, je me comporte avec mes fans comme je le ferai avec mes propres amis. Je leur pose des questions et je réponds aux questions qu’ils me posent, je m’intéresse réellement à ce qu’ils font.

Si vous souhaitez que les gens s’intéressent à vous et à votre activité vous devez leur apporter de la valeur.

 

 

Conclusion

 

Facebook nous a longtemps persuadé que le plus important c’est le nombre de fans. Cette croyance est toujours persistante surtout lorsqu’on lance son activité. On a l’envie d’être connu et reconnu et on en oublie parfois le principal. Je reste persuadé que Facebook peut être un fabuleux levier pour la croissance de son entreprise mais encore faut-il bien l’utiliser.

Je mets à disposition de mes abonnés une formation gratuite « Doubler vos ventes avec Facebook », vous êtes libre de demander à la recevoir en vous abonnant au blog via ce lien.

J’explique dans cette formation :

  • Comment mettre Facebook au service de votre entreprise et pas l’inverse.
  • Transformer vos fans en clients sans faire de publicité
  • Utiliser votre page Facebook pour constituer un fichier de prospects/clients.
  • Transformer vos clients en ambassadeur pour votre marque

C’est une partie du programme de la formation « Doubler ses ventes avec Facebook » vous découvrirez beaucoup d’autre modules pour compléter ceux que je viens de citer.

J’espère que cet article vous a plu, n’hésitez pas à me poser vos questions en commentaire.

 

Dernier

Apres

17 Commentaires

  1. Virginie

    Bonjour merci pour vos articles. C’est vraiment super.
    Effectivement je me reconnais bien dans ce que tu dis.. Et finalement tu as raison ca ne me fait pas plus vendre.
    Bonne journée.

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @virginie à l’époque de ma marque de bijoux, comme je ne maitrisais pas la vente par mail, je vendais plus sur Facebook que sur mon site internet xD Aujorud’hui je vois els choses différemment et pense sincèrement que rien n’est mieux qu’un blog pour vendre + vendre par mail, car on entretien un lien plus parsonnel avec les clients ou prospects. Mais si on ne maitrise pas bien ces outils, Facebook est une alternative interessante

      Réponse
  2. Sandrine

    Bonjour,
    Cet article est très intéressant. Je suis moi aussi allergique aux réseaux sociaux. Je suis peu être trop vieille 😉 mais ils me font peur. Pourtant je sais que c’est un outil très utile.
    Merci de nous aider à nous en servir…
    Bonne chance pour votre blog. Je vais allez y faire un petit tour.

    Réponse
  3. Dominique Sampaio

    Je note une chose dont on n’a généralement pas idée: il vaut mieux rester une petite page à cause de l’algorithme qui les défavorise moins que les grandes… C’est bon à savoir ça.
    Merci.

    Réponse
  4. Vivi

    Parfait cet article pile poil ce que je pensais déjà car j’ai toujours un oeil de recul. Mais n’ayant que moi-meme pour me rassurer, j’avoue que j’ai lu cet article comme si une bonne copine ou un bon copain me parlait.

    Réponse
  5. Cedric

    Bonsoir Sandrine,

    Comme je le dis dans l’article, Facebook peut être un fabuleux levier pour la croissance de son entreprise mais encore faut-il bien l’utiliser. Tout comme Instagram ou Pinterest d’ailleurs. Il faut savoir l’utiliser à son avantage et pas que le réseau finisse par nous utiliser nous et notre carte bancaire notamment…

    Amicalement,

    Réponse
  6. Marie P.

    Article très intéressant ! 🙂
    J’essaie d’être plus présente sur les réseaux sociaux depuis 2 mois, moi qui y suis assez allergique, déjà à titre personnel…
    Je constate en effet souvent une course acharnée aux «likes» J’ai bien tenté quelquefois d’y participer, mais ai laissé tomber car je ne me sentais pas en accord avec moi-même…
    Merci pour ce partage d’expérience, qui vient apaiser toutes les questions que je ne cesse de me poser sur le comportement à adopter avec Facebook ! 🙂

    Réponse
  7. Virginie

    Super article !
    Je pense bien que je vais m’abonner 🙂 Histoire de comprendre un peu mieux ce géant FB.

    Un grand merci pour cette lecture matinale, et bonne continuation !

    Virginie
    Ma Petite Couturière by L&V

    Réponse
  8. Clémence

    Bonjour, je suis arrivée par hasard sur cette page que je trouve très intéressante. Je me questionne vraiment sur ma façon de faire présentement. Je vais aller voir plus loin et mettre en pratique vos suggestions. J’étais rendu là à me demander comment developper avec facebook. Merci vraiment !

    Réponse
  9. Allison COHADE

    Merci pour cet article très intéressant. J’ai découvert Cédric il y a peu et me suis abonnée à son blog que j’ai trouvé très pertinent. J’aurai une question pour Cédric : J’ai 1 500 fans sur ma page fb et comme tu le dis je suis consciente que très peu d’entre eux sont des clients, je dirai entre 20 et 30. Les autres sont pour une grande majorité d’autres créateurs du même domaine que moi. Alors je suis flattée que ces créateurs me suivent mais les seules interactions que j’ai avec eux ce sont des commentaires “oh c’est beau !”. C’est adorable mais je trouve cela un peu “stérile” car il n’y a aucune conversion (à part sur un coup de coeur – coup de tête ce qui reste anecdotique). J’avais lu quelque part que seul 7% de notre communauté voyais les publi de nos pages, or si ces 7% sont, dans mon cas, les autres créateurs, je tourne en rond car je n’atteint pas des prospects. Quels seraient tes conseils ? Pour attirer plus de prospects qualifiés et moins de gens de mon domaine qui eux n’achètent pas, et comment savoir ou faire en sorte que nos publis atteignent les prospects qualifiés ?
    Un grand merci par avance. Et merci Mélanie pour cette collaboration.

    Réponse
  10. Fanny

    Une réflexion , pas vraiment sur les pages facebook mais sur les réseaux sociaux en général :
    Récemment j’ai intégré une association de créateurs avec lesquels nous organisons des boutiques éphémères. Bilan de ces boutiques : trop peu de ventes (zéro pour moi), trop peu de passage… En cause : la communication. Pour ma part, j’ai fait mon boulot, j’ai partagé sur facebook et instagram, j’en ai parlé autour de moi et distribué des flyers. Mais mon influence reste assez limitée. En revanche les autres créateurs ont à peine partagé sur les réseaux sociaux, n’utilisent pas instagram, même pas de page facebook pour certains d’entre eux… Ils ne voient pas du tout l’utilité des réseaux sociaux et quand j’essaie de leur expliquer l’importance que ça peut avoir la réponse que j’ai c’est : “je n’ai pas le temps” ou “c’est trop compliqué pour moi je ne comprends rien”… Les gens ont tellement peur dès qu’il s’agit d’un truc un peu nouveau c’est fou ! Et surtout en tant que créateur en 2017, on ne peut pas se passer de ces outils ! Résultat j’ai décidé de quitter l’asso car je ne peux pas faire la com à moi toute seule (ou alors j’exige d’être payée mais ça c’est une autre histoire).
    A côté de ça, je suis sur une autre boutique éphémère qui nus a coûté plus cher mais avec un vrai plan com et une attachée de presse… On sent la différence au niveau des visites et des ventes !
    Pour l’instant ma page facebook ne me permet pas d’avoir je pense la conversion des visiteurs en tant qu’acheteur, je suis plus instagram pour ma part. je vais voir les conseils que je peux appliquer pour rendre ma page facebook plus attractive et surtout attirer les acheteurs !

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @fanny : ton analyse est très juste, les reseaux sociaux font partis du business surtout pour la communication autour événements (réels ou virtuels) et tu as fait le bon choix en quittant ‘lasso je epnse aussi. Au delà de la peur de l’inconnu je pense que c’est vraiment un manque de temps. Les reseaux sociaux changent tout le temps, personnellement, je n’ai pas le temps de me former tous les mois aux nouvelles options FB ou IG, donc je passe mon tour à Cédric lol

      Réponse
  11. Cedric

    @allison-cohade Ton analyse est bonne. En effet, environ 6 à 7% de tes fans voient tes publications mais le pourcentage augmente avec le nombre de commentaires, de partages et de likes qu’obtient ta publication. Pour résumé, une publication qui n’obtient aucune interaction sera très peu visible par ta communauté.

    Pour ce qui est de la transformation de fans en clients, j’en parle justement dans la prochaine formation gratuite que je mets à disposition des abonnés. J’explique dans cette formation comment se créer un fichier de prospects ou clients en utilisant Facebook et comment par la suite faire de l’emailing pour vendre. Cette action te permettra de communiquer avec les 94 % des fans qui ne voient pas tes posts et de leur proposer tes produits.

    Si tu veux plus d’interactions avec tes fans, il faut que tu leur pose des questions. Quand quelqu’un met par exemple qu’il aime un produit, demande lui ce qui le fait craquer ? Pourquoi ? Quels couleurs il aurait préféré, etc…N’hésites pas à engager la conversation.
    Quand il n’y a pas de commentaire mais que des likes, interpelle quelqu’un qui a liké et pose lui la question 😉

    @fanny, Je pense comme Mélanie. Tu as eu raison de ne pas rester. Je te préconise si tu as l’occasion de feuilleter mon guide Facebook. Je donne pas mal de conseils simple et rapide qui peuvent sans doute t’aider mais je reste dispo si besoin.

    J’espère vous avoir aidé 😉

    Réponse
  12. Allison COHADE

    Merci beaucoup Cédric. Communiquer avec ses fans, voilà ce que je retiens.

    Réponse
  13. Hélène

    Bonjour à toutes et tous,
    Merci beaucoup à Mélanie et à Cédric pour cet article très instructif sur les réseaux sociaux.
    J’ai bien reconnu mon début d’expérience sur Facebook. Il est très difficile de faire décoller sa page et la tentation d’avoir recours à de la pub payante arrive vite. J’ai téléchargé le guide Facebook de Cédric et il m’a permis de conforter le constat que j’ai fait après quelques mois d’utilisation de ce réseau social notamment en ce qui concerne la perte de temps à la course aux fans sans beaucoup de résultat pour l’entreprise. Il est clair que la façon de communiquer est essentielle pour ne pas aller dans le mur.
    Bref, il faut instaurer un vrai dialogue entre les fans et nous, créateurs, pour que cela fonctionne. Et au final, tout cela est logique.

    Réponse
  14. Valérie Gross

    Bonjour !
    Avant de me lancer dans l’aventure de ma micro-entreprise, je n’avais pas idée que les réseaux sociaux seraient aussi chronophages et aussi compliqués à utiliser … Leur utilisation dans un but professionnel est complètement différent de l’utilisation personnelle, et il m’est assez compliqué de maitriser toutes les subtilités des outils … Merci pour ces conseils et ces explications, je me suis abonnée à ton blog pour compléter les conseils de La Pie Bavarde, vous êtes en effet complètement complémentaires, c’est plutôt chouette que vous vous soyez trouvés !

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      merci @valerie-gross ! Oui c’est très chonophage mais il y a plein de techniques pour gagner du temps comme le programmation des publications par exemple. Mais ça, je pense que Cédric en parlera mieux que moi =D

      Réponse

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

id dictum tristique quis, et, commodo Lorem sed fringilla

Pin It on Pinterest

Share This