Vendre ses créations, ouvrir une entreprise ou pas ?

Vendre ses créations : Ouvrir son entreprise créative….ou pas ? [France]

On me demande souvent “si” ou “combien on peut vendre sans être déclarée“. Voilà une question que tu t’es sûrement déjà posée.

Alors, est-il nécessaire d’ouvrir son entreprise ou pas pour vendre ses créations de bijoux, d’accessoires textiles et de vêtements ?

J’ai voulu t’apporter une réponse sûre et claire.

Pour ça,  j’ai rencontré plusieurs agents administratifs pour leur poser des questions et s’il y a un vide juridique qui permette de vendre ses créations sans ouvrir une entreprise, les risquent sont de plus en plus grands car le Code de Commerce s’adapte.

Voici ce que tu dois savoir pour te protéger.

 

To be or not to be une entreprise ?

Not to be (mise à jour du 07/05/2017)

Si ton but est juste de vendre comme ça de temps en temps, sans prétention, parce que tu aimes créer et que ton appartement est encombré de créations, il semblerait que tu puisses vendre en tant que particulier à des particuliers sur le net via des places de marché, autrement dit des marketplaces comme dawanda.com, etsy.com, et feu alittlemarket.com etc. Tu dois alors déclarer l’argent de tes ventes lors de ta déclaration annuelle de revenus sur le formulaire complémentaire 2042C dans la catégorie « BIC non professionnel ». Le formulaire est à se procurer au centre des impôts ou à télécharger ici : clic !

SEULEMENT ATTENTION la loi est très précise sur tes droits

Certaines créatrices parlent du fait que si tu vends moins de tant (de créations ou d’€) par an, tu n’as pas besoin de t’immatriculer mais que tu dois juste déclarer ton C.A sur la feuille de déclaration de revenus des impôts comme écrit plus haut. Alors, effectivement, en 2008, il a été question dans la loi de finance rectificative, de taxer les profits tirés des ventes par les particuliers en soumettant à l’impôt sur le revenu, les ventes supérieures à 5000 euros par an ou le particulier réalisant plus de 12 ventes par an.

Cependant cet amendement déposé par le sénateur Philippe Marini a été retiré.

L’article L121-1 du Code de Commerce dit que « sont commerçants ceux qui exercent des actes de commerce et en font leur profession habituelle ». Il précise aussi les principaux critères retenus par l’administration pour qualifier un particulier de professionnel de la vente en ligne. Ces critères sont :

  • la régularité de l’activité et des revenus ;
  • l’existence d’un système organisé de vente à distance, c’est-à-dire la création d’une page de vente, de la rédaction de conditions générales de vente, de la réalisation de publicité ;
  • « les achats de initiaux réalisés dans une finalité de revente », c’est-à-dire si tu as acheté de matériel dans le but précis de le transformer et de vendre ta création ;
  • la création d’une marque du produit ;
  • l’utilisation d’outils professionnels d’expédition des produits, etc.

Du coup, si tu as une page de présentation de tes créations (marketplace ou blog), que tu as des CGV, un nom de marque, que tu fais des tâches propres à un professionnel de la vente, que tu vends régulièrement tes créations et que ça te génère un revenu tous les mois (si petit soit-il), tu es considérée comme une commerçante de fait au sens de l’article L121-1 du Code de Commerce.

Donc si tu achètes du matos pour le transformer, puis vendre ce produit transformé, tu es considérée comme une professionnelle de la vente.

Ce code du commerce nous dit aussi, dans l’article L110-1, qu’un acte de commerce est “tout achat de biens meubles (pas des meubles hein lol, mais des biens palpables) pour les revendre, soit en nature soit après les avoir travaillés et mis en œuvre”.

A cela s’ajoute la jurisprudence. La jurisprudence, c’est quoi ? C’est quand un jugement a été rendu alors qu’une loi n’existe pas sur le sujet ou que la loi est floue. On prend alors cette décision de justice comme référence pour les procès suivants.

Il y a deux jurisprudences concernant l’article L121-1 du Code de Commerce.

Dans la première, la jurisprudence considère que « toute occupation sérieuse de nature à produire des bénéfices et à subvenir aux besoins de l’existence doit être considérée comme une profession habituelle au sens de l’article précité » (CA PARIS, 30 avril 1906, DP 1907.5.9).

Comme tu le vois, cette première jurisprudence est très ancienne. Une autre plus récente précise « La preuve de l’exercice habituel d’actes de commerce peut, par ailleurs, être apportée par tout moyen » (CA AMIENS, 17 octobre 1997, Gaz. Pal. 23-24 décembre 1998, Pan.10). Alors en cas de contrôle, l’agent administratif fouillera TOUT.

 

 

D’ailleurs, le site de vente aux enchères Ebay recommande aux utilisateurs de s’inscrire en tant que professionnels et d’opter pour un compte professionnel dans les cas suivants :

  • « vous revendez des objets que vous avez achetés ;
  • vous vendez des objets que vous avez créés vous-mêmes ;
  • vous vendez régulièrement un grand volume d’objets ;
  • vous vendez des objets neufs que vous n’avez pas achetés pour votre usage personnel ;
  • vous vendez des objets en tant que dépôt vente partenaire ;
  • vous achetez des objets pour votre entreprise».

Etsy aussi s’est posé la question et nous dit :

« La législation française rend obligatoire la déclaration de ventes lorsqu’elles sont réalisées sous certaines conditions. […] Ceci s’applique aussi bien :

  • aux créateurs qui fabriquent des objets eux-mêmes,
  • aux vendeurs qui fabriquent ou achètent puis revendent des fournitures,
  • aux vendeurs d’objets et vêtements vintage. »

Pourtant, sur le site d’ALM, on pouvait lire :

« Pour aller plus loin sur la question, puisque ce caractère « régulier » des ventes qui obligerait un particulier à prendre un statut professionnel n’est pas précisément défini dans les textes que nous venons de citer, nous avons contacté la DGCCRF pour avoir leur avis sur la question.

Notre analyse est simple : il est difficile de considérer un vendeur comme étant professionnel, (même si celui-ci a de nombreux articles en vente sur le site) s’il réalise un chiffre d’affaire relativement faible par mois et qui ne lui permet pas de considérer ces sommes comme un véritable complément de revenu. Le nombre de produits en vente ou même vendus ne peut pas être considéré comme un critère objectif.

La DGCCRF, lors de notre entretien à Paris le 13 septembre 2011, nous a donné raison sur le sujet et n’est pas en mesure de définir de critère objectif sur ce caractère « régulier » de la vente sur Internet. Comme il existe à l’heure actuelle un flou juridique sur la question de ce caractère “régulier”, la vente par des particuliers doit être considérée comme légale et donc autorisée. Néanmoins, chacun doit donc prendre ses responsabilités en fonction de l’évolution de ses ventes et de son activité. »

Cependant, ils parlent uniquement du caractère « régulier » des ventes et pas des autres critères qui définissent un commerçant selon l’article L121-1 du Code de Commerce et qu’on a vu plus haut. Donc prudence !

 

Autre chose.

Vendre en tant que particulier juste occasionnellement ne doit pas te dispenser de faire les choses correctement, et notamment de faire des prix justes et de ne pas faire de concurrence déloyale aux copines créatrices qui elles payent des charges !

Tu ne vends pas tes créations au rabais sinon tu tires le marché de la création vers le bas ! Tu respectes ton travail et celui des autres artisanes.

 

source : pixabay.com

 

To be

Si par contre, tu rêves de vendre ton travail, de créer un univers, de te développer, d’attaquer le marché français et pourquoi pas, soyons fous, l’international à coup de stratégie marketing ultra efficaces. Si tu rêves de grandeur, de liberté, d’entrer dans la légende, d’être un chef d’entreprise digne de ce nom, de….Wow wow wow ! Quoi ?! Ah je m’enflamme aheum….pardon wondering

Bref, si tu veux te créer un empire hum une entreprise, tu ouvriras forcément une microentreprise pour démarrer. A toi de voir si tu veux ouvrir sous un régime micro social, ancienne auto-entreprise, ou régime réel (article sur le sujet ici : clic).

 

Mais avant de te lancer, il faut que tu te construises un projet créatif solide, avec au minimum un plan marketing, des prix étudiés au plus juste et pas au rabais, un pan de comm ou encore une étude de marché. Ces mots barbares peuvent te faire peur mais ce ne sont que des mots ! Mets toutes les chances de ton côté et fais les choses bien. Je suis là pour t’aider à réaliser ce rêve, te guider et t’apporter le plus de réponses possible.

La vie d’entrepreneur n’est pas toute rose, elle a son lot de grosses galères, il faut le savoir. Je ne suis pas là pour te vendre du rêve, mais pour t’aider à avoir un projet solide et / ou à évoluer.

Personnellement, j’ai passé 5 ans de ma vie (2009/2014) avec La Dame de Lys, ma marque de bijoux. Je n’ai jamais pu m’enrichir pécuniairement, mais je me suis enrichie de tout le reste. Humainement et socialement. Sans compter que j’ai pris confiance en moi, je me suis épanouie, j’ai compris où était ma place.

Mais à côté de ça, j’ai faillit détruire mon couple plus d’une fois et nous n’avons plus aucunes économies. Il faut bien peser les “pour” et les “contre” avant de se lancer.

Et si tu veux un autre avis à ce sujet, voici l’article de Fanny Wilk de Temps d’Elégance sur son expérience en tant que “travailleur indépendant” (tel est notre nom petit nom aux yeux de l’état). Son domaine à elle c’est les costumes. Elle avait un autre statut juridique, elle était en Entreprise Individuelle au régime réel et pas en auto-entreprise microentrreprise, ce qui change pas mal la donne. Mais son témoignage cinglant est bien réel. Notre pays ne fait pas de cadeau aux travailleurs indépendants, c’est le prix de la liberté ! knife

A l’inverse, tout n’est pas noir non plus, loin de là. Si tu ne te lances pas à l’arrache, si ton projet est bien préparé sur le plan financier et marketing, tu as toutes les chances de réussir.

Je veux juste que tu prennes bien conscience de la réalité de ton projet et t’éviter de faire les erreurs que j’ai faites.

Des créatrices qui vivent de leur passion, il en existe, alors pourquoi pas toi ?  Qui plus est, maintenant tu n’es plus seul(e), tu nous à nous les Pies Bavardes heart

 

exposition marché créateur bijoux fantaisies créateur vêtements

 

Conclusion

Prends-toi le temps de la réflexion. Pense à toi, à ce que tu aurais à perdre ou non.

Perso, je me suis lancée parce que j’étais seule.

Maintenant je suis en couple et j’ai 2 bébés à nourrir.

Tout a changé.

Si ton choix est de foncer, bienvenue !

Il y a d’autres articles sur ce blog pour t’accompagner dans ton projet, sur le plan administratif, mais aussi personnel ou marketing.

Fais-en le tour pour avoir toutes les infos qu’il te faut et trace ton chemin !

239 bavardages
  • Emilie
    28 avril 2015 at 7 h 59 min
    J’aime bien cet article ! Il dépeint bien le tableau ! Effectivement il peut paraitre intéressant de devenir pro mais il faut réaliser que malgré ce côté “simplicité de mise en place” il y a des règles à suivre et l’administration n’est pas très “aidante” de ce coté là. N’ayant pas de proches connaisseurs dans ce domaine, j’ai du me lancer seule dans la création en tant qu’auto entrepreneur et sincèrement cela ressemble à la fameuse scène des 12 travaux d’astérix (pour celles qui ont vu le dessin animé lol)

    Je pense qu’il n’y a rien à rajouté car tu as très bien expliqué. Juste je préciserais également que les marchés et foires peuvent etre très réticents à accepter des particuliers (j’ai eu ce cas de figure) et de plus, en tant que particulier il n’est pas possible d’en faire plus de 3 par an.

    Au plaisir de te lire 😉

  • Mélanie JUNG
    28 avril 2015 at 8 h 16 min
    Et oui c’est pas facile tous les jours 😉 mais c’est un chouette métier, perso je ne pourrais plus faire autre chose !

    Merci pour l’info, ça je n’étais pas au courant tu vois, je vais éditer l’article et rajouter ce que tu m’apprends là ! Et oui effectivement, certaines expo refusent les non pros. J’avoue que quand j’organise mes expos, j’évite aussi, car souvent les non-pro font des créations moins recherchées et travaillées que les pros. C’est normal, ils/elles veulent juste arrondir les fins de mois, pas vraiment besoin de penser au positionnement de ses produits ni au marketing ;)Par contre, j’étudie toujours les demandes des non pros, parce que des fois, il y a des pépites =D

  • Legolania
    1 mai 2015 at 1 h 13 min
    Article très intéressant. Il met effectivement en lumière des points assez flous. Personne n’ose se déclarer sur le sujet et il me semble que tu en as fait un résumé sympa !
    Il se pose cependant le souci des certains groupements de pro qui “traquent” les non-pros qui vendent trop. Je les comprends, bien sûr, quand on voit les tarifs que certains proposent… c’est la ruine assurée pour les pros qui vendent au même endroit (sur le net pour le coup). Néanmoins, c’est un risque à prendre en compte si on veut vendre “un peu” sur internet 😉
  • Mélanie JUNG
    1 mai 2015 at 7 h 46 min
    Je ne connaissais pas l’existence de tels groupes oO Et ils font quoi après,ils les dénoncent ? Punaise c’est dingue !
    En tant que pro, c’est vrai que c’est agaçant quand tu vois des filles vendre des bijoux à 10€ alors qu’ils en valent bien plus. Et je précise bien quand ILS LES VALENT. Parce qu’un jour su une expo, j’ai acheté un sautoir à 12e à un créatrice, je m’en suis voulu de ne pas l’avoir regarder de plus près quand je l’ai sorti de son emballage! C’était un macaron en fimo collé sur une estampe filigranée avec plein de petits chichi trop mignon, ben au dos, la colle séchée du pistolet à colle débordait de partout ! C’était pas propre, pas pro et honnêtement, je me suis sentie insultée qu’on m’ai vendu ça! Pour le coup, j’ai trouvé que 12€ c’était cher x)
  • hazemann sandrine
    1 juin 2015 at 17 h 11 min
    re coucou melanie
    super article merci bcp 😉
    donc si je resume moi qui veut me lancer avec mes arrangements
    je peu commencer sans m enregistrer et voir si j ai une clientel
    potentiel et si j ai de la chance et que ca prend de l essort par la suite me declarer????
    j avoue que ca me fait un peu peur de me lancer comme ca avec le risque de me faire “chopper” lol mais me declarer de suite vu que je n aurais plus d emploi ne sera pas possible au depart pfffff
    je n ai pas d economie de cote donc trop risqué “soupir”
  • Mélanie JUNG
    1 juin 2015 at 18 h 01 min
    Merci Sandrine. A cause du flou juridique c’est faisable mais il ne faut pas abuser du systeme. Tu as le droit à 2 expo par an en tant que particulier et tu peux vendre en ligne si “ce n’est pas régulier”. Sauf que personne ne sait dire où s’arrête le “regulier” (c’est ça le flou juridique). Donc je te dirais oui, tente, mais soit raisonnable tant que tu n’es pas déclarée 😉
  • hazemann sandrine
    1 juin 2015 at 18 h 30 min
    merci melanie 🙂
    oui de toute facon… et je ne reve pas non plus mdr
    au debut le temps de se faire connaître 😉
    si ca devait se faire la je n hésiterais pas lol pas envie de jouer avec le feu lollll
    en tout cas un grand merci a toi pour tes précieux conseils et ta disponibilté 🙂
    heureusement qu il y a des personnes comme toi pour nous aider nous pauvre novices mdrrrrr
    bizzzzzzzz a toi et merci encore 🙂
  • Mélanie JUNG
    2 juin 2015 at 15 h 36 min
    tu es adorable,merci <3
  • sandra
    11 juin 2015 at 10 h 20 min
    bonjour, cet article est très intéressant.
    J’aimerai également me lancer dans l’auto-entrepreneur ou artisan créateur(là on cotise pour la retraite au moins ^^)
    Il me reste cependant des questions :
    Pour tout ce qui est bijoux créé par rapport à des personnages (ex: disney) ou des marques (ex: Haribo) doit on faire une demande préalable à la société pour avoir l’autorisation de créer des bijoux ?
    Existe t il justement des formations pour que nos “chef d’oeuvre” (enflammons nous ^^) soit bien fini ? (genre création avec pâte fimo blanche que même les mains propres et lavées ça met des imperfection X( …)
  • Mélanie JUNG
    12 juin 2015 at 8 h 24 min
    Bonjour Sandra =)

    Alors oui, pur utiliser des images connues il faut demander la permission, voici un article sur le sujet ici https://lespiesbavardes.com/le-droit-dauteur-sur-les-images-de-tes-cabochons/

    Ensuite, je ne suis malheureusement pas au courant de toutes les formations créatives qui existent en France, tu peux éventuellement voir pour faire un stage chez une polymeriste ou te rapprocher de groupe d’entraide sur la fimo ou encore t’abonner à un magazine sur le thème comme https://www.facebook.com/pages/Polym%C3%A8re-and-CO/524146834296689. Tu y trouveras surement des solutions =)

  • charlène
    15 juin 2015 at 13 h 10 min
    Bonjour…
    J’ai lu très attentivement l’article mais malgré la richesse de tout ce qui est écrit, je reste dans le flou artistique …
    Je chantourne et souhaite vendre mes créations en bois.
    Je ne compte pas m’enrichir (ça serait trop beau, hein), mais au moins pouvoir le faire légalement.
    On m’a carrément déconseillée de devenir auto-entrepreneur car je serais perdante financièrement (je ne pourrai pas déduire mes frais d’investissement de matériel). Du coup, je suis totalement paumée et je ne sais plus quoi faire ni quel statut choisir.
    Je suis actuellement salariée à temps plein (assistante familiale) et je souhaite juste vendre légalement. Merci pour votre aide
    Que dois-je faire ????
  • Mélanie JUNG
    15 juin 2015 at 22 h 18 min
    c’est à toi de faire tes calculs, car en EI tu payes plus de cotisations, donc mm si tu déduis tes frais, pas sur que ça vaille le coup. Toutes les créatrices sont en AE quasiment et aucune ne peut déduire ses frais, mais à côté de ça on ne paye presque pas de cotisations. Si tu veux poussé les calcules le plus loin possible, contacte un comptable.Je te donne des pistes sur les statuts juridiques dans cet article https://lespiesbavardes.com/ouvrir-son-entreprise-remplir-le-formulaire-po/ et ici aussi https://lespiesbavardes.com/ouvrir-son-entreprise-pour-vendre-ses-creations-bijou-micro-entreprise/ =)
  • Duchatelle
    18 juin 2015 at 12 h 57 min
    Bonjour,
    Merci pour l’article ! Mais j’ai une question :
    Je suis déjà auto-entrepreneur depuis janvier 2015 mais dans un autre domaine : le secrétariat. J’aime aussi créer, mais dans le crochet. Cette passion prend de plus en plus le pas sur mon domaine professionnel et je réfléchis sérieusement à me convertir, sachant que mes enfants me passent commande régulièrement de mes créations et leurs copains aussi.
    Ma question : comment faire pour allier les 2 ? Est-il possible d’avoir les 2 statuts (secrétaire et vendeuse de mes créations) en 1 ? Je ne sais pas si mes questions sont claires…..
    A bientôt,
    Isabelle
  • Mélanie JUNG
    19 juin 2015 at 8 h 11 min
    Bonjour,
    oui c’est tout à fait possible, il ne s’agit pas d’avoir deux statuts, tu auras un statut (micro-entrepreneur) et 2 codes APE, le premier pour le secretariat que tu as déjà et le 2eme pour la création que tu vas rajouter. Tu appelles ta CMA en disant que tu voudrais ajouter un code APE à ta micro-entreprise et qu’il te faut le formulaire à remplir.
    Ensuite, sur ta déclaration de cotisations mensuelles ou trimestrielles en fonction de ce que tu as choisi, tu déclareras les revenus de ton activité de secretariat dans la ligne habituelle puis les revenus issu du crochet dans la ligne activités artisanales et commerciales.

    Par contre attention Jolie Pie, ouvrir ton entreprise en créa parce que tes enfants et tes amis t’en achètent est une très mauvaise idée. Car s’ils le font c’est aussi parce qu’en plus d’aimer ce que tu fais, ils te connaissent et veulent t’aider. Mais ils ne t’acheteront pas tes création éternellement. Il faut que tu fasses une étude de marché pour etre sûr que ton produit est une clientèle, savoir à quel prix le vendre, par quel biais etc. Rien que pour ton prix de vente, il faut te payer ton temps de travail + ton materiel + tes charges. Si tu veux espérer vivre de cette passion, il faut que ton projet soit solide, vraiment. Ma mère fait bcp de crochet, je sais le temps que ça prend.

  • Julie
    2 juillet 2015 at 14 h 11 min
    Je vous suis depuis un moment déjà et en tant que professionnel, cet article m’a interpellé. Je l’ai lu avec attention et me dois d’y apporter une précision sur ce que did la lois sur les vides greniers. (Texte de loi trouvable en ligne). Un particulier peut bien entendu vendre sur un vide grenier: mais de l’occasion seulement. Pour vendre du neuf il faut pouvoir prouver que la recette des ventes sera bien déclaré. Il y a une ligne sur la fiche d’impôt qui permet aux vendeurs occasionnels de declarer leurs revenu. Bien entendu comme précisé dans votre article avoir une boutique en ligne n’est plus de la vente en ligne et nécessite donc un enregistrement comme entreprise (ex: auto-entreprise). Merci
  • Mélanie JUNG
    2 juillet 2015 at 19 h 33 min
    Merci Julie pour ses précisions =)
    Tu veux dire en plus de les déclaré aux impôts à la fin de l’année ?
  • isabelle
    25 juillet 2015 at 7 h 26 min
    bonjour ! article interessant , trés interessant !!!j’ai connu la galére et l’angoisse aussi,j’ai tout arrêté je faisais de la peinture décorative sur bois, toile , métal, c’est quasi impossible d’en vivre . j’ai testé l’autoentreprise, statut qui change constamment .. les charges ” mangeaient ” mon maigre bénéfice , voire mon bénéfice ne suffisait pas pour payer la taxe fonciére des entreprises . je donnais des cours aussi ( de peinture décorative ) , je n’ai pas renoncer à ma passion mais j’offre mes services de cours via les chéques emploi service associatif et les titres emploi service entreprise, pour les particuliers j’essaie avec les cesu, mais là c’est plus compliqué . pour le reste , je fais de la peinture pour moi, pour ma déco personnelle ou pour offrir, ( le jour où je veux changer de déco , je vends l’ancienne sur une brocante annuelle ) je vends alors mes créations à prix coutant juste le prix du matériel ,je garde précieusement mes factures , le temps de travail n’est pas prix en compte. de toute façon , dans ce pays rien n’est fait pour encourager le travail !!!! et quand je vois certains professionnels qui râlent contre les autoentrepreneur, je leur demande en quoi une créatrice de bijoux ou une peintre en peinture décorative sur bois fait de la concurrence à des maçons ou des plombiers, il ne faut pas mélanger les genres … en discutant , ils comprennent un peu . je crois qu’il faut un statut adapté aux petits créateurs ( bijoux, petits accessoires , peinture décorative et autres ) tout ce qui est présenté à l’heure actuelle n’est pas du tout adapté à la situation !!mais aucun gouvernement ne veut réfléchir à ça, des taxes et décrets, c’est tout ce qu’ils nous pondent , j’ai 54 ans,, plus trop envie de me battre , je continue pour le plaisir ! bon courage à vous toutes
  • Mélanie JUNG
    27 juillet 2015 at 11 h 13 min
    Merci pour ton temoignage poignant, ton point de vue est tout a fait realiste, ce pays n’est pas fait pour ceux qui veulent entreprendre, et surtout pas pour les artistes et artisans d’art.
  • audrey b
    27 juillet 2015 at 20 h 54 min
    Bonjour,
    En lisant ton article, je me dit que tu peux me renseigner sur mes questions !
    Je me suis mise auto-entrepreneur depuis Janvier 2015, et j’ai des demandes pour faire des marchés dans un camping et des vide-greniers, et je ne sais si je suis autorisée et quoi faire pour être dans la légalité ?
    Merci d’avance pour ta réponse
  • Mélanie JUNG
    29 juillet 2015 at 17 h 44 min
    oui bien sur, sauf si c’est interdit dans le reglement des expos, parfois les pro sont exclus de certaines expos amateurs 🙂
    Alors apparemment dans certains regions, il faut une carte de vendeur ambulant mais ca depend du nombre d’expo que tu fais annuelement il me semble, donc appelle ta CMA pour etre sur 😉
  • audrey b
    29 juillet 2015 at 18 h 57 min
    Merci pour la réponse Mélanie – et en ce qui concerne les vides greniers, j’ai le droit de m’y installer et de vendre sans me faire du soucis ?
  • Angèle
    10 août 2015 at 8 h 29 min
    Bonjour Ton article est très clair et tu expose avec clarté les écueils probables(je ne dis pas possibles).
    je rejoins Isabelle, j’ai été artisan-fleuriste 17ans et créatrice de bijoux depuis, actuellement plus de statut … au RSA(statut de pauvrette!!) et avant de reprendre un statut IL FAUT bien réfléchir,la France n’aime pas les “petits” en général ni commerçants, ni artisans, ni à forcerie AUTO-entrepreneurs!!! il vaut mieux faire en loisir ce que l’on aime et vendre un peu …mais … à en vivre et surtout BIEN vivre c’est un autre problème!!
    MOI je ne suis pas prête de me remettre à mon compte,c’est un parcours de galère les unes derrière les autres, seul(e) sans compagnons je pense que c’est impossible si l’on a une famille à nourrir! Faites vous plaisir, OUI mais pas pour devenir riche!
    Bon courage à toutes
  • Mélanie JUNG
    10 août 2015 at 10 h 00 min
    : oui c’est exactement ça, si l’on a pas de famille ni de conjoint, on peut se le permettre c’est ce que j’ai fait.
    Depuis que j’ai mon fils (il a un an) j’ai arreter de créer, c’était une activité chronophage et qui rapportais trop peu. J’ai un autre projet de marque de bijoux que je vais lancé, mais je me focalise d’abord sur d’autres projets rentables, et APRES, je lancerais cette nouvelle marque, se sera juste pour me faire plaisir.
    Je connais des créatrices qui réussissent à en vivre, mais elles ne sont pas tres nombreuses. La plupart d’entre nous se tire un demi-salaire et n’arrivent pas à plus malheureusement.
    Quand à la relation entre l’état français et nous, je partage tout à fait ton avis !
  • corinne
    3 septembre 2015 at 14 h 44 min
    Merci sincèrement pour cet éclaircissement, moi qui suit en pleine réflexion pour un éventuel passage du statut de PARTICULIER à PROFESSIONNEL !
    Merci pour les détails, les références légales, la liste des contacts précis qui ont fourni (ou non !) les réponses… merci pour ce blog qui est génial !
    A bientôt, bizzz, corinne
  • Mélanie JUNG
    3 septembre 2015 at 18 h 09 min
    Oh merci bcp <3
  • janneteau
    16 septembre 2015 at 20 h 33 min
    bonjour
    je viens vers vous car j’ai différentes questions 🙂
    j’ai été déclarer comme auto entrepreneur 3 ans la j’ai cesser mon auto entreprise (car je fesait ça avec mon ex ^^)
    mais j’ai tjr la passion et je n’ai jamais voulu lâcher c’est pus fort que moi je me sent bien que dans la créations donc en plus du bijoux je me suis diversifier dans d’autres créas .
    J aimerais me redéclarer sauf qu’il faut que je passe un stage de gestion qui me coûte 245€ et perso c’est dur de savoir qu’il demande tel montant surtout que je ne travail pas a coter .
    sauf qu’en lisant plusieurs article je voie beaucoup de personne mecontente de la micro entreprise vue que auto entreprise n’existe plus apparemment et d’après que le rsi taxe pas mal .
    je suis complètement perdu car je veux me redéclarer pour pouvoir faire plus mais pensez vous que la micro est le mieux ? car j’ai entendu parler du statut sas mais je ne comprend pas tous ^^ si je décide de me déclarer sous micro entreprise je passe le stage en octobre
    j’espère que vous pourrez me répondre en espérant avoir été assez clair dans mes questions 🙂
    merci a vous
  • Mélanie JUNG
    17 septembre 2015 at 16 h 50 min
    : alors la micro entreprise, c’est l’auto entreprise, ça a juste fusionné c’est EXACTEMENT la même chose.
    Le RSI taxe 14.10%, c’est deja mieux qu’une société qui est taxée à presque 60% sur son bénéfice x)
    pour le reste, je t’ai répondu dans l’autre article que tu as commenté =D
  • corinne
    17 septembre 2015 at 16 h 55 min
    Isabelle a tout à fait raison : dans ce pays rien n’est fait pour encourager le travail. je crois qu’il faut un statut adapté aux petits créateurs ( bijoux, petits accessoires , peinture décorative et autres ) tout ce qui est présenté à l’heure actuelle n’est pas du tout adapté à la situation !!
    Merci isabelle, Mélanie et les autres pour leur témoignage, bizzz, corinne
  • Sophie
    22 septembre 2015 at 18 h 54 min
    Bonsoir. Merci pour cet article bien sympa. Je souhaitais me lancer dans la vente de bijoux que je vais créer. Mais une amie vient de me dire quelle dois passer une formation de 35h qui me coûtera 390 euros. Je ne la trouve nul part cette information. Êtes vous au courant. Merci
  • Mélanie JUNG
    22 septembre 2015 at 21 h 45 min
    : oui tout est ecris sur le blog, c’est le SPI, le stage obligatoire de la chambre des métiers
    https://lespiesbavardes.com/ouvrir-son-entreprise-remplir-le-formulaire-po/
  • nathalie
    1 octobre 2015 at 13 h 46 min
    Bonjour à toutes !

    Je souhaite me lancer dans la vente de mes créations (je réalise des tableaux contemporains sur toile (avec des incrustations de polystyrene, mosaÏque ou bois) mon problème est le suivant, j’aurai souhaité prendre le statut d’auto-entrepreneur mais je n’arrive pas à trouver de catégorie correspondante. Apparemment je serai considéré comme artiste peintre et devrais créer un numéro de siret et me déclarer à la maison des artistes, ce qui ne m’enchante pas vraiment. J’ai lu plus haut qu’isabelle avait créer son statut d’auto entrepreneur avec un libellé de peinture décorative ? je suis un peu perdue la ! si quelqu’un peu me guider cela serait gentil. Merci

  • Mélanie JUNG
    1 octobre 2015 at 17 h 59 min
    : je ne saurais pas te renseignée quand à ton métier, ma spécialisation c’est le bijoux fantaisies et l’accessoire. Mais j’ai aidé une amie à ouvrir son entreprise, elle est peintre, et effectivement elle n’a pas eu besoin d’être affilié à la maison des artistes, elle est auto.entrepreneur, par contre, je ne connais pas son code APE (qui définit ton activité)
  • nathalie
    1 octobre 2015 at 23 h 01 min
    Merci Mélanie pour ta réponse,

    Alors j’ai passé mon après midi à creuser et j’ai réussi à avoir une personne de la Chambre des Metiers et de l’artisanat qui m’a en effet indiqué que la MDA ne me conviendrait pas car ma peinture est plus dans la composition et la MDA ne prend pas ce type de tableau. Donc je dois me déclarer en auto-entrepreneur / artisan, ce qui m’oblige à suivre le stage de formation auto-entrepreneur (280 € mais tout de même) et c’est au moment de la constitution de mon dossier qu’ils m’attribueront mon numéro NAF (le numéro qui détermine l’activité car je suis un cas particulier). Donc maintenant je suis à la recherche d’un stage rapidement car tu n’obtiens ton siret que lorsque tu as validé ton stage et comme j’ai plein de marché de noël de programmé a partir de fin novembre ca va être chaud !
    J’espère que cela pourra aider, en tout cas je vous remercie pour votre réponse rapide.

  • sandra
    12 novembre 2015 at 0 h 53 min
    Bonjour merci pour votre article 😉
    Tout comme nathalie mon activité qui est de la gravure et sculpture sur bois me complique un peu la vie concernant le fameux statut a choisir! Toujours pareil que nathalie, de ce que j’ai lu sur le net je ferai partie de la maison des artistes.?!mais ce statut me parait bien compliqué 🙁 je suis perdue
  • Mélanie JUNG
    15 novembre 2015 at 17 h 48 min
    : concernant la maison des artistes, je ne saurais te dire, il faut que tu vois avec eux directement, qu’ils t’expliquent les avantages et les inconvénients de ce statut pour que tu puisses comparer
  • mamie do
    20 décembre 2015 at 12 h 37 min
    Bonjour
    Je voudrais savoir si il est obligatoire d’avoir un numero siret ou siren pour vendre mes créations de layette sur les marchés d’été ou de Noel ?
    A savoir que mes ventes de cette année se sont élévées à moins de 500 euros sur 6 marchés !
    A a chambre de commerce ils me disent que je dois faire le stage pour devenir micro entrepreneur et il est cher je trouve !
    Ou puis je me renseigner car je veux bien continuer mais ne veut pas etre dans l’illégalité !
    Je compte sur vos connaissances
    Merci
  • Mélanie JUNG
    20 décembre 2015 at 23 h 16 min
    : pour être dans la légalité, tu es obligée de te déclarer, d’autant plus si tu vends des créations pour enfants/bébés. Par contre, si tu crées tes layetes, ce n’est pas à la chambre des commerce que tu dois de renseigner mais à la CMA chambre de métier et de l’artisanat
  • SANDRINE LES TY BONHEURS
    8 janvier 2016 at 17 h 49 min
    Bonjour, merci pour cet article qui me permet enfin d’y voir plus clair, mordue de crochet et de loisirs créatifs, je m’adonne à ma passion lors de mon temps libre, or croulant sous mes créations, j’ai décidé d’ouvrir, suite aux conseils d’une amie, une boutique sur ALM pour les vendre, mais en temps que particulier et non entreprise. Cela fait presque un an maintenant, je n’ai fait que quelques ventes, sans plus, je me demandais donc si je ne devais pas changer mon fusil d’épaule sachant que je ne souhaite pas en vivre, mais plutôt que cela reste un loisir avant tout, donc grâce à votre article, la solution qui s’offre à moi c’est de participé à des vides greniers où tout autres événements de particuliers à particuliers 2 fois par an, histoire de vider le stock ^_^
    Tout est clair maintenant
    Merci
    Cordialement
    Sandrine Les Ty Bonheurs
  • Cécé
    11 janvier 2016 at 0 h 25 min
    Bonsoir Mélanie,

    Concernant ta demande à l’Urssaf, as-tu suivi la procédure de rescrit social ?

    Cordialement,

    Celine

  • Mélanie JUNG
    11 janvier 2016 at 0 h 29 min
    : de what?? Euh non, j’ai téléphoné à l’Ursaff, un agent m’a dit d’écrire un mail via leur site dans un onglet perdu. Je l’ai fait plusieurs fois sans réponse. J’ai écris via le même procédé pour d’autres questions et j’ai eu des réponses, donc ils reçoivent mes messages, je pense qu’ils ne savent pas quoi répondre, car personne ne sait apparemment
  • Cécé
    11 janvier 2016 at 2 h 52 min
    En fait, dans une procédure de rescrit social, tu fais une demande précise par rar. L’urssaf a 30 jours pour te demander des informations complémentaires, puis 3 mois pour te répondre. La réponse ainsi obtenue est opposable à L’urssaf.
    Pour information :
    Article L310-2 alinéa 3 du code de commerce : “Les particuliers non inscrits au registre du commerce et des sociétés sont autorisés à participer aux ventes au déballage en vue de vendre exclusivement des objets personnels et usagés deux fois par an au plus.”
    Pour l’agent des impôts qui t’a répondu, il doit s’agir de quelques pièces ne constituant pas l’ensemble du déballage. En tout état de cause, la réponse de l’agent des impôts n’est pas opposable à l’administration. Seule une réponse à une procédure de rescrit fiscal (ou si tu connais le texte de loi) est opposable.
  • Mélanie JUNG
    11 janvier 2016 at 13 h 00 min
    : ouah! Super! merci bcp ces explications! Tu en connais un sacré rayon dis-donc 🙂 C’est super sympa de partager tes infos avec nous. Merci!
  • Haure lucie
    15 janvier 2016 at 17 h 42 min
    Bonjour

    Je suis actuellement en congé parental et je crée toutes sortes d objets en pâte polymère (décoration, boîte à dents, tableaux 3D…) ainsi que de la couture (aliments pour enfants, matériel puériculture …) et je voudrai vendre dans la légalité
    Je vends déjà (un peu) sans avoir calcule les prix du matériel, juste pour “ne pas perdre” via le biais du net
    Mon réseau s agrandit et J aurai aimer légaliser tout ca sans que “ca me coûte un bras” et que ca mange tôut les bénéfices avec les taxes.
    Quelles sont les marches à suivre et le statut qui me conviendrait le plus?
    Én vous remerciant d avance

  • Mélanie JUNG
    17 janvier 2016 at 13 h 13 min
    : tout est écrit sur le blog ici https://lespiesbavardes.com/ouvrir-son-entreprise-pour-vendre-ses-creations-bijou-micro-entreprise/ et ici https://lespiesbavardes.com/ouvrir-son-entreprise-remplir-le-formulaire-po/
    Par contre, en étant en congés parental, tu n’as pas le droit de faire une activité. Sinon, il faut que tu déclares à la CAF que tu bosses à mi-temps pour être dans la légalité et tu passeras de 700 et quelque euros à 560 et quelques (je n’ai plus les chiffres exactes en tête)
  • Haure lucie
    18 janvier 2016 at 10 h 59 min
    Bien recu, j’ai tout arrété le temps de terminer mon congé parental, mes enfants ne grandiront qu’une seule fois 🙂
  • Padma Djess
    19 janvier 2016 at 12 h 21 min
    Bonjour Mélanie! 🙂

    Je vois que je ne suis pas la seule à chercher des infos pour vendre en tant que particulier !

    Pour mon cas, mon domaine est le papier(carterie, dessin à encadrer, décoration…) je viens de faire remercier par la coopérative d’activité et d’emploi (Grands Ensemble) car je ne fais pas assez de chiffres d’affaires. Avant tout cela, je me suis intéressée au statut entrepreneur mais le côté paperasse, taxe et RSI me fait très peur ! Du coup, je me suis dirigé vers cette coopérative, qui eux s’occupent des papier administratif.

    Alors aujourd’hui, je suis un peu dans le flou, alors je cherche les lois pour les ventes qu’en tu es simple particulier mais c’est le flou artistique ! 🙂

    Dans tout les cas, je sais qu’il ne faut pas que j’arrête de créer car j’ai quand même des fan’s et beaucoup d’encouragement. Puis sans la création, je serais pas grand chose! 🙂

    Bonne journée à vous et si vous avez d’autres infos, n’hésitez pas, je les prend toutes!

    Amicalement Jess

  • Shakti
    19 janvier 2016 at 17 h 38 min
    Bonjour Mélanie,
    Bravo pour ce blog, une mine d’informations et pourtant une autre question ! 🙂
    Lorsque tu optes pour le statut d’auto-entrepreneur, en tant que créatrice tu passes par la chambre des métiers et de l’artisanat ? si c’est le cas, à priori, tu es dans l’obligation d’effectuer un stage de 4 jours à 250€ avant de t’installer. Est-ce vrai ? Dans le cas contraire, auprès de qui s’inscrire et comment ?
    Merci Mélanie.
  • Mélanie JUNG
    19 janvier 2016 at 22 h 17 min
  • shakti
    20 janvier 2016 at 22 h 33 min
    Bonsoir Mélanie,
    Merci pour ta réactivité !!! J’étudie tout ça…
    Merci encore !
    Shakti
  • Lady H
    29 janvier 2016 at 20 h 15 min
    Depuis quelques temps maintenant, je me suis mise à la couture je fais des vêtements pour poupées, je suis au chômage et sans grand espoir de retrouver un travail vu que je suis atteinte de SEP. Je vend en dépôt vente quelques articles et je fais 2 salons l’an où les amateurs sont les bienvenus. Parce que c’est ainsi que je me considère un amateur. J’ai fait quelques recherches pour devenir auto entrepreneur mais j’ai très vite été découragée, mes ventes sont vraiment trop aléatoires et minimes pour me lancer dans cette aventure. De plus j’ai peur de perdre mes droit à la sécurité sociale ce qui dans mon cas serait dramatique. Avec tout ce que j’ai lu force est de constater que je suis dans le flou le plus artistique et que je ne sais plus si je suis dans la légalité ou pas et s’il ne faut que j’arrête cette activité ce qui serait un crève coeur puisque c’est l’un des rares passe-temps qu’il me reste.
  • Mélanie JUNG
    29 janvier 2016 at 23 h 55 min
    : Ce qui est certains et que tu es dans l’illégalité, en cas de contrôle, tu risques gros, il m’étonne même que des boutiques t’aient accepté en dépôt-vente. Je te dis ça sur un ton étonné, pas du tout agressif hein 😉
    Etant donné que tu es au chômage, tu peux ouvrir ton auto-entreprise en activité secondaire (et non principale) en précisant à Pôle Emploi que tu continues de chercher un emploi (ils n’ont pas besoin de savoir le reste) ainsi tu ne bascules pas sur le RSI et tu resteras à la CPAM pour ta couverture sociale. Par contre, depuis janvier 2015, pour ouvrir ton auto-entreprise, tu dois faire un stage à la chambre des métiers qui te coûte presque 300€, mais comme tu es au chômage, tu as peut-être l’occasion de te le faire subventionner voir de faire un autre stage via Pôle Emploi qui t’exonnererait de celui de la CMA =)
  • Lady H
    30 janvier 2016 at 0 h 58 min
    C’est dingue ce que la maladie ne m’a pas enlevé la loi me l’enlève, il ne me reste plus qu’à me morfondre dans mon canapé en attendant qu’un patron soit assez considéré pour m’embaucher
    Merci pour ta réponse
  • Mélanie JUNG
    30 janvier 2016 at 11 h 25 min
    : ben non pourquoi? Renseigne-toi auprès de Pôle Emploi, fais les démarches, fonce ! Où est le problème? si tu ne vends pas tu ne payes pas de cotisations mensuelles. Et en plus, comme tu as à Pôle Emploi, tu peux faire une demande d’ACCRE, tes cotisations seront réduites pendant 3 ans et tu ne payera pas de CFE pendant 3 ans ! C’est justement maintenant qu’il faut te lancer et pas te morfondre =)
  • Lady H
    30 janvier 2016 at 14 h 42 min
    Je dis cela parce que je n’ai personne pour m’appuyer et m’aider dans les démarches et que je ne me sens pas physiquement et psychologiquement assez forte pour entamer toutes ces démarches… La SEP est passé par là…
  • Mélanie JUNG
    30 janvier 2016 at 15 h 48 min
    : dans la vie, il ne faut compter que sur soi ma belle. Tu sais, j’ai une amie qui a la SEP, elle a repris des cours privés pour devenir comptable et prend sa vie en main. Tout est dans la tête. Si tu te laisses aller ton corps ne se battra pas. Les démarches que je te dis se font pour la moitié par téléphone et pour le reste en 1 RDV à Pôle Emploi, ce n’est pas irréalisable. Et( quand tu l’auras fait, imagine ta fierté et ta joie =)
  • Betty
    6 février 2016 at 18 h 50 min
    Bonjour et merci pour cet article très complet. Je suis en plein licenciement économique et je m’interrogeais déjà depuis 1 an pour développer mon passe temps de création de cartes. Je vois déjà que pour la vente je pourrais tester comme particulier et faire 1 ou 2 salons tout en restant dans la légalité et déclarer mes ventes. Puis passer à un statu pour me développer dans un premier temps en micro social donc surtout que j’aimerais me mettre à l’animation d’atelier. En fait ce qui complète ce que j’ignorais totalement c’est qu’un particulier doit déclarer ses ventes de créations quoi qu’il arrive, pas comme de la vente d’occasion que nous pratiquons surement tous sur le bon coin. Dans ce flou je n’ai jamais rien vendu, mais effectivement cela oblige à calculer sa marge et développer du volume pour en vivre. Et j’ai vu ton commentaire juste au dessus, il sera donc surement intéressant de voir avec Pôle emploi pour un ACCRE pour être moins “bridé”, juste que là ça accélère mes projets.
    Encore merci
  • Mélanie JUNG
    6 février 2016 at 21 h 32 min
    : pas des salons, des brocantes ou vide grenier, aucun salon ne te prendra sans siret =/
    Par contre attention, à partir de juin la loi sur la vente entre particulier change et va être taxé (par exemple les ventes sur leboncoin justement) donc ça te concernera aussi.
    Je ferais un article sur le sujet dès que j’ai toutes les infos
  • Betty
    7 février 2016 at 11 h 40 min
    Merci pour ta réponse, j’avais été contacté pour un marché de Noël, c’est peut être un peu différent d’un “salon” et donc je n’avais pas de SIRET mais je n’était pas prête à ce moment, trop peu de choses à montrer, donc j’avais laissé ma place. Pour le bon coin, il me semblait que le projet de taxe était pour les ventes régulières et immobilières et donc la vente d’occasion resterait exonérée et ne serait visiblement considéré comme revenu un gain supérieur à 5000€/an. Alors si cette loi arrive pour juin, il va être temps d’être plus claire pour les particuliers.
  • mamie do
    7 février 2016 at 16 h 22 min
    Suite à ces bons conseils et n’étant pas trop décidée à faire ce stage onéreux pour etre auto entrepreneur je cherche des idées et te demande conseil :
    Boutique éphémère ?
    Exposition vente dans des magasins de tissus laines etc …..?Genre mercerie ?
    Certaines communes ne demandent pas ce fameux numero siret et je referai donc des marchés dans ces communes ! Pourquoi certaines en demandent un obligatoirement ? Mes ventes s’élévant à une centaine d’euros que puis je enviager puisque c’est juste ma passion de retraitée!!
    Merci
  • Mélanie JUNG
    7 février 2016 at 18 h 19 min
    je suis désolée mais aucune boutique ne te prendra sans siret, sinon ils risquent des sanctions et toi aussi. La seule chose que tu peux faire sans être auto entrepreneur c’est deux brocante/vide grenier par an (et encore pas sur que tu puisses vendre des creations,j’ai pas encore eu confirmation) et vendre en ligne. Sachant que la vente en ligne entre particulier va être soumis à une taxe à partir de juin 2016.
    En plus,les créations pour bébé et enfant sont soumises à une legislation tres strictes, tu dois repondres a des normes de sécurité européenne, donc tu risques gros en faisant de la creation pour bébé au “black” 🙁
  • Angelique
    11 février 2016 at 11 h 59 min
    Bonjour,
    ma soeur et moi faisons des créations en rainbow loom et en scrapbooking et on voulait aller en vendre dans notre quartier en faisant du porte à porte mais avant d’essayer, on se demandait si on avait le droit de faire cela et si on devait déclarer quelque chose même si on ne gagnerait pas beaucoup.
    En tout cas, j’aime bien l’article il renseigne bien 🙂
  • Lecorbleu
    14 février 2016 at 11 h 34 min
    Bonjour,
    Je voulais savoir, lors de la déclaration de ses revenue aux impots. Même non professionnel, faut-il mettre le revenue total ou seulement du bénéfice ?
  • Mélanie JUNG
    14 février 2016 at 11 h 42 min
    : ton chiffre d’affaire total. c’est en entreprise individuelle à régime réel que tu n’es taxée que sur le bénéfice =)
  • isabelle
    17 février 2016 at 18 h 27 min
    Je trouve votre site très intéressant bravo !!!! j’ai lu plein d’article un peu partout sur le site mais malgré tout je me pose des questions sur ma situation je travail et en complément depuis bientôt un an et surtout par passion je crée des bijoux que je vends de temps en temps à mon entourage ou sur Internet (via Facebook) mais cela ne représente qu’un petit complément de vente ( en 1 an environ 600€ de vente mais 300€ de fourniture donc un bénéfice de 300€) mais malgré le manque de temps (travail, vie de famille dont un Loulou de 2ans à s’occuper) LOL j’aimerais vendre un petit peu plus j’aurais bien voulu déposer quelques bijoux en expo dans une petite boutique voir si ça fonctionne mais j’ai bien compris que sans numéro de siret je risque d’être refusée et faire un ou deux marché de Noël en 2016 mais du coup je ne sais pas quelle statut serait le mieux pour moi entreprise individuelle ? ou micro entreprise ? ou rien du tout juste déclarer mes ventes … ??? Sachant que mon foyer fiscal est non imposable… Je voudrait pas non plus nous rendre imposable… J’avoue être un peu perdu mais j’aimerais continuer ma passion dans la légalité … A votre avis que dois je faire
  • Mélanie JUNG
    17 février 2016 at 19 h 02 min
    bonjour , alors déjà, la micro entreprise EST une entreprise indivduelle haha ça pique hein 😉
    Bien entendu il est plus avantageux pour toi d’ouvrir une micro-entreprise au régime micro social (anciennement auto-entreprise).
    Tu ne payes des cotisations que si tu vends et pour que ton foyer fiscal soit imposable il te faut bccccccccp plus que 600€ par an crois moi 😉
    Si tu veux faire des marché de Noel et des boutiques, il faut que tu aies un SIRET, donc une entreprise.
    Par contre attention à tes prix hein, même si tu démarres, il faut faire les bons prix et pas des prix au rabais 😉
    j’en parle ici https://lespiesbavardes.com/arrete-tout-de-suite-de-creer/
    la bise
  • Isabelle
    17 février 2016 at 19 h 43 min
    Mdr !!!! J’Avait dit que c’était pas claire dans ma tête !! Mdr ! En tout cas quelle rapidité de réponse !!!! Oui j’ai lu ton article sur comment établir un prix de vente ! Qui je l’avoue ce N’est pas facil pour moi je fais en effet un Coëf quatre sur le prix d’achat du matériel que j’achète mais le souci c’est que j’ai beaucoup de mal à quantifier le temps passé dessus car En même temps je m’occupe de mon loulou je termine le travail tous les jours à 15h je le récupère à la crèche et crée mes bijoux en même temps que je joue à la pâte à modeler que je lui donne le goûter, que je lui change la couche…. Mdr donc je créer j’arrête je reprends j’arrête … Pas évident ce sont des bijoux fantaisie que je fais ce n’est pas de l’or … et du coup j’ai toujours peur que ça viellisse mal… Et de faire des prix trop élevé ! Mais en effet cela reste unique !!! Bises
  • Mélanie JUNG
    18 février 2016 at 11 h 55 min
    : il ne faut pas appliquer de coef, ça c’est uniquement dans l’achat/revendre, par exemple pour les boutiques.
    Toi, tu dois calculer tes charges, ton temps de travail, ajouter une marges et tes taxes car tu fabriques. Il faut que tu t’organise mieux pour que quand tu fais des bijoux tu ne fasses que ça pour te chronométrer.
  • MlleSaray
    18 février 2016 at 12 h 12 min
    Super!! Merci !! Je me lance dans la recherche d’info sur la légalité de vente de créations, et que vois-je?! Votre article superbe, expliqué, référencé, plein d’espoir!!
    Je vais suivre toutes vos publications 🙂 la bise
  • Jessica
    9 mars 2016 at 15 h 52 min
    Bonjour,
    Tout d’abord merci pour ce super blog riche en informations !
    Je suis créatrice de bijoux, mais ce n’est pas mon activité principale. Je fais des marchés de noel depuis déjà plusieurs années, et je cherche à exposer lors de marchés nocturnes l’été. Jusqu’à présent, on refuse mon inscription car je ne suis pas professionnelle. Et je ne souhaite pas le devenir, du moins pour le moment ! Ma question est : y-a t’il un statut qui me permettrait de participer à ces marchés, tout en continuant de garder mon statut de particulier?
    J’espère avoir été claire 😉
    Merci de votre réponse !
    Jessica
  • Mélanie JUNG
    9 mars 2016 at 21 h 08 min
    : non dsl c’est auto-entrepreneur ou rien =/
  • Karine
    24 mars 2016 at 12 h 36 min
    Bonjour Mélanie,
    Ravie d’être tombée sur votre site, c’est une mine d’or ! enfin des informations claires !!
    Encouragée par mon entourage, il y a quelques mois, j’ai commencé à vendre sur ALM mes petites créations tricots pour bébé, juste pour voir si cela pouvait marcher. Noyée dans l’anonymat d’ALM, parmi des créations vendues très-très peu chères, j’ai tout d’abord pensé que mes produits étaient trop chers même si tricotés avec de la laine de grande qualité spécial bébé que je paie cher également… J’ai commencé à vendre des petits chaussons au bout de 2/3 mois (ils plaisent parce c’est un modèle plutôt basique mais dans un colorama très sympa). Les résultats sont plutôt encourageants, j’ai même reçu deux propositions de commande par des boutiques pour enfants. Je me suis donc penchée à nouveau sur la création d’une micro-entreprise pour légaliser et développer mon activité. Et la lecture de votre site a confirmé mon idée, je ne vais pas me lancer malgré mon envie folle… Le tricot a ceci d’ingrat, c’est que cela prend beaucoup de temps, même si cela ne se voit pas…Je le savais en lançant mon test mais bon… un peu aveuglée par l’envie… et puis, je me disais que plus tard, je proposerais des produits cousus, qui prennent un peu moins de temps et sur lesquels je pourrais gagner un peu plus… illusoire… une paire de petit chaussons me prend 3h de temps alors si je dois intégrer un “salaire” dans le prix en plus des matières premières/charges/et frais divers,… difficile de calculer le juste prix (ou le prix juste)….utiliser de la matière première moins cher ne suffirait pas et ce n’est pas ce dont j’ai envie… dire que certains trouvent déjà que mes prix sont trop élevés “pour ce que c’est”…
    Bref, merci pour ce site, cela m’a ouvert les yeux et évité de me fatiguer pour rien… Et, je crois que je vais pouvoir revendre mon stock de laine.. 😉
    A bientôt !
    Karine
  • Mélanie JUNG
    24 mars 2016 at 18 h 54 min
    oui malheureusement le tricot et le crochet sont des techniques chronophages peu rentables =/ Après tu peux tabler sur du haut de gamme pour le vendre au bon prix, mais il faut alors que tes créations se démarquent des autres, que tu crées un style unique
  • Clément
    26 mars 2016 at 2 h 38 min
    Salut 🙂 super article!

    il y a juste un truk qui est encore flou pour moi: quel somme concrètement peut ont gagner dans le mois?

    Je met en contexte mon pb: J’ai réaliser une table en bois très complexe avec des essences rare, un desing peut connu et pas mal d’heures. Je ne souhaite donc pas la vendre 50 euros et je ne sais pas quel est ma limite de prix de vente. Je souhaite la vendre 5200 euros et ne rien vendre derrière. Çà m’embête de créer une entreprise pour une table…

  • Mélanie JUNG
    26 mars 2016 at 9 h 31 min
    : euh….je ne suis que créatrice de bijoux donc je ne saurais te dire x)
    quand à savoir ce que tu dois gagner par mois c’est à toi de savoir ce que tu veux ^^ Après si c’est pour un “one shot”, effectivement ca ne sert à rien de se lancer
  • Mathilde1402
    16 avril 2016 at 15 h 26 min
    Bonjour Mélanie,
    Je suis très contente d’avoir trouvé votre site. Pour le moment je suis sous le statut “particulier”, mais j’espère pouvoir changer cela dans un avenir proche, au moins en montant une micro-entreprise en activité secondaire.
    Aussi avant de me lancer j’aimerais voir si ça vaut le coup, si mes créations plaisent réellement et je voulais savoir si en tant que particulier on peut organiser une vente privée chez soi et proposer ses propres créations.
    Encore merci pour votre blog et les précieuses informations que vous y livrez.
  • Sabelle ethnique
    6 mai 2016 at 0 h 09 min
    Salut les pies, j’ai besoin de votre aide justement pour finaliser mon étude de marché en remplissant mon questionnaire. Il s’agit d’une création de bijoux ethnique de qualité aux Antilles (boutique en ligne)
    Merci pour votre aide précieuse.

    Tout remarque est la bienvenue.
    https://docs.google.com/forms/d/1P_dxFxZrCOn0NrTb1jVyNi8od-vvpGDUKMvCwoqKbsA/viewform?c=0&w=1&usp=mail_form_link

  • iluna
    6 mai 2016 at 9 h 46 min
    bonjour,
    j’ai lu pas mal de commentaires mais il y en a beaucoup (: , j’espere ne pas te reposer une question.
    j’ai rendez vous mardi a la chambre des métiers, je pense ouvrir une micro entreprise. Mais je ne rêve pas je sais que je vais avoir des periodes creuse, je veux donc travailler en plus a coter et pouvoir vivre et non survivre en y rajoutant la recette des bijoux . Es que cela te parait correct?
  • Mélanie JUNG
    8 mai 2016 at 19 h 49 min
    : bien sur =) car quand on a une pression financière, on prend souvent les mauvaises décisions pour son projet créatif, avoir un salaire le temps de développer son activitré peut etre un vrai plus =D
  • iluna
    9 mai 2016 at 19 h 44 min
    merci (:
  • Luis
    10 mai 2016 at 9 h 33 min
    Bonjour à toutes et tous.

    Vous dîtes “… enfin maintenant on dit une micro-entreprise”.
    En fait ça a toujours été nommé micro-entreprise quand il s’agit d’une entreprise individuelle en BIC ou BNC. Le pseudo-statut d’auto-entrepreneur a juste été créé dans ce cadre là tout comme celui d’artiste-auteur quelques décennies auparavant par exemple.

  • Mélanie JUNG
    10 mai 2016 at 13 h 21 min
  • Lilie
    18 mai 2016 at 16 h 20 min
    bonjour,
    Ce blog est très enrichissant, merci, et éclaire ma vision professionnelle, tout en me freinant légèrement tant celà a l’air bien compliqué de créer sa “ptite entreprise” aujourd’hui.
    Mais vous allez vraisemblablement pouvoir répondre à mes interrogations avant que je ne prenne mon élan. Concernant ma situation : j’ai le statut de VDI (produits bio ménagers) depuis 1 an et je suis également demandeur d’emploi (mes droits s’épuisent en déc.prochain.). J’ai dans l’optique de proposer des “kits biscuits” auprès des particulier (dans un premier temps, auprès de mes clientes attitrées pour avoir leur ressenti) puis auprès des campings, CE…exct.
    Seulement, je ne sais vers quel statut me tourner afin de ne prendre aucun risque.
    J’ai un N° SIRET puisque VDI, puis-je l’utiliser et “greffer” cette future activité dessus?
    Pour démarrer cette activité, ai-je le droit de présenter ce type de produits en complément des mes produits actuels, c’est à dire lors de mes ateliers? Suis-je dans la légalité (ne serait-ce // à la sté pour laquelle je suis VDI; même si l’alimentaire n’est absolument pas concurrentiel au produits ménager bio).
    Si je devais faire tester ce nouveau commerce sur 2 ventes, dois-je tout de même les déclarer?
    D’avance je vous remercie pour votre retour. Bon après-midi à vous et à tous (tes).
  • Mélanie JUNG
    18 mai 2016 at 20 h 35 min
    : désolé Lilie, mais le statut de VDI est très complexe et je n’y connais que très peu de chose. Je ne saurais pas te répondre.
    Ce dont je suis sur par contre, c’est que l’entreprise pour laquelle tu travailles n’acceptera pas que tu vendes autre chose en même temps que leur produit dans une réunion.
    bon courage dans tes recherches
  • Luis
    18 mai 2016 at 23 h 19 min
    Bonsoir Mélanie et Lilie.
    Déjà, merci pour la réponse Mélanie, je n’avais pas lu l’article vers lequel vous me renvoyez.
    Pour info, le n° SIRET ne définit pas le type d’activité (qui est défini par le code APE ou NAF) mais l’entrepreneur et où il crée son entreprise. Si bien qu’un entrepreneur peut très bien avoir plusieurs entreprises avec le même SIRET ou même peut fermer son entreprise et en ouvrir une des années plus tard et le même n° SIRET lui sera attribué.
    Par contre, en ce qui concerne le VDI, à mon avis tout dépend du contrat que vous avez établi avec la société en question, bien lire tout son contenu et les petites lignes. Ceci dit, je ne vois pas en quoi cela vous empêcherait d’avoir une autre activité à côté, y compris en entreprise individuelle, du moment qu’elle est déclarée et en conformité avec le contrat en VDI qui vous lie à la société en question (et qui peut parfois être assez restrictif).
    Pour ce qu’ajoute Mélanie, je ne serais pas aussi affirmatif, si les produits que vous vendez ne sont pas en concurrence directe avec leurs produits, vous pouvez peut-être trouver un terrain d’entente d’autant que ça pourrait être aussi un atout pour eux si vos produits ont du succès de pouvoir placer les leurs et attirer une nouvelle clientèle.
    Et un contrat, ça peut se renégocier.
  • farida
    19 mai 2016 at 8 h 58 min
    Bonjour Mélanie
    Voilà 2 ans que je fabrique des boucles d’oreilles , et j’aimerais bien vendre mes créations mais je ne sais pas trop comment faire

    J’ai achète sur little mercerie tout les apprêts et perles , sinon il y a une boutique a Lillequi vend aussi des crochets et perles en argent , bref ,e ne sais pas comment m’y prendre pour les vendre
    Est ce que des sites comme ffée main sont fiables ?
    Bravo pour ton courage et ta volonté aussi , c’est vrai que c’est passionnant

  • Mélanie JUNG
    19 mai 2016 at 11 h 24 min
    je ne connais pas toutes les plateformes de vente en ligne pour créateurs, mais tu n’en a rien à craindre, qu’entends tu pas sont-elles fiables? Que redoutes-tu ?
    A-tu un tatut d’auto-entrepreneur? car si ce n’est pas le cas, tu ne peux vendre qu’en ligne.
  • farida
    19 mai 2016 at 11 h 42 min
    Oui j’aimerais vendre mes création en ligne , je n’ai pas encore débute donc pas de statut d’auto-entrepreneur.
  • Lilie
    19 mai 2016 at 13 h 18 min
    bonjour Mélanie,
    merci tout de même pour ton retour. oui effectivement le statut de VDI est bien particulier. en revanche, juste pour info, il est possible de combiner celui-ci à un autre statut VDI où encore agent Co dès lors que les produits n’entrent pas en concurrence. Dans ce projet, les produits ménagers et l’alimentaire ne sont donc pas des produits concurrentiels. reste à savoir s’il est possible de proposer ses autres produits lors d’atelier. bien à vous.
  • Mélanie JUNG
    19 mai 2016 at 13 h 23 min
    : oui tu peux avoir un autre statut VDI pour un auitre produit, mais pas présenter les produits dans une même démo. J’ai été VDI pour Prowin , et on avait interdiction de présenter d’autres produits en même temps dans les même démos. Mais je ne sais pas si ça dépend de la marque (voir contrat le cas echéant) ou si c’est propre au statut de VDI
  • FOURNIER
    25 mai 2016 at 20 h 32 min
    Bonjour,
    Je viens de découvrir ton blog, et je le trouve très bien construit, et vraiment intéressant,tu réponds à beaucoup de question en suspend, mais pas assez en profondeur encore pour mon cas..
    Je fais des bijoux depuis environ 3 ans sans statut particulier, ventes irrégulières, je viens d’avoir un bébé, donc j’ai un peu laissé de côté la création de bijoux..je pense quand même que je devrais me mettre en micro entreprise, bref, je voulais surtout te demander dans quelle rubrique dois-je déclarer mes recettes, je ne trouve pas..tu marques à un moment dans le formulaire 2042C, mais dans quelle case??je suis perdu..Dois-je ensuite déclarer mon CA ou mes bénéfices??c’est quand même pas la même chose..je te remercie pour ton attention..
  • Mélanie JUNG
    25 mai 2016 at 21 h 13 min
    : le formulaire 042C concerne les impots, pou tes cotisation mensuels tu remplis la ligne avec l pourcentage à 13.4%.
    Tu déclre toujours en CA en auto-entreprise jamais le bénéfice =)
  • FOURNIER
    26 mai 2016 at 11 h 57 min
    Oui c’est bien pour déclarer mes recettes aux impôts..et je n’ai pas de statut auto-entrepreneur..je suis simple particulier..mon CA à l’année est de environ 5000E mais mon bénéfice de 3400E, c’est pas cool de déclarer non perçu..
  • Soukeyna
    31 mai 2016 at 6 h 49 min
    Article très intéressant. C’est vrai que revendre ses créations n’est pas toujours facile. Mais internet reste une très bonne solution pour moi. Peu coûteux, vente rapide et efficace lorsqu’on a bien mieux notre produit en valeur et qu’il ne coûte pas trop chère.
  • Florence
    31 mai 2016 at 14 h 21 min
    Bonjour,

    super article, bien détaillé ça évite d’aller chercher les infos partout. Sais-tu si à une réunion d’info on peut avoir toutes les réponses? je me tâte aussi pour ouvrir une micro, à côté de mon boulot à plein temps. Je crée des objets en couture pour adultes et enfants (bavoirs, gigoteuses, sacs d’école, crèches, sacs à main…), je suis en Alsace. Si j’ai bien compris, on paie de taxe que si l’on vend? et il faut faire un stage au démarrage (280 euros à Colmar ou Stras) J’ai un DUT tech de co, ça me dispense? 🙂
    Ensuite on a un numéro siret et on peut vendre en boutique ou en ligne, ou pas? Merci

  • justine
    1 juin 2016 at 18 h 08 min
    Bonjour,
    Moi et ma moitié fabriquons plusieurs petites (et grosses) créations, luminaire, mobilier et objets de décoration depuis plusieurs années. Je souhaiterais ouvrir un “dépôt-vente artistique” et ainsi vendre nos créations et inviter d’autres artistes à se joindre à nous! Nous avons un local dans notre terrain qui pourrait faire office de magasin… Pourriez m’éclairer, je ne sais pas quel statut demander, si c’est possible de créer un “Mag-atelier-dépôt-vente”, quel sont les démarches à effectuer?
    Merci de m’aider car cela fait longtemps que je souhaite ouvrir ce genre d’activité.

    Justine

  • Mélanie JUNG
    1 juin 2016 at 18 h 55 min
    : ta question est bcp trop vague pour que je puisse y répondre ^^ Pour le statut ça dépend du chiffre d’affaire que tu veux faire par an et des charges que tu auras. Sil est plus interessan de faire déduire tes charges il faudra ouvrir une société (vu que vous êtes 2), et si tu as peux de charge une AE suffit. Il faut voir ça avec un expert comptable lui seul peut te renseigner à ce niveau là. Contact l’ordre des experts comptables, ils offrent des heures d’accompagnement, au moins tu seras fixée =)
  • aclm
    10 juin 2016 at 23 h 54 min
    Bonjour, votre article est craiment précieux, il m’aide a y voir plus clair. J’ai notamment compris la difference entre déclarer son CA ou son benéfice. A ce propos, je me demandais si les frais de port, lorsqu’on vend uniquement en ligne, font partie du chiffre d’affaire, ou si on pouvait le déduire.

    Merci d’avances.

  • Mélanie JUNG
    11 juin 2016 at 11 h 41 min
    : non tu ne dois absolument rien déduire, tu dois tout éclarer, même les frais que paypal te déduit. Sinon il faut ouvrir une entreprise individuelle à régime réelle et declarer pour n’être taxée que sur le bénéfice (mais les cotis sont plus élevées)
  • SolN
    14 juin 2016 at 17 h 12 min
    Bonjour,
    J’ai réussi à négocier avec mon employeur d’avoir une journée non travaillée par semaine à partir de septembre 🙂 Je vais donc (enfin) avoir une vraie journée consacrée à la création de bijoux.
    Je pense mettre celles que j’ai déjà faite sur ALM ou une autre plateforme mais, n’ayant pas beaucoup de stock, faut-il mieux que je prenne le statut de micro entrepreneur dès maintenant ou attendre d’avoir un peu plus de stock pour avoir une boutique mieux achalandée?
    J’ai un n° de SIRET car j’ai été auto entrepreneuse pour des tâches administratives, mais j’ai cessé mon activité. Donc, j’ai 2 questions : penses-tu que je puisse “réactiver” mon n° de SIRET et est-ce que je serai obligée de faire le stage (je l’avais créé en 2011)
    J’ai arrêté mon activité car j’ai été refroidie par le montant de CFE que j’ai payé la dernière année, et j’ai peur que le montant de mes ventes ne couvre pas cet impôt…
    Merci d’avance Mélanie pour tes lumières!
  • Mélanie JUNG
    15 juin 2016 at 23 h 03 min
    : haha j’avais fermé ma boite de création de bijoux pour la meme raison à un moment 😉
    Alors oui autant te déclarer de suite, comme ça c’est fait et tu ne risques rien 😉
    Tu auras à vie le même SIREN, même si tu ré-ouvres ou fermes. Le SIRET (SIREN + 4 chiffre pour de geolocalisé) peut changer si tu changes de localisation (donc les 4 derniers chiffres peuvent changer)à
    Pour le SPI je ne sais pas du tout, contacte ta CMA pour leur demander =)
  • Kergoat marie
    16 juin 2016 at 0 h 14 min
    Bonsoir , je fais des Bijoux fantaisies depuis 3 mois , je voudrai vendre sur les marchés, mais 1 fois par semaine. On m’a dit qu’ en étant créatrice, je devais voir avec la chambre des métiers. Des personnes m’ont dit que pour faire les marchés de temps en temps je devais juste demander un numéro de siret. En précisant que j’étais artiste , créatrice. Je ne veux pas ouvrir de micro entreprise.j’aimerai un avis .merci
  • Mélanie JUNG
    16 juin 2016 at 20 h 53 min
    : avoir un numero siret = avoir une entreprise.
    Pour vendre sur les marchés il faut ouvrir une micro-entreprise à la chambre des metiers; c’est obligatoire,encore plus si tu fais regulierement des marchés,tu dois avoir une carte de vendeur ambulant. Si tu veux pas ouvrir de micro-entreprise tu continues de ne vendre qu’en ligne (et encore là aussi c’est risqué sans SIRET si tu vends regulierement)
  • SolN
    17 juin 2016 at 14 h 16 min
    Merci Mélanie pour ta réponse.
    J’ai appelé la CMA du 94 : comme j’ai été auto-entrepreneuse plus de 3 ans, je suis dispensée du SPI. J’en ai profité pour leur demander s’il y avait des frais, la personne m’a dit “si c’est urgent, c’est 40€ et vous avez la réponse en 2-3 jours, sinon, ça met 4-5 semaines de traitement”… Donc, comme je n’ai pas d’urgence, je ne vais pas payer… Mais dans la liste des pièces à joindre il y a un chèque de 40€… Je vous dirai… 😉
  • Fallou
    4 juillet 2016 at 16 h 09 min
    Bonjour,
    je me permets de vous écrire car je suis un peu perdue dans mes démarches..
    J’envisage de me déclarer en micro entreprise afin de vendre mes créations (articles de décoration et jouets pour enfants) et d’arrondir les fins de mois mais je suis complètement perdue en ce qui concerne le choix du statut..
    Savez vous si je dois me déclarer en activité commerçante ou artisanale?
    je croise les doigts pour que vous m’eclairiez.
    En espérant que ce ne soit pas artisanale.. 🙁
    Car au vue du coût de la formation obligatoire ça devient compliqué.
    Merci d’avance,
  • Mélanie JUNG
    5 juillet 2016 at 11 h 33 min
    : bien sûr que tu es artisan Fallou puisque tu crées x) Tu dépends de la catégorie “revente” dont les cotis’ sont de 13.4% cr tu est artisante commerçant et que tu vends un bien (ta création).
    Par contre, fais très attention, la ventes de jouets pou enfants et TRES réglementée ! Tu dois avoir la norme CE pour pouvoir les vendre.
  • Fallou
    5 juillet 2016 at 16 h 15 min
    Merci beaucoup pour votre réponse! C’est bien ce que je pensais. . Mais les informations n’étaient pas claires sur internet!
  • Kergoat
    5 juillet 2016 at 19 h 17 min
    Merci pour la réponse, j’ai été m’inscrire à la chambre des métiers pour faire le stage ( obligatoire)…. j’ai essayé d’avoir des renseignements car , je suis en invalidité catégorie 2. Impossible de savoir si en travaillant peu , je garderai mes droits d’invalidité et ircem… Je touche pas grand chose, mais j’ai peur de me lancer dans les marchés sans connaître les lois réellement. Ma question est simple , est il possible de travailler en micro entrepreneur et si cela ne marche pas d’être assuré de ne pas perdre mes droits ?…J’ai l’impression que le statut micro entrepreneur n’est pas bon pour les gens en invalidité, j’ai lu sur internet quelques avis ( les gens ont peur de perdre leurs droits )…. j’adore faire des bijoux, ça m’occupe. Mon handicap, m’a fait perdre un emploi que j’aimai . J’ai repris goût à la vie et en faisant un peu de création bijoux ,cela m’a permis d’exister un peu… J’aimerai continuer, par plaisir et si je pouvais vendre un peu , cela me permettrait de continuer . Je m’excuse si cela est trop long comme question. Merci d’avance pour les renseignements. C’est cool😉
  • Mélanie JUNG
    7 juillet 2016 at 13 h 21 min
    : alors là c’est très pointue comme question ^^’ je ne saurais pas te répondre du tout, il faut que tu te renseignes auprès des organismes qui te payent et du centre de formalité des entreprises de ta CMA
  • puchard-terrisse
    10 juillet 2016 at 11 h 17 min
    Bonjour ! Pour commencer, merci beaucoup pour vos infos qui sont vraiment très utiles! Cela dit j’aurai bien des questions, et j’espère que vous pourrez y répondre. Déjà pour que vous compreniez ma situation: Je suis employée de commerce à la base, et je suis actuellement en congès parental. J’ai commencé il y à un peu plus d’un an, à faire des créations. Au début c’était pour m’occuper pendant mes temps libre, puis plus tard pendant ma grossesse. Puis je les ai montrées, sur facebook, a quelques expositions, je me suis créé un blog…puis mes créas ont plus, et plaisent encore apparement, au début ce sont des amis ou de la famille qui me commandaient des choses , puis le bouche à oreille commence à faire son effet! Ce qui me mène à penser que mon activité à du potentiel. D’autant que j’ai énormément d’idée pour développer encore plus l’activitée. j’aimerai donc avoir ma petite boutique de mes créas, ça devient réellement un rêve que j’aimerai réaliser et faire perdurer! Mais c’est vrai aussi que le coté entreprise, impots, finance etc ça me fait très peur et ça à tendance même à me bloquer! Aussi j’aurai quelques questions… Pour commencer, si je créé ma petite entreprise de créas, puis_je le faire alors que je suis en congès parental? Ou dois-je attendre qu’il se finisse? Ensuite j’aimerai, lorsque je reprendrai mon travail d’employée de commerce, diminuer mon contrat pour pour n’être qu’a mi-temps pour avoir le temps justement de m’occuper de mes créas…puis-je cumuler les 2? ( car les créas faut être bien réaliste ne nous ferai sûrement pas vivre totalement, même si j’ai des idées plein la tête)… En attente de vos réponse, un grand merci pour tout vos éclairages! cordialement, mary
  • Mélanie JUNG
    11 juillet 2016 at 12 h 03 min
    : il suffit d’appeler la CAF pour leur demander. Tu ne peux pas ouvrir ton auto-entreprise en etant en congés parentale total. Si tu as un congés parentale partiel c’est possible mais c’est tres compliqué car tu ne dois pas dépasser certains plafond sinon tu n’es plus payé.
    Le statut d’auto-entrepreneur (micro entreprise) a été fait pour pouvoir travailler en tant que salarié en même temps =)
  • Burcet nancy
    17 juillet 2016 at 11 h 37 min
    Bonjour! Je me permetsuis de vous contacter car comme beaucoup de créateurs je suis fans le flou en ce qui concerne la légalité pour vendre ses créations sur un marché de créateurs. Je crée des accessoires en tissu depuis qq mois et je souhaiterais les vendre sur un marché de créateurs dans un village voisin. Or je ne suis pas déclaré pour l instant. C est le premier marché que je vais faire histoire de voir si mes créations plaisent. L organisateur m a dit que je n avais pas besoin de papiers pour ce marché d été. Mais je ne suis pas sereine sur ce point j ai peur d un controle. Pourriez vous m éclairer à ce sujet? Que faut il faire pour être dans la légalité pour vendre sur un marché de créateurs occasionnellement ? Je suis sans emploi cause longue maladie, je bénéficie de l aah (allocation adulte handicapé ) et je souhaite vendre mes créations pour arrondir mes fins de mois. J ai contacté la chambre des métiers et de l artisanat de mon département mais ils ne savent pas m éclairer à ce sujet à part le régime d auto entrepreneur mais ils ne sont pas sûrs pour les marchés de créateurs. Je vous remercie de bien vouloir me renseigner sur le sujet.
  • Mélanie JUNG
    17 juillet 2016 at 20 h 01 min
    : la seule posibilité est effectivement d’etre en auto-entrepreneur, à la base c’est un statut qui a été crée pour arrondir les fins de mois.
    Ou alors d’ouvrir une association et de vendre au nom d l’association mais alors vous ne pourrez pas toucher l’argent
  • Burcet nancy
    18 juillet 2016 at 7 h 35 min
    Merci beaucoup pour votre réponse rapide et bien plus claire que celle de l administration ! Savez vous si je dois également avoir un carte de commerçant ambulant? Merci beaucoup pour votre aide!
  • Mélanie JUNG
    18 juillet 2016 at 19 h 07 min
    : oui il vous la faut =)
  • Laura
    18 juillet 2016 at 22 h 32 min
    Cet article est juste top , je me dis que pour le moment je vais déjà tester les quelques petites choses que je fais (bavoir…) ,parce que pour moi actuellement c’est vraiment fait pour le plaisir et je veux que ça reste un plaisir quoi que je choisisse ,puis si jamais ça fonctionne je verrai les choses en plus grand ,déclaration … je suis même pas sur que ça me rapporte 50€ par mois ,à ce niveau là je me demande si je dois me déclarer malgré tout ou pas ,ou juste au moment des impôts si j’ai vendu (je précise que se serait sur une plateforme comme alittleMarket ou Etsy … pas en marché et autres) quelques choses le déclarer sur le formulaire concerné …
    J’avoue être un peu perdu malgré toutes les infos , mon but c’est que tout soit fait dans la légalité donc bon …
  • Marie-Laure
    23 juillet 2016 at 8 h 16 min
    Bonjour,
    merci pour ton blog que j’ai découvert par hasard ( euh non, il parait qu’il n’y a pas de hasard !)
    j’ai trouvé ton post très intéressant, car je suis moi aussi avec beaucoup de questions, je crée occasionnellement en couture et aimerais vendre de temps en temps au moins pour rentrer dans mes frais, parce que pour le moment, c’est plutôt l’inverse ! J’aimerais déjà savoir si mes créas plaisent, et si j’ai une chance de faire des ventes ? Pour le moment c’est de l’amusement. Je t’invite
    à visiter mon blog ” Les P’tits Z’Artistes” créas en couture. Si tu a le temps de me répondre par mail, n’hésite pas à me dire ton ressenti…En tout cas Grand BRAVO pour ton blog !
  • virginie
    8 août 2016 at 11 h 46 min
    bonjour, votre blog est génial merci beaucoup pour toutes vos précisions et réponses! Je souhaite me déclarer en micro entreprise pour des creations pour bébés et enfants , si j’ai bien lu il y a une reglementation assez stricte pour cette micro entreprise, avez vous plus de renseignements sur ça? car pour l’instant je vend ponctuellement quelques articles mais je ne voudrais pas avoir de problèmes … et du coup pour la creation de micro entreprise je suis considerée comme artisan et non comme commerciale c’est ça? du coup je dois aller à la CMA? merci beaucoup si vous pouvez le répondre
  • Laure
    8 août 2016 at 15 h 23 min
    Bonjour !
    Cela fait plusieurs fois que je passe sur ton blog et que je lis et re-lis et re-re-lis cet article 😀
    Ma question à moi est la suivante : je ne veux pas vivre de mes créations (je ne suis pas assez douée ni assez persévérante pour ça, de plus, je voudrais que ça reste un passe-temps). Cependant, je voudrais, si possible, pouvori vendre occasionnellement sur les marchés (genre noël, tout ça, les conventions steampunk, manga, etc…) et dans ce cas, comment dois-je me déclarer ? Car j’arrive à faire quelques ventes, clairement pas assez pour en vivre mais ce qu’il faut pour rentrer dans mes frais, voir parfois m’offrir un ciné ou un restaurant (pas souvent mais parfois, c’est chouette de faire ça). J’en demande pas plus, mais du coup je ne sais pas trop quoi faire car on me dit partout que sans SIRET, à part les vide-greniers, je ne peux rien faire… Sauf que mes créations, c’est ni du vintage, ni de l’ancien, c’est de la “création” et niveau tarif, ça fait pas trop vide-grenier :/
    Donc si tu pouvais m’éclairer, ça m’aiderait beaucoup je pense
  • Mélanie JUNG
    8 août 2016 at 20 h 56 min
    : ou il faut que tu es la norme CE, tu trouveras des infos en faisant des recherches sur Google. En gros, tu dois faire tester tes création, surtout si c’est des jouets et des doudous.
    Oui tu es artisante et oui tu dois t’inscrire à la CMA 😉
  • Mélanie JUNG
    8 août 2016 at 21 h 27 min
    laure: pour vendre en expo il te faut un SIRET effectivment sans SIRET tu ne peux faire que des vides-greniers et là tu n’as pas le droit de vendre du neuf.
    Si tu veux vendre sans etre déclarée, la seule option est internet où tu as le droit de vendre sans etre declarée si tes ventes ne sont pas régulières
  • Laure
    9 août 2016 at 9 h 05 min
    @Mélanie : Woh, merci pour la réponse (hyper) rapide. Donc du coup, si mes ventes se régularisent et/ou si je veux faire quelques marchés occasionnels, il faut forcément que je me déclare… Aïe, pas sûre que ça tourne à mon avantage surtout si c’est juste une sorte de hobby auto-financé :/
  • Angie
    9 août 2016 at 17 h 07 min
    Bonjour Mélanie,
    Merci pour toutes ces informations.
    Sais tu si l’on peut vendre sur les marchés en France si on est inscrit dans un autre pays Européen ? Donc, sans numéro de SIRET Français ?
    Merci !!!
  • Mélanie JUNG
    15 août 2016 at 22 h 26 min
    : alors là aucune idée désolé =/ il faudrait que tu appelles un des chambres de métiers de France pour leur demander.
    Je sais que sur les brocantes historiques, il y a des entreprises qui viennent d’autres pays européens pour exposer mais je n’en sais pas plus.
  • Lolfish
    20 août 2016 at 15 h 58 min
    Ah je te retrouve par hasard ! Je te suivais de temps à autre sous “la dame de lys” et j’avoue que je n’avais pas suivi tous les changements.
    En tout cas merci pour cet article qui me rassure un peu, mon rêve est de vivre de mes créations mais j’ai eu tellement de retours négatifs que je commençais à me dire que mieux valait ne pas tenter l’aventure… Bon moi je n’ai pas d’enfants mais un boulot à responsabilités et horaires décalés et non fixes donc c’est un peu galère pour s’organiser mais je ne peux hélas pas me permettre de tout claquer pour m’y mettre sans aucune garantie de succès :(.

    Bref merci pour ce témoignage !

    Vaut-il mieux faire des choses et les vendre, ou prendre des commandes, ou les deux ? (ce que j’ai choisi pour l’instant). Et pour le calcul des prix, j’ai toujours tellement l’impression que si ça doit devenir rentable…. ça devient trop cher T_T.

  • Mélanie JUNG
    20 août 2016 at 23 h 01 min
    : ça toi seule peut le savoir car ça dépend de ta clientele cible =) déjà tu ne dois pas “faire des choses et les vendre” mais etudier ta clientele cible pour savoir ce qu’elle attend de toi. Ensuite, si la commander perso sied mieux à ta clientele cible, c’est ça qu’il faut faire =)
    A titre perso, j’ai tjr fait les deux 😉
  • Isabelle
    30 août 2016 at 13 h 36 min
    Bonjour enfin quelqu’un qui va pouvoir répondre à mes questions enfin je l’espère,donc voilà j’aime travailler la cire je fais des bougies personnalisées rondes,carrés et des photophore en cire carré que je personnalise aussi.Je précise que je n’ai encore effectué aucune vente c’est plus des des cadeaux qui plaisent beaucoup,car je suis en congé parental et que la fin approche très vite et j’ai envie de continuer de m’occuper de mes enfants tout en ayant une activité qui me passionne et dont j’aimerai vivre.Mais je suis bloquée car je ne peux pas savoir si mon produit plairait à la vente,car lorsque l’on parle de se que je fait sur un certain réseau social,tout de suite les personnes qui ont un statut auto entrepreneur sont la à vous demander votre numéro de siret,moi j’aimerai savoir si mes produits vont intéresser les gens avant de demander un numéro siret,donc aussitôt c’est on va vous dénoncer à votre employeur et a tout les organismes auxquels je serai en fraude d’après elle et me dit aussi carrément que je n’ai pas intérêt à lui volé sa clientèle ,alors que je n’ai encore rien vendu.Que faire?Dans l’attente de votre réponse et vous en remercie,car désespérée.Et je précise aussi que je fabrique également des gâteaux de couches,j’en ai fait un pour ma filleule,toujours en cadeau.
  • Melody
    30 août 2016 at 16 h 36 min
    Hey! Je suis à la chambre des métiers et en patientant je tombe sur ton article! J’ai la trouille. Depuis février j’ai vendu mes créa “comme ça” pour évaluer la potentielle clientèle et pour le coup j’ai eu pas mal de commandes pour un début! Alors je me lance officiellement parce que comme tu dis j’ai envie d’aller loiiiiiiiin loiiiiiiin loiiiiiiiin avec mes petites créa!! Voilà je croise les doigts pour que ça marche. J’ai peur de me casser la figure avec les charges… Et avec un bébé d’un an :-/ mais bon qui ne tente rien n’a rien….
  • Mélanie JUNG
    30 août 2016 at 21 h 59 min
    : il faut que tu fasses une étudie de marché comme toutes le entreprises le font avant de se lancer. Ca permet d’étudier la clientèle potentiel, de savoir ce qui plait, qui sont les concurrents, les prix pratiqué etc etc.
    Je donne des infos ici https://lespiesbavardes.com/prepare-projet-creatif-etude-de-marche-sondage/ et https://lespiesbavardes.com/comment-preparer-ton-projet-creatif-les-categories-socio-professionnelles/
    bon courage =)
  • Mélanie JUNG
    30 août 2016 at 23 h 20 min
    : meuh oui, haut les coeurs ! Par contre, prépare toi, ce ne sera pas facile 😉
  • Sylvie
    4 septembre 2016 at 8 h 12 min
    Bonjour
    J’ai découvert ton blog par hasard … et quel bon hasard !!! une mine d’informations et d’échanges comme il en existe peu sur internet … donc grand BRAVO pour ta conception !
    Je suis créatrice en bijoux, miniatures et objets de déco, depuis …Bou Diou ! 10 ans déjà !!! que le temps passe ! LOL
    Au début, “les yeux remplis d’étoiles”, me voyant “vivre de la vente de mes créas” … douce utopie !!!
    j’ai suivi le stage obligatoire à la CMA, me suis déclarée en micro, avec N° de SIRET/code APE et toute la paperasse qui s’en suit : URSSAF, RSI, assurance professionnelle …etc. Après quelques marchés plus ou moins fructueux, une de mes amies a ouvert une petite boutique dont je suis devenue la “gérante bénévole” profitant d’un local d’expo … l’aventure a duré 4 ans … mais faute d’une clientèle suffisante … non seulement je n’ai pas gagné ma vie mais en plus j’y ai perdu mon fond d’investissement (env 3 000 €) çà fait mal et même très mal !!! de plus sachant qu’à l’époque la revente était taxée à 20% et la création à 60% ….explication de l’URSSAF : pour la revente les fournisseurs ont déjà réglé les différentes taxes, alors que pour la création, c’est de la “transformation de matières” donc il faut bien que l’on récupère les différentes taxes … on croit rêver !
    J’ai donc fait une déclaration de cession d’activités commerciales… “la mort dans l’âme”
    Il y a 4 ans en arrière, le “démon de la création” autre que pour mon simple loisir et parce que je souhaitais “un complément de revenus” m’a retitillé … j’ai fait des recherches sur le net, auprès d’administrations, de copains/copines dans le monde de l’art … car je tenais à “être dans la loi”

    Il y avait la possibilité d’inscription à la Maison des Artistes à Paris mais pas toutes les activités sont permises et il y a obligation de prouver au préalable son statut d’artiste et après de vendre un certain “quota” à l’année

    Puis, un peu par hasard j’ai rencontré une personne des impôts qui m’a donné une astuce : faire un courrier au CDI dont je dépendais, en expliquant mon activité et mon but … et celui-ci transmet à l’INSEE qui du coup donne outre le numéro de SIRET (en l’occurrence pour moi, le même) un code APE “autres activités artistiques”
    Je ne paye aucune charge (mais attention en contrepartie je n’ai aucune couverture maladie ou vieillesse et bien sur pas de trimestres pour la retraite) … je déclare mon CA sur l’imprimé 2042-C (sans aucune déduction de frais : achats de matériel, emplacements de foires ou marchés, indemnités km, …) et ne serais imposable dessus qu’à partir de 24 000 € l’année …. ce que je suis loin de faire, malgré ma grande envie LOL
    J’expose et vend (quand il y a des clients) 3 jours par semaine devant des boutiques (une boulangerie/pâtisserie/salon de thé et un magasin dédié à la déco provençale) et participe à quelques marchés et foires artisanales, en toute légalité du coup.
    Petit truc à ne pas oublier : avoir une assurance au minimum Responsabilité Civile dédiée à cette activité, pour plus d’infos : LECAM site au service des commerçants non sédentaires
    http://www.lecam-2000.com/

    Si ces infos peuvent servir, je serai heureuse d’avoir apporté ma modeste contribution à ton blog super fourni et hyper intéressant.

    Et puis, si tu as un petit temps je t’invite à une petite promenade sur mon site simple vitrine de mes créas et passions

    Amicalement
    Sylvie

    Av

  • celine
    4 septembre 2016 at 17 h 47 min
    Bonjour,
    Je viens de découvrir ton site qui donne le sourire 🙂 . Je viens à peine d’entrer dans l’idée de créer une microentreprise dans le domaine de la couture et créations de prêt à porter . Une question me trotte dans la tête et mes recherches sur le web ne sont pas très fructueuses. Si je prends le statut de micro entrepreneuse et que je suis dans la catégorie artisan, suis-je dans l’obligation de suivre une formation professionnalisante (si ce mot existe lol ) type CAP couture ou modéliste ou styliste? Je n’ai aucun diplôme dans la couture je me suis formée sur le tas. Penses-tu qu’il serait plus judicieux de commencer par une formation digne de ce nom avant de se lancer en microentreprise ou faire les 2 en parallèle ou simplement continuer à me former par moi-même suffirait?
  • Mélanie JUNG
    4 septembre 2016 at 19 h 27 min
    : coucou, toutes les amies que je connais en micro-entreprise et qui font de la couture sont des autodidactes sans dipl$ome =) Quant à la formation, c’est à toi de voir si tu en as besoin. Souvent on a juste besoin de se rassurer, alors si ce n’est que ça, fais un stage dans un atelier, ça te coûtera moins cher 😉 et tu sauras vraiment si tu es au niveau ou non
  • Mélanie JUNG
    4 septembre 2016 at 19 h 33 min
    merci bcp pour se partage. c’est très intéressant en effet ! Quand est ce que tu as pu faire ça ? et Qu’est ce que le CDI ? merci =)
  • Sylvie
    4 septembre 2016 at 20 h 11 min
    oupsss pardon pour le sigle sans l’explication !…. donc CDI = Centre Des Impôts

    pour ma démarche, je l’ai faite il y a 4 ans en arrière : un simple courrier en expliquant mes activités créatives et mes souhaits de vente, en toute légalité … et environ 1 mois après, j’ai reçu mon inscription à l’INSEE avec ce code APE “autres activités artistiques” … je mets le nom et pas le nombre, car régulièrement ils changent leurs classification

    bonne soirée à tous

  • Florence
    5 septembre 2016 at 10 h 05 min
    Merci Sylvie pour ces infos…je me suis aussi renseignée à la CMA, je suis exemptée du SPI. Mon but est de vendre en toute légalité, par contre si j’ai bien compris quand on est en micro-entreprise, on paie au bout de 3 ans la cotisation foncière des entreprises qui est entre 300 et 500 euros selon son CA. Du coup ça me refroidit un peu car ce montant chaque année, je trouve que c’est beaucoup!!
    Du coup Sylvie, si j’envoie un courrier au CDI en expliquant que je fais des objets en couture que je souhaite vendre en toute légalité, ils me donneront un numéro siret, et un code APE, c’est ça? On ne paie que quand on dépasse les 24000 euros de vente, mais on n’est pas prélevé les 14 % comme en micro entreprise? Merci de tes éclaircissements.
  • SolN
    5 septembre 2016 at 14 h 37 min
    Bonjour , je suis allée sur l’imprimé 2042-C pour voir comment le remplir et je ne vois pas où tu peux indiquer ton CA. Peux-tu nous donner le nom de la case où tu le mets? Merci d’avance 🙂
  • Mélanie JUNG
    5 septembre 2016 at 19 h 51 min
    merci bcp <3
  • celine
    6 septembre 2016 at 8 h 43 min
    Merci beaucoup pour ta réponse Mélanie. Alors ya plus qu’à et oui je pensais à un stage histoire d’apprendre car on a toujours besoin de se perfectionner . J’ai vu qu’il y avait du choix sur paris. Peut-être à “cours des créateurs” ou “fanchon” je ne sais pas encore , ou ailleurs 🙂 .
    Bonne continuation!
  • Sylvie
    6 septembre 2016 at 9 h 35 min
    Bonjour Soln

    Pour remplir l’imprimé 2042-C …
    tu vas sur la page 4, alinéa E 1 Bénéfices non commerciaux non professionnels
    et tu inscris ton CA de l’année dans … Revenus imposables case 5KU

    Bonjour Florence

    En fait dans mon cas, je ne suis pas en micro-entreprise … je suis ce que les Centres d’Impôts appelaient jusqu’à la fin des années 90 “artiste libre” …et qui actuellement est dénommé en code APE “autres activités artistiques”
    Donc je le rappelle assujettie à aucune cotisation … mais aussi n’ayant aucun droit (maladie, retraite, …)

    Dans mon courrier, j’avais expliqué que j’étais créatrice en bijoux, objets de décoration et miniaturiste et que je souhaitais faire quelques foires et expos par an, pour me faire connaître, développer mon activité et ainsi créer mon propre emploi …ce qui est loin d’être le cas, financièrement parlant malheureusement 🙁

    Pour être réaliste, il faut plus envisager aujourd’hui, une “tirelire” pour racheter du matériel
    et si vraiment on s’investit dans l’activité on peut parler d’un complément de revenus … mais à coups :

    – d’heures à n’en plus finir, autant dans la création que dans la présence effective par rapport au public
    – de multiplications de participations à des foires, expos, marchés, … revenir aux mêmes pour fidéliser une clientèle et en trouver des nouveaux pour “s’étendre”
    – de renouvellement régulier de produits proposés
    – d’une grande disponibilité d’écoute et de patience vis à vis du public car artisanat = humain, humain = communication … mais la communication n’est pas forcément axée QUE sur l’activité

    Quant à ta question concernant la taxe foncière des entreprises CFE … elle concerne les locaux : atelier, boutique, …afférents à l’activité et appelés à recevoir le public …
    Si tu crées chez toi et que tu vends à l’extérieur, sans recevoir aucun public … tu n’as aucune CFE à régler
    Par contre si tu crées à ton domicile et que tu reçois aussi la clientèle … outre la CFE due, il faut au préalable que tu aies :
    – une autorisation pour locaux privés avec une partie à usage commercial… ce qui entraine des normes de sécurité et d’aménagements adaptées (issues de secours, ouverture des portes, extincteurs, …)
    – une assurance spécifique couvrant les risques liés à l’accueil du public

    pour plus d’infos sur la CFE … entre autre
    https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/F23547

    J’espère que ces quelques précisions vous seront utiles

    Bonne Journée à toutes

  • Florence
    6 septembre 2016 at 10 h 00 min
    waouw, vous êtes des mines de renseignement les filles, merci!! dans mon cas comme je ne veux pas en vivre (j’ai déjà un boulot à temps plein). Donc si j’ai bien compris on ne paie de charges aux impôts que si on dépasse les 24OOO euros par an, sinon on ne paie rien, c’est ça? Donc c’est plus intéressant pour moi car le statut de micro prélève 14%. J’ai déjà tous les droits sociaux pour mon boulot, donc pas besoin d’autres…

    ça paraît presque trop simple. On déclare juste aux impôts et basta!! Je vais leur faire un courrier pour voir, merci!!

  • Sylvie
    6 septembre 2016 at 17 h 07 min
    Juste un petit hic : cela dépend de la bonne volonté de l’Inspecteur des Impôts et de sa connaissance de ce statut particulier
  • Mélanie JUNG
    7 septembre 2016 at 9 h 45 min
    c’est souvent le cas malheureusement =/
  • Sylvie
    7 septembre 2016 at 11 h 11 min
    Florence, je viens de “tilter” ce matin …

    tu dis que tu as déjà un boulot à temps plein … alors par rapport à ta déclaration d’impôts et si tu es imposable ou pas … calcules bien que ton CA d’artisanat (même en dessous des 24 000 € annuels) cumulé aux revenus que tu déclares (car les impôts font l’addition) ne te fasse pas changer de catégorie d’imposition …parce que parfois pour 20 € tu changes de tranche …

  • Tatiana
    7 septembre 2016 at 13 h 52 min
    Hello,
    Tout d’abord merci de partager votre expérience 🙂 peut-être ai-je mal lu tous les commentaires et donc je n’arrive pas à avoir un éclaircissement sur ma situation (enfin elle est un peu “complexe”). Je m’explique:
    J’ai 30 ans et je suis en congé parental pour mon 2ème enfant jusqu’à l’année prochaine, j’ai donc un emploi en CDI mais en même temps je voudrais créer ma marque de vêtements et les vendre.
    Puis-je me lancer en étant en congé parental et donc en étant salariée mais poste suspendu pour l’instant?
    Dois-je créer une micro entreprise et avoir un numéro siret? ça se fait par internet ?
    et avec ce numéro bénéficier de prix plus bas sur mes fournitures mercerie?
    Bien sûr les revenus je les déclarerai auprès des impôts (je crois que les professionnels ou les micro bics ont un abattement…)
    Merci beaucoup !!
    Tatiana.
  • Mélanie JUNG
    7 septembre 2016 at 13 h 57 min
    : ça a deja été abordé effectivement mais peut-être sous un autre article ou sur le groupe FB je ne sais plus
    Non tu n’as pas le droit de créer de micro entreprise en étant en congés parentale malheureusement.
    Oui tu peux déclarer ton entreprise en ligne =) Quand au remises chez les fournisseurs, ça dépend des fournisseurs, ce n’est pas obligatoire =)
  • emylie
    9 septembre 2016 at 16 h 05 min
    Bonjour,

    Merci très instructif, je cherchais des infos sur le fait de pouvoir vendre sans se déclarer j’ai ma réponse, mais du coût si l on peut vendre sans déclarer nos objets de créations, doit on pour autant avoir une norme de sécurité sur nos créations. Je ne suis pas dans le domaine du bijoux je voudrais me lancer dans confection de doudou ou peluche éventuellement plus de trois ans, quelqu’un peut il me renseigner si je dois respecter des normes de sécurité. merci d avance car pas évidant de trouver des info sur le sujet.

  • Mélanie JUNG
    10 septembre 2016 at 14 h 06 min
    : oh oui absolument ! et à mon avis, tu ne peux pas demander la norme si tu n’as pas de siret. La création pour tout petit est TRES réglementée
  • Sylvie
    11 septembre 2016 at 7 h 12 min
    Emylie, je rejoins tout à fait Mélanie … il faut que tu sois déclarée pour pouvoir demander la norme et si tu veux en savoir plus sur la réglementation applicable aux jouets :
    http://www.entreprises.gouv.fr/politique-et-enjeux/qualite/securite/la-reglementation-applicable-aux-jouets
  • emylie
    12 septembre 2016 at 15 h 41 min
    merci beaucoup
  • Claire
    13 septembre 2016 at 11 h 20 min
    Bonjour a toutes je viens découvrir votre blog et j en suis ravie
    Je suis creatrice de bijoux non declaree actuellement cela fait 1 an que je me suis lancée en apprenant de mes erreurs et ca fonctionne plutot bien je fais des reunions a mon domicile et je vends avec little market. Ce que je gagne ne remplace pas un salaire et j occupe un poste dans le privé qui me convient donc pour l heure je ne souhaite pas faire des mes creations un temps plein. Par contre j ai reduis mon temps de travail. J aimerais vendre sur les marches et creer un groupement de createurs dans ma region donc ma question est surtout sur les demarches pour avoir un numero de siret et si cela en vaut vraiment la peine. J ai 4 enfants donc je ne veux pas nous mettre sur la paille. Mais j ai de plus en plus de commandes grace au bouche a oreilles principalement et j y passe enormement de temps. J essaye aussi de travailler avec du materiel de bonne qualite sans risques pour les clients mais c est pas evident de trouver de bons fournisseurs et certaines boutiques de vente d apprets en france demandent un siret donc si vous avez un tuyau je suis preneuse😉.
  • Mélanie JUNG
    13 septembre 2016 at 11 h 35 min
    : en général les créatrices ne partagent pas leurs fournisseurs si ce n’est les basiques comme perles and co etc
    Pour ‘lobtentiond e ton SIRET vu que tu reste salariée, il faut que tu te déclares en activité secondaire du coup tu garderas tous les avantages du salariat (secu, caf etc) par contre tu as un stage obligatoire à faire qui coutent en 250 et 300€.
  • Claire
    13 septembre 2016 at 12 h 15 min
    Merci de votre reponse rapide le stage consiste en quoi et aupres de qui je dois me renseigner. Pour les fournisseurs sans avoir de nom c est plus a savoir comment etre sure qu un fournisseur vends du bon materiel
  • Mélanie JUNG
    13 septembre 2016 at 12 h 22 min
    : chaque créatrice à sa conception de “bon matériel” ce qui plait à l’une ne plaira pas à l’autre. Ce n’est qu’en testant que tu trouveras ton fournisseur.
    Aurpès de la chambre de métier et de l’artisanat (CMA) de ta région ce sont eux qui dispensent le stage =)
  • Sylvie
    13 septembre 2016 at 19 h 28 min
    Bonsoir à toutes

    Claire par rapport à ton projet de groupement de créateurs, tu peux aussi monter une Association Loi 1901 à but non lucratif .. qui
    – généralement permet auprès des fournisseurs les mêmes avantages que pour les professionnels
    – donnerait l’occasion d’organiser ses propres marchés ou manifestations
    – faciliterait la participation à des manifestations municipales ou autres

    par contre si l’association a des droits, elle a aussi des devoirs … pour en savoir plus
    https://www.service-public.fr/associations

  • Claire
    13 septembre 2016 at 19 h 47 min
    Merci beaucoup les filles pour les infos cela m a l air un peu compliqué c est pour ca que je ne veux pas me lancer seule dans ce projet de groupement je vais voir pour que l on puisse etre2 au moins pour demarrer
  • Vladimok
    16 septembre 2016 at 9 h 18 min
    Merci pour ton article.
    J’aurai une question, je réalise des tableaux, et des aquarelles, j’ai eu beaucoup de propositions d’achats (particuliers et pro).
    Apparement il est possible de prendre un N° de SIRET (Création artistique relevant des arts plastiques 9003A) en BIC.
    Ensuite il suffit de déclaré ses ventes aux impots.
    Après si je ne vends pas, normalement je ne paye aucune charges ?

    Vrai ou pas ?
    Merci

  • Mélanie JUNG
    16 septembre 2016 at 22 h 44 min
    : tu seras auto-entrepreneur maintenant on dit micro-entrepreneur et oui tu ne payes des cotisations que si tu vends =)
  • Vladimok
    17 septembre 2016 at 6 h 58 min
    Je dois prendre un régime fiscal BIC ou BNC ?
  • Mélanie JUNG
    18 septembre 2016 at 20 h 20 min
    : BIC tu fais du commerce
  • Florence
    27 septembre 2016 at 8 h 10 min
    Bonjour, alors j’ai envoyé un courrier au CDI, ils me disent qu’eux ne peuvent rien faire, qu’il faut s’adresser à l’URSSAF, je suis allée sur leur site, à part créer une entreprise, je ne vois pas trop comment avoir un numéro SIRET, quelqu’un a une idée? Merci
  • Florence
    27 septembre 2016 at 8 h 19 min
    Sylvie, toi qui a fait ces démarches il y a 4 ans, apparemment à l’URSSAF c’est soit auto entrepreneur, soit travailleur indépendant qu’ils proposent…
  • Sylvie
    30 septembre 2016 at 7 h 42 min
    Bonjour Florence

    Comme je l’ai dit plus haut, personnellement j’avais fait un courrier au Centre Des Impôts à l’époque, et c’est eux qui avaient déclenché mon inscription … en qualité “d’artiste indépendant” … c’est à dire correspondant au code APE 9003 B – autres activités artistiques

    Mais je possédais déjà un numéro de SIRET, puisque je m’étais déclarée une dizaine d’années auparavant sous un statut d’entreprise (j’ai assez rapidement déchanté par rapport aux charges à payer en parallèle de mes rentrées d’argent)

    A priori aujourd’hui, ce serait l’URSSAF seule qui prend en charge les inscriptions …
    peut-être que cet article pourra un peu plus t’aider …
    http://www.lamalterie.com/ressource/boite-outils/repere-professionnel/statut-dartiste-auteur-statut-fiscal

    Bon courage pour la suite de tes démarches

  • Florence
    9 octobre 2016 at 14 h 33 min
    Merci pour les réponses, j’attends la réponde de la MDA, mais pour l’intant rien!!

    Melanie, si je suis en Micro au régime micro social, à domicile (sans atelier), je paie quand même la cotisation foncière des entreprises? (je suis en Alsace). merci

  • Mélanie JUNG
    9 octobre 2016 at 20 h 10 min
    Oui ils se basent sur l’espace que ti utilises chez toi
  • Florence
    9 octobre 2016 at 20 h 59 min
    Ah quand même…😒 et ils se basent sur quoi la taille de la maison ou de la pièce? C’est de l’ordre de combien par an?
  • Sabrina
    10 octobre 2016 at 3 h 14 min
    Vraiment tous ces conseils m’ont vraiment aidé à choisir le bon statut. Il est vrai que j’ai choisi pour plus de sécurité la création de bijoux comme activité secondaire. Ma question est la suivante je souhaite faire beaucoup de ventre privée est-ce que je suis assimilée à une VDI ?
  • Mélanie JUNG
    10 octobre 2016 at 21 h 22 min
    : ils se basent sur ta declaration! Je ne sais plus si c’est à l’ouverture de ton entreprise ou à un autre moment, mais tu as une case sur un doc officiel (je crois que c’est à l’ouverture) où tu dois donner la dimension de ton espace pro et ils se basent sur ça pour leur calcul. Si tu ne précises pas les dimension, ils calculent sur l’appart en entier. En tout cas c’était comme ça il y a 2 ans.
    Pour le prix ça depend de ta region, du quartier où tu habites, de ton chiffre et de ta surface d’atelier donc je ne sais pas du tout ^^’
  • Mélanie JUNG
    10 octobre 2016 at 21 h 33 min
    @celine: non tu es artisante/commerçante pas VDI =)
  • alex
    22 octobre 2016 at 16 h 25 min
    Bonjour, je faisais tranquillement des recherches sur les marchés de Noël quand je suis tombée ici!
    Une mine d’informations! Vraiment merci
    Mais j’aurais besoin d’un peu plus de conseils

    Voila je travaille a mi temps et je creer des bijoux à mes heures perdues.
    Je ne vends pas mes créations et du coup mes placards debordent literalement d’objets en tout genre mdr

    J’aimerais participer à des marchés de noel mais je sais qu’il faut souvent avoir un numero de SIRET
    Du coup en lisant les commentiares j’ai vu qu’on pouvait ne pas devenir auto entrepreneur mais avoir quand meme un numero de SIRET!?!?

    Une autre petite question on m’a demandé si je pouvais donner “un cours” faire demonstration …
    Faut il avoir un statut particulier pour ce genre de chose ?

    Merci de vos réponses

  • Mélanie JUNG
    22 octobre 2016 at 21 h 08 min
    : il faut que tu vois ça avec les personnes qui en parlent car personnellement je n’en ai jamais entendu parlé et apparemment, ça depend de l’agent des impôts sur qui tu tombes.
    Pour de la presta de service il te faut aussi un SIRET c’est tout.
  • ODILE
    24 octobre 2016 at 21 h 03 min
    Bonsoir,

    Je crée des bijoux fantaisies, je voulais proposer à ma coiffeuse d’exposer mes bijoux et de les vendres bien sur . en contre partie je lui propose de garder 20% des ventes. est ce que j’ai le droit de faire ca sans etre auto entrepreneur ?

    JE VOUS REMERCIE.

  • Mélanie JUNG
    24 octobre 2016 at 21 h 36 min
    malheureusement non car il s’agit alors de ventes regulières
  • Véronique
    25 octobre 2016 at 3 h 35 min
    Bonjour Mélanie,
    Merci pour cet article vraiment intéressant et très bien écrit.
    J’ai une question à laquelle je n’arrive pas à trouver de réponse malgré de nombreuses recherches sur internet. C’est à propos du statut juridique pour une boutique éphémère. Je suis créatrice de vêtements et accessoires de modes. Ce que j’aimerais faire c’est ouvrir une boutique éphémère seulement une fois par an, pendant un mois, pour vendre mes créations (et seulement mes créations). Un genre d’expo-vente en fait. Impossible de trouver le statut juridique qui corespond à ce genre de boutique. Si tu avais la réponse à cette question cela me serait d’une grande aide.
    Merci d’avance pour ton attention.

    Voici le blog où je présente mon travail : https://mawades.blogspot.com/

  • Mélanie JUNG
    25 octobre 2016 at 12 h 33 min
    : tout simplement parce que ce n’est pas à la boutique d’avoir un statut mais à toi =) La boutique tu peux l’ouvrir ou tu veux quand tu veux, mais toi tu dois être auto-entrepreneur et présenter un business plan au propriétaire qui validera ou non la location en fonction de la viabilité de ton projet
  • Véronique
    25 octobre 2016 at 12 h 58 min
    Merci pour d’avoir répondu aussi rapidement. Je me suis mal exprimée, j’aurais dû dire : “de MON statut juridique concernant l’ouverture d’une boutique éphémère”. Je sais bien que dans cette situation la boutique n’est qu’un accessoire. Ce que j’aimerais savoir c’est si même pour une activité ponctuelle (seulement 1 mois par an) on est obligé d’être auto-entrepreneur, si il n’y a pas moyen de faire ça en tant que particulier, juste en faisant une déclaration aux impôts pour être dans la légalité?
  • Mélanie JUNG
    26 octobre 2016 at 22 h 09 min
    : absolument pas =/ tu auras un bail commercial obligatoirement, et comme se sera un lieu ouvert au public il faudra que tu répondes aux obligations qui en découlent (accès handicapé, matériel ignifugé etc) et que tu t’assures professionnellement.
  • Véronique
    27 octobre 2016 at 1 h 15 min
    Ok, Merci Mélanie pour tes précieuses informations. Il est clair que pour juste un mois par an cela ne vaut pas la peine de se lancer dans toutes ces démarches et complications.

    Je trouve vraiment très dommage qu’en France on ne facilite pas la tâche à ceux qui veulent prendre des initiatives et se mettre à leur compte (à toute petite échelle). Je suis allée une fois ou deux prendre des informations à la chambre des métiers et j’ai été sidérée de voir le flou “artistique” qui règne chez eux quand il s’agit de donner des informations simples et claires. J’ai pourtant un bon niveau de compréhension mais là j’avais l’impression d’entendre quelqu’un parler une langue étrangère. Finalement j’ai fini par comprendre que la personne qui essayait de me donner des infos n’avait absolument aucune idée de ce dont elle parlait et qu’elle essayait de masquer son ignorance derrière un flot de paroles vides de sens. L’administration a rendu les choses si compliquées qu’ils n’arrivent même plus à se comprendre eux-mêmes!! Franchement, ce serait risible si ce n’était pas si triste.

  • Marie
    27 octobre 2016 at 14 h 12 min
    Bonjour,
    Je vous propose également un site gratuit et sans commission qui s’appelle http://www.vosloisirscreatifs.fr et qui permet de vendre sans difficultés nos créations.
    Voilà, si j’ai pu vous être utile,
    Marie.
  • Véronique
    28 octobre 2016 at 1 h 39 min
    Marie, par curiosité je suis allée voir le site que tu nous proposes. Il a l’air plutôt bien fait mais le problème c’est qu’il est tout nouveau et qu’il n’y a pas grand chose à la vente pour l’instant. Dans le rayon mode par exemple il y a pas mal de sections qui sont vides. Je sais bien que tous les grands sites de vente en ligne ont du démarrer de zero un jour mais dans mon cas (et je suppose que c’est le cas de nombreuses personnes) je n’aurais pas la patience d’attendre des mois, voir des années, que ce site ait du succès. En ce qui me concerne j’ai déjà une boutique sur Etsy depuis 2011 et une sur A little Market depuis 5 mois, et s’occuper de 2 boutiques c’est déjà pas mal de boulot.

    En ce qui me concerne je pense avoir trouvé la solution à mon problème (ouvrir une boutique seulement un mois par an), c’est de faire de la vente privée à domicile. Cela s’appelle vente au déballage ou vide maison. En tant que particulier on a droit à faire ça 2 fois par an pour un maximum de 2 mois (par an).
    Je crois que le sujet a été abordé un peu plus haut. Si quelqu’un a déjà fait ce genre de vente j’aimerais vraiment avoir son opinion sur le sujet (merci d’avance).

    https://mawades.blogspot.com/

  • Véronique
    28 octobre 2016 at 1 h 55 min
    Petite correction (en réponse au commentaire de Marie). J’ai regardé d’un peu plus près le site “vos loisirs créatifs” et en fait il est dit que ce site a été créé en décembre 2010. Ce qui fait qu’il n’est pas nouveau. Je n’ai jamais entendu parler de ce site auparavant et il n’y a pas beaucoup de créateurs inscrits, franchement cela n’encourage pas vraiment à se lancer dans l’aventure!
  • Marie
    28 octobre 2016 at 14 h 25 min
    Bonjour Véronique,

    Le site http://www.vosloisirscreatifs.fr existe depuis quelques années effectivement mais mon amie a dû le mettre en standby quelques temps…A l’époque il y avait beaucoup plus d’annonce (beaucoup ont été vendues depuis) mais cela fait une semaine qu’elle l’a réactivé donc à voir si il redémarre comme à l’époque.
    En tout cas merci pour ta réactivité et ton étude.

  • Mélanie JUNG
    28 octobre 2016 at 16 h 30 min
    Par contre je crois que tu n’as pas le droit de vendre des articles neufs dans ce cas :/
  • Céline
    1 novembre 2016 at 22 h 20 min
    Bonjour Mélanie!
    Ton blog est une vraie mine d’or, c’est incroyable!! Pour le coup, ça m’a hyper motivée sur mon projet… et puis j’ai lu ces histoires de statut, de rentabilité et ça m’a donné la nausée! Mouhaha! M’est avis que je suis encore en mode “naïve”!
    Bref – je pense quand même concrétiser mon projet (parce que je l’aime d’amouuuuuuuuuuuur) – mais je me dis que le mieux serait encore de lancer ma micro entreprise en 2nde actvité (et rester salariée, donc avec un revenu fixe et la sécu, ce qui n’est pas du luxe avec un fils et un projet de 2è bébé).
    Ma question : si ça fonctionne du tonnerre de dieu, est ce que après, je peux modifier l’aspect “seconde activité” ou ouvrir une EI?
    Encore merci pour cette source précieuse d’infos – et cette confrontation au réel qui m’a fait redescendre sur terre 😉
  • Mélanie JUNG
    3 novembre 2016 at 1 h 25 min
    Oui tout à fait 🙂 ravie de voir que mon travail paye 😉
  • Gaëlle
    7 novembre 2016 at 17 h 07 min
    Bonjour Mélanie,

    Pour faire suite au post d’Odile (24 octobre 2016), est-ce que tu confirmes qu’il est interdit de mettre ses créations chez un professionnel (boutique de vêtement ou de décoration) en dépôt-vente (en versant une commission au professionnel qui les a en dépot) sans avoir de statut professionnel ?

    … Même les articles en vente sont peu ombreux (une vingtaine de paires de boucles d’oreilles) et que les ventes ne sont pas si régulières que ça (3 à 4 paires par mois) ?
    Est-ce qu’on considère quand même qu’il s’agit de ventes régulières ?
    Est-ce que cela doit être ramené au montant des ventes ?

    Dans ce cas là, ça voudrait dire que même pour des ventes “ponctuelles” chez un commerçant, il faut un statut pro ?

    Un énooorme Merci pour ta réponse et pour ton blog qui est une véritable mine d’or !

  • Mélanie JUNG
    7 novembre 2016 at 19 h 00 min
    Oui , l’exception de la vente non régulière ne s’applique que sur le net, pas sur stand ni pour les professionnels
  • Véro
    8 novembre 2016 at 16 h 09 min
    Bonjour,

    Je me permets de mettre mon grain de sel… On parle ici de déclaration ou pas de son activité… Mais jamais d’obligation d’assurance professionnelle. Celles qui vendent sur des marchés de Noël sans être déclarées n’ont souvent pas d’assurance qui les couvrent en cas de problèmes… Et personne n’est à l’abri d’un tréteau pris par les roues d’une poussette (c’est du vécu) ou d’un parasol qui s’envole et qui occasionne un accident de moto (histoire qu’une amie artisan m’a relatée).
    Pensez-y 😉

  • Mélanie JUNG
    8 novembre 2016 at 22 h 17 min
    oui car ce n’est pas le sujet de l’article et qu’à l’époque où je l’ai écris, une RC pro n’était pas obligatoire. Depuis début 2016 ça l’est. Bien que, aux dires de mon assureur, ça ne sert à rien, une RC normal suffit =) Mais c’est al loi et tu fais très bien de le rappeler 😉
  • Véro
    9 novembre 2016 at 0 h 03 min
    Mon assureur perso a refusé de m’assurer. Du coup j’ai dû prendre une assurance pro. Beaucoup de créateurs non déclarés pensent que leur RC suffit… Mais ce n’est pas le cas…
  • Mélanie JUNG
    9 novembre 2016 at 16 h 10 min
    : ça dépend peut être des assurances, le mien m’a certifié que c’était bon et je n’ai eu que ma RC les 5 ans où j’avais La Dame de Lys =) maintenant j’ai une assurance pro car j’ai assuré mon matériel, c’est différent. Certains abusent aussi et imposent les assurances pro car elles coûtent plus chères, comme les banquiers qui imposent des comptes pro aux AE alors qu’un compte normal suffit, la loi impose un compte différent pour l’entreprise et le foyer, mais pas forcément un compte pro. Mais ça coûte plus cher un compte pro, donc les banquiers abusent de leurs pouvoirs..c’est partout pareil malheureusement
  • Véro
    9 novembre 2016 at 17 h 14 min
    Ma banque à essayé de le faire le coup aussi 😉
  • sylvie
    9 novembre 2016 at 19 h 17 min
    Bonsoir

    Pour le assurances, oui elles sont obligatoires et ne relèvent pas que de la seule Responsabilité Civile personnelle.
    Il faut au minimum prendre une Responsabilité Civile professionnelle … pour en savoir un peu plus, je vous remets le lien (que j’ai donné il y a quelques semaines en arrière) du LECAM, qui est le site au service des commerçants non sédentaires
    http://www.lecam-2000.com/

    Pour le dépôt-vente de vos créas en boutiques (salons de coiffure, mode, …) il vous faut un numéro de SIRET, car il ne faut pas oublier que ces commerces peuvent être soumis à des contrôles administratifs et dans ce cas doivent pouvoir justifier de l’origine des articles proposés à la vente.

  • Myriam
    10 novembre 2016 at 14 h 31 min
    Bonjour jolie pie !

    Je suis inscrite à la CMA en tant qu’auto-entrepreneur artisan ( accessoires tricot et articles loisirs créatifs, cartes, carnets…..)
    J’ai donc un SIRET.
    Voilà ma question : Puis-je organiser des ventes privées à mon domicile où chez des amies ?
    Dois-je faire des bons de commandes comme les VDI ? Pour un article à 5 Euros !!!!! avec droits de rétractation de 14 jours ?
    Merci pour ta réponse , et longue vie à ton blog qui est SUPER !!!!!!!!!

  • Mélanie JUNG
    11 novembre 2016 at 0 h 59 min
    : Pour les VP et vente à domicile oui tu peux, mais il y a des regles pour le week end à lire ici (question2) https://lespiesbavardes.com/droit-obligations-creatrice-bijoux-vendre-ses-creations/
    le droit de rétractation de 14 jours s’applique à tous les commerces par correspondance, ce que font les vendeurs à domicile d’où le bon de COMMANDE. Mais si toi tu vends ton stock directement, tu n’as pas besoin de faire de bon de commande puisqu’il n’y a pas de commande mais un achat. Et la facturation n’est alors pas obligatoire, normalement. Le soucis est que partout où j’ai cherché des infos, on parle de vente par bon de commande + livraison et pas de vente directe donc il y a un flou juridique (pour la facturation et le délais de rétractation). Par précaution, je te dirais de faire la facture, ne serait-ce que pour avoir la date d’achat et d’appliquer le délai de 14 jours, comme ça tu n’as rien à craindre.
  • Myriam
    11 novembre 2016 at 11 h 57 min
    Bonjour chère Mélanie.
    Merci beaucoup pour tous ces bons conseils !!!!
  • Nathalie
    19 novembre 2016 at 16 h 20 min
    Bonjour Mélanie, blog très intéressant, et j’ai suivi le conseil de Sylvie.
    J’ai écrit à mon centre des impôts en expliquant que je voulais vendre mes créations : des tableaux réalisés avec différents matériaux, sur des marchés de noël , marchés artisanaux…
    J’ ai précisé que j’avais une activité salarié et que je voulais simplement vendre quelques réalisations.
    Ce matin, j’ai reçu le formulaire PO i.
    Qu’en pensez-vous?
  • Mélanie JUNG
    20 novembre 2016 at 18 h 26 min
    : qu’il considère que tu dois t’installer en tant qu’auto-entrepreneur. Comme le disait Sylvie, elle a eu la chance de tomber sur un agent compétent qui connaissait cette démarche. Ce n’est peut etre pas le cas de tous les agents de impots et encore faut-il que cette astuce soit encore d’actualité
  • Luis
    21 novembre 2016 at 0 h 30 min
    Agent compétent, c’est vite dit. Qui dit tableaux dit créations artistiques. Si vos créations sont uniques (dans le sens qu’elles ne sont pas faites en série), ce n’est pas en tant qu’auto-entrepreneur mais en tant qu’artiste-auteur que vous devriez vous installer. Donc auprès de la Maison Des Artistes (MDA). Je précise que l’on peut très bien être salarié et affilié à la MDA en même temps, tout comme on peut être auto-entrepreneur et salarié en même temps (On peut même être les 3, ce qui est mon cas actuellement). Bien-sûr, vous pouvez vendre vos créations en tant qu’auto-entrepreneur, mais vous aurez alors un statut de profession libérale et environ 25% de charge. En tant qu’artiste-auteur auprès des la MDA, les charges sont d’environ 13% du CA.
    Je vous invite à visiter le site de la maison des artistes pour avoir de plus amples renseignements et savoir si vous rentrez bien dans le cadre de l’artiste-auteur : http://www.secu-artistes-auteurs.fr

    Bien cordialement,

    Luis

  • Nathalie
    21 novembre 2016 at 12 h 00 min
    Merci, pour ta réponse. Faire simple ce n’est pas possible!!
  • Mélanie JUNG
    21 novembre 2016 at 21 h 05 min
    : il ne faut pas assuré un minimum de CA quand on est à la MDA ?
  • Luis
    21 novembre 2016 at 21 h 22 min
    Bonsoir,

    Nathalie, en fait c’est pour avoir l’affiliation qu’il faut un minimum de CA sinon on est assujetti, l’affiliation sert à avoir une couverture sociale par le biais de la MDA (affiliation à la sécurité sociale). Elle est utile, voire nécessaire, quand l’activité artistique est la seule activité exercée. Si on est salarié à côté, on est couvert par le biais de l’activité salariale et le simple assujettissement à la MDA est suffisant et n’impose aucun CA minimum.

    Bien cordialement,

  • Nathalie
    22 novembre 2016 at 15 h 29 min
    Bonjour Luis et merci pour cette réponse.
    Je vais me rapprocher de la MDA pour voir.
    Mais j’avoue que je suis un peu perdue quant à la décision à prendre.
  • Mélanie JUNG
    24 novembre 2016 at 18 h 22 min
    merci bcp d’avoir pris le temps de me répondre, je pense qu’un article sur le sujet s’impose ! merci bcp =)
  • NADIA
    1 décembre 2016 at 20 h 25 min
    Bonsoir Mélanie
    je créée des décorations pour noel et évenementiel (mariage, bapteme, anniversaire, etc…)depuis peu avant je faisait cela bénévolement et j’ai donc décider de me lancer.
    helas je n’arrive pas à ouvrir le fichier formulaire P0 CMB que vous avez créer spécialement pour nous .
    Pourriez vous me dire que faire car je dois exposer pour un marché de noel le 11 décembre 2017.
    se sera ma premeire exposition/vente.
    j’espere avoir bientot de vos nouvelles
    Merci d’avance
    Nadia
  • Mélanie JUNG
    1 décembre 2016 at 22 h 12 min
    : et bien là comme ça, je ne peux pas vraiment t’aider, il me faut plus de précisions. As-tu un message d’erreur ? es-tu sur ton téléphone ? Sur ton PC ? As-tu AcrobatReader d’installer ? Car c’est un PDF et ce logiciel est nécessaire à sa lecture
  • Myriam
    3 décembre 2016 at 19 h 57 min
    Bonjour chère Mélanie.

    Aujourd’hui je t’écris pour ma soeur qui vend ses créations layette sur Alittlemarket en tant que particulier,
    a-t-elle le droit de vendre ses créations avec moi en vente privée ? ( Je suis micro-entrepreneur ) avec factures
    à l’appui.
    Merci d’avance pour ta réponse. A bientôt, Myriam.

  • Mélanie JUNG
    7 décembre 2016 at 0 h 19 min
    : normalement non, et tu ne peux aps les vendre pour elles car elle n’est pas pro. La possibilité de vente en tant que particulier s’arrête au net
  • Chardon
    14 décembre 2016 at 18 h 32 min
    Bonjour,

    De mon coté je n’ai pas d’emploi pour le moment. Avec une maitrise en arts plastiques il y a peu de débouché, et pour d’autres boulo on a soit pas assez d’expérience soit trop de diplôme, soit je n’y suis tout simplement pas heureuse. Mon homme ayant un emploi stable et moi avec quelques petits jobs de temps en temps, on s’en sort tout juste, mais ça va. Par contre j’ai du temps, du coup je créée, des bijoux surtout. Je mets un peu d’argent tous les mois pour des fournitures, et peu à peu je pourrais avancer en toute logique.
    J’ai créé une petite boutique etsy il y a un mois, pour voir, pour le moment rien de bien réjouissant, mais je ne m’en étonne guère et je pense qu’en persévèrent ça pourrait évoluer.
    J’aimerais que ça progresse, je me verrais bien faire les marchés et les salons artisanaux. A vrai dire, pour moi ça me parait la base du commerce de pouvoir fabriquer et vendre ce que l’on fait. Mais dès qu’on se penche sur la question juridique, c’est effrayant !
    Pour le moment, avec le peu de vente, je ne pense pas pouvoir être inquiétée, mais si j’ai l’espoir de vendre plus, je garde dans l’idée que de toute façon les lois actuelles ne me permettraient pas d’avancer dans cette voie épanouissante.
    Bosser beaucoup pour gagner moins d’un smic, mais que ça soit pour moi et ce que j’aime, ça ne me fait pas peur. C’est un désir assez simple, mais qui semble insurmontable sur le plan juridique.

    Je voulais porter mon témoignage, sans forcément espérer des réponses, mais si jamais vous avez des conseils, n’hésitez pas à m’écrire ^^

  • christine
    5 janvier 2017 at 15 h 04 min
    bonjour et bonne année 2017.
    J’ai une question qui me bloque sur ma création de micro entreprise.
    Je vous fait court :
    – je suis employée administrative dans une grosse société depuis 36 ans et il me reste 5 ans à travailler dans cette boite pour une retraite bien méritée.
    – je suis une grande passionnée de travaux loisirs, broderie, couture, tricot et je m’éclate de tout cela avec mes 5 petits enfants.
    – Suite aux créations de paniers de mariage et baptême que j’ai créé à mes enfants, petits enfants et amis, on m’a dit : mais tu a des doigts en or, pourquoi tu ne te lances pas dans une micro entreprise.
    Donc je réfléchis a cela et j’adorerai créer pour les autres. mais après renseignement il parait qu’il y a d’énorme charge, le RSI (qui ne me servira à rien puisque je suis employée) la taxe d’habitation la taxe…. toujours taxe…. . Déclarer ce que je gagne je veux bien mais payer des charges plus chères que ce que je vais gagner, me laisse perplexe.
    Donc au final est ce bien avantageux de créer une micro entreprise pour une malheureuse vente de 25€ que je ferai tout les 2 mois. Car c’est pas pour en vivre mais pour le plaisir et que je veux être réglo avec l’état.
    Merci pour tous les renseignements qui peut être va me décider.
    christine
  • Mélanie JUNG
    5 janvier 2017 at 20 h 11 min
    : Alors tu peux etre autoentrepreneur ena ctivité secondaire et restée affilié à la sécu. Alors oui tu payes des cotisations au RSI mais elle ne sont pas si “enormes” que ça au regard de ce que paye les TPE et PME qui ne sont pas ne auto-entreprise. Il s’agit de 14.3% sur tes ventes. Puis tu as effectivement une taxe foncière pro, au prorata de l’espace que tu utilises chez toi. Tu trouveras toutes les infos sur le blog. Cependant si effectivement c’est juste pour vendre 2 créations par an, ça n’est pas la peine =)
  • Fanny
    5 février 2017 at 15 h 34 min
    Bonjour,
    j’ai une petite question (qui à peut être été répondue plus haut, mais j’ai pas pris le temps de lire tout les commentaires héhé)
    J’ai lancé avec une amie une boutique etsy (au départ pour le fun!) mais on sent que ça devient régulier et que ça commence à marcher, comment on fait quand on est deux?
    Ma question est peut être un peu bête, mais est-ce qu’on doit forcément créer une entreprise type SARL, ou est-ce qu’on peut être juste 2 auto-entrepreneurs?

    Bon peut être que personne ne sait, j’essaye juste de trouver des réponses ^^

    Et sinon, très chouette ton blog (je viens de le découvrir!), je continue ma visite ! 😉

    A plus !

  • Mélanie JUNG
    5 février 2017 at 21 h 15 min
    : soit une SARL, soit vous vous mettez chacune en auto-entreprise et vous scellez le partenariat avec un contrat. Tu ne peux pas ouvrir une AE à deux
  • dominique
    7 février 2017 at 10 h 23 min
    Bonjour
    Je trouve vos échanges très interessants,mais il est vrai, que je ne me sens pas plus avancée …. Je suis déjà déclarée aux impôts par ma peinture, en tant qu’artiste peintre, donc j’ai un numéro de Siret, qui me permet de pouvoir faire des expos, et aussi de vendre mes toiles sur des marchés, ou autres. Sachant que je ne vis pas de ma peinture… Donc , je me suis prise de passion à faire des boucles d’oreilles, et j’en ai déjà fait au moins plus de 5OO paires…. Je voudrai les vendre, mais je ne sais pas comment faire Ouvrir une boutique en ligne, quand j’ai lu vos articles ,cela me refroidit un peu Est-ce que je pourrai vendre ,avec mon numéro de peinture, et peut-être demander aux impôts si cela peut se faire…. Je ne compte pas en vivre , mais au moins écouler tout ce que j’ai fait…. Les prix restent raisonnables, entre 5 et 12 euros,selon la qualité des perles, reste le temps, et le matériel….. Que faire! si vous pouvez m’aiguiller cela serait sympa… Merci, et bien à vous.
  • Mélanie JUNG
    9 février 2017 at 23 h 21 min
    : tu peux vendre tes BO avec ton SIRET, quand tu fais ta declaration de C.A tu indiques simplement les ventes de tes BO sur la ligre “revente” de ta formation
  • Jade
    1 mars 2017 at 22 h 13 min
    Moi j’ai une boutique sur ALM je propose pratiquement que des articles pour bébé et enfant. Je fait quand même pas mal de ventes environs 150 euros par mois. Faut il que je me declare en auto entrepreneur ou je peut continuer pour mieux developper mon activité ? Je compte declarer ce que j’ai gagner au impot.
  • Mélanie JUNG
    2 mars 2017 at 1 h 55 min
    : si tu gagnes des sous chaque mois, tes ventes sont régulières, donc tu dois ouvrir une auto-entreprise =)
  • Lydie
    7 mars 2017 at 12 h 37 min
    Bonjour

    C’est un article très intéressant. Justement je me pose la question de savoir si je prends le statut micro-entreprise où pas.

    Je m’explique la raison de mon questionnement : voilà, je ne vends pas régulièrement, voir pas du tout … cependant une association m’a passée commande pour des balles montessories (30 à livrer à la fin du mois … et la même quantité en fin d’année 😉 ) … bon ce sont des copines qui ont cette association, mais je voudrais faire les choses dans les règles 😉 . En parallèle, j’aimerai aussi me développer et donc vendre un peu, voir plus 😉 … Est ce que je peux attendre d’avoir des commandes régulières ou vaut il mieux que je m’inscrive maintenant en tant que micro-entrepreneur ?

    Je ne sais plus quoi faire à l’heure actuelle … c’est le flou artistique dans ma tête :'(

    Merci à toi pour ta réponse, et je vais me pencher sur ton blog 😉

  • Mélanie JUNG
    7 mars 2017 at 16 h 47 min
    : et bien tu peux ouvrir….une association ! Demande à tes amies de t’aider, elles pourront te renseigner comme personne =)
  • sarah
    12 mars 2017 at 12 h 39 min
    Bonjour!
    Tout d’abord merci pour tes articles qui sont une mine d’or!
    J’ai une question qui peut paraître bête mais je n’arrive pas à trouver de réponse : lorsqu’on vend en tant que particulier, doit-on appliquer TVA sur son prix de vente??
    Merci d’avance si tu peux m’éclairer!
    Sarah
  • Mélanie JUNG
    14 mars 2017 at 10 h 57 min
    : non la TVA c’est pour les entreprises =)
  • Besson Emmanuelle
    6 avril 2017 at 18 h 03 min
    Hello

    Je suis actuellement en congé parental total et afin d’arrondir mes fins de mois car la caf ne nous verse pas grand choses pour s’occuper de ses enfants à la maison ( oui j’en ai 3), j’aimerais vendre mes créations , je réalise des doudous et divers articles en couture.
    je ne sais pas comment faire ni quels statuts prendre.je ne veut pas perdre le peu que la caf me verse. J’ai pensée à des marchés, brocantes. ..
    Pouvez vous m’aider ?

    Merci

  • Mélanie JUNG
    7 avril 2017 at 10 h 49 min
    : coucou sache déjà que les créations de doudous, jouets, attaches tétines, et certains article de puériculture sont soumises aux normes CE. Tu n’as pas le droit de vendre tes créations si tu ne les soumets pas à des tests draconien en laboratoire d’expertise industrielle.
    Quand à ton congés mat’, tu ne peux aps ouvrir d’entreprise car aux yeux de l’état, tu es payer pour t’occuper de tes enfants et pas monter un projet professionnel. Hésite pas à appeler ta CAF pour avoir des infos supplémentaire (sans leur dire que tu vends déjà bien sûr =) )
  • Clara
    28 avril 2017 at 14 h 48 min
    Bonjour, super article, très complet!
    Je me demandais si tu connais ton alter-ego belge car je suis en Belgique et donc, forcément, la loi risque d’être différente à ce sujet.

    On m’a proposé de vendre mes créations (bijoux de fantaisie) sur un marché et aussi dans une brocante. Du coup, à ce que tu dis, en tant que particulier ce serait ilégal? Je commence à peine, je n’ai encore rien mis en vente, le projet doit encore mûrir mais je trouvais sympa de “prendre la temperature” dans des petits marchés ou brocantes, voir comment la clientèle réagit à mes créations mais aussi à leur packaging. Donc, je devrais décliner ces propositions au risque d’avoir des ennuis et d’en causer à ceux qui louent l’emplacement marché/brocante?

    Mille merci de partager tes connaissances, ça aide beaucoup!

  • Mélanie JUNG
    29 avril 2017 at 23 h 17 min
    je ne sais pas comment ça se passe en Belgique désolée, par contre tu prends ton projet à l’envers.
    Tu ne dois pas “tester” tes créations auprès de la clientèle mais cibler ton travail créatif, pour te trouver une signature artistique et cibler ta clientèle précisément.
    Ce n’estq ue comme ça qu’on se démarque dans la création actuellement car le marché est saturé ! Je te laisse cliquer sur l’onglet “pas où commencer” dans le menu en haut de cette page pour lire les articles sur ces sujets ultras importants
  • virginie
    11 juillet 2017 at 11 h 03 min
    bonjour
    Mélanie JUNG
    je fait des bougie que chez moi a des amis et maintenant jai de plus en plus de personne qui me demande de leur en faire je voudrais savoir comment faire pour être dans les règles merci
  • Mélanie JUNG
    14 juillet 2017 at 23 h 11 min
    : clique sur l’onglet “Par où commencer” en haut de cette page, tu trouveras tous les articles liés à l’administratif
  • Fabienne Jollivet
    16 août 2017 at 14 h 33 min
    Bonjour,
    merci pour tout vos conseils. les pies bavardent sont bien pipelettes et fort sympathiques
    je crée de petites choses en cousette. j’étais sur ALM , je viens de transférer sur ETSY .
    c’est une seconde activité peu lucrative mais qui m’apporte beaucoup ( ayant un métier difficile et non créatif )
    Est ce que ces ventes via ETSY sont tolérées ( des ventes d’environ 100€ par mois voir moins ) ?
    Un magasin est intéressée par mes cousettes, elle voudrait me les acheter et les revendre. Est ce possible ? j’ai vu que l’on pouvait faire 1 à 2 fois par an un recu de vente , en stipulant que nous étions pas assujéti à la TVA ?
    Qu’en pensez vous ?
    Merci
    Fabienne
  • Mélanie JUNG
    16 août 2017 at 16 h 23 min
    Tout est écrit dans l’article , à partir du moment où tu as un espace de vente, tu dois être déclarée. Et pour les boutiques, il n’est pas intéressant comptablement parlant de prendre des particuliers car un particulier n’a pas le droit de faire de factures. Et sans facture, la boutique ne peut pas encaisser sa commission (dépôt-vente) ou déduire ces achats de son C.A pour être imposée sur son bénéfice (boutiques qui achètent le stock)
  • Fabienne Jollivet
    16 août 2017 at 19 h 32 min
    merci pour ta réponse
    Ca recoupe ce que je pensais .Je vais voir avec la personne
    merci
    belle soiree
  • LAURENCE
    27 août 2017 at 15 h 45 min
    Bonjour,

    Merci Mélanie pour ton article. Je me renseigne depuis quelques jours aussi pour la statut de micro entrepreneur. Un peu complexe entre l inscription par ci et par là. Un stage payant, s ouvrir un autre compte bancaire, se prendre une assurance. Ensuite les cotisations que tu dois payer même si tu ne vends pas grand chose voir rien mais c est le jeux.
    je suis déjà salariée et me renseigne pour un statut légal pour une activité secondaire. Je vends des doudous au crochet et je me mets petits à petits à la deco en broderies d art. Je vais petit à petit laisser le crochet pour me consacrer uniquement à la broderie d art et la couture. Mon activité concerne donc l artisanat. Par contre il y a quelque chose que je ne comprends pas au niveau de la SPE car oui j ai appris ça il y a 2 jours et ça me laisse perplexe. On doit payer une taxe parce qu on fait nos créations chez nous. Calculer par rapport à la superficie de la pièce en question. Par exemple j ai une 2ème chambre qui me sert d atelier. Je ne créer que 10 à 20 articles par an et pour l instant je ne vends rien ( si j ai du vendre pas plus de 2 articles en 1 an). En effet c est juste une passion et pourquoi pas vendre quelques articles mais je ne cherche pas à en faire mon métier ou un complément d argent. Au’moins me rembourser mes dépenses de matériel. A la base dans un futur lointain mon projet etait de continuer a vendre un peu et donner des cours mais cette histoire de SPE m a refroidit. Donc je voudrai par contre que tu m éclaires sur 1 point. En tant qu activité dans l artisanat on est exonéré ou pas de la SPE ? Car justement je lis par ci et par là que oui et parfois non. Qu on est exonéré la 1ere année mais qu on paye les années suivantes. Et si je fais 0 euro de CA est ce que je paye quand même la SPE ? Je vais aller a la CMA de mon departement en vacances en septembre pour partir a la chasse aux infos mais il est vrai quand on ne vend pas beaucoup et que l on ne cherche pas plus, le fait de vouloir etre dans la legalite et quand on voit les demarches à faire, tout ce qu on au fait payer à côté ben je pense que beaucoup d entre nous vont rester au stade “loisir”. Merci pour tes reponses Mélanie

  • LAURENCE
    28 août 2017 at 8 h 37 min
    Je reviens sur mon ancien commentaire, c’est la CFE dont je parlais.
    Apparemment j’ai lu en plus à partir du moment que l’on transforme une matière première pour la vendre donc non on est pas exonéré pour la CFE, peux tu me le confirmer ??

    Et peux tu aussi me confirmer que si l’on vent très peu et uniquement sur le net on peut dans ce cas faire juste la déclaration sur la feuille des impôts ??

    Merci Mélanie

  • Jeanne
    30 août 2017 at 23 h 13 min
    Bravo pour cet article très complet, tout est précis. Par contre tu ne parles que des marketplaces c’est pareil si on vend via un site d’annonces ? Par exemple je suis tombé sur un specialisé fait maison dont je n’ai jamais entendu parler, kilafait, ça vaut quoi ?
    Merci de ton retour.
  • Julie Vitipon
    12 septembre 2017 at 8 h 16 min
    Bonjour Mélanie, Merci pour ton article ! Agréable à lire , clair et précis sur un sujet plutôt floue et grinçant. Tu as réussi à me le faire croquer avec le sourire. Belle prouesse ! Bravo à toi.
    Même si je ne suis pas tout à fait dans le même domaine créatif (aquarelles, petite papeterie et déco en papier) mon petit doigt me dit que ton blog vas beaucoup m’apporter, en structuration, organisation … Hiiii j’ai hâte de tout le découvrir !!!
    Bonne continuation pour tes projets 🙂
    Et à tout bientôt !
  • Cartoche
    20 septembre 2017 at 0 h 03 min
    Hello!

    Merci pour la qualité de ton article! Moi pour ma part je suis dans une situation particulière. Je suis déjà autoentrepreneuse mais en prestations de services. Dans le cadre de mon métier, j’ai développé des créations artistiques pour le plaisir. C’est pas ma principale source de revenus, loin de là, mais il m’arrive de temps à autre de vendre un dessin ou une peinture pour le moment. Les gens m’achètent ça souvent durant mes consultations et font un chèque global (prix de la séance + oeuvre). Ce qui fait que j’ai deux choses qui ne rentrent pas du tout dans la même classe vu que c’est considéré comme de l’artisanat. Je me demandais si tu avais des infos à ce propos? Est-ce que je dois ouvrir deux entreprises?

Laisser un bavardage