Qui suis-je ?

J’me présente, je m’appelle Henri, j’voudrais bien réussir ma vie être aiméééééééé …euh je m’égare là ! On reprend hum hum…

Je me présente, je m’appelle H…. Mélanie ! (faut que j’arrête de me présenter avec cette phrase, j’ai toujours la chanson de Balavoine qui me revient et je dérape) 

Je suis donc Mélanie, je suis une Strasbourgeoise (récemment expatriée au Luxembourg) de 36 ans, maman de deux enfants de 5 ans et 3 ans et demi (selon ma fille, c’est important le “et demi” !) qui a créé des bijoux avec passion et minutie pendant 5 ans (2009/2014).

Je suis une éternelle optimiste qui admire les femmes qui osent !

Qui ose briller, qui osent être elles, qui osent la créativité, qui osent se reconnecter à elles et leur puissance.

Peut-être parce que j’ai osé ausis à un moment. Ca m’a tellement apporté, tellement rendue heureuse dans ma vie, que je veux aider les femmes à s’autoriser la même chose.

Je veux aider les femmes à reprendre leur place dans ce monde avec leur créativité.

C’est mon “pourquoi”, mon but ultime. Du coup, j’aime soutenir, encourager et accompagner les projets de ces femmes. Je trouve un réel plaisir et une autosatisfaction valorisante à les aider.

Je suis une fucking optimiste qui aime à penser qu’en partageant, en aidant ou simplement en souriant aux gens dans la rue, on lâche des ondes positives dans la nature et que ça fait du bien au monde

Autodidacte, je suis une travailleuse acharnée, qui apprend à se ménager et à faire d’elle sa priorité sous peine de Burn Out sealed

 Je me donne toujours à fond dans ce que j’entreprends dans la vie, je ne vois pas l’intérêt de faire les choses à moitié, autant vivre l’expérience jusqu’au bout (la limite ?). Mais pariel, je me soigne. Parce que dans tout ça, je m’oublie totalement.

Mes débuts

C’est fin 2008, après un CAP/BEP vente action marchande, un bac en cours du soir et des boulots alimentaires plus inintéressants les uns que les autres, que je me suis retrouvée au chômage.

Mon père est décédé à ce moment-là. Je me suis mise à créer des bijoux pour m’occuper l’esprit et sortir de ma dépression.

Au bout de plusieurs mois, suite à des rencontres fortuites et encourageantes, j’ai décidé de créer ma marque de bijoux et accessoires haut de gamme d’inspiration historique « La Dame de Lys ». J’ai fini par « ouvrir ma boîte » très rapidement grâce au soutien de Pôle Emploi (si si j’te jure !), de l’ADIE et d’une agence de gestion de Strasbourg.

Avant ça, je m’étais cherchée pendant des années. Pensant même que j’étais une fainéante, un déchet de la société qui ne voulait pas travailler…

Et quand j’ai ouvert La Dame de Lys, j’ai découvert que j’étais loin d’être fainéante, bien au contraire !

Avant, je m’ennuyais.

Tout simplement.

Là, pour mon projet créatif, je pouvais travailler 10 – 15h par jour sans sourciller. Le feu de la passion brûlait en moi (et me consumait), j’étais épuisée mais tellement heureuse et épanouie !

Je n’avais absolument aucune conscience de ce que je devais faire pour pérenniser mon entreprise créative. J’avançais au jour le jour en me laissant porter par les rencontres et mes envies.

Et puis, un jour, je me le suis pris,  ce mur du palais qui approchait pendant que je planais… En pleine tronche !

Malgré tous mes efforts, malgré toute ma rage de vaincre, malgré toute mon énergie, rien n’y faisait : je n’arrivais pas à vivre de mon entreprise créative….

Mon couple battait de l’aile car mon conjoint ne comprenait pas mon obstination alors que je plombais nos finances.

C’est alors que des ami(e)s m’ont ouvert les yeux : j’étais une créatrice de bijoux dominée par sa passion, et une très très très très très très très très très très mauvaise cheffe d’entreprise et gestionnaire….

Même si j’avais fait un stage de formation à la création d’entreprise, il est vrai que je me sentais plus créatrice que cheffe d’entreprise… Je n’arrivais pas à vendre mes créations au prix qu’elles valaient car j’avais honte de gagner de l’argent et que j’avais l’impression de voler les gens. Je n’avais aucune stratégie, ni commerciale, ni marketing, ni de communication, je ne savais pas où j’allais, j’avançais dans le flou le plus total ! Je crée ce que j’aimais et je n’écoutais pas  ma clientèle. Je faisais mes prix à la louche. Je ne m’organisais pas du tout, tant au niveau de mes finances que de mes projets avec La Dame de Lys. Je n’avais aucune connaissance de ma clientèle cible, de la cohérence entre mon image, mes prix et mes produits. Bref, j’avais donc tout faux ! Moi je n’avais rien remarqué…  Tout ce que je voulais, c’était créer des bijoux et des accessoires.

Je manquais de compétences indispensables à la bonne marche de mon entreprise créative. Il FALLAIT que j’apprenne comment on gère un business !

C’était en 2012.

Une seule solution s’imposait à moi : acheter des formations. Sauf que je n’en n’avais pas vraiment les moyens.

Image associée

J’ai décidé alors de reprendre un emploi salarié ennuyeux et de réinvestir la totalité mon chiffre d’affaires en dents de scie de La Dame de Lys dans des formations.

J’ai repris toute ma compta, j’ai recalculé le prix de mes créations de façon plus juste, je me suis (re)familiarisée avec les mots comme business plan, stratégie commerciale, stratégie marketing et bien d’autres. J’ai commencé à déléguer le travail que seuls des pros pouvaient faire au lieu de m’acharner et de perdre du temps sur des choses qui m’échappaient. J’ai rencontré des gens formidables qui ont cru en moi et m’ont énormément apporté.

Là où ça coinçait, c’est que les formations dont j’avais besoin pour mon business créatif coûtaient plusieurs dizaines, voire centaines, d’euros chaque mois.

Du coup, ça m’a pris du temps.

Trop de temps.

Ce n’est qu’en 2014 que j’ai enfin acquis toutes les compétences nécessaires. Avec comme conclusion amère que je devais reprendre TOUTE mon entreprise créative depuis le début car j’avais fait trop d’erreurs.

Tout ça, après une grossesse compliquée et un premier oisillon qui venait de pointer le bout de son bec.

Je n’avais plus la force. J’avais d’autres priorités.

J’ai laissé tomber mon entreprise créative.

Dans le fond,  ce qui m’a poussé à fermer est la peur du succès. Car à cet instant, j’avais tout pour cartonner !

La peur du succès est bien pire et incidieuse que la peur de l’échec.

L’échec c’est rassurant : rien ne change !

Le succès, ça remue, ça bouscule. On a peur de changer et que notre entourage ne nous aime plus.

L’émotionnel dans ton business est encore plus important que les compétences.

Car comme tu le vois, tu as beau avoir les compétences, si l’emotionnel ne suit pas, tu te sabotes !

C’est une grande leçon que m’a offert la vie et je compte bien la partager !

Et maintenant…

Lorsque j’ai commencé la création de bijoux fantaisies, le besoin d’une structure centrale pour créatrices s’est vite fait ressentir. Au fil de mes rencontres avec d’autres créatrices, je me suis rendue compte, que ce sentiment de solitude personnelle et professionnelle était partagé de tous. Tout comme le manque de connaissance pour vendre ses créations et développer son entreprise créative. Parce que si ta créativité est innée, le marketing et la communication le sont beaucoup mois. Voire pas du tout  😂

Pendant et après ma période de formation, j’ai donc eu à coeur de partager ce que j’apprennais avec des amies artisanes créatrices qui souhaitaient ouvrir une entreprise. Je leur donnais les adresses à connaître, les démarches à suivre et les bons plans dont j’avais bénéficié, je leur faisais leur blog ou leur site,  je les encourageais.

Ces petits coups de mains que je donnais de temps en temps ne me suffisaient pas, j’aivais besoin de plus, de quelque chose de plus structurée, qui touche plus de monde… Je le sentais dans mes tripes, c’était ma mission de vie… Puis finalement, après la fermeture de LDL, l’idée du blog m’est venu, comme une évidence.

C’est MA place. Je me sens enfin utile. Je me sens en accord avec moi-même.

J’ai l’impression que toute ma vie était faite pour en arriver là 💜

J’aurais du faire ça depuis longtemps !

Mais c’est pas plus mal que cette évidence m’ait frappée tardivement. Au moins, après ces 5 folles années dans l’artisanat, je sais de quoi je parle et je peux vraiment apporter des conseils judicieux et des informations pertinentes. Tant au niveau des compétences, que de l’emotionnel !

J’ai donc créé ce blog qui a pour but d’apporter un soutien juridique, administratif, marketing et émotionnel pour devenir LA référence des créatives sur le long terme. L’endroit virtuel que tous les créateurs connaîtraient et vers lequel ils/elles se tourneraient dès qu’une question ou un soucis se présenterait.

J’adore écrire et j’ai toujours voulu enseigner, ce blog réunit ces deux vocations en plus de ma passion pour la création, le developpement perso et le web.

Bref, c’est le combo ultime! (combo = combinaison en langage Geek)

Forte de mes formations et expérience en marketing, en gestion d’entreprise, en création web et en communication, je te transmettrai les compétences que j’ai mis 5 ans à comprendre/apprendre/intégrer et t’éviterai de faire les même erreurs que moi.

Mieux, tu vas bénéficier aussi du savoir-faire que j’ai accumulé ces 2 dernières années dans la gestion de l’émotionnel dans le business et en developpement personnel ! Car, crois-moi, tu n’as absoulement pas conscience des blocages inconscients qui te sabotent !

Ton avantage est que, comme toi, je suis du métier. Car oui, la création est un MÉTIER, et on entreprise est un vrai business, que tu le fasses à temps partiel ou à temps complet, ne l’oublie jamais !

Alors si toi aussi, tu es créatrice et/ou artisane et que, comme moi, le feu de la passion brûle en toi (et te consume)…

Si toi aussi tu donnes tout pour ton projet mais que celui-ci stagne, ou que tu veux te lancer, tu trouveras ici tout ce qu’il te faut pour faire évoluer ton entreprise créative et pour évoluer toi-même ! Tant au niveau personnel qu’au niveau entrepreneurial.

Partage avec nous tes joies, tes peines, tes expériences et prends ce dont tu as besoin pour faire avancer ton projet !

 

♥DES BI-SOUS ♥

nec risus. mattis id, diam Praesent dictum libero venenatis sem, eleifend id

Pin It on Pinterest

Share This