Comment BIEN choisir tes expos pour vendre plus

Dans un peu plus d’un mois, la saison des expos recommence. Il va falloir que tu te trouves des places pour vendre ta marchandise. Seulement, il arrive souvent que tu aies des drôles de surprises…

Comme te retrouver dans des expos parmi plein d’amateurs.

Être victime de concurrence déloyale par une “créatrice” qui casse les prix et/ou vend des créations illégales.

D’être en face d’une concurrente.

Ou encore de ne pas vendre à la hauteur de tes espérances.

Pour éviter cela il n’y a qu’une solution, il faut que tu tries les événements dans lesquels tu vas exposer lookdown

Voici quelques conseils pour savoir comment bien choisir tes expos pour vendre plus et ne plus perdre ton temps (en encore moins ton argent!). C’est parti !

 

stand créateur expo créateur

Photo du stand Nomadic Revery, à l’Opening Market de Toulouse, événement de créateurs http://www.sevedeco.com/toulouse-by-me/a-lopening-market-de-toulouse/

 

 

Comment trouver des marchés ou des expos?

Commençons par le commencement.

Pour trouver des marchés / expo / salon où exposer, tu as plusieurs solutions:

  • Googler (prononcé Gougueulé), si si, ça existe, ça veut dire “chercher via Google” giggle En tapant “marché créateur”, “exposition créateur”, “événement créateur” + ton département ou celui où tu veux exposer par exemple.
  • En consultant les Offices de Tourisme ou les mairies
  • En consultant les sites spécialisés comme la Manufacture Éphémère ou des groupes Facebook
  • En te renseignant auprès des copines créatrices

Cependant, pour éviter tous les problèmes cités plus haut, il vaut mieux ne pas aller n’importe où. Renoncer à une expo peut être un crève-coeur, je sais, car tu as  peur de louper des ventes dont tu as besoin. Seulement, tu risques d’atterrir quelque part où tu n’as pas ta place. Ça m’est arrivé une fois avec La Dame de Lys. Attends que je te raconte, tu vas rire….

“Mode nostalgie ON avec crépitements de film ancien”

Mes bijoux et accessoires se voulaient élégants et raffinés pour une clientèle fan de l’Histoire et de ses grands monarques. Un jour, mon binôme m’a parlé d’une super expo, elle y avait déjà participé et c’était top C’était une expo sur un festival, je me suis dit “cool, y’aura plein de monde !”. Du coup j’ai pas demandé plus d’infos, j’ai pas réfléchi et j’ai accepté de participer avec elle.

notsure

boring

no

L’expo durait 3 jours à l’extérieur sous une tonnelle, je dormais dans une tente, je devais faire la queue pour aller dans des toilettes dégueu et les gens étaient bourrés à la bière à longueur de journée. A titre perso, je n’ai rien contre ça mais à titre pro c’était une catastrophe !

C’était un festival genre hippie / shaman / petit lutin surprised

En 3 jours, j’avais fait 2/3 ventes, mes produits n’étaient absolument pas adaptés à la clientèle !

Le pire c’est que les gens qui s’intéressaient à mes créations me disaient qu’ils étaient pas au courant qu’il y avait une expo au sein du festoche et que du coup, ils n’avaient pas emmené de sous.

Et y’a encore pire. Le comble de la loose.

Comme mes créations sont restées exposées à l’extérieur 3 jours avec juste un tissu pour les couvrir la nuit, elles se sont oxydées car il faisait très humide ! Une partie de mon stock était complètement foutue !

Et le pire du comble du comble de la loose.

Pendant le festoche, j’ai appris de la bouche de ma binôme qu’elle adorait cette expo car c’était un peu “ses vacances” et qu’elle a fait la teuf pendant les 3 jours (elle était trop chou en mode bourrée à danser sur la piste en bois de la discothèque outdoor heartet elle était moins chou quand elle venait me chercher au milieu de la nuit pour que je la rejoigne alors que je dormais  ). Donc si c’était “une super expo” comme elle disait, c’était pas parce qu’elle avait bien vendu comme je l’avais interprété, mais parce qu’elle s’était éclatée ! Et qu’elle pensait qu’on s’éclaterait ensemble, sauf que moi, les festoches c’est pas du tout mon truc laugh

“Mode nostalgie OFF avec fin des crépitements de film ancien”

Voilà ce que c’est de ne pas faire attention à où on expose hein giggleJe n’en ai pas voulu à mon binôme, tout était ma faute, j’aurais dû me renseigner avant de participer.

Après, je ne te dis pas non plus d’aller que dans les expos où tu cartonneras hein. Tu peux aller dans des expos où tu fais moins de chiffre mais il FAUT que tu sois rentable et que ça t’apporte une bonne visibilité (dans le sens où ta clientèle cible te verra !).

 

Expo de créateur, choisir ses expos

Photo du stand Zohé, à l’Opening Market de Toulouse, événement de créateurs http://www.sevedeco.com/toulouse-by-me/a-lopening-market-de-toulouse/

 

Comment bien choisir ses expos ?

1. Cible ta clientèle (et oui, encore !)

Et oui, je sais, je te saoûle avec ça laughLe ciblage de ta clientèle impacte sur tous les aspects de ton projet créatif. Même les expos.

Par exemple, si ta clientèle est plutôt citadine, tu éviteras les expos à la campagne. Si ta clientèle est jeune, tu vises les expos dans des lieux à la mode.

Si ta clientèle est masculine, tu privilégieras les expos sur ce thème ou dans des caves à vins ou cigares. Si ta clientèle aime la culture tu exposeras dans des événements culturels. Etc, etc.

Tu peux aussi te baser sur les exposants pour voir si ta clientèle cible sera présente.

Si par exemple tu fais des vêtements pour enfants et que tu es la seule sur l’expo qui vend de la création pour enfant, c’est un peu moyen. Tu pourrais croire que c’est bien, car tu as le monopole, mais non. Ben oui reflechis, sur une expo, chaque créatrice invite sa clientèle, donc tu as des chances d’étoffer ton réseau si d’autres créatrices de ton domaine d’activité sont présentes. Pas forcément des concurrentes, mais des créatrices avec des produits ou univers complémentaires. Par contre, si on reste sur l’exemple de la création enfant, si tu vises une expo, que tu es la seule créatrice d’accessoires enfant mais qu’elle se déroule près de la sortie d’une école, alors là tu fonces ! Ne ris pas ça m’est déjà arrivé une des places de Strasbourg (la Place Ste Madeleine) est entre deux sorties d’écoles et on faisait souvent des expos là bas ! Donc cible bien ta clientèle pour cibler tes expos.

 

2. Va à la pêche aux infos

Quand tu tombes sur une expo qui t’intéresse, il faut que tu trouves le maximum d’infos pour savoir si elle correspond à ta clientèle cible et à ta gamme de prix/produits. Tu as plusieurs options pour en savoir plus :

  • Va visiter l’emplacement où l’expo aura lieu et définis si c’est bon pour toi par rapport à ta clientèle cible (l’exemple du dessus avec les sorties d’écoles tout ça tout ça)
  • Cherche des photos ou des articles de blog de cette expo publiés par des créatrices qui y ont participé. Tu trouveras ça sur Google. Vérifie sur les photos  s’il y a du monde et tous autres détails intéressants.
  • Essaie d’entrer en contact avec les anciens exposants pour avoir leur avis sur l’organisation, la clientèle etc.
  • Si l’expo est plusieurs fois par an, essaie d’en visiter une avant d’y participer et observe quels sont les clients, les autres exposants, la gamme de prix, s’il s’agit d’une expo pour particuliers et pros ou non etc.

 

comment bien choisir ses expo pour vendre plus

Photo du stand Zohé, à l’Opening Market de Toulouse, événement de créateurs http://www.sevedeco.com/toulouse-by-me/a-lopening-market-de-toulouse/

 

3. Lis bien ton dossier d’inscription

Lis attentivement ton dossier d’inscription. Est-ce qu’il y a un règlement ? Qu’est-ce qu’il stipule ? Est-ce qu’il précise que l’expo est réservée à des créatrices d’un certain niveau ou prix ?

Si tu n’as pas de règlement et que tu veux éviter d’être avec des particuliers, fuis les dossiers d’inscription où il y a un encart pour les pros ET un encart pour les particuliers. Car qui dit particulier, dit cassage de prix !

 

4. Ne trie pas en fonction des prix

Les prix des stands sont souvent gage de qualité.

Alors oui, on peut avoir un stand qui coûtent cher dans un endroit superbe, avec une organisation à chier qui fait que ça ne marche pas. Ça arrive.

Mais en général, les expos qui coûtent chères sont des salons et il est facile de connaître leur réputation ou leur succès car ils affichent les données chiffrées de l’event’ sur leur site, en général dans l’espace presse (comme le salon “Mode et Tissus” de Ste Marie Aux Mines par exemple).

Il faut que tu choisisses ta stratégie. Soit tu économises pour te payer ton premier gros marché et vendre mieux, pour ensuite continuer à te payer de bonnes expos. Soit tu restes sur les petites expos. À toi de voir ce qui est le plus rentable pour toi

Alors bien entendu, c’est parce que tu participes à un salon prestigieux que tu vas obligatoirement vendre hein. Il faut que ce salon soit compatible avec ton univers et ta clientèle cible.

exposer ses créations sur stand

Photo de l’accueil de l’Opening Market de Toulouse, événement de créateurs http://www.sevedeco.com/toulouse-by-me/a-lopening-market-de-toulouse/

 

 

Créer tes propres événements ?

Avec tous ces critères à vérifier, tu peux te retrouver avec peu d’expos compatibles avec ton univers sur l’année.

Pour ma marque La Dame de Lys, il n’y avait qu’UNE expo qui remplissait parfaitement tous mes critères de sélection et elle n’avait lieu que 2 fois par an. C’était une expo axée sur le Vintage qui ne durait que le samedi après-midi. Mais en une après-midi,  je faisais le C.A équivalent à au moins 3 expos créateurs qui duraient un week end complet ! Alors bien sûr, je faisais aussi d’autres expos moins rentables mais je faisais attention à ce qu’elles me correspondent au mieux pour me faire voir de ma clientèle cible.

Du coup, l’autre alternative est de créer tes propres expos.

Alors oui c’est du taf, ça ne se fait pas en un claquement de doigt.

Il faut trouver une salle, des personnes pour exposer avec toi, partager les frais, communiquer, organiser. Mais ça peut beaucoup rapporter. Vraiment.

Tu n’es pas obligée d’organiser un gros événement. Une vente privée suffit !

Voici un exemple. En 2012 sur Strasbourg, je m’étais rapproché d’une corsetière qui avait un atelier près de chez moi. Je lui ai proposé d’organiser des ventes privées dans son local avec mes créations, les siennes et celle de mon binôme. Elle a réfléchi à la question puis m’a rappelé pour me dire que c’était OK mais qu’elle rajoutait d’autres personnes car elle avait la place. Aucun souci.

Sur l’année 2012, on a fait 3 V.P (pour Vente Privée) ou on a “VéPété” 3 fois comme on aimé le dire avec ma binôme. A chaque fois j’ai fait entre 700 et 1000€ de C.A ! Et ça m’avait coûté seulement 60€ de frais d’expo (emplacement, graphiste + impression des flyers, diviser par le nombre de participantes).

Je connais des créatrices qui ont organisé des V.P dans leur jardin ou leur salon. C’est légal tant que c’est privé, c’est-à-dire sur invitation et pas ouvert au public. Par contre attention ! L‘accueil du public (qu’il soit privé ou non) est soumis à réglementation. Il FAUT, entre autre, que tu es la possibilité d’accueillir des personnes handicapées, c’est une obligation punissable par la loi si elle n’est pas appliquée. Renseignes-toi auprès ta mairie ou ta préfecture. En attendant, voici un lien vers le site de l’AFE qui reprend l’ensemble des informations : CLIC !

Le but de ce type d’organisation est de partager ton réseau de clientèle et de profiter de celui de créatrices dont l’univers est similaire au tiens.

Pour t’aider à organiser ton propre événement, voici une petite vidéo très sympa et pleines de bons conseils sur comment créer et communiquer sur ses événements (en plus ça vient d’une boîte luxembourgeoise hahahaha c’est même pas fait exprès !) (ndlr : j’ai déménagé au Luxembourg pour celles qui n’auraient pas suivi smile ).

 

Voilà, tu as maintenant toutes les cartes en main pour déchirer cette saison d’expos ! Il suffit que tu évites d’improviser.

Tu as besoin d’une semaine grand maximum (souvent juste 2/3 jours) pour chercher des expos sur l’année et les renseignements avec. Cela fait des années que tu galères trop souvent en expo, tu imagines le gain de temps, d’argent et d’énergie en faisant ce travail ?

Tu n’as plus qu’à tracer ton chemin parsemé d’expos enrichissantes créativement, humainement et pécuniairement !

PS: Je t’ai aussi écris un article sur comment organiser tes expos ici CLIC et si tu as besoin de conseils pour faire un beau stand, j’ai un article sur le sujet ici : Stand / expo : les 10 conseils qui boosteront tes ventes !

 

bien choisir ses expo créateur bijoux

Illustration: Nadej http://www.nadejart.fr

 

28 Commentaires

  1. …il arrive souvent que tu “es” des drôles de surprises… Lol Il faudrait apprendre à écrire pour commencer ^^
  2. Comme toujours tu es géniale. Les infos sont pertinentes. Cela fais maintenant 3 ans que je fais des expos et seulement depuis l’année dernière que je les “choisis” plus judicieusement (même si ce n’est pas toujours le cas, il y a et il y aura toujours des événements qui nous correspondent mais où le CA laisse à désirer, parfois c’est juste comme ça et pas dû à une mauvaise organisation).
    Pour montrer à quel point j’ai évoluer depuis 3 ans, et itérer ton article au passage, il y a 3 ans je faisais tout ce que je trouvais en terme de marchés, expos dans ma région. Cela m’a certes permis de tisser des liens avec des organisateurs avec lesquels je collabore toujours mais je me suis aussi pas mal épuisée et j’y ai laissé de l’argent car beaucoup n’ont pas fonctionné pour les raisons que tu évoques (pas ma clientèle cible, pas mon univers, des amateurs qui cassent le marché…).
    Aujourd’hui je fais moins d’expo mais de qualité. Je viens d’ailleurs de refuser un “salon d’artisans” (attention aussi aux noms donnés par les organisateurs, souvent sexy et attrayants mais qui derrière ne correspondent pas à nos attentes du tout) qui se déroulera dans un centre commercial (au secours : pour être pile à côté des grandes chaines de magasins qui vendent à 10 ou 20€ Haaaaaa JAMAIS ! et la clientèle étant celle des grandes surfaces ben en général l’artisanal ils s’en fichent pas mal), avec des amateurs (j’ai demandé à l’organisatrice et lui ai dit que pour beaucoup ils ne savent pas calculer leurs prix donc par extension font de la concurrence déloyale ou des produits de contrefaçon) donc 2ème indice pour dire non et 3ème argument qui m’a complètement décidé à ne pas participer : il y aura des stands de nourriture (la cerise sur le gâteau si vous voulez voir les gens s’empiffrer et dépenser tout leur argent ailleurs que chez vous).
  3. : en même temps, une expo à la journée, il faut au moins une “buvette” ne serait-ce que pour les exposants mais je suis d’accord que si le tiers des stands est alimentaire, ça n’est plus vraiment un marché de créateurs. En plus, en fonction de ce que tu vends, tu n’as pas forcément envie que des clients potentiels et/ou leurs enfants touchent tes articles après avoir mangé leur gaufre au sucre toute grasse.
    Je suis moi-même amateur et la plupart des marchés me sont fermés, je pense qu’il y a de la place pour tout le monde mais je suis d’accord au sujet des prix : une créatrice amateur m’a “gentiment” expliqué comment calculer mes tarifs : prix des fournitures x2. No comment.
  4. Merci article génial. Me donne le courage et l’envie de poursuivre mon chemin dans la création de mon entreprise. Melouelle
  5. Très bon article ? je vais de ce pas lire aussi les deux liens que tu as rajouter.
    Biz

    PS : Pas cool Juliette la réflexion

  6. Très bon article comme souvent d’ailleurs trop top !!!!

    Suite à la lecture d’un article précédent, je me suis recentrée sur les bijoux et accessoires mariage … et ton article me fait directement repensé au salon du mariage présents dans beaucoup de ville.

    J’y avais déjà songé mais j’ai un dilemme : le coût de ses stands est assez cher par rapport au prix de mes bijoux … Du coup, je me pose l’éternelle question : Est ce vraiment rentable ? car au final, je ne ferai des ventes que ce jour là … puisqu’il est impossible de fidéliser ma clientèle …

    • : je fais la différence entre les amateurs qui s’en foutent, et les amateurs qui comme toi, tendent vers un projet sérieux ou font au moins les choses sérieusement, surtout au niveau de leur tarif. J’ai hésité à écrire le passage où je dis qu’il faut fuir les expos avec amateurs, car je me doutais bien que certaines l’interpréteraient mal (heureusement ce n’est pas ton cas). Cependant, je l’ai laissé car ce blog est avant tout pour celles qui veulent construire un projet viable =D
      Et concernant l’amateur qui t’a donné son astuce pour les prix, effectivement, no comment….
    • : j’ai une amie qui est coiffeuse uniquement pour les mariages, elle fait tous les salons du mariage pour remplir ces RDV annuels. Donc elles ne vends rien le jour J mais elle les fait, car c’est là qu’est sa clinetèle si elle ne les fait pas, elle ne bosse tout simplement pas =)
      Je ne pense pas que tu auras bcp d’achat le jour J mais tu peux prendre des commandes avec acompte, et / ou trouver une offre qui fait que tes clients te contacteront à coup sûr pour leur commande. Sur place, il y aura aussi des boutiques et autres partenaires éventuels que tu pourras accoster et avec qui tu pourras parler business, faire des dépot-ventes ou des partenariats d’affaires. Il ne faut surtout pas que tu passes à coté
  7. Ben ça alors !!! Moi j’aime beaucoup lire tes articles. ( même si il y a parfois des fautes ????) il faut se détendre madame Juliette y’a plus grave dans la vie ???? Non ??? Regarde moi par exemple j’ai une maladie qui me pourrit l’existence et bien je vis, je ris , je profite de la vie.
    Tu partages ton expérience la pie et ça ; ça vaut de l’or.
    J’ ai ouvert une boutique sur A little market : bobines et aiguilles. Mes couturesques créations ne se vendent pas… pour l’instant !!! Je reprends un de tes arguments sur la concurrence déloyale et je constate en regardant ici et là les prix annoncés, que beaucoup de créatrices ; cassent les prix.
    Comment font elles pour s’y retrouver ???
    La vente à perte est interdite il me semble.
    Bon bref , moi je fais un calcul tout simple : coût des matières premières et temps passé.
    Allez gardons le sourire et profitons de la vie .
  8. Super ce petit film. Vivant moi même au Luxembourg je ne connaissais pas ce site…merci beaucoup.
  9. pour les amateurs qui ne font pas ça sérieusement c’est parce qu’elles ont un boulot à côté donc pour elles le loisirs créatifs est un loisir qui peut leur rapporter 3 ronds de plus à la fin du mois. Quand elles vendent un collier 15€ elles se mettent 15€ dans la poche. Celles qui font ça sérieusement veulent en faire leur métier et nous sommes donc soumises à pleins de charges, de taxes…Moi pour avoir 15€ dans ma poche je dois mettre en vente mon collier à 50€.
    Ton calcul de prix est encore loin de la réalité (ce sont les 2 1ère colonnes du tableau qui en contient 10) mais c’est déjà mieux que matière 1ère X 2 😉
  10. Salut les pies ! Moi j’aime beaucoup le ton et le contenu ! Les infos sont là et ça fait plaisir d’entendre des histoires d’échecs qui se transforment en légendes ! ahah !
    Seule chose qui me fait tiquer, mais c’est clairement à titre anecdotique, c’est que tu parles souvent de créatrices, alors que je suis un créateur ! et je ne pense pas être le seul qui te suit ! De plus, je ne créé pas des bijoux mais des peintures personnalisées. Je serai curieux de connaître les profils des pies ! Cependant, l’ensemble, ou presque, de tes articles me concerne directement et ça c’est cool ! Alors merci chère Pie !
    Perso, je pense à monter un collectif et des expos par la suite mais comme tu le soulignes, c’est beaucoup de taf et d’orga, donc je préfères rester concentré sur ma micro-entreprise dans un premier temps. Au plaisir !
    • : oui je me suis posée la question du féminin / masculin et au début je mettais les deux. Mais ça faisait souvent des phrases alambiquées. Du coup j’ai opté pour le féminin, car c’est ma cible principal et puis nous sommes des Pies (nom féminin) hihi
      Je suis contente de lire que mon contenu te concerne aussi =D La plupart des pies sont créatrices de bijoux de diverses sortes ou de vêtements, il y aussi des céramistes, des artistes-peintres, des animatrices d’atelier et d’autres métiers que je ne sais pas encore surement 😉 La Bise chère Pie Mâââââââle 😀
  11. Oui je suis d’accord le tableau peut en contenir encore bcp plus .,, je fais la compta et la gestion de mon fils qui a un bar et Excel je maîtrise. Effectivement en ce qui le concerne lui qui est indépendant, pour gagner sa vie (pour l’instant ce n’est pas le cas) c’est un x 3 minima .
    Mais je sors du contexte, je pense que la plupart des personnes qui se lancent dans l’aventure espèrent un jour en vivre . Et on commence toujours par la nana qui vends ses créas en amateur , pour ensuite espérer se faire connaître et passer pro.
    Avec comme tu le dis des charges exorbitantes rsi, comptable , impôts et j’en passe .
    L’auto entreprise avait d’ailleurs été mise en place dans ce but.
    Moi je ne m’inquiète pas trop ( à tort peut être ) de la concurrence …
    il y a concurrence et concurrence .
    Il y a également de la place pour tout le monde. J’ai fait il y a peu mon 1er marché de Noël … 0 patates !!! L’horreur .. les gens étaient là juste pour la ballade du dimanche. Bcp de crêpes gaufres barbe à papa et… des stands de bijoux made un china vendus 3 francs 6 sous . Et une jeune femme qui vendait ses couturesques créations : lingères démaquillantes en tissu, balles de préhension se disant pompeusement tirées de la méthode Montessori ( que je connaît bien) . Pour une misère , même pas de quoi racheter du tissu ?.
    Et bien j’ai eu envie de rire, pas pour me moquer , hein !!! On n’est bien d’accord ?
    Je l’ai plainte ( intérieurement bien sûr ).
    Mauvaise stratégie à mon sens ..
    Voilà voilà concurrence et concurrence !!!
    Albert Einstein disait : ” la créativité c’est l’intelligence qui s’amuse” alors moi j’en reste là et comme me dit ma fille : tu ne te prends pas pour une m… dis donc !!!
    Et ben non ma puce , je suis très très intelligente , alors je m’amuse beaucoup..
  12. extra !!! J’adore !!!! Tu as tout à fait raison.
  13. Oui je prends note , pour l’instant je ne suis pas pro. Mais effectivement en faisant mes calculs jessaie aussi de rester raisonnable en terme de temps passé. Ce qui est parfois dur à quantifier puisque toujours dérangée ( même si mes petits piepie ou pioupiou , bref mes enfants, sont tous grands) y’a toujours un ” eh mam’s tu peux regarder mon compte, eh mam’s tu peux …. etc etc. J’ai la paix tard le soir quand le zom dort et les momes sont chez eux dans leur vie.. parce que tu comprends mam’s fo que je me couche tôt je bosse moi demain..
    Nous sommes tous créatrices et créateurs ( Hugo ?) avec des profils des histoires différentes et moi je suis preneuse de conseils. D’avis et de réflexions diverses et variées .
    Merci la pie .
  14. !!! Ah ben oui …. celà me parait tout à fait évident maintenant que tu me le dis !!! Encore une fois MERCIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII
    Bon après je suis très nulle en accostage et bla bla bla … mais effectivement, c’est à essayer !!!

    Bon ben j’ai plus qu’à me préparer pour 2018 …. les salons de mariage sont en Janvier ……

    Encore vraiment ! Merci !!!!!

  15. courage !!! Plein de réussites dans tes projets ?
    A tous : toujours plus haut toujours plus loin !!!!
  16. bonjour les pies,
    je visite moi aussi régulièrement ce site depuis plusieurs semaines. C’est une vraie mines d’informations, de liens, de trucs et astuces… Merci Mélanie pour tes conseils !
    J’ai moi aussi mis quelques pièces en vente sur alm ; aucun achat pour l’instant… mais je commence tout juste à me faire connaître… Tout à fait d’accord avec les autres pies concernant les prix de vente : il y a la matière première bien sûr, mais aussi le temps passé… et les frais ! Sur alm (ou etsy), c’est entre 5 et 10%, et ils recommandent d’inclure les frais de port dans le prix de vente… et de proposer des remises pour “appâter le chaland” ! Et à ce stade, on n’a encore pas intégré de marge…
    Allez, hauts les cœurs ! Vive le fait-main, les pièces uniques et originales !
    Merci encore pour ce précieux site, Mélanie 🙂
  17. Encore un bien bel article Mélanie, ponctué d’expérience et d’humour! Ta première image me fait hurler de rire car nous avons tous connu ce moment étrange qui nous fait, à juste titre au début, nous remettre en question.

    J’ajouterai simplement, compte tenu de mon expérience de plusieurs années dans les marchés, salon et évènement en tout genre, que la communication est ultra méga giga importante!!
    Vérifiez toujours si l’évènement auquel vous souhaitez participer communique bien sur le web: page facebook, site internet, photos des éditions passées, messages sur les évènements, réactivité, affiche, … etc.
    Car si cet évènement de fait pas de la “pub”, cela veut dire qu’il ne cherche pas à attirer particulièrement du public (ciblé ou non). Il y a donc fort à parier qu’il n’y aura pas grand monde et que donc vous ne ferez pas votre beurre.
    Je dis ça à l’attention des exposants mais aussi à l’attention des organisateurs d’évènement qui sont de plus en plus nombreux dans les villes (et par conséquent certains sont moins sérieux que d’autres et cherchent particulièrement à “remplir” leur salle d’exposants en masse, pour faire du chiffre).
    Soyez donc très attentif au “retours” sur les évènements aux quels vous souhaitez participer! 😉

    Je me permet de vous inviter à lire un petit article sur mon blog intitulé “Pourquoi les créateurs mériteraient un peu plus de pub lors des événements” (cherchez le GLOK Blog ^^)

  18. Mélanie, je te fais une grande déclaration de big love!!!! Je te suis depuis un certain temps, et tout, je dis bien absolument tout ce que tu donne comme info est intéressant et pertinent… Je suis une grande fan de ton travail, et je viens surtout pour te dire merci de partager tout ça avec nous!!! Je te noies sous un océan de cœur et de merci!!!!
  19. Génial le croquis en début d’article! Je me reconnais à mon premier marché de créateurs dans un village (plus jamais dans un village). Avec une amie nous avions partagé le même stand et nous avons vécu un grand moment de solitude (qui a duré le week-end quand même) quand les gens passaient devant nos créations d’un air dédaigneux et se ruaient sur les stands à côté qui étaient …comment dire pour rester charitable…Enfin bref, belle expérience de ce qu’il ne faut surtout pas faire. J’ai eu peu de mauvaises surprises, j’ai vite eu le flair et pas question de se faire avoir trop longtemps. Mais quand on débute on y passe forcément.
    Depuis quelques années, avec deux amies créatrices nous avons monté une association et nous organisons des ventes de créateurs dans notre ville. C’est beaucoup de travail et 6 mois de préparation pour une vente. Nous n’en faisons que deux par an. C’est un vrai plaisir et une belle réussite.
    Merci pour tous ces conseils judicieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *