Calcul du coût de revient de tes créations : ton tarif horaire

Temps de lecture estimé : 6 Min, 23 Sec.

Dans le prix de tes créations artisanales, il y a le coût de revient.

Dans ce coup de revient, tu dois inclure le temps de travail pour la fabrication de tes créations, c’est à dire ton salaire. Mais aucune créatrice (ou si peu !) y pense.

Moi-même, avant qu’une amie m’ouvre les yeux, je ne calculais pas mon temps de travail et je n’avais donc pas de salaire prévu dans mon prix de vente final. Je faisais mes prix à la louche… Aheum 🙄💀

Or, comme je te l’ai dit dans un article du blog, notre travail de création est un métier. Et comme tout métier, il y a un salaire à la clef, sinon tu ne pourras jamais vivre de ta passion.

Voici un peu d’aide.

 

Découvre cet article, et tous les autres sur le thème du calcul de prix dans ce guide gratuit ⬇

Arrête de perdre de l'argent et des clients en calculant mal tes prix ! 

Télécharge ton guide gratuit !

Ce guide est accompagné de mes meilleurs conseils par e-mails. Tu peux consulter ma politique de confidentialité pour savoir comment j'utilise avec éthique et respect tes données personnelles en cliquant ici

 

Le coût de revient de ta création (ou prix de revient comme tu préfères), c’est ce que te coûte ta création à la sortie de l’atelier. Que ce soit en matériel, en charges fixes, en emballage, en frais postaux et et….en temps de travail bien sûr !

Ici, nous allons parler du calcul de ton tarif horaire exclusivement.

 

 

Salaire de SMICard et de cadre

 

Avant toute chose, il y a une notion importante que je veux que tu intègres, celle de la valeur du tarif horaire que tu t’accordes.

Le tarif horaire de base en France est le SMIC (Salaire Minimum Interprofessionnel de Croissance). Il est de 9,76€ brut et une fois les charges patronales et salariales déduites, il est de 7.58€ net de l’heure environ. Ce salaire est prévu pour les salariés, les ouvriers, les employés. Des personnes qui sont là pour effectuer une ou plusieurs tâches précises sous les ordres d’un responsable qui est souvent agent de maitrise ou cadre. En gros, ce sont des exécuteurs.

Les agents de maitrise ou les cadres, eux, sont des décideurs (pour les agents de maitrise, ça dépend du poste, on est d’accord 😉 ), le calcul du salaire est donc différent. Surtout pour les cadres, car ils ont beaucoup de responsabilités et de choses à gérer. Ils dirigent des sociétés ou ont des postes clefs, essentiels pour la pérennité d’une entreprise, tout repose sur eux.

Ça ne te rappelle pas quelqu’un ?

TOI dans ton projet créatif !

Et oui, c’est là, une autre grosse erreur que font beaucoup de créatrices. Elles prévoient de se payer au SMIC dans leur projet créatif. Souvent parce qu’elles ont toujours été payées au SMIC et y sont habituées.

Peut-être que toi aussi tu penses te payer au SMIC ?

Pourtant, tu es bien un décideur dans ton projet créatif. Doublé d’un exécuteur ! Donc toi, plus que quiconque, devrais te verser un salaire en conséquence. Sans compter que tu fais du “Made in France” et non d’une “Made in China en usine”, alors pourquoi te payer comme une ouvrière chinoise ?

 

 

Parce que tu crées, mais pas que…

 

En plus de créer, tu passes donc du temps sur les expos, à faire des recherches de fournisseurs ou d’idées créatives, à répondre aux mails, à monter des projets, faire ta compta, gérer ta page Facebook, mettre ton blog à jour, faire ta promotion, te former etc… Autant d’activités ESSENTIELLES pour lesquelles tu ne te payes pas.

Personnellement, la création m’a toujours pris beaucoup moins de temps que le reste des activités dans ma microentreprise. Donc si tu ne te payes pas ce temps passer à l’atelier sans créer comment tu vis ? Comment tu manges ? Si tu ne fais plus que créer et que tu arrêtes de faire tout le reste qui connaîtrait ton entreprise ? Il faut que tu prennes le temps de la promouvoir. A moins que tu vendes à des professionnels et encore.

Pour que ton projet soit viable, ces activités non rémunérées doivent entrer dans le calcul du coût de revient de tes créations, donc de ton tarif horaire !

Si tu te payes au SMIC, on a vu plus haut que tu dévalues ton rôle dans l’entreprise, donc tu te dévalues personnellement. Mais en plus tu ne te payes pas assez pour rendre ton projet viable, donc tu sabotes ton projet créatif !

 

 

 

Combien dois-tu te payer ?

 

Ton salaire minimum doit être de 15€ de l’heure. Pour payer le temps que tu passes à créer et tout ce temps à côté que tu ne factures pas. Et si tu culpabilises de te payer 15€ de l’heure, dis-toi que vu que tu ne te payes que sur le temps de fabrication, alors que tu passes 4 fois plus de temps à faire le reste. Au final, ça ne te fait pas grand-chose de l’heure.

La plupart des créatrices qui font des bons prix et que je connais se paient entre 15 et 30€ de l’heure pour leur travail créatif, en couture ou en bijoux !

Certaines prennent en compte leurs diplômes d’école d’Art ou autres qualifications dans la création. Car oui, ta créativité aussi se paye et fait que ton salaire horaire est plus élevé.

D’autres, définissent leur tarif horaire en fonction de la maîtrise ou rareté de leur technique.

Perso, je suis autodidacte, donc mon tarif horaire a augmenté doucement au fil des années et de l’amélioration de mes techniques de fabrication, de mon expérience. Sur la fin de La Dame de Lys (feu ma marque de bijoux), j’étais à 20€ de l’heure.

Ton minimum, que tu sois autodidacte ou non, doit toujours être de 15€ de l’heure.

Oui j’insiste, car je sais ce que tu te dis « mais c’est trop cher ! Mes créations ne vont jamais se vendre ! ». Ce n’est pas que le prix de ta création qui compte, mais la valeur où l’émotion que tu transmets avec ! Le fameux “pourquoi”.

Et 15€ de l’heure, ce n‘est pas si cher payé que ça, au regard de tout le travail que tu fais.

Est-ce que tu accepterais qu’un employeur t’embauche et ne te paye que la moitié du salaire que tu mérites ?

Non je ne pense pas !

Alors pourquoi maintenant que tu es ton propre patron tu accepterais de te sous-payer ?

Puis, 15€ de l’heure ça ne fait pas beaucoup plus sur le prix de ta création ! Un exemple : pour une bague avec cabochon en verre par exemple, tu mets quoi ? Grosso merdo 15min de montage ? Moins, surement.

Donc, tu divises 20€ de l’heure par 4 (4x15min font 1h) et tu obtiens un résultat de 5€. Ce sera le tarif horaire que tu appliqueras à ta bague. Ce n’est pas énorme.

 

Petite aparté :

Il y a pas longtemps, j’ai lu dans un livre pour créatives, que le calcul de ton prix de vente se basait sur le SMIC alors que non surtout pas ! Pour les raisons que je viens de t’expliquer.  Il est aussi écrit dans ce livre que la marge sert à payer ces charges (électricité, gaz, loyer et cotisations sociales) et que le bénéfice servait à se payer. C’est faux et archi faux !! La marge sert à faire tampon pour proposer des réductions quand tu veux faire des actions promotionnelles ou vendre aux pros. L’argent de ta marge sert à augmenter ta trésorerie.

Enfin, ton bénéfice sert aussi à ta trésorerie.

Trésorerie qu’il faut garder de côté et qui te sert à acheter du matériel pour tes prototypes par exemple ou à acheter un gros volume de matos d’un coup si tu as une grosse commande imprévue (ou Noël qui approche). Ça sert aussi à payer tes campagnes de pub (flyers, affiches, pub payante sur Facebook etc) et d’autres choses. Si tu te bases sur ta marge pour payer tes frais, tu ne les payeras pas et surtout tu devras augmenter tes prix au fur et à mesure que tes charges et tes cotisations grimpent.

 

Retrouve cet article, et tous les autres sur le thème du calcul de prix dans ce guide gratuit tout frais, tout beau ⬇

Arrête de perdre de l'argent et des clients en calculant mal tes prix ! 

Télécharge ton guide gratuit !

Ce guide est accompagné de mes meilleurs conseils par e-mails. Tu peux consulter ma politique de confidentialité pour savoir comment j'utilise avec éthique et respect tes données personnelles en cliquant ici

 

 

Rogne sur tout, mais pas sur ton tarif horaire !

 

Si tu ne veux pas faire des prix qui collent à la réalité car ça te semble trop cher, il faut que tu arrêtes de proposer de la création unique. Les bijoux, accessoires et vêtements uniques prennent beaucoup de temps et coûteront plus cher à la vente, ce sont des produits haut de gamme !

Si tu veux diminuer le prix de ton temps de travail sur tes créations, tu ne réduis pas ton tarif horaire, tu fais des mini-séries de chaque création (en faisant des déclinaisons couleurs ou non). En produisant à la chaîne, tes créations te reviennent moins chères.

Pourquoi ?

Parce que tu comptes combien de bijoux ou accessoires tu fais en une heure, puis tu divises ton tarif horaire pas ce nombre. Par exemple, si tu fais 5 broches en 1h et que ton heure est à 15€, tu divises 15 par 5 ce qui te donne un total de 3€. Tu rajoutes donc 3€ de tarif horaire dans le prix de ta création.

Pour la couture, tu fais plusieurs créations avec le même patron, ça réduit le coût aussi ! Dans ce cas, tu traces et coupe plusieurs fois chaque morceau du patron pour faire plusieurs créations avec. Ça réduit considérablement le temps de travail.

A contrario, si tu veux faire des vêtements, du bijou et accessoire haut de gamme, propose de l’unique bien fait, bien fini et original !

Enlève la moindre trace de colle à l’aiguille, fais des pièces uniques sur lesquelles tu mets beaucoup de détails et prends ton temps.  Mais là, tes créations ne valent plus 50€ et tu assumes ce choix.

Le choix du prix dépend de ton positionnement sur le marché. Et je ne te parle pas de la place de ton stand au prochain marché de créateurs hein, mais de positionnement marketing. Un positionnement c’est, par exemple, si tu as décidé de faire du haut de gamme ou non. Ça, ça se décide dès le début de ton projet, ça fait partie de ta stratégie marketing, c’est à dire du plan que tu as prévu pour ton entreprise.

 

 

 

 

Et si tu veux encore baisser le prix de tes créations, ne rogne toujours pas sur ton tarif horaire, il y a d’autres solutions !

  • Rognes sur le prix de tes fournitures en achetant en gros chez des grossistes que tu trouves sur Internet en tapant « grossistes matériel bijoux ». Si tes commandes ne sont pas assez importantes pour avoir accès aux grossistes, associes-toi à des amies créatrices et faites vos commandes ensembles !

 

  • Rognes sur le nombre de fournitures par bijoux ou accessoires. Avec La Dame de Lys, parfois, je créais un “produit d’appel”, c’est à dire un produit plus simple et moins cher pour attirer des nouveaux clients ou attirer mes clients pour qu’ils voient mes autres nouveaux produits haut de gamme, mais sans jamais diminuer mon tarif horaire. Je mettais juste moins de détails (donc moins d’estampes et/ou de breloques) sur le bijou et le prix s’en retrouvait réduit.

 

  • Rognes sur les finitions de ton bijou ou de ton accessoire ! Je connais des créatrices qui laissent apparentes les traces de colle au dos de leurs créations, sans aucun complexe. Ça peut sembler irrespectueux, mais c’est du bijou unique vendu entre 5 et 15€, à ce prix on ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre ! C’est à toi de définir l’image de marque que tu veux transmettre à tes clients, car le prix doit être cohérent avec cette image.

 

Tu peux rogner ta marge pour une action promotionnelle ponctuelle.

Car, oui, quand tu fais une action promotionnelle ce n’est pas de façon arbitraire, ni tous les mois.

Tu ne réduis pas ta marge constamment parce que tu crois que tu vends trop cher et que tu veux vendre un peu. Ça ne fonctionne pas comme ça.

Si tu vends un peu moins cher, c’est dans l’optique de vendre plus ! Pas de vendre tout court.

Tu proposes donc ponctuellement des remises (pourcentages ou frais de port gratuits) et tu impactes ses remises sur ta marge.

Donc, si ta marge n’est pas très élevée, tu ne pourras pas faire de grosses réductions car tu dois toujours te garder un minimum de 20% de marge en vente directe.

 

 

 

 

 

Les prix du marché

 

Au-delà du fait de se payer correctement, par respect pour soi-même et pour son travail, il s’agit aussi de respect pour les autres. Souvent, les créatrices qui ne calculent pas correctement leur coût de revient et/ou leur tarif horaire “cassent les prix du marché”. C’est à dire, qu’avec leurs prix de vente dérisoires, pas du tout égaux à la quantité de travail et de matériel fourni (contrairement à leurs collègues créatrices qui calculent leur prix correctement), elles finissent par tirer la profession et les prix des créations vers le bas. Les créatrices n’arrivent plus alors à vivre de leur travail et des ateliers ferment.

Voilà une des graves conséquences des prix de vente mal calculés.

On appelle ça aussi de la concurrence déloyale. C’est d’ailleurs essentiellement de ça qu’est accusé l’auto entrepreneur et la microentreprise (entre autres choses). C’est pour ça que notre statut et nos conditions de travail se durcissent chaque année. Les artisans installés depuis longtemps en entreprise classique, estiment que les micro-entrepreneurs sont tous des parasites, des amateurs ignorant les règles du marché et cassant les prix de celui-ci, ce qui leur fait perdre de l’argent. C’est pour ça que maintenant, il y a des stages de préparations obligatoires payants tout ça tout ça…. On cherche à nous responsabiliser. Mais surtout à nous détruire.

Donc des prix de ventes mal calibrés ont bien plus de conséquences que tu ne peux le croire.

Alors par respect pour les autres et pour toi-même, pour que ton travail soit pris au sérieux, paye-toi CONVENABLEMENT, si tu veux pouvoir durer dans le temps et vivre de ta passion.

Le minimum en création est de 15€ de l’heure, applique-le et réduis le reste de tes charges si tu veux que tes tarifs restent au même niveau qu’avant. 💪

Voilà je t’ai écris tout ce que j’avais à te dire. Tu sais pourquoi et comment avoir un bon tarif horaire. Alors plus d’excuse maintenant, pratique les bons prix 💜

Et si tu veux en savoir plus, découvre cet article, et tous les autres sur le thème du calcul de prix dans ce guide gratuit ⬇

Arrête de perdre de l'argent et des clients en calculant mal tes prix ! 

Télécharge ton guide gratuit !

Ce guide est accompagné de mes meilleurs conseils par e-mails. Tu peux consulter ma politique de confidentialité pour savoir comment j'utilise avec éthique et respect tes données personnelles en cliquant ici

Dernier

97 Commentaires

  1. Ilse

    Article très intéressant, merci! Par contre je ne pense pas que ceci soit la seule raison: ” Elles/ils prévoient de se payer au SMIC, car souvent, ils/elles ont toujours été payés(e) au SMIC et y sont habitué(e)s.”.
    Je vois certaines créatrices demander peu cher leurs créations parce qu’elles sont génées de demander plus, parce que “ça ne se fait pas”. Je pense que beaucoup ne connaissent pas la valeur réelle de leurs créations, comme ça leur semble facile à réaliser et à mettre en place elles pensent que ça ne vaut pas cher en vrai.

    Je suis en train de me mettre à mon compte – pas en créant des ouvrages mais en étant assistante libérale – et ton billet me parle beaucoup, je le relirai au moment d’établir mes tarifs!

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      merci pour ton commentaire @ilse , alors oui effectivement, c’est aussi une partie du problème, moi même je trouvais que mon travail était facile à faire et j’ai eu du mal à fixer des prix corrects, comme je le dis dans l’article, c’est une amie qui m’a ouvert les yeux =)

      Quand tu dis que “ça ne se fait pas” c’est un point très intéressant que tu soulèves, parce que justement ça se fait, et j’en parle dans la formation qui va sortir dans quelques jours =) Sauf que quand on est pas un ou une habitué(e) du commerce et des règles du amrché, on ne le sait pas 😉

      Réponse
  2. sophie

    bonjour ,
    j’ai ouvert un site de déco (cadres et lampes) il y a un mois, déjà plus de 1500 visites et une page Facebook ,j’ai de très bons commentaires et seulement 2 ventes malgré des tout petits prix ,je ne compte pas le temps passé ,uniquement le matériel utilisé et je rajoute peu de frais de port ,mais le ventes ne décollent pas .Je mets ça sur le fait que les impôts arrivent, la rentrée … j’espère voir arriver des commandes pour les fêtes et les marchés de noël mais je commence à désespérer . Bonne journée

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @sophie : quand tu achètes, dans ton quotidien, des produits à eptits prix, que penses-tu de ces produits? tu sais que moins tu payes, moins la qualité est au RDV, alors que penses-tu que tes clients s’imaginent en voyant tes “petits prix”? Ils se disent que ce n’est pas de la bonne qualité.
      Il y a plein de raison pour lequqelles tu ne vends pas, tes prix non adaptés à tes produits et ta clientèle cible, tes fiches produits pas assez complètes, tes photos peuvent ne pas donner envie, tes produits ne pas répondre à l’attente de tes visiteurs. Je ne le dirais jamais assez il faut CIBLER ses clients ET ses produits pour qu’ils répondent à un besoin. Normalement, sur un site de vente en ligne, chaque fiche produit donc chaque produit doit répondre aux besoins et questions que se pose un client

      Réponse
  3. Francoise

    merci pour l’article j’avoue je calcul c’est vrai à la louche sans vraiment me payer
    je pense que le fait de ne pas se payer (en tout cas pour moi perso)viens aussi du fait que les gens marchandent de plus en plus sur les marchés artisanaux 🙁
    j’entends souvent si j’en prend 2 vous faites un prix?
    j’essaie de garder le moins cher possible et entendre ce genre de question me fait beaucoup de peine on entend aussi beaucoup de personne dire qu’elle sont capable de faire aussi bien et que c’est cher le prix demandé heureusement je fait ça en activité complémentaire mais certains amis me disent effectivement que je ne vend pas assez cher

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @francoise : si tes clients trouvent tes créations trop cher c’est que tu ne cibles pas les bons clients, pas les bons marchés, tout simplement

      Réponse
  4. Dans mon NaT'elier

    Hello,
    Pour être honnête, je faisais aussi un peu au pif mes prix, je n’assumais absolument pas de vendre “un peu plus cher”. Je regardais un peu ce qui se pratiquait et je “m’alignais”.
    Mais depuis quelques mois, j’apprend à assumer mes prix, à assumer en effet que le made in France se paie un peu, que le fait main aussi, que les pièces uniques ou en petite quantité aussi.
    J’ai encore du boulot mais j’apprend et ton article me confirme en effet qu’il faut que je continue dans cette voie là.
    Merci c’est fort enrichissent.
    Belle journée.

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @dans-mon-natelier : c’est bien ! je sais combien c’est galère, j’ai eu le mm soucis avec mes créations de bijoux, c’ets un chemin pleins de dote mais il faut garder le cap =)

      Réponse
  5. RYCKAERT

    On ne vend pas des composants, même assemblés, on vend une création, notre créativité, notre savoir faire.
    Perso après avoir travaillé 15 ans comme agent commercial pour des usines de bijoux, je connais un peu les prix de sortie usine et les prix de vente public. Donc je me cale là dessus et je peux me permettre un taux horaire logique. Combien payez-vous le mécanicien auto? 50/60€ de l’heure +TVA ? Un avocat 100/150€ de l’heure , un plombier ou électricien ??? Pourquoi devrions nous, nous limiter à 10/15€ de l’heure ? Mais avec pour conséquence de sortir des créations de qualité irréprochable. Vouloir se battre avec les asiatiques, nous sommes perdant alors proposons des créations de qualité belle finition, idées originales.
    http://www.facebook.com/Bijoux-Justin-468214496562310

    Réponse
  6. Allison

    Merci pour cet article très bien construit et expliqué. Je suis 100% d’accord sur le fond mais dans la réalité c’est un autre soucis. Pour ma part je fais des bijoux en pâte polymère, j’ai créée mon “entreprise” depuis 1an environ. Je suis très à cheval sur les finitions et si un de mes bijoux est mal fini je ne le propose pas à la vente. Mes prix vont de 15 à 30€ en fonction de la complexité du bijoux. Pour un bijoux à 15€ je fait environ 8H de travail !!! Tu imagines si je devais véritablement me payer au taux horaire ?!?!?! C’est juste impossible pour le moment ET parce que quand tu dis aux gens que c’est de la polymère, ils confondent souvent avec de la pâte à modeler ou une matière première pas chère ou pas comparable aux métaux précieux. De plus sur le marché de la polymère les prix sont très rikiki même pour des gens “connus”. Je ne vends déjà pas à 15€ alors je ne vais pas aller vendre plus cher qu’une nana qui est reconnue dans mon domaine. J’attends la suite de l’article avec impatience car c’est quand même super de savoir comment calculer tout ça, et j’espère un jour pouvoir l’appliquer 😉

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @allison : à toi de te démarquer des autres pour justifier que tu sois pus cher ! à toi de te spécialiser pour avoir une clientele cible qui ne viendra que chez toi parce que tu seras la seule à faire ça !
      déjà ta gamme de prix n’est pas bonne, tu devrais etre dans la tranche 30 à 50€ minimum (avec des petites pièces à moins de 15€ biensur, des produits d’apelles que tu fais vite et bien et qui plaisent). Quand le marché est saturé, il faut se spécialiser pour tirer son epingle du jeu !

      Réponse
  7. Les Bijoux de Nadège

    Très bon article merci ^^
    Je suis créatrice de bijoux en pâte polymère depuis maintenant plus de 6 ans . Avec un atelier où je donne des stages. En effet dur dur de vivre de son art. Il ne faut pas avoir honte de ses prix car en boutique ils seraient 2 fois plus cher. Il faut savoir rencontrer son public et là encore cela dépend de où l’on habite. Les vrais marché de créateurs ne sont pas partout en France et si on commence à compter des frais d’hébergement et de déplacement c’est assez chaud! (vive internet!)

    http://www.facebook.com/pages/Les-Bijoux-de-Nadege/121249661268387

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @les-bijoux-de-nadege : rencontrer son public ne dépend pas de où l’on habite mais de si on le cible bien. Si tu sais communiquer pour ta clientèle cible, tu auras toujours des clients et des vente. Si tu vends tes produits dans des endroits où tu ne risque pas de rencotrer ta clientèle cible alors tu ne vendras jamais correctement =)

      Réponse
  8. Magali

    Bonjour,
    Merci pour cet article très instructif.
    Malheureusement de nos jours ce n’est pas vraiment la réalité. Moi je suis couturière de loisir et j’aime surtout les pochons origami. Si je me bas sur ton calcul, je mets 1h40 à un faire 1 seul de A à Z, en surfilant le tissu, une couture de finition, le masquage de tous fils apparents dans la double, quelque chose de très bien fini, selon ton calcul je devrais être à 26 / 28 €. Néanmoins tu en trouves à 15 € avec même 12 lingettes lavables avec ! il est donc assez compliqué à ce moment là pour moi de respecter mon tarif ! mais je vais songer à ce problème. Cordialement

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @magali : tu en trouves où chez d’autres créatrices ? alors rajoute ta petite touche perso qui rendra les tiens uniques et pour une clientèle précise. Ca peut etre le choix d’un tissus particulier, d’une couleur, un petit symbole brodé, ça peut aussi se jouer dans ton image de marque et l’image que tu véhicule, peu importe, à toi de choisir.
      Si tu en trouves à ce prix là dans le commerce, ce n’est pas une reférence à prendre en compte, toi c’est du fait-main

      Réponse
  9. lunitesieste

    Article passionnant, je vais m’abonner pour ne pas rater la suite. Je crée des articles de puériculture avec un positionnement que je veux haut de gamme, avec des tissus onereux. Mais c’est vrai que j’ai du mal a me remunerer mon temps passé. J’ai tendance a penser que je suis lente pas organisée… et pourtant je n’envisage qu’un smic, pas 15 eur et encore moins mon ancien salaire de cadre ! il faut que je me construise des tableaux prenant tout en compte

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @lunitesieste : jusstement dans ma formation je donne 3 tableaux de calcul de prix avec les explications, il y a en a un pour le calcul du prix de vente directe, un pour la vente au pro et un pour les dépot-ventes =)

      Réponse
  10. Margote

    Ton article est très intéréssant ! je suis créatrice d’accessoires enfants et c’est encore plus vrai que dans le milieu des bijoux car les temps de réa étant beaucoup plus long très peu (voir aucune…) ne se paye au temps…

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @magali : il est vrai que, je ne connais pas la réalité des créatrices couturesques, c’est pour cela que ce blog s’adresse au créatrices de bijoux et accessoires =D Je pense que c’est encore bien plus compliqué pour les créatrices de vêtements. La viabilité d’une création et sa place sur le marché doit être encore plus difficile à déterminer qu’avec un bijou, car les gens ont vraiment l’habitude d’acheter des fringues à bas prix fabriqué dans le tiers-monde, alors qu’en bijou, c’est déjà plus dans les mœurs qu’il faille mettre le prix

      Réponse
  11. christalyde

    Un article très intéressant ! Combien de fois on parle de ce sujet entre exposants lors des expos !!! Fixer le prix de vente ! Quelle casse-tête !
    Personnellement, je crée des bijoux en verre : j’achète du verre spécial chez un fournisseur pour vitrailliste, je fais fondre le verre (méthode du fusing) à 780 ° (la cuisson dure une dizaine d’heures). Je réalise aussi des objets de décoration en vitrail. Impossible de compter dans le prix de vente les heures passées à créer. Exemple faire une tête de chat en vitrail tiffany de 20 cm sur 18cm me prend 10 heures. Si je pars sur 15 € de l’heure, cela fait déjà 150 € auxquels il faut rajouter le coût du verre, le ruban de cuivre et l’étain pour les soudures. Il faudrait que je le vende 170 € ! Impossible … En expo, je ne peux pas le vendre plus de 35 € ! Aussi j’avoue que je n’en vis pas … Juste de quoi me racheter des fournitures pour avoir le plaisir de créer à nouveau …

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @christalyde : tu vends ton art à 35€ !!! mais quel gâchis ! bien sur que ta sculpture faite main avec ce travail formidable et ce savoir-faire ancestrale vaut 170€ ! Il faut que tu vises les boutiques de luxe et marché de luxe, les galerie d’art et les expo artistiques mondaines ! Tu cibles mal ta clientèle à mon humble avis, il faut que tu revois l’image de marque que tu renvois. Et si tu trouves que tes créations ne sortent pas assez du lot pour justifier ta place dans le luxe avec ce prix, rajoute un petit truc orifginal sur tes créations, un truc qui serait ta signature, et là alors, les gens reconnaitrons ton travail parmi 1000 sculptures et tout le monde payera minimum 170€ pour ton travail !

      Réponse
  12. Marie

    Article très intéressant…
    perso, je ne fait pas des bijoux mais des meubles en carton. Je calcule depuis peu le temps que je passe réellement sur chaque création et, du coup, un prix comprenant un tarif horaire… et pour beaucoup de gens, les prix que j’applique paraissent chers… j’entends toujours les mêmes réflexions : mais le carton ça coûte rien… oui, mais un meuble c’est long à faire, surtout si on veut des belles finitions… il faut trouver la clientèle prête à mettre le prix pour une création unique… c’est sûrement le plus dur à faire…

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @marie : effectivement, trouver SA clientele cible est un travail difficile. Si vous avez deja une clientèle, vous pouvez la sonder pour savoir qui elle est, où elle habite, ce qu’elle fait dans la vie, ses loisirs etc etc Plus vous en saurez sur vos clients, plus vous saurez où les trouver (villes , campagnes, magazine, expo ciblée etc)

      Réponse
  13. manu

    Bonjour et félicitations pour votre article.
    Je suis entierement d accord avec vous mais j aimerai rajouter differentes petites choses. Dans votre calcul de prix j aurais rajouté

    – cout de l energie
    – cout des taxes foncieres et taxes foncieres professionnelles
    – cout du local
    – impot sur le revenu
    – prix des pertes, de la casse, du vol et des invendus
    – charges professionnelles
    – 10 % pour vos vacances
    – frais bancaire (frais paypal ou autre)

    et un tas d autres petites choses que je dois certainement oublier.

    Bon courage a tous et a toutes !!!

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @manu ! merci pour ton commentaire pertinent =)
      Comme je le dis dans l’article, le tarif horaire n’est qu’une composante du calcul du prix de ses créations, justement une formation complète arrive où je parle des autres aspect du calcul des prix 😉

      Réponse
  14. Manouchka

    Merci pour cet article ! ! ! J’ai hâte de lire la “formation” car grosse prise de conscience …. je ne vend pas assez cher !!!!!
    Et je n’ai pas ciblé la bonne clientèle à mes débuts!

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      merci @manouchka, il y a une partie vidéo que je dois monter, il faudra encore un peu patienter =)

      Réponse
  15. Miss Cherry Glem

    Effectivement ce article soir très loin de la réalité économique d’un part et d’autre part n’es pas Exact dans son raisonnement.

    POur info tout entrepreneur quel qu’il soit qu’il se lance en AE, en SA ou autre dans son business plan, il va pas prévoir dans les début de se payer un salaire de cadre. UN entrepreneur pour que son activité soit rentable va dans les 2 à 3 premières années se payer le SMIC…car c’est le temps qu’il faut pour voir si ton affaire tiens la route et si tu dégages assez de bénéfices pour éventuellement déjà te payer le SMIC voire plus.

    De plus, Pour avoir été cadre salarié ds la recherche publique (bonne référence car c’est pas forcément là où les paie sont mirobolantes), le mimimum de salaire d’un ingénieur cadre est 1700 euros brut pour 151h environ (soit 1360 euros net/ mois temps plein). Donc le 15 euros de l’heure que tu conseilles comme base horaire d’un cadre n’est pas exact.

    Pour ma part, je débute mon activité en AE depuis juin 2015 et de façon très raisonnable je me suis fixé un taux horaire de 10h pas plus de 12 euros.

    Ensuite pour mon calcul de prix de revient je me suis basé sur deux très bons ouvrages très complets que j’ai lu avec attention au début de mon activité ” Vendre et mettre en avant ses créations” de Sophie-Charlotte Chapman et Sandrine Franchet – Librairie Eyrolles . D’ailleurs le tome 2 est sorti récemment. Et également ” Savoir vendre ses créations – Comment vendre vos créations, chez vous, sur Internet et en boutique ” de Sussie Bell Torie Jayne

    Quand je calcule le prix de mes créations je ne les brade pas mais j’étais aussi de faire un juste milieu je fais varier mon prix de revient d’un facteur 2 à 2.5 pour le prix de vente(je prend parfois le juste milieu x 2.25)

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @miss-cherry-glem : les ouvrages que tu cites sont effectivement excellents 🙂 mais ce que tu me racontes est l’erreur que font bcp de créateur et d’entrepreneurs car au moment de changer de statut juridique et/ou d’augmentation de charges, tu dois augmenter tes prix et c’est la que tu perds ta clientèle. C’est pour ça que bcp d’entreprise ne passe pas le cap des 3ans, qui correspond généralement a la fin des réductions fiscales d’une nouvelle entreprise. Les professionnels du business et du marketing qui m’ont suivit dans mes projets, m’ont tjr conseillé de faire de suite des prix avec charges réelles d’entreprise, l’argent “en plus” que tu gagnes tu l’investis en com, pub et développement justement 😀
      Sans compter que si tu arrives sur le marché avec des tarifs réduit, tu risque d’en bouleverser la norme et d’être mal perçus par tes collègues du même domaine.
      Quand à ce que j’écris, ça s’inscrit parfaitement dans une réalité car c’était la mienne 😉
      Par contre, à aucun moment je ne dis que 15€ de l’heure est de tarif horaire d’un cadre, je ne connais pas le tarif horaire d’un cadre, j’utilise juste le modèle du cadre pour faire comprendre aux filles qu’on ne se payent pas une misère quand on est chef d’entreprise, si petite soit elle 🙂

      Réponse
  16. Miss Cherry Glem

    Erreur de frappe il fallait lire ” un taux horaire de 10 euros et non de 10 h

    Réponse
  17. manu

    Je me permets d intervenir pour 2 petites choses.
    un coef de 2.2/2.5 est sur le cout d achat/vente pour un bien pas un calcul pour un taux horaire et encore cela varie en fonction du prix du bien. Sur un bien a 2 ou 3 000 euros a l achat on n applique “que” un coef de 1.3/1.4.
    Concernant le terme de “cadre” c est un statut et non une remuneration. Je gagnais plus de 3 000 € net par mois en tant que salarié et je n etais pas cadre. Ne prenez pas le terme de cadre pour le st graal c est juste le top pour la retraite … et puis ca fait super bien quand on dit qu on est cadre

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @manu : je parle du coeff qu’applique les boutiques sur les créations qu’elles achètent à des créateurs, je parle donc bien d’achat/revente. Je ne parle pas de coeff sur le taux horaire. Bien au contraire ! Car certaines créatrices appliquent un coeff au lieu de leur tarif horaire et c’est une erreur, je ne le répèterais jamais assez. Quel passage de l’article t’as induit en erreur stp ? Que je le modifie, car ce n’est absolument pas mon propos =)
      Quand au taux du coeff, là encore, je parle de créations de bijoux, pas de produits à 3000€ ^^ Je sais que des boutiques appliquent moins surtout quand elles vendent des biens onéreux, mais je parle vraiment de boutiques qui achètent aux créateurs (j’ai fait un sondage auprès d’elles avant d’écrire ses chiffres) et celles-ci appliquent des taux de coeff entre 2 et 3.
      Ensuite, je sais que cadre est un statut, et je n’en fais pas l’apologie, pour moi un cadre ne vaut pas mieux qu’un ouvrier et vice versa, c’est la valeur humaine qui compte, je parle de cadre juste à titre de comparaison pour que les filles comprennent bien que quand on est chef d’entreprise, on ne se paye pas comme un ouvrier =)

      Réponse
  18. De l'Or pour les Dindes

    Merci pour cet article qui me libère complètement. Je n’ai jamais tarifé mon temps de travail réellement et je le fais également à la louche. Plus par complexe et par peur de trop tarifer. Mais j’y vois plus clair grâce à toi et j’attends avec impatience le reste de la formation. Merci de mettre des mots et des réponses sur nos doutes et nos questions. Quand on travaille seule ce n’est pas facile tous les jours d’avoir des conseils et un chemin à suivre. Donc merci encore!

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      merci beaucoup @de-lor-pour-les-dindes , ça me touche et ça me fait très plaisir <3

      Réponse
  19. Zeyna

    Article très intéressant, je suis tout à fait d’accord, sauf que étant très lente et très maniaque dans mon travail si je compte mon temps de réalisation d’une création elle est invendable! Mais je me soigne…je dois travailler plus vite et être plus efficace.

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @zeyna : je te comprends très bien, j’étais comme toi ^^’ c’est pour ça qu’avec ma marque La Dame de Lys, j’avais choisit le marché de bijou fantaisie haut de gamme. Ca me permettait de passer bcp de temps sur les finitions car je ciblais une clientèle aisée et donc mes prix pouvaient être plus élevés

      Réponse
  20. Lucie

    Merci pour ce superbe article ! J’avoue que je n’avais jamais raisonné comme ca… !
    En fait, je me suis toujours alignée sur mes concurrentes. Qui, pour la plupart, ne sont pas déclarées, y compris les plus “reconnues”, c’est un peu une cata pour celles qui essayent d’en vivre et en plus payent des charges. Bref, c’est un autre débat.
    Personnellement, au départ je me suis faite connaitre en cassant les prix, c’est ce qui m’a permise de me faire connaitre. Je vendais à prix coutant ! Parce que j’avais un travail, parce que c’était juste un plaisir qui m’occupait le weekend, parce qu’il ne s’agissait pas de gagner de l’argent.
    Petit à petit, j’ai augmenté jusqu’à m’aligner sur mes conccurentes tout en devenant AE. Je suis toujours salariée, mais je quitte mon emploi pour m’y consacrer à temps plein à partir de janvier 2016, ca approche vite ! Mais j’ai vraiment peur qu’en augmentant les prix, je me casse la figure.
    Concrètement, il n’y a qu’un seul fabriquant au monde pour les créations que moi (et mes collègues créatrices du même secteur) faisons donc pas 36 choix et pas 36 prix. D’ailleurs on se retrouve souvent à faire les mêmes choses, dans les mêmes couleurs / mêmes motifs.
    Heureusement que je vends également du matériel créatif à côté, c’est ca qui va me permettre de nourrir ma famille, mais pas les créations en elles mêmes.

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @lucie , il faut que tu trouves le moyen de te démarquer des autres, de te spécialiser soit avec une couleur, avec un motif qui sort du lot, ou avec un type d’apprêts particuliers (or, plaqué or, argent etc), bref de trouver THE truc qui te rendra unique est fait que ton augmentation de prix passera comme une lettre à la poste.
      Ce que tu as fait à tes débuts te porte préjudice maintenant, car comme tu as cassé tes prix, tu as attiré une clientèle qui a un niveau de vie en adéquation avec tes prix du début. C’est pour ça qu’il ne faut JAMAIS commencer en cassant les prix, tu n’attires pas la bonne clientèle, après tu es soit condamner à continuer tes petits prix et couler ta boite, soit augmenter tes prix et tout recommencer de zéro car tu dois trouver la clientèle qui correspond à tes nouveaux prix.
      Là tu n’as plus le choix, tu dois trouver THE truc qui te démarquera des autres =)

      Réponse
  21. hazemann sandrine

    coucou super l article 😉 merci
    par contre je me retrouve les “fesses” entre deux chaises lolll
    moi aussi on me dit tu ne vends pas assez chère!!!
    mais n’étant pas encore déclaré comme je suis entrain d’essayer de me faire une clientèle!!! je me suis dis que c’etait impossible de tout compter sinon mon produit serait trop chère pour ce qu’il est alors que je ne suis pas encore declaré!!!
    du coup je compte uniquement ma marge sur les produits et voila…
    je me suis comparé a d autre sur l marché qui vende pour ma part super chère!!! mais elle ont tout a calculer vu qu’elle sont professionnelles !!! moi en tant que non professionnelle quoi faire??? continuer comme ca pour fideliser une clientele et ne pas gagner grand chose sur ma compo…ou augmenter mes prix mais est ce honette vu mon statue???
    que de questions pour les quelles je n ai encore pas les reponses lol

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @hazemann-sandrine : tu ne fidéliseras aucune clientèle avec tes petits prix, car tu vas attirer une clientèle qui a un petit budget et donc qui ne te suivra pas quand tu augmentera tes prix. Commencer avec des petits prix est la pire des erreurs en plus de ne pas être sympa pour celles qui sont déjà en activité et plus chères.
      Il faut toujours vendre avec les charges réelles de sa future entreprise. L’argent que tu gagnes “en plus” doit te servir à développer ton entreprise, c’est pour ça que les créateurs d’entreprises ont des déductions fiscales au début de l’activité

      Réponse
  22. Lucie

    Aaaah dans le monde de l’enfance, c’est justement la diversité des créations qui fait le succès 😉 Si je m’arrête à une couleur ou un motif, c’est la fin assurée ! La clientèle demande toujours des nouveautés. Et comme, sur mon secteur, nous sommes nombreuses alors que le matériel est limité (un seul fabriquant au monde de ce type de matériel), la 1ère qui a la nouveauté a gagné ! Les autres sont ensuite taxées d’affreuses copieuses. Donc ce qui nous différencie reste le prix.

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @lucie : c’est là que ton raisonnement est faux, si tu es noyée dans la masse et que toutes tes concurrentes font pareil que toi, comment t’en sortir avec des prix convenables ? car justement comme tu le dis, la seule chose qui vous différencie c’est le prix. Donc certaines (peut etre toi?) se sous-payent pour vendre et cassent les prix du marché. Alors que, si tu devenais la “spécialiste” d’un certain type de produits, d’une certaine technique ou d’un motif à la mode (qui peut changer au fil des saisons) alors là, non seulement tu te démarques des autres mais en plus tu n’as plus cette pression du prix. Il faut que tu trouves LE truc qui manque aux gens, LE truc que toi tu feras. Les marché de niche (c a d les petits marché très ciblées et très spécifiques) sont très porteur, il ne faut pas les négliger. En créant pour tout le monde, tu ne touches personnes, mais en ciblant, tous tes prospects achèteront car ils se sentiront concernés par ton travail.

      Réponse
  23. Lucie

    Arr en matière d’attache tétine et hochets personnalisés en perles en bois, on tourne tout de même rapidement en rond ? Nous sommes dépendantes de l’unique fabriquant mondial de ces fameuses perles, dont les motifs sont limités. En matiere de personnalisation, si je n’ai pas ce que veut la cliente (un papillon rose ou un lion bleu ou un train vert etc…), elle va tout simplement voir ma voisine.

    Réponse
  24. Lucie

    PS : j’ai évidemment deja réalisé des sondages auprès de mes amies et ma clientèle fidèle. Ce qu’elles préfèrent ? La possibilité de personnalisation et la variété de choix. Comme si elles concevaient elles memes un produit unique.

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @lucie : c’est très bien que tu es réalisé un sondage ! du coup, tu ne fais que de la personnalisation ? (c’est peut être ça ta touche à toi)

      Réponse
  25. hazemann sandrine

    bonjour bonjour 🙂
    oui c est se que je pensais aussi…mais je n ai pas osé jusque la vu ma situation je ne trouvais pas ca correcte pour les clientes vu ma situation non professionnelle 🙁 tout en pensant biensur a celle qui exerce en tant que pro 😛 ( bon dans mon coin on est pas nombreuse lol)
    j avoue je suis perdu dans tous ces calculs….est ce les bons?
    je le fais correctement? je vais fouiller pour avoir les bonnes réponses 🙂
    en tout cas merci pour ta réponse 😉 je vais parcourir a nouveau tout tes dossiers il faut que je me mette a la page rapidement lol
    biz et très bonne journée a toi et a vous toutes 🙂

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @hazemann-sandrine : une formation sur le calcul des prix va arrivée dans les prochains jours, ça pourra t’aider 😉
      vous recevrez toutes un mail.
      Ravie de t’avoir apporter quelques réponses =)

      Réponse
  26. hazemann sandrine

    super merci bcp hihihi oui oui ca va bcp m aider :-p
    un grand merci pour tes conseils ton aide et ta gentillesse 🙂
    bizzzzz et très bon début de semaine

    Réponse
  27. vero et fannou les fimoteuses

    Merci pour cette aide precieuse même si pas si facile appliquer ,mais demande un certain temps de réflexions et calcul du temps passé pour progresser et en effet faire les bons prix et du coup trouver le petit plus ou la finition qui convient ! et voir peut être une autre clientèle nous approcher mais même a petits prix certains (es) demandent de toute façon de casser les prix et faut des fois expliquer pourquoi ce prix ! les gens ne savent plus et ne se rendent pas enfin certain (es) le prix du matos et le temps pour chaque creas ils faut sans cesse justifier et bien noter sur les stands fait main !!!!

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @vero-et-fannou-les-fimoteuses : comme je le dis à chaque fois : si tes clients ont a redire sur tes prix c’est que soit ils ne sont pas ta bonne clientele cible, soit il y a un problème avec ton image de marque 😉 Des gens sont prêts à mettre le prix si tes créations répondent à leurs envies, leurs correspondent =)

      Réponse
  28. Cris

    Bonjour,
    je me lance aussi dans ce domaine de création mais je trouve des tarifs aberrants 😮
    coût des matières premières 0,63€
    temps de travail 5,00€

    donc un bracelet me revient à 5,63€ pièce.
    Je sais que l’on doit, pour avoir une marge et pour en “vivre” il faut multiplier … mais par combien et que multiplier ?
    doit-on multiplier ainsi :

    coût des matières premières 0,63€
    temps de travail 5,00€
    = 5.63 X 5 (coeff.) = 28.15€ pour un bracelet

    OU

    coût des matières premières 0,63€ X 5 (coeff.) =3.15€ + temps de travail 5,00€ = 8.15€
    soit tout compris 8.15€ le bracelet.

    j’avoue que oui je serait tenter de mettre au plus cher, mais il faut tout de même être compétitif.
    Merci pour la réponse, Cordialement,
    Cris

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @cris : tu trouves que 63cts de matière première et 5€ de main d’oeuvre c’est aberrants ??? moi mes bracelet avaient un prix de revient de plus de 20€! Que “crées”-tu pour avoir si peu de materiel? tu veux être compétitif avec qui? claire’s? alors je suis dsl de te dire que tu n’as pas compris le metier de createur 😉 ce qui compte c’est ton travail créatif pas ton prix. Plus ton bijou est original, plus il a de valeur
      En outre,un coeff de 5 c’est énorme, meme les boutique pro qui revendent du createur ne font pas de coeff aussi elevé. Et en tant qu’artisan tu appliques une marge en % sur tes produit,pas un coeff car tu fabriques… si tu veux apprendre à calculer tes prix il y a une formation de disponible sur le blog: lespiesbavardes.com/formation

      Réponse
  29. Cris

    Je vais faire une formation (S.P.I.) à la Chambre des Métiers et de l’Artisanat et je pourrais enfin calculer mes tarifs “plus” réellement.
    En attendant, je vois un conseiller entrepreneur qui lui doit valider mon projet (il m’a clairement fait comprendre que même en vendant un bracelet à 55€, au vues de la concurrence, c’est même pas la peine de penser en faire un commerce).
    En ce qui concerne ma question, tu ne m’as pas répondu; est-ce le temps de travail et matières premières qui sont multipliés par le coeff. OU juste les matières premières PLUS le temps de travail?
    Merci encore
    Cris

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @cris : alors ton conseiller n’y connaît rien au marché des créateurs et c’est bien dommage qu’il te “conseille”. Ce n’est pas le prix d’une creation qui fait son succes, mais son originalité, le fait que tu repondes aux envies de ta clientele cible, ta communication etc etc…Ce sont des “conseillers” comme ca qui plombent des projet et forcent des createurs à se sous-payer et cassent les prix du marché….Ça me rend dingue :/
      Et si, je t’ai répondu, tu n’appliques pas un coeff en tant que créateur, tu ajoutes une marge en % à ton prix de revient.
      Tu n’apprendras pas à calculer tes prix dans ton stage SPI 🙂 tu apprendras les rudiments de l’administration et le taux de tes cotisations RSI

      Réponse
  30. Aline - Boutique de créateurs

    Je te remercie beaucoup pour cet article!
    Je me payais à 10€ de l’heure et en lisant ton paragraphe dessus, ça m’a fait réfléchir!
    Du coup, j’aimerais m’augmenter à 15€ de l’heure comme tu me le conseilles bien qu’il y a quelques “remous mentaux” en moi qui ait peur que cela fasse trop cher…

    Cela dit, à chaque fois que j’ai peur que ça marche, je le fais et je me dis que si ça marche pas, je changerais! Du coup, oui, je pense me fixer 15€ de l’heure et je verrais s’il y a des changements à faire au vue des résultats!

    Réponse
  31. marina

    Bonjour,
    Cet article est très intéressant mais comme d’autres personnes l’ont dit plus haut, pour moi ce n’est pas pensable d’appliquer 10 ou 15 € de l’heure ou plus. Je suis dans la couture, je passe entre 4 et 8 heures pour la création de mes propres patrons, ensuite selon le nombre de matières, la complexité et le nombre de produits que je veux faire (mini chaîne de 5 produits souvent) la coupe peut me prendre au moins 1 heure voire plus, puis en temps de fabrication il faut compter entre 2 et 4 heures selon la complexité. Le problème c’est qu’au-delà d’un certain prix, les produits ne se vendront pas car beaucoup de gens veulent du fait-main français au prix des articles made in china que l’on trouve en magasin. Résultat je me retrouve avec un taux horaire de 1,70 € !!!! Et ma marge est d’environ 10 €. J’ai toujours mon activité professionnelle à côté (je fais beaucoup d’heures) donc je ne peux pas produire beaucoup, je ne peux pas développer plus ma boutique et me faire connaître et donc indirectement je ne peux pas pratiquer des prix plus élevés… Pour le moment je ne peux pas “tout lâcher” et créer mon entreprise car je ne sais même pas si ça marcherait surtout si j’appliquais des prix plus élevés pour pouvoir vivre… Alors pour le moment j’essaie de m’y mettre quand je peux mais même avec les prix que je pratique je ne suis pas sûre de vendre quelque chose. Bref on verra plus tard…

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @marina : le temps passé sur les patrons tu le divises par le nombre de pièce que tu fais. Par exemple si tu patronnes pendant 8h et que tu fais 5 modèles avec ce patron, tu divises 8 par 5 et ça te donne environ 1h40 de patronage par produit. Ensuite, soit il faut que tu produises en série pour que tes créations te reviennent moins chères, soit tu tapes dans le haut de gamme avec des prix justes et des produits vraiment uniques (à toi de trouver ce qui te démarquera des autres pour “justifier” ton tarif). Si tes clients te réclames tes créations au prix du made in China, c’est que tu as mal ciblé ta clientèle, que tes produits ne lui correspondent pas. Tu ne peux peut-être pas effectivement tablé sur du plus de 10€ de l’heure, mais 1.70e faut pas abuser quand même ^^” même les chinoises sont mieux payées ! Essaye au moins de te payer le SMIC (même si cette idée me révolte), ce sera déjà mieux 😉

      Réponse
  32. Dukat-Jayles

    Hi Mélanie, très bon article ! Toutefois, je ne pourrais jamais compter mes heures de travail, d’autant qu’elles sont quasi illimitées, cad. c’est tout le temps. Aussi, les prix publics du marché (le marché auquel nous avons accès et qui définit aussi notre positionnement, tel que les boutiques éphémères, les e-boutiques, les expos temporaires, etc.) nous cantonnent dans les “bas-prix” Nous ne pouvons pas bénéficier d’un capital MARQUE, tel Vitton ou même Aurélie Bidermann ! Je crois que nous faisons, et c’est mon cas, “un prix psychologique”, surtout celui que notre acheteuse peut payer, hélas ! Nous ne sommes pas organisées pour être fédérées par une instance qualifiante, sur une base qualitative de notre travaille. Un autre problème aussi, et pas le moindre, est celui de la tyrannie de la MODE dont se chargent les médias. Se conformer, obligerait chacun (chacune) à copier, suivre donc le contraire de la création qui est le vrai objet de notre travail ! Pas vrai ? Merci encore pour ton article qui nous oblige à réfléchir et ainsi, à avancer, KISS

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @dukat-jayles : de quel marché parles-tu? celui des grandes enseignes ? on s’en fout, toi tu es sur le marché des créateurs et tu as 3 segmentations : bas de gamme (bijoux de à 20e), moyen gamme (bijoux de20 à 50/60€) et haut de gamme qui va jusqu’à plusieurs centaine d’euros. Il n’y a pas que des prix bas, il faut bien cibler sa clientèle et lui proposer des créations qui lui correspondent sinon c’est sur qu’elle t’achètera rien et que tu attireras les mauvais clients qui ne sont pas prêt à mettre tel prix.
      Quand à ce que tu dis de la mode, je ne suis pas d’accord avec toi ^^ j’ai encore discuté avec des professionnels de la mode il y a qq jours qui disaient qu’il n’y a plus une mode mais DES modes et que ce qui compte c’est l’originalité de nos jours, donc tu n’as aucune pression à avoir à ce niveau là =) Plus tu ors du lot, plus tu a des chances de réussir =)

      Réponse
  33. marina

    Merci pour votre avis très intéressant. Après avoir lu l’article je me suis dit qu’à chaque fois que je pourrais me mettre à la couture j’allais me noter dans un coin l’heure à laquelle je peux m’y mettre et l’heure à laquelle j’arrête pour avoir une idée réelle du temps passé (et pour ne pas oublier !). Pour le moment comme je suis plus dans le début de mon activité de création, je passe plus de temps sur le patronage et je produis très peu par patron pour pouvoir montrer un éventail de ce que je peux faire… (ce qui est loin d’être rentable !). Mais effectivement il va vite falloir que je me mette à faire plus de séries. Après comme beaucoup qui débutent mon budget est très limité… Pour la clientèle, les prix feront vite le tri c’est sûr mais je crains aussi que ça ne se vende pas… Je vais tester et je vais essayer de faire parler un peu plus de mes créations, et comme ça si je vois que ça ne marche pas, je saurai qu’il ne faut pas que j’aille plus loin !!! Merci

    Réponse
  34. Dukat-Jayles

    Hi Mélanie, merci pour ta réaction qui porte aussi des infos utiles et que tu as raison de nous rappeler.
    De quel marché je parle, m’écris-tu ? Je parle “du marché” en général, c’est-à-dire de toutes les offres commerciales que le client va “enregistrer” comme information dans ce domaine, et le prix tout particulièrement. Le marché est aussi “l’acheteur” avec sa demande qui s’exprime le plus souvent par l’orientation de ses achats. Mais au fond, je dirai les choses différemment : est-ce que le fait de ne pas être une marque à notoriété, n’est pas ce qui serait notre faiblesse ? Ce que je veux dire est que, d’une part l’acheteur n’est pas suffisamment sûr de lui pour choisir la chose qui lui va ou plait. Puis, la marque, par sa notoriété (ou popularité) ne renvoie-t-elle pas à un besoin plus profond comme celui d’être “comme les autres” et pourtant singulier aussi ? Partant de là, que faire pour répondre à ces besoins du client, en étant ce petit créateur ou artisan pour à la fois, séduire et rassurer ? Est-ce une question de produits ou de filières de vente mais aussi bien d’autres facteurs que je ne connais pas ? Kiss Mélanie et à bientôt

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @dukat-jayles : comme je te l’ai écris dans l’autre commentaire ton marché c’est celui des créateurs avec 3 segmentations. Ca n’existe pas un marché général, il y a un marché pour chaque produits et à chaque marché correspond une clientèle. Et non, le fait de ne ps etre une marque connu ne doit en rien influer sur le prix de tes bijoux ! Tu connais la marque les Flibutiers ? Non je pense pas, pourtant ce sont des créations pour hommes à plus de 100e l’unité. Pour répondre aux besoins de ta clientele cible, tu dois l’etudier et la connaitre comme le font toutes les personnes qui se lancent dans le business =)
      Tu mélange tout =)

      Réponse
  35. Dukat-Jayles

    OK Mélanie, je revoie mes points de vue qui me pénalisent par ma timidité à vendre, Kiss

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @dukat-jayles : oui, j’allais te l’ecrire, en sent que tu te cherche des excuses par peur de vendre. Mais tu n’as rien à craindre, au pire l’echec tapprendr les ereurs à ne plus refaire. Perso (ça peut paraitre débile) mais j’adore échouer, car ça m’apprend plein e chose et ça me pousse à aller plus loin 😉
      Et si tu réussi tu n’en seras que plu heureuse. Donc tu vois, tu n’as rien à perdre 😉

      Réponse
  36. Manon

    Bonjour les filles !
    Encore une fois un très bon article qui met un bon coup de pied aux fesses ;-).
    Cependant, j’ai une question qui me turlupine depuis quelques temps.
    Il faut calculer le tarif de ses produits en fonction de la matière première, du temps passé dessus, mais comment y inclure ses charges ?
    Je suis auto-entrepreneur depuis 4 ans, il y a donc le Rsi, mais aussi toutes les taxes… Déjà à ce stade là comment tout calculer ?
    Je viens de voir aussi sur mon compte (par rapport à il y a 4 ans), que j’ai pas mal de frais d’assurance, de ci et de là depuis que je suis pro, ça n’arrête pas … Est ce bien normal , et surtout fait qu’il les déduire des bénéfices ?

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @manon : c’est un calcul complexe tout ça, je te donne des pistes dans l’article https://lespiesbavardes.com/comment-calculer-son-chiffre-daffaire-ideal/.
      Sinon je propose une formation de calcul de prix ici : lespiesbavardes.com/formation 😉
      Et oui, une entreprise a des frais,; c’est tout à fait normal, après ça dépend desquels car il existe des arnaques. En cas de doute, appelle toujours la CMA dont tu dépends pour leur demander leur avis =)

      Réponse
  37. Jennifer D.

    bonjour. alors tout d’abord je souhaite vous remercier des conseils que vous nous prodiguer. cela m’a donné un coup de boust sur ma création.
    alors bon par contre, j’ai un petit souci: je ne fais pas de bijou, je réalise des articles de mode et de déco maison en mailles et crochet. cela prend pas mal de temps et du coup pour le calcul du tarif horaire, contrairement à votre exemple sur le montage d’une bague mes prix seraient exorbitant rien qu’à la fabrication.
    je n’utilise pas de matières nobles car je n’en ai pas les moyens mais je me retrouve dans le cas des créatrices qui vendent à prix cassés, car comme dirait mon fiancé ” sinon tu ne vendras pas”….

    je connais ma valeur, bien que parfois je doute de mon attractivité. j’ai fais plusieurs marché de créateurs et je n’ai jamais rien vendu…. voire très très très peu. et mes tarifs sont vraiment bas par rapport à ce que je fais.

    je me doute que vous êtes déjà bien occupée mais si vous pouviez faire un petit tour vraiment vite fait sur mon blog et me dire si mes créations vous paraisse sympa et vendable.

    c’est un blog Facebook. quasiment tout ce qui est publié est à vendre mais je ne le signale pas, je ne suis pas pro!

    j’ai aussi une boutique ALM d’où j’ai enlevé toutes mes créa afin de refaire une plus jolie boutique avec de belles photos.

    en vous remerciant.

    cordialement.

    Jennifer pour Tricot et Créations.

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @jennifer-d : je connais une créatrice de tricot/crochet qui fait des création de deco pour enfants et qui vend très bien des trophées d’animaux à 130e ou des mobile à 80e. Tout ça parce qu’elle a un univers, une image cohérente avec ses prix, ses produits et sa clientèle cible. Je vois que toi tu fais de tout, des objet qu’on trouve dans le commerce (bonnet par exemple) aux objets originaux qui méritaient que tu t’y intéresses plus (comme les abat-jours ou les anses de sacs qu’on voit pas souvent). Quand on est sur un marché aussi difficile que le tricot/crochet, il faut se différencier avec des produits originaux que les gens ne trouveront pas ailleurs et pour lesquels ils n’ont pas de comparatif (notamment niveau prix, car le tricot est gangréné par les magasins de prêt-à-porter). Faire des bonnet , des echarpes ou des pulls ne rapportera jamais assez car les gens trouveront toujours moins cher dans les centres commerciaux 😉

      Réponse
  38. Voy'L

    Dans ma boutique Etsy

    Je suis créatrice de bijoux en argile polymère depuis 2 ans et en couveuse d’entreprise pour le moment. Je monte mes bijoux sur du cuir véritable et avec des fermoirs embouts et anneaux en argent 925 ou en acier inox… Je suis 100% d’accord avec cet article, je me paie 11,50€ de l’heure… Je ne me compte que 1h malgré le fait que chaque bijou me demande entre 2 et 8heures de travail… Mes bijoux valent entre 45 et 20 euros et je déplore les créatrices qui vendent moins de 15euros leurs bijoux parce que comme tu le dis si bien ca casse les prix du marché et ca n’aide pas du tout les acheteurs a sortir de l’idée que l’argile polymère et de la pate à modeler améliorée puisque les prix pratiqués abondent dans ce sens. Je connais des créatrices qui vendent leurs bijoux polymères entre 80 et 300 euros et elles vendent !!!! Faites un tour sur Etsy vous verrez…
    Personnellement je refuse de vendre mes bijoux au prix du marché cest à dire autour de 15euros voire moins…
    Et si toutes les créatrices de bijoux polymères pouvaient suivre les conseils de cet article ou utiliser les formules de calcul de prix donnés sur certaines plateformes de vente par des personnes qualifiées ça irait beaucoup mieux pour tout le monde.

    Réponse
  39. SANDRINE DUHAZÉ

    merci pour ces conseils , je fais des créations au crochet, des têtes d’animaux ou de personnages,pour se déguiser,( ours, éléphant, cheval, girafe chien, souris, singe, etc..) des chapeaux fantaisie, un sous-marin , un avion, un bateau et des peluches, pour les vendre une fois par an, au marché de Noël , afin d’arrondir mes fins de mois, mes amitiés à vous!

    Réponse
  40. Morgane

    Bonjour, Merci pour tes articles toujours très intéressants !

    Je réalise un projet de fin d’étude sur les créateurs en bijouterie et joaillerie. Je recherche justement des informations sur les prix pratiqués par les artisans grâce à toi je connais maintenant le prix horaire juste que chaque créateur devrait s’attribuer. Pourrais tu maintenant me donner un indice sur la marge que les créateurs bijoutiers s’accorde sur leurs matières premières (notamment les pierres fines et précieuses) ? J’ai beaucoup de mal à trouver cette information :/

    Encore merci pour tes articles ! et bon week end 🙂

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @morgane ça dépend des créateurs, c’est pour ça que tu ne trouves pas l’info. Chacun fait la marge qu’il veut et c’est bien le problème car beaucoup vendent à perte. Dans ma méthode, la marge s’ajoute au coût de revient (temps de travail + matière premiere + emballage). Je conseille d’ajouter 50% de marge en vente directe pour pouvoir proposer des prix compétitifs aux boutiques en cas de vente de stock. J’ai lu dans un article il n’y a pas longtemps, que la marge moyenne d’un artisan était de 50%, donc je ne me trompe pas trop en disant cela 😉

      Réponse
  41. Morgane

    Merci Mélanie 🙂 Te souviendrais-tu où je peux trouver cet article pour mes sources ? ^^
    Merci et bonne journée 😉

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      plus du tout @morgane, Désolée. C’était une ligne dans un article de journal =/

      Réponse
  42. Morgane

    merci quand même 🙂

    Réponse
  43. Jenny Rys

    Bonjour,

    Très intéressant ton article !! pour ma part je dessine des portraits que je met entre 3 et 4h30 heures pour les plus grands formats, mais si je fais 15 euros de l’heure je ne vais plus trouver personnes pour me les acheter, actuellement je suis à 10 euros de l’heure, les prix conviennent bien à mes clients mais je me rends compte que tu as raison, il faut cibler la clientèle !
    Ce que j’ai fais j’ai demandé à pas mal de gens autour de moi quels prix ils étaient prêts à mettre dans un dessin : Quand je demande à des étudiants/smicards, ils sont prêts à mettre 20 euros dans un dessin et d’un côté à des personnes avec des revenus supérieurs à la moyenne, ils me disent 80 euros. Comme quoi !! Mais je ne sais pas quelles clientèle prendre, c’est dur de choisir !! Alors je fais entre les deux pour espérant toujours tout le monde, bonne idée ou pas ?

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @jenny-rys : très mauvaise idée ! Créer pour tout le monde c’est créer pour personne. Il faut cibler sa clientèle pour avoir un produit qui lui ressemble, sinon tu ne vends pas car les gens ne se sentent par concerné par ton travail.

      Réponse
    • Cath Pastels

      Pour répondre à Jenny Rys, je réalise des portraits animaliers au pastel. On peut donc raisonnablement penser que j’ai une clientèle moins large que vous avec vos portraits humains.
      Je vends les plus petits formats (18x24cm) 75€. J’ai bien sûr moins de ventes à ce prix que si je les vendais 20 ou 30€, mais vu le temps passé à les réaliser, comme le dit Mélanie, je préfère en vendre un à 75€ que trois à 25€ !

      Réponse
      • Mélanie JUNG

        @cath-pastels : alors ça, j’adooooore lire ! OUI pour le tableau à 75€ ! =D

        Réponse
  44. Paty

    Bonjour,
    Je viens de “tomber” sur cet article par le biais d’une “news letter”… A priori, il date de quelques temps, mais il est de plus en plus d’actualité ! Depuis le début de mon activité (2011), je me bats avec ce concept : se faire payer à l’heure… Dans mon domaine chronophage (tricot-crochet garanti fait main) il est impossible de se faire payer 15€ de l’heure, les prix correspondraient à du très haut de gamme de boutiques de luxe, et personne n’est prêt à payer un tel prix à une inconnue…
    Cependant, je suis d’accord, et j’applique le principe : ré-éduquer le consommateur et lui expliquer que les prix des grandes enseignes ne sont pas les prix praticables (= vivables) pour les créateurs français qui fabriquent en France.
    Une clientèle, pas forcément très riche d’ailleurs, est consciente du problème et prête à “jouer le jeu”. Par contre, je suis persuadée qu’il faut prendre le temps (le risque ?) d’expliquer ses prix. Parce que les “gros” ont très bien fait leur travail en cassant les prix et en vendant de la mauvaise qualité pour des choses indispensables … et surtout avec l’idée que tout doit être éphémère. Pourquoi acheter cher quelque chose que l’on va jeter ? ^^ Avec ce principe, plus personne n’a conscience du temps mis pour créer un article, et s’en moque éperdument, on ne pense qu’à faire une bonne affaire…
    Bon, j’arrête là, il y a tellement à dire !!!!
    Merci pour cette article que chaque artisan-créateur devrait afficher dans son local ‘physique ou virtuel) pour que cela fasse son chemin…

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      merci bcp @paty pour cet analyse très juste et pertinente. Tu as mis les bons plans et bien expliqué l’état d’esprit des clients.
      Effectivement, ton domaine d’activité est extremement difficle et ça me fait plaisir de voir des personnes comme toi qui s’accrochent. Je ne pense pas qu’il te faut absolument un nom connu pour vendre dans le luxe, tous les grands ont commencé petits ! 😉

      Réponse
  45. Sylvie Damey

    Merci pour cet article intéressant et assez complet (et nécessaire !).
    Juste une chose, au delà du temps passé à “fabriquer” la création, il faut aussi ne pas oublier d’intégrer dans son temps horaire tous les à côtés: le temps passé à répondre aux emails des clients, à prendre des photos et lister les produits (pour vente en ligne) ou le temps passé devant son stand dans les salons… Mais aussi tout le temps “caché” à expérimenter, tester de nouvelles idées et nouveaux produits, à commander ses fournitures, à suivre les tendances actuelles. Car tout ça c’est aussi du temps de travail ! 🙂

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @sylvie-damey : oui ça se compte dans le montant du tarif horaire. C’est pour ça qu’il faut se payer plus cher que le SMIC horaire. C’est ce que j’explique dans l’article. Ce n’est pas quantifiable par création. il faut donc compter les heures effectives de fabrications sur chaque créations mais avoor un tarif horaire de 15e de l’heure minimum pour compter ce temps en plus à faire la promotion de cette création.

      Réponse
  46. Pelotes et Compagnie

    Merci pour “explication” sur combien se faire payer. C’est vrai que c’est jamais facile de trouvé le bon prix, surtout quand on trouve que ca va cher..
    Merci en tout cas 😉

    Réponse
  47. Amandine Marchetti

    Bonjour,

    Je compte créer dans quelques mois ma propre entreprise.
    J’ai demandé à une boutique éphémère si je pouvais exposer. La réponse est oui !
    Mais quand j’ai dis mon tarif horaire (15 €) la personne a bondi et m’a dit qu’il fallait que je fasse plutôt du 70 €/h et là c’est moi qui ai bondi, car je trouve que c’est très cher. Je pense rehausser plutôt à 30 € de l’heure, je pense que c’est raisonnable, car j’achète déjà en tant que particulière du semi-gros.
    Néanmoins, pensez-vous que 30€/h ce soit assez ? Ou au contraire vous estimez que je ne me valorise pas assez ? Car avec cette histoire de 70€/h je m’interroge. Car je compte toucher des particuliers (mes clients principaux) et des professionnels avec les CE (avec un de mes anciens employeurs il y avait une possible ouverture pour que j’expose).

    Voici le lien de ma boutique :

    http://bijouxetcreations.fait-maison.com/

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @amandine-marchetti : pour moi 15€ est le minimum. 30€ c’est bien aussi. Ca dépend de ton travail créatif.
      Les 70€ c’est possible si tu as un savoir-faire rare ou précis et que tu fais du haut de gamme.

      Réponse
  48. Aleksandra Menard

    Articles très intéressant mais qui ne s’appliqué pas à tous les types de créations. … moi je suis dans les arts du fil (crochet, tricot, broderie, couture et OOAK notamment ) et quand je réalise une poupée au crochet ou un doudou sur une quinzaine d’heure comment veux tu facturer ça a 15€ de l’heure? Aucun parents ne mettras ce prix…. ou un pull ou tu as déjà 60€ de fourniture (quand tu tapes dans de la belle matière ) et que je passe 30 à 40 heure dessus….. donc oui ton calcul est ultra juste pour le monde des bijoux ça oui ? dans mon cas pour l’instant je reste sur du calcul au cas par cas selon les creations…..

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      Le calcul danse juste pour tout le monde @aleksandra-menard, C’est le résultat qui ne colle pas à la réalité du marché et c’est le cas pour le tricot et le crochet. Ces activités ne sont pas des viables car elles demandent trop de temps et les gens sont habitués aux tricot a bas prix. Du coup les tricoteuses et crocheteuses ne se payent pas assez et ne pourront jamais vivre de leur passion.Il fait vraiment créer des produits innovants pour reussir. Comme cette créatrice qui fait des trophées d’animaux pour chambre d’enfants au crochet. Elle cartonne !

      Réponse
  49. Aleksandra Menard

    Certes certes mais si on se mets au vrai prix on ne vend plus, j’ai essayer…. il faut trouver le juste milieu pour faire ça notoriété et est ce qu’on parle aussi des idées originales dont on se fait dépouiller allègrement par des petits requins? Enfin bon…. perso je ne peux pas me permettre de ne plus vendre du tout, je pense que je pratique certes pas le prix correct au niveau du tarif horaire mais j’essaie d’être à une moyenne correct…

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @aleksandra-menard : ah non c’est impossible, comme dit les gens ne sont pas habituer à payer un prix en laine à plus de 40€. D’où la nécessite de faire des produits innovants, ou des ateliers =) Bon courage à toi :!

      Réponse
  50. catherine richard

    Article très intéressant.
    En tant que couturière à son compte, j’ai un avis assez tranché sur la question.
    Il faut accepter que les créatrices se situent à un niveau haut de gamme, voire luxe.
    Cà me fend le coeur, j’aimerais que tout le monde puisse se payer une de mes créations, mais ce n’est pas le cas, et toutes les solutions que j’ai cherchées pour vendre de l’accessible n’existent tout simplement pas à mon niveau TPE.
    Rien qu’un T-shirt un peu personnalisé pour ma fille, donc type ado mais avec un petit plus dans le design et les finitions, et un tissu qui tient la route, bah il faut pas se leurrer, je ne fais pas du H&M, si je devais lui vendre, je serais déjà au moins à 60 € HT.
    Les premières demandes que j’ai actuellement sont sur un segment haut de gamme, belle matière, style moderne et classe à la fois. Cà implique de belles finitions et du temps passé, sinon pourquoi ne pas aller en boutique ?
    Il faut savoir évaluer sa différence avec les grandes marques et assumer le fait que nous représentons une plus value qui se monnaye assez cher.
    Perso, si j’avais voulu faire du tout venant, j’aurais ouvert une boutique et vendu les marques de PAP existantes.
    Il ne faut pas se dévaluer, il y a encore des gens (çà revient même plutôt au goût du jour), qui sont prêts à payer un vêtement fait à leurs mesures, bien fini, qui dure, en y mettant le prix.
    Du coup, je préfère vendre moins mais à un prix qui correspond à ce que je fais, j’y gagne autant et je respecte mon travail.

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      tut as tout parfaitement résumé @catherine-richard !

      Réponse
  51. Brigitte Dubois

    Bonjour,
    J’ai pris connaissance de votre article que je trouve très intéressant.
    Je suis créatrice de bijoux fantaisie (du fait-main comme on dit), je suis auto-entrepreneur ( qui semble bien critiqué), j’ai un site internet mais je ne vends pas. Pour la configuration des prix de vente vous dites tenir compte d’un minimum de 15 € de l’heure, mais moi sachant que certains bijoux me demandent entre 4,5 voir plus de 6 h de fabrication (surtout les boucles d’oreilles), je ne me vois prévoir un prix de vente de plus 50, 60 ou 80 € la paire de boucles d’oreilles, sans compter les accessoires, la marge, le tout qui me permettrait de vivre de mon travail, voir de réinvestir dans du matériel.
    Sachant que je paye aussi un abonnement pour la plateforme qui permet de mettre mon site en ligne. Ce qui devrait rajouter un autre calcul sur le prix de vente.

    Que pensez-vous de ma façon de voir les choses ?
    Bien à vous
    Brigitte

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @brigitte-dubois : tout dépend de ta clientèle cible et de ta signature artistique. Je ne peux pas vraiment te donner d’avis comme ça. Ce qui est certain c’ets que pour vivre de tona ctivité tu dois vendre au prix juste en fonction de ton positionnement de prix et de ton ciblage =)

      Réponse
    • Tiffany Shepherd

      Bonjour, je débute dans la création de bijoux en pâte polymère j’ai décidé d’ouvrir une page Facebook , on me demande d’afficher les prix mais je n’arrive pas à meTrès un prix à ce que je fais en sachent que je débute. je crée des bague des bracelet des boucles d’oreille et des colliers auriez vous une idée de prix à me conseiller pour débuter et dans un futur proche peut on au fur et à mesure de l’évolution augmenter un prix fixé. merci

      Réponse
      • Mélanie JUNG

        Tiffany, ton prix dépend de ton temps de travail, du matériel, de l’emballage, de ta marge et des taxes. IL ne se fait pas un pif, c’est un calcul à faire pour en pas perdre d’argent. Qu’on début ou non, les prix doivent être juste =) Tu auras toutes les infos ici https://lespiesbavardes.com/calcul

        Réponse

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

commodo dolor. eleifend odio Donec venenatis libero libero. id, accumsan

Pin It on Pinterest

Share This