Vendre ses créations : Comment calculer ton chiffre d’affaires idéal ?

Temps de lecture estimé : 3 Min, 45 Sec.

T’es-tu déjà demandé comment calculer ton Chiffre d’Affaires (C.A pour les intimes smile ) ?

Sais-tu qu’il te permet de savoir combien tu dois vendre de créations par mois pour vivre de ta passion ?

Et par extension, combien tu dois faire de créations par mois ?

Eh oui ! Ton C.A  ne sert pas qu’à te mettre la pression (il ne sert pas à ça du tout en fait), c’est surtout un indicateur qui te permet de prévoir tes stratégies de vente pour atteindre tes objectifs. Il te sert même à anticiper une perte de C.A en cours de mois et à réagir !

Je vais donc t’apprendre dans cet article, à calculer ton C.A idéal mensuel.

Ce que je vais écrire là, est valable uniquement pour les créatrices en micro entreprises à régime micro-social (ancien auto-entrepreneur). Pour le régime réel, le calcul est beaucoup plus complexe et comme tu es censé(e) avoir un comptable, c’est avec lui que tu feras cet exercice. thumbsup

Tu es prête ? Oublie pas la boite d’Aspro (ou le pinard, c’est selon !)

C’est parti !

via GIPHY
 

Quand je parle de calculer ton chiffre d’affaires idéal, je parle bien entendu de faire une ESTIMATION.

Avoir une base de travail pour savoir combien de créations tu dois créer et vendre par mois pour vivre.

Anticiper en cours de mois la baisse de chiffre d’affaires et réagir.

Puis plus tard, comment anticiper les périodes creuses.

Bref, tu l’as compris, calculer ton chiffre d’affaires mensuel, c’est VITAL pour savoir où tu vas et comment avec ton entreprise !

 

 

Calcul de tes dépenses

 

Pour calculer ton chiffre d’affaires idéal, il faut d’abord que tu calcules tes dépenses mensuelles, c’est-à-dire tes charges mensuelles.

Dans ces dépenses, il y a le loyer, l’électricité, téléphone, etc. Ainsi que tes charges variables, c’est à dire des frais qui changent souvent comme tes supports de communications (pour la communication de base car, pour la communication ponctuelle de tes événements par exemple, tu peux utiliser ta trésorerie, je t’explique tout plus en détail dans ton atelier “calculer ses prix pour ne plus se faire plumer (enfin!)”. ), tes consommables tels que des cartouches d’encre de l’imprimante, ton matériel, etc. Bref toutes tes dépenses par mois.

En plus de tes dépenses mensuelles, pense à toutes tes dépenses annuelles ! Par exemple, ajoute la CFE (Taxe Foncière des Entreprises). Bien que normalement tu n’aies pas à la payer, anticipe ! Si tu en as déjà payée une, prend le montant et divise-le par 12 (nombre de mois de l’année), tu pourras alors rajouter ce montant à tes charges mensuelles et mettre l’argent de côté au fur et à mesure des mois. Si tu ne connais pas le montant, lis al fin de cet article : Quelles taxes et cotisations dois-tu payer en micro-entreprise ?

Si tu as des dépenses occasionnelles comme les stands par exemple, prévois aussi une estimation à l’année et divise le tout par 12. Tu auras le prix que ça te coûte au mois. Cela inclu bien entendu de prévoir tes stands à l’année pour pouvoir t’organiser (on a vu tout ça dans cet article sur l’organisation de ton année créative : clic).

 

Calcul au prorata de tes charges fixes

Concernant ton loyer, si tu as un atelier à l’extérieur c’est simple, tu comptes ton loyer par mois. Si tu crées chez toi, divises le loyer de ton appartement ou de ta maison par le nombre de mètre carré. Ainsi, tu auras le prix au mètre carré et tu pourras multiplier ce nombre par le nombre de mètre carré qu’occupe ton atelier.

Par exemple, sur un loyer de 500€ pour un appartement de 60 mètres carré, le prix au mètre carré est de 8,33€ (500€ diviser par 60). Tu calcules que ton atelier est dans une pièce de 12 mètres carré (un mur de 4m de long sur un mur de 3m de long), tu multiplies alors 12 par 8.33€ et tu auras le prix du “loyer” de ton atelier, soit 100€.

Tu fais le même calcul pour toutes tes charges comme le gaz ou l’électricité que tu consommes dans l’atelier par exemple. Il faut que tu aies au moins une fourchette de prix.

 

via GIPHY
 

Pour le “gros” matériel de travail de l’atelier (machine, pince, table, etc…), tu amortis le coût de ce matériel sur une durée. Si on prend un exemple de 300€ de matériel que tu comptes utiliser pendant 3 ans à l’atelier, tu calcules 300/36 mois.

Ça te donne 8.33€ par mois à répercuter sur le prix de tes créations. Tu ajoutes alors ce montant dans tes charges mensuelles.

Le total de toutes les dépenses qu’on vient de voir correspond à tes charges mensuelles. Je n’ai pas ajouté l’URSSAF car il s’ajoute plus tard.

Pour cet article, on va partir sur un exemple avec un total de 300€ de dépenses par mois.

 

 

Calcule de ton C.A mensuel idéal

 

Pour calculer son chiffre d’affaires idéal, tu pars du salaire que tu aimerais te verser, on va dire par exemple 1000€ par mois. A cela, tu rajoutes tes charges mensuelles que tu as listées juste avant (l’exemple de 300€ par mois).

Ensuite, tu ajoutes le montant des matières premières (perles, tissus, apprêts, fils, etc), prévois une estimation de dépenses mensuelles. On parle bien de faire une ESTIMATION (j’insiste vraiment) que tu pourras affiner au fur et à mesure des mois à venir en suivant tes ventes. En général, ça oscille autour des 200€.

Si tu as déjà assez d’anciennes factures de matériel de création pour avoir un résultat réel, tu additionnes tes factures sur un an et tu divises le total par 12 pour faire une moyenne de tes dépenses mensuelles.

A ce stade, on est donc à 1000€ de salaire + 300€ de charges + 200€ de matos + 8.33€ de matériel calculer plus haut, soit 1508.33 €.

A cela tu rajoutes ta marge. A ce stade du calcul, ce n‘est pas évident de savoir combien de marge ajouter car ça dépend de tes canaux de distribution et de ta façon d’appliquer la marge sur chaque création. Je te conseillerais d’appliquer une marge moyenne. Pour l’exemple, on va prendre 20%. Dans ton atelier “calculer ses prix pour ne plus se faire plumer (enfin!)”, tu apprendras plus en détail comment choisir ta marge en fonction de tes prix lookdown Pour en savoir plus clique ici !

Donc 1508.33 x 20 /100 = 301.66€ de marge à ajouter.

J’arrondis le total du C.A à 1810€.

A cela, tu rajoutes tes cotisations de 13.14%, tu calcules donc 1810 x 1.1340 = 2052,54€ (soit 242.54€ de RSI par mois).

Pour info, j’ai multiplié par 1.1340 au lieu de multiplier par 13.40 et de diviser par 100, c’est une sorte de raccourci. Tu rajoutes le RSI à la toute fin de ton calcul, car en tant que micro entrepreneur au statut micro-social, tu es taxé(e) sur la totalité de ton C.A, tu ne peux déduire aucun frais (ni postaux, ni Paypal, etc…).

Maintenant, tu sais donc que tu as besoin de vendre pour 2052.54€ par mois pour te payer, acheter ton gros matos et payer tes charges.

 

via GIPHY
 

Combien faut-il que tu vendes de créations par mois ?

Pour savoir combien de créations tu dois vendre pour arriver à ce C.A, tu le divises par le prix moyen de tes créations.

Pour calculer ce prix moyen, tu additionnes le prix de toutes tes créations et tu le divises par le nombre de créations que tu as additionné, comme quand tu calculais la moyenne de tes notes à l’école laugh Toujours en exemple fictif, on va dire que ton prix moyen est de 40€. Tu calcules donc 2025.54€ / 40 = 52 (j’ai arrondi), tu dois donc faire 52 ventes à 40€ dans le mois pour faire ton chiffre d’affaires idéal et couvrir tous tes frais. Ce qui te fait 2.08 vente par jours (j’ai compté que 25 jours par mois en enlevant 2 jours de congés par semaine).

Tu dois donc faire environ 2 ventes par jour pour vivre de ta passion. Et là, grâce à ces chiffres, tu te rends compte que finalement, ce n’est pas aussi insurmontable que ça de vivre de sa passion.

 

 

Conclusion

 

Voilà, je voulais montrer que des calculs simples peuvent vraiment te donner une vision ultra claire de ton entreprise créative. Te donne une base de travail qui donne une dimension réelle à ton entreprise créative. Ça l’ancre dans la réalité, dans ton quotidien, là on parle de concret. Et tu te rends compte que vendre 2 créations par jours (j’arrondis) ben c’est pas si insurmontable que ça, non ?

Alors commence a calculer tes frais, le reste viendra tout seul ! Car une fois lancée tu trouveras cet exercice hyper intéressant !

Dernier

Apres

12 Commentaires

  1. Alya

    cruel dilemne les prix !!!

    Par contre pour le CA et tout ce qu’il faut prendre en compte, je mets une réserve, car si on doit inclure le prix des salons etc, ça grimpe très vite, certains salons pour les professionnels, coutent jusqu’à 1000 euros le stand si on en fait 3/4 dans l’année, ça chiffre vite.
    Je prends mon exemple, j’utilise certaines fournitures qui coutent 8 euros pour un bijou, et ce n’est qu’une partie des composants du bijou, mes tarifs sont déjà elevés, si je rajoute certaines dépennses je ne vends plus rien lol car ça serait trop chère ? … après c’est toujours pareil, quelle clientèle visée ?? J’ai besoin d’un éclairage pour le coup, La chef des pies vous êtes là ? lol

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      si tu as 4 salons à mille euros chacun, ça te fait 4000€ l’année. 4000 diviser par les 12 mois ça te fait 333€ de frais par mois. Si tu fais 2 bijoux par jours, ça te fait 60 bijoux par mois. 333/60 = 5.55€ en plus par bijou, c’est pas la mort non? ;p Après c’est à toi de vendre ton stock pour etre rentable, mais ça, c’est le cas de toutes les personnes qui font du commerce dans le monde 😉

      Quand à la clientèle que tu dois visée, c’est à toi de le savoir, normalement tu as fais une étude de marché, hein? x)
      Si tu ne l’as pas fait, tu peux encore rattraper le coup. Se sera dans une prochaine formation =D (oui je sais, viiiiiiiiiiiiite alors, je cravache xD )

      Réponse
  2. Camille

    Bonjour Mélanie !
    J’ai découvert aujourd’hui ton site et c’est une mine d’or !
    Je me présente rapidement : je m’appelle Camille, et je fabrique des vêtements pour bébé. Ma marque s’appelle Didou créations. Je suis auto-entrepreneur et mon activité a débuté grosso modo il y a un an et demi. Comme de nombreuses créatrices avant moi, j’ai commencé par fixer mes prix à la louche, mais je me réveille enfin et ma bonne résolution pour 2016 consiste à enfin faire les bons calculs pour me rémunérer le plus justement possible.
    Tu as abordé le sujet à plusieurs reprises, et tu sais de quoi tu parles, aussi je me permets de t’écrire aujourd’hui pour te poser une question car je suis un peu bloquée :

    Dans le calcul du prix de revient, il y a toutes ces charges et dépenses mensuelles (voire annuelles) qu’il faut répartir sur l’ensemble de nos produits, telles que le loyer, l’assurance pro, l’amortissement du matos, etc. Apparemment pour répartir ces charges, il faut calculer le nombre d’articles que l’on aimerait vendre par mois, puis diviser le nombre total de nos dépenses par ce chiffre.
    Appliques-tu également cette méthode ? Ce qui me pose problème c’est qu’il y a une différence de taille entre le nombre de produits qu’on aimerait vendre, et celui qu’on peut effectivement vendre ! Donc comment on rentre dans ses frais si on vend moins que ce qu’on espérait ?

    Voilà, c’est un peu long, j’espère que tu m’as bien comprise ! J’ai conscience que tu n’as pas forcément de temps pour répondre à tout le monde comme ça, gratuitement, au pied levé, donc si tu ne réponds pas je comprendrai parfaitement ! Je tente quand même ma chance 🙂

    Merci par avance, bonne soirée !!

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @camille : toutes les entreprises du monde se basent sur des prévisionnels, ensuite elles s’arrangent pour parvenir à leur objectifs. C’est à toi de définir des prévisions de ventes réalistes. Établir un previsionnel a beaucoup de points positifs : déjà il t’aide à calculer tes prix de ventes, ensuite, il te permet de savoir combien tu dois vendre pour par mois en chiffre d’affaires et surtout combien de créations ! Tu sais alors ce que tu dois faire en terme de créations mais aussi en terme de vente et de là découle toute ta stratégie commerciale. Tu prévois tes expos, tes offres promos pdt les periodes creuses, quand au milieu du mois tu vois que tu n’as pas atteins la moitié de ton objectif ben tu réagis et propose une offre pour vendre plus. Il y a aura surement des mois où les objectifs ne seront pas atteins, ce n’est pas grave, tu compensera avec les mois où tu as fait plus =)

      Réponse
  3. Camille

    Merci Mélanie pour cette réponse, j’y vois plus clair. Bonne continuation à toi ! 🙂

    Réponse
  4. Stefania

    Bon, tu vas finir par me trouver collante 😀
    Mais, vraiment, depuis je t’ai trouvé, je ne me dis qu’une seule chose : “Quel pot j’ai eu de tomber sur son blog !!”.
    Ton blog est une mine d’or d’informations, tu expliques les choses simplement. Et mieux encore, tu abordes les points vraiment essentiels !
    Il y a vraiment beaucoup, beaucoup, d’infos à retenir et à comprendre mais cela a au moins le mérite de nous faire murir notre projet et de nous éviter de nous lancer n’importe comment (et n’importe quand aussi du coup).
    Ce qui me fait conclure pour moi-même que je vais déjà voir si mes créations se vendent (en ciblant déjà ma clientèle, t’as vu, ça commence à rentrer ?^^) avant de me lancer.

    Breeeeef, quoiqu’il arrive, je te suis avec grand plaisir et un grand merci !!!

    Réponse
  5. Annie

    Chère @Mélanie Jung,

    Je me lance enfin pour poster un commentaire: c’est pas trop tôt, depuis le temps que je suis ton blog!

    J’avais une question concernant le calcul de ses dépenses (et comme je ne suis pas encore inscrite au groupe secret pour celles qui ont des questions sur la formation, je me permets de te la poser ici).

    Quant tu dis, d’inclure le matériel dans les charges variables: tu parles du matériel utilisé dans la réalisation des bijoux (style perles, apprêts et autres…) ou du matériel réutilisable (style pince, nappes pour le stand, etc…)

    Parce que je me dis que le prix des apprêts tout ça est déjà compté dans le calcul du coût de revient d’un bijou? Du coup, ça reviendrait à le compter deux fois… Me trompe-je?

    Merci pour ta ou vos réponses, et en espérant que ma question ne soit pas trop stupide!

    Réponse
  6. Stacy

    Coucou Mélanie ! Merci, Merci, Merci !
    Ton article vient de me dé-stresser plus vite qu’un massage au pierre chaud en bord de plage !
    Je suis en création de mon entreprise (en Belgique !) Le calcule du prévisionnel me terrorisait et là, tel le Graal, tu m’apporte la marche à suivre. De tout ton blog c’est l’un des articles qui m’auront été les plus utiles.

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @stacy : trop bien ! je suis vraiment contente de lire que je fais autant de bien hihi <3

      Réponse
  7. Amandine

    Bonjour Mélanie,

    Ton blog est super, j’apprends pleins de choses.

    Par contre j’ai une question, comment peut-on inclure le prix de la matière première avant de connaître le CA à faire donc la quantité de matière première à acheter pour y arriver ?

    C’est à dire, le montant de la matière première dépend du nombre de vente nécessaire qui elle même dépend de notre objectif et donc du calcul des charges qui comprend le montant d’achat des matière premières…je ne sais pas si suis je clair !

    Merci

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      Amandine, ça c’est dans la formation de calcul de prix 😉

      Réponse

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ante. sed velit, suscipit ipsum vel, Aenean ultricies et,

Pin It on Pinterest

Share This