Blog

Comment booster ta visibilité sur internet ?

par | Mar 29, 2021 | Se démarquer (Marketing) | 2 commentaires

 

 

Le référencement, quesako ?

 

 

Le référencement, c’est ce qui va conditionner la façon dont tes fiches produits vont apparaître dans un moteur de recherche. Que ce soit sur une marketplace ou ton site personnel, tu dois travailler le référencement pour que les internautes te trouves.

Il existe plusieurs types de référencement :

– le SEO : Search Engine Optimization (Optimisation des moteurs de recherche)
– le SEA : Search Engine Advertising (Moteur de recherche publicitaire)
– le SMO : Social Media Optimization (Optimisation des Médias Sociaux)
– l’addition des 3 précédents = le SEM : Search Engine Marketing (Moteur de recherche marketing)

Mélanie : il existe aussi le SXO, c’est le réferencement par l’expérience client. Et il devient de plus en plus important. C’est-à-dire que Google prend en compte l’expérience client dans ton contenu et pivilégie de moins en moins les articles bourrés de mot-clefs, pas conçu pour le lecteur mais que pour le référencement.

Bon ok mais concrètement ça veut dire quoi tout ça ?!?

Pendant longtemps, on a simplement opposé le référencement gratuit (SEO) – dit naturel – au référencement payant (SEM) D’ailleurs si tu fais des recherches chez notre ami Google, tu remarqueras que tous les articles datant d’avant 2018-2019 ne parlent que de SEO et SEM, et pas du tout de SEA et de SMO. Tout simplement parce que les choses ont évolué et que les habitudes des internautes changent avec le temps.

Aujourd’hui, le référencement se travaille en optimisant un ensemble de facteurs et non plus 1 seul. Il ne s’agit donc pas de se concentrer uniquement sur les mots-clés mais d’inclure ce travail dans une stratégie globale de référencement.

Et là, tu te dis « ok c’est bien gentil mais je fais comment moi ?»
Pas de panique, je vais tout t’expliquer ^^

 

 

Le SEO, référencement naturel.

 

 

Commençons par le début. Le référencement naturel regroupe les techniques gratuites qui vont te permettre de tenter d’afficher ton site (ou tes fiches produits) sur la 1ère page des moteurs de recherche (ou en 1er résultats sur les marketplaces).

La techniques la plus connue est l’utilisation de mots-clés (ou tags) pour définir ton produit. Mais il ne s’agit pas de l’utiliser n’importe comment. Le choix et la place de tes mots-clés ont une grande importance.
Il faudra également combiner cette technique à l’optimisation du contenu global de ton site et sa popularité. Eh oui, les moteurs de recherches sont désormais capable de « lire » ton site en entier pour vérifier la pertinence d’un résultat de recherche !

Exemple : Un site de vente de voitures se met tout à coup à faire des fiches de colliers en perles.
Même si ses fiches produits sont très bien rédigées avec des mots-clés hyper bien choisis, les moteurs de recherches ne placeront probablement pas ce site en 1ère page sur la recherche « collier en perles ».
Pourquoi ? Parce que le site, à l’origine, est référencé dans la vente de voiture. Les moteurs de recherches vont donc continuer à le référencer sur ce secteur et non celui de la bijouterie.

 

 

Où trouver les bons mots-clés dont tu as besoin ?

 

 

Il existe plusieurs outils permettant de trouver et d’analyser des mots-clés. Je vais ici t’en proposer quelques uns, que tu peux combiner entre eux pour obtenir un résultat optimum.
– Semrush
– Les outils de Google
– Marmalead
– eRank
(Tu trouveras d’autres outils ICI sur le Blog du Modérateur)

 

1- Semrush

 

 

Semrush est une plateforme de gestion de la visibilité en ligne. L’enregistrement de base gratuit est largement suffisant pour débuter. Les forfaits payants sont utiles si tu t’y connais vraiment en stratégie de référencement ^^

Avec cet outil, tu vas pouvoir suivre la performance des mots-clés de ton site perso et le positionnement de ton site par rapport à tes concurrents sur Google.
Je ne vais pas te le cacher, il va te falloir plusieurs semaines d’utilisation pour commencer à maîtriser l’outil (surtout si tu n’as pas l’habitude !)

Tu vas également pouvoir faire des recherches de mots-clés (voir capture ci-dessus) afin de vérifier si ton mot-clé est pertinent. Et tu vas aussi découvrir des listes de termes associés (tableau Variations du mot-clé).

Tu peux associer cet outil à Google Analytics et à la Search Console de Google.

 

2- Les outils de Google

 

Google Trends est un outil qui te permet de savoir si un mot-clé est recherché ou non, à quelle période de l’année, quel endroit (pays, régions, villes) et quels sont les termes proches qui sont également utilisés par les internautes.

Google Search Console va te permettre de savoir sur quels mots-clés (appelées requêtes) ton site apparaît, à quelle position et si des utilisateurs cliquent pour accéder à ton site.

Google Analytics est un outil complet de suvi. Il te permet de savoir d’où viennent tes visiteurs, comment ils interagissent avec ton site, quelles pages ils consultent etc…
Tu peux associer n’importe quel type de site à GA : ton site e-commerce, ton blog mais aussi ta boutique Etsy (voir ICI pour la configuration)

Les outils Google sont tous gratuits mais attention ils demandent de l’investissement en temps pour être maîtrisés. Je ne vais pas te faire un cours détaillé dans cet article car ce serait vraiment trop long mais tu peux trouver de nombreuses vidéos explicatives sur Youtube et des articles détaillés sur Google.

 

3 – Marmalead et eRank (outils en anglais)

 

Ces deux outils sont spécifiquement destinés à toi si tu as une boutique Etsy et que tu souhaites développer tes ventes à l’international en traduisant tes fiches en anglais (eRank a quelques données en français mais cela reste assez faible).

Pour traduire tes fiches en anglais (ou dans une autre langue), je te recommande le logiciel en ligne Deepl Translator. C’est magique et quasiment aussi bien qu’un traducteur professionnel (mon mari est traducteur et il confirme ^^) ! Le traducteur automatique d’Etsy, Microsoft traducteur, n’est vraiment vraiment pas du tout optimum 🙁

Que ce soit avec Marmalead ou eRank, tu vas pouvoir chercher des mots-clés et savoir s’ils sont utilisés par les acheteurs mais aussi par tes concurrents. Tu vas également obtenir des listes de mots-clés liés à ton mot-clé initial.

Marmalead est très limité en version gratuite et coûte 19$ par mois en version complète.

Erank est plus complet en version gratuite et coûte 9,99$ par mois en version Pro. Leur guide du débutant te permettra de découvrir facilement les possibilités de cet outil ICI.
J’utilise la version Pro depuis avril 2018 et je ne pourrais plus m’en passer ! Erank m’a réellement permis de faire décoller mes ventes à l’international (elles représentent aujourd’hui 50 % de mes ventes totales) grâce à l’optimisation de mes mots-clés et l’analyse de mes concurrents.

Malheureusement je n’ai pas encore trouvé d’outil en français pour optimiser son seo sur Etsy:( Il n’y a probablement pas suffisamment d’utilisateurs en français pour qu’un tel outil puisse être développé (c’est en tout cas ce que j’ai constaté avec l’équipe d’eRank lorsque nous avons commencé à y implémenter des données françaises. Non, je ne travaille pas pour eRank, je les ai juste aidé bénévolement quelques semaines lors du lancement d’un nouvel outil ^^)

Bon maintenant que tu disposes de quelques outils, voyons concrètement par où commencer.

 

 

Comment trouver tes premiers mots-clés ?

 

 

Pour commencer, tu vas dresser une liste de tous les mots-clés que tu utilises déjà. Le plus simple va être de faire un tableur.

Tu peux regrouper tes mots-clés par catégorie si tu vends plusieurs types d’articles.
Pour la couture : lingettes, robes, pantalon, gigoteuse etc…
Pour les bijoux : boucles d’oreilles, colliers, bracelets etc…

Mélanie : Choisi tes mots clefs en fonction du vocabulaire de tes clientes. Par exemple un colier de perles n’est pas la même cjose pour tout le monde. Certaines penseront perles de nacres, d’autre perles de verre, etc.

Une fois cette liste faite, tu vas les tester 1 par 1 avec Google Trends. Oui ça va être long ^^
Tester signifie analyser ce que tu obtiens comme résultats et déterminer si ce mot-clé est utile ou non.

Par exemple, pour le mot-clé « collier perles » en France, c’est en Aquitaine qu’il y a eu le plus de recherche (100) ces 12 derniers mois et il n’y en a pas eu dans 3 régions. Globalement, il y a environ 30 recherches par mois sur ce terme en France. C’est vraiment très peu. Or on peut supposer que ce terme est très utilisé par les vendeurs de bijoux, il sera donc très difficile d’obtenir une bonne position dans les résultats de recherches avec ce terme.
Cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas l’utiliser mais il va falloir le compléter avec d’autres termes pour optimiser le référencement.

La seconde étape va être de tester tes mots-clés dans la barre de recherche Google et celle d’Etsy ou d’Amazon. Lorsque tu entres un mot dans une barre de recherche, une liste se déroule en dessous. Relèves ces mots car ce sont ceux que les utilisateurs entrent le plus souvent.

 

Sur Etsy, tu peux aussi utiliser l’outil « Analyse de la recherche » que tu trouves dans Marketing.

Sur Amazon Handmade, malheureusement le seul moyen de connaître les mots-clés utilisés par tes clients et prospects est de faire des campagnes d’annonces payantes. Si tu as un budget disponible, c’est un très bon outil. Mais attends-toi à « perdre » de l’argent avant d’avoir optimisé correctement tes mots-clés pour que ce type de campagnes augmente concrètement ton CA (et puis du coup on n’est plus dans le SEO mais dans le SEA ^^ ).

 

 

Où placer tous les mots-clés que tu as trouvé ?

 

 

Maintenant que tu as trouvé de super mots-clés pour décrire tes produits, je vais t’expliquer où et comment les placer efficacement sur tes fiches.

Que ce soit sur ton site perso ou sur une marketplace, l’interface de création d’une fiche produit comporte toujours à peu près les mêmes emplacements :
– Le titre
– La description
– Les mots-clés ou tags

Ces 3 éléments doivent contenir ton mot-clé principal au début.

Reprenons l’exemple de notre collier en perle. Le mot-clé principal sera « collier de perles blanches ». On appelle ça un mot-clé de longue traîne (LTK en anglais pour Long Tail Keyword), c’est-à-dire qu’il contient plusieurs mots (en général 2 ou 3).

Titre : Collier de perles blanches
Oublie les titres du style « collier tahiti » ou « collier Tatiana » ! Personne ne tapera ces mots-clés dans une barre de recherche ! Si tu tiens vraiment à donner un nom à tes produits, mets ces noms en fin de titre, après une virgule ou un tiret (Exple : Collier de perles blanches – Collier Tahiti)

Description: Ce beau collier de perles blanches sera parfait aux beaux jours pour mettre en valeur votre petite robe à fleurs.
Là, tu reprends ton titre avec les mots dans le même ordre.

Tags : « collier de perles » et « collier perles blanches »
La longueur des tags est souvent limitée en nombre de caractères, il faut donc découper ton mot-clé principal en 2 mots-clés que tu vas mettre en premiers.

Une fois ta fiche produit publiée, tu vas la partager sur les réseaux sociaux. Et c’est là qu’entre en jeu le SMO dont je te parlais au début.
Dans ta publication, tu vas également reprendre ces mêmes termes dans le même ordre pour présenter ton nouveau produit.

Si tu fais des publications sponsorisées (SEA), via les réseaux sociaux ou Google Ads, utilises là aussi ce mot-clé de longue traîne.

En utilisant le même mot-clé de longue traîne partout où tu présentes ton produit, tu vas créer un lien entre chaque publication et ainsi permettre le référencement de ton produit.
SEO : ta fiche produit
SMO : ta publication sur les réseaux sociaux
SEA : ta publicité sur Google
C’est ce qu’on appelle le SEM dont je te parlais au début.

 

 

Conclusion

 

 

Voilà maintenant tu en sais un peu plus sur le référencement. Ne t’inquiète pas si cela te semble compliqué et difficile à faire au début, c’est tout à fait normal. Le référencement se travaille en permanence, rien n’est jamais acquis. La recherche de mots-clés doit se faire de façon très régulière car les tendances changent, les habitudes changent, les techniques changent… bref tout change et évolue au fil du temps.

Pour rester informée des techniques de référencement, je te conseille deux sites plein de bons conseils (il y en a d’autres bien sûr) :

Le blog du modérateur

WebRankInfo

 

Maintenant c’est à toi ! Dis moi ?

As-tu déà travailler ton référencement ? Si non comptes-tu le faire ?

Est-ce quelque chose que tu préfèrerais déléguer ?

Tes questions et expériences sont toujours les bienvenues dans les commentaires (tu peux commenter ci-dessous, sous “Les articles qui peuvent aussi t’intéresser) 😉

Les articles qui peuvent aussi t’intéresser

Vendre ses créations : tout savoir sur les frais de port

Vendre ses créations : tout savoir sur les frais de port

Vendre ses créations en ligne, sur ton e-shop ou sur une marketplace, amène souvent des questions sur les frais de port. Faut-il les faire payer à part ? Les inclure dans ton prix de vente ? Est-ce que tu peux parler de frais de port offert ou non ? Tu veux comprendre...

Les 8 pires erreurs pour faire connaître ton entreprise créative

Les 8 pires erreurs pour faire connaître ton entreprise créative

Faire connaître ton entreprise créative et vendre tes créations en ligne peut être difficile pour une créatrice. S'autoriser la visibilité ce n'est pas évident pour tout le monde. Et si en plus, les ventes ne sont pas au RDV, tu peux très mal le vivre. Comme en rejet....

2 Commentaires

  1. audrey PUYBONNIEUX

    Bonjour, je viens de regarder sur SEM rush , j’ai pas trouvé la formule gratuite

    Réponse
  2. ghislaine

    Merci beaucoup pour cet article j’y vois un peu plus claire ! Le fait d’utiliser le mot-clé de longue traine de partout je ne l’avais jamais lu nul part mais je vais m’y mettre rapidement.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This