Blog

La confiance en soi… Et si on brisait un tabou ?

par | Août 18, 2020 | l'émotionnel dans ton business | 5 commentaires

La confiance en soi…. Un sacré défi pour les créatives que nous sommes !

Elle nous bloque, nous paralyse, nous fait chercher des excuses, nous fait fuir et nous fait pleurer face à son immensité (qui n’est qu’une illusion).

Pourtant, cette confiance en soi n’est qu’un conditionnement. C’est-à-dire quelque chose qui s’est modelé avec le temps, qu’on t’a transmis (involontairement ou non) et qui n’est pas inée.

Tu n’es pas née avec.

Ton esprit l’a construit au fil de ta vie.

Et si on briser cette sacro-sainte confiance en soi en plein de petit morceau digestent ?

Ca te dit ? C’est parti !

 

Source : giphy.com

 

Ce que tu as besoin de savoir dans un premier temps, c’est que la confiance en soi regroupe en fait plusieurs éléments :

  • la confiance en soi
  • l’estime de soi.
  • et l’affirmation de soi,

Certains les confondent, pourtant ils sont très différents et peuvent aller l’un sans l’autre. Tu peux avoir une bonne estime de toi mais pas confiance en toi. Et vice-versa. Par contre, ils sont nécessaires tous les 3 pour s’épanouir. Et il est important de savoir lequel te fait defaut, pour oeuvrer sur toi dans le bon sens =D

 

 

La confiance en soi

 

 

C’est quoi la confiance en soi ?

 

La confiance en soi est le sentiment de sécurité intérieure qui te permet de passer à l’action, d’oser. C’est l’évaluation de ce que tu fais, de tes actions.

Sans ce sentiment de sécurité, tu es convaincue d’échouer, ce qui provoque l’échec (forcément), ce qui te donne raison et nourrit ton discours, qui provoque un autre échec, etc… Tu le vois le cercle vicieux ?

La confiance en soi n’est pas un sentiment permanent, même s’il est sécurisant. Il dépend de ce que tu traverses. Tu peux avoir la confiance en soi nécessaire pour affronter une situation précise et perdre complètement tes moyens face à une autre. C’est donc un sentiment plus fugace que l’estime de soi, il se voit à travers les actions que tu poses.

 

Comment savoir si tu manques de confiance en soi ?

 

Est-ce que tu reproches aux autres de ne pas te considérer comme une cheffe d’entreprise ? De ne pas te soutenir ou soutenir tes idées ? Alors tu manques peut-être de confiance en toi.

Par contre, si tu as confiance en tes compétences, mais pas dans les actions que tu peux ou vas mettre en place pour réussir. Ou si tu ne te sens pas « à la hauteur ». Cela signifie que tu as une estime de toi (être) suffisante mais pas confiance en toi (faire).

 

 

source : giphy.com

 

 

Comment gagner en confiance en soi ?

 

En méditant ! Ca semble simple mais c’est très efficace ! Pour cela commence par :

  • Chercher un endroit calme, loin du bruit ambiant de la circulation et du tintamarre de la maison
  • Assied-toi adossée à un mur ou un arbre, le dos bien droit, et ferme les yeux
  • Pose les mains sur tes cuisses ou sur tes genoux, les paumes retournées vers le haut
  • Inspire profondément et expirez lentement pendant 2 minutes
  • Habitues-toi à garder cette position pendant au moins 5 minutes

Ce petit exercice est fondamental pour commencer à méditer correctement. La position dans laquelle tu es importe peu, le plus important est de te sentir à l’aise pour vider ton esprit.

Maintenant que tu es dans ta position et que tu l’as gardé 5 minutes (BRAVO !) tu vas apprendre à te remémorer tes réussites passées. Pour se faire, respecte les 5 étapes suivantes :

  • Replonge dans le souvenir d’un succès récent. Par exemple, une expo réussie, l’aide à un proche, ta dernière création, etc…
  • Pense aux sentiments que tu as éprouvé à ce moment précis et répète cette phrase qui sera ton mantra « Ce fut un moment inoubliable pour reprendre confiance ».
  • Si le souvenir de tes sentiments ne te revient pas, concentre-toi davantage. Si rien ne te revient, ouvre les yeux et pense à un autre moment de réussite charnière. Même s’il est plus lointain. Puis ferme les yeux et essaye de penser aux sentiments suscités en répétant le mantra .

Maintiens cette position pendant 15 à 20 minutes. Ressasse au moins 3 souvenirs de ce type. À la fin de la séance, répète le mantra et relève-toi. C’es à faire tous les jours !

Si tu gardes l’habitude de replonger dans les bons (et non les douloureux) souvenirs de ton passé, tu gagneras inéluctablement en confiance en soi. Cet exercice peut aussi se faire pour l’estime de soi, on voit ça plus loin? Si tu as du mal à méditer, essaye avec l’application Hypnose Détente, conçus par Patricia d’Angeli et Olivier Lockert, qui dirigent ensemble l’Institut Français d’Hypnose Humaniste & Ericksonienne (IFHE). Il y a des supers exercices sur la confiance en soi.

 

 

Ne reste plus seule avec tes peurs et tes blocages. Télécharge gratuitement ton kit pour garder la motivation !

 

 

L’estime de soi

 

C’est quoi l’estime de soi ?

 

L’estime de soi est le jugement que tu portes sur qui tu es à travers tes valeurs, ce que tu dis, ce que tu penses et ce que tu es. Mais ça n’est pas ce que tu vaux. C’est une estimation que tu fais inconsciemment  entre la personne que tu crois être et la personne que tu rêves d’être. Et plus la distance entre ce que tu crois être et ce que tu rêves d’être est grande, plus ton estime de toi est toute pourrie. Donc, pour nourrir ton estime de toi, tu dois faire en sorte que tes besoins sont cohérents avec tes valeurs. Par exemple si tu as des valeurs écologistes et que tu as besoin de te sentir utile et de créer, tu fais matcher le tout en devenant une créatrice en produit zéro déchet =D

L’estime de soi dépend beaucoup de comment tu te vois, comment tu te parles et comment tu te juges. Le problème c‘est que c’est souvent lié à ce que ton entourage pense de toi, et que 80% de ton identité se construit pendant ton enfance, dans ta famille. C’est donc pendant cette période que se construit une grande partie ton estime de toi. Si tu as reçu des références et des paroles encourageantes, bienveillantes, et de bonnes valeurs morales, tu auras presque toujours une estime de toi-même positive. Des expressions telles que « Tu es unique », « Tu es une chouette nenette », « Je suis fière de toi » et « Je t’aime » contribuent à améliorer l’estime de soi chez les plus jeunes. Par contre à l’inverse…

Il est prouvé scientifiquement que dans notre société, on reçoit 8 marques d’attention négatives contre 2 positives par jour. Et l’humain, part essence, préfèrera avoir des marques d’attention négatives plutôt que d’être ignoré ! C’est comme ça que petite, si on a des parents qui ne nourrissent pas assez notre estime de soi, on fait des bêtises pour attirer leur attention. Mais du coup, tu attires que des marques négatives. Donc… Si tu as eu des parents négligeant et irresponsables comme moi, tu t’es construis une estime de toi toute pourrie, avec des attentions toutes pourries, pour ne pas être négligée.

 

source : giphy.com

 

Comment savoir si tu manques d’estime de toi ?

 

Le manque d’estime de soi se communique involontairement et les autres peuvent avoir tendance à ne pas te faire confiance quoi que tu dises, car ton attitude en dit plus que tes discours. Est-ce que tu reproches aux autres de de ne pas te faire assez confiance ? De ne pas te voir aussi compétente que ce que tu penses être ? Alors peut-être que tu as une faible estime de toi-même… Car  tes reproches sont en résonnances ce que tu penses au fond de toi. Autre signe, si tu réussies dans ta vie pro mais que tu te dis « je ne m’aime pas beaucoup » ou « je ne vaux pas grand-chose », c’est que tu as une mauvaise estime de toi. Peut-être en raison d’un passé troublé ou difficile. Alors pour faire du bien à ton estime de soi, et balayer les marques négatives de ton enfance, au lieu d’écouter les autres et de te comparer aux autres, cible précisément qui tu veux être et agis pour devenir cette personne. Comme ça, la distance entre ce que tu crois être et ce que tu rêves d’être va diminuer et ton estime de toi grandiiiiiiir !

 

Comment gagner en estime de soi ?

 

RECONNAIS tes qualités : demande à 3 personnes de ton entourage de de noter les 3 qualités qui te caractérisent le mieux. Tu peux aussi le faire pour toi-même et les relire quand tu en as besoin. Soit bienveillante avec toi, accepte tes défauts !

Prend l’habitude de te féliciter, même si c’est pour une avancée que tu estimes petite ! Enregistre ces moments de félicité et repenses-y pendant tes méditations qu’on a vu pour la confiance en soi et que tu peux faire pour l’estime de toi aussi.

Apprend à dire « non » ! Par peur de faire de la peine, du conflit ou de se sentir rejetée on dit souvent « oui » lors qu’on devrait dire « non » ! Apprend à te respecter et à respecter TES besoins.

Arrête de te comparer aux autres ! Tu n’as pas toutes le même passé, le même présent, les mêmes soutiens, les mêmes difficultés, la même éducation… Se comparer aux autres à l’instant T sans prendre en compte tous ces éléments apporte une impression fausse qui ne sert à rien d’autre que te dévaluer ! Prends pour modèle la femme que tu rêves de devenir pour modèle et agis pour le ressembler un peu plus chaque jour =) Ce sera bien plus constructif.

 

source giphy.com

 

 

L’affirmation de soi

 

C’est quoi l’affirmation de soi ?

 

L’affirmation de soi, également appelée assertivité, c’est ce qui te permet de rester fidèle à tes valeurs, de prendre ta vie en main, de faire tes propres choix. C’est ce qui te permet de dire non quand quelque chose te déplaît, de ne pas te laisser écraser par les autres, de défendre ton point de vue en réunion, de construire ton réseau, d’établir une relation saine avec ton travail… Elle est donc liée à ton rapport aux autres. C’est être capable de prendre sa place, et de faire preuve d’assertivité sans que cela ne se fasse au détriment des autres. Elle fait souvent défaut aux personnes timides et n’ayant pas confiance en elle (haha !). Car l’affirmation de soi implique de se dévoiler, de se mettre en avant ou parfois d’exprimer une opinion contraire aux autres. Pas forcément facile à faire quand on n’en a pas l’habitude. Mais pourtant nécessaire pour mener la vie que l’on veut et être la personne que l’on veut. Être affirmée n’est ni inné, ni naturel, ça s’apprend. Et ca va contre tous nos instincts car nous avons hérité de nos lointains ancêtres que 2 manières de réagir face à un événement stressant : la fuite ou l’attaque qui sont devenues à l’heure actuelle, l’inhibition ou l’agressivité.

 

Comment savoir si tu manques d’affirmation de soi ?

 

Est ce que tu arrives à partager tes opinions sans t’imposer ? A exprimer tes envies sans exiger ou supplier ? Si non, c’est que tu as besoin de travailler ton affirmation de toi. Une part de ta confiance en toi est conditionnée aux autres, au regard qu’ils portent sur toi, à la reconnaissance qu’ils t’accordent. C’est ce qui te conduit à vouloir te faire accepter. Le tout est de ne pas être trop dépendant de ce regard.

 

Comment gagner en affirmation de soi ?

 

Tu as besoin de dire « je » quand tu t’exprimes et pas « on » ou « tu ». « Il fait chaud » devient « j’ai chaud ». « Tu ranges rien c’est énervant ! » devient « JE suis énervée quand tu ne ranges pas ». Ca te permet de t’affirmer plus directement mais surtout d’avoir des relations plus saines avec les autres, car tu ne les rends plus responsable de tes ressentis.

Arrête de te justifier. Parfois, on se lance dans des explications alors que la personne en face ne nous en demande même pas. Tout d’abord, ce n’est pas parce qu’une personne nous demande quelque chose qu’on est obligé de répondre à sa question, nous avons le droit de choisir les informations que nous donnons et celles que l’on garde. De plus, se justifier donne des arguments et de la matière à l’autre pour insister. Tu peux simplement répondre : « Je ne peux pas venir à ta soirée d’anniversaire ». Tu peux très bien expliquer un peu plus si c’est une personne proche en disant la vérité : « Je ne peux pas venir à ta soirée d’anniversaire parce que j’ai vraiment besoin de me reposer ce week end ». Si la personne en face insiste lourdement dans sa demande ou te demande pourquoi tu refuses alors répète la même phrase en gardant ton calme : « Je suis désolé mais j’ai besoin de repos ». Au bout de 2/3 répétitions, la personne en face va normalement abandonner. Si ce n’est pas le cas, coupe court à la conversation. Et si jamais c’est le top du relou qui est en face de toi et insiste encore, une 3ème fois dis simplement : « Ça me gêne que tu insistes autant, mais c’est non ».

 

source : giphy.com

 

 

Conclusion

 

C’est ce cocktail subtil de confiance, d’estime et d’affirmation de soi, qui représente à quel point tu crois en tes capacités à agir, à oser, à décider, à progresser, à t’adapter et à rester toi-même. Bref, qui remplit ton puit de confiance en toi.

Au final, ce puits symbolise ta capacité à mener la vie à laquelle tu aspires et à avancer vers tes rêves.

Le manque de confiance en soi, d’estime de soi et d’affirmation de soi impacte tous les aspects de ta vie : au travail, dans ta relation avec les autres, ta perception de toi-même, les expériences que tu vas vivre…

Nous avions listé quelques astuces pour muscler ta confiance, ton estime de toi et ton affirmation de toi au quotidien. A toi de passer à l’action ! Même si ce n’est qu’un tout petit peu chaque jour et que ça prend du temps, vaz-y ! Couche par couche, soigne ta confiance en toi et brille !

 

Ne reste plus seule avec tes peurs et tes blocages. Télécharge gratuitement ton kit pour garder la motivation !

Les articles qui peuvent aussi t’intéresse
Comment créer et lancer une collection ?

Comment créer et lancer une collection ?

Voilà l'automne et la rentree arrivent ! Tu sens cette excitation ? Cette envie de renouveau avec plein d'idées qui pétillent dans la tête ? Tu vas pouvoir lancer ta ollection automne/hiver. Mais au fait, c'est quoi une collection ? Faut en faire combien par an ?...

5 Commentaires

  1. Adelaide Le Cain

    Merci beaucoup pour cet article Mélanie. Il m’ouvre les yeux sur des blocages profonds. Tes explications m’ont permis de remonter dans le passé pour comprendre d’où ils venaient. Ca va me permettre d’avancer!🙏

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      c’est avec plaisir 😉

      Réponse
  2. Carole

    Sur ce sujet, je trouve que bon nombre “d’astuces” ne sont que quelques micro-hack pour forcer à avoir confiance en soi sans vraiment la gagner.Je pense que le problème est traité à l’envers. Pour l’énorme timide que j’étais qui avait toujours 0 à l’oral pour pas prononcé un son en classe malgré ma leçon su par cœur, j’ai pensé que les affirmations positives devant le miroir et tous ces “machins” étaient la clef. Et c’est finalement lorsque j’ai lâché le sujet pour me concentrer exclusivement sur mes objectifs de réalisation qu’elle est venue naturelle d’elle même et en force. En fait, cela arrive vraiment en conséquence de quelque chose et non comme un objectif en soi. Pour moi la vraie clef : passez toujours à l’action, même si c’est imparfait et tenez vos engagements. Impossible d’avoir confiance en soi en restant dans son canapé, en faisant l’autruche dès qu’un problème apparaît et ne pas gagner en compétence de terrain. Difficile de se sentir confiant quand on ne maîtrise pas un sujet. En fait il faut avant tout …se sentir fiable concrètement et dans l’action.

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      c’est exactement ça, être actrice de sa vie et ne pas la subir =) les micro hack c’est pour trouver le courage de passer à l’action. Il faut toujours construire sur un “soin”, sinon ça n’apporte rien 😉

      Réponse
  3. Allison

    Super article ! Je n’ai pas de problème de confiance en moi, l’estime ça va aussi même si ça peut encore être amélioré. Par contre, on me trouve souvent “agressive” parce que je suis cash, ai-je alors une trop forte affirmation de moi ? Je travaille pour avoir plus de tact mais ce n’est pas naturel pour moi. As-tu des conseils ?Merci.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ut et, odio vulputate, Donec amet, Praesent at

Pin It on Pinterest

Share This