Les connaissances de base en textile – tuto couture !

Temps de lecture estimé : 3 Min, 30 Sec.

Est-ce que tu t’es déjà demandé à quoi servait tel textile ?

Si un tissu est compatible avec tel type de point ?

S’il y avait “un sens” pour le couper ?

Comment un tissu est tissé ?

Quels sont les différents types de tissages ?

A mon avis, il est primordial d’avoir des réponses à toutes ses questions pour pouvoir coudre et créer correctement.

Du coup, j’ai prévu 2 articles sur les textiles qui s’inscrira dans une série de tuto couture (NDLR : pour les Pies qui n’auraient pas suivi, le blog s’est “ouvert” aux créatrices de vêtements depuis le début d’année) lookdownIls seront tous regroupés dans une nouvelle catégorie du blog “Tutoriel – Couture et textile” (CLIC !) où je classerai tous les tutoriels liés à la couture comme son nom l’indique.

Le but est de transmettre des bases solides pour tout projet couturesque. Car les créatrices de vêtements, mais surtout d’accessoires, sont souvent des autodidactes qui doutent d’elles car elles n’ont pas appris les bases dans une école.

Ces articles sont et seront écrits en collaboration avec Julie Bonnard, créatrice de vêtements dont tu peux découvrir la marque éponyme sur Etsy ici : CLIC !. Parce que non, je n’ai pas appris la couture en 1 mois et demi hein giggle. Mais comme j’avais très envie d’aider les créatrices en couture, j’ai décidé de m’entourer de personnes compétentes.

Nous commençons donc avec les bases des différents textiles dans cet article. Dans le prochain qui traitera du sujet, nous ferons une liste des principaux textiles et de leur utilité. Allez c’est parti !

 

Robe Harmonograph créée par 3D Stratasys, Travis Fitchn et threeASFOUR (collectif New-Yorkais: Adi Gil, Angela Donhauser et Gabriel Asfour) Crédit photo Matt Carasella Source : http://www.primante3d.com/

 

Bien qu’aujourd’hui les nouvelles technologies comme l’impression 3D nous permettent de créer des robes sans utiliser de tissu, celui-ci reste tout de même l’outil indispensable à tout travail en couture. Il existe un très grand nombre de tissu, je te propose ici d’en découvrir les bases point par point.

Il faut savoir dans un premier temps que les tissus sont composés de fibres qui sont : soit naturelles, soit chimiques. Ces fibres sont transformées en fils qui permettent ainsi de fabriquer des étoffes par différents procédés.

 

Longueur, laize, lisière…

La laize correspond simplement à la largeur du tissu. De part et d’autre de la largeur de l’étoffe (de la laize donc) se trouvent les lisières. Elles ne sont pas utilisées dans la confection du vêtement, elles n’ont pas le même aspect, parfois pas la même couleur que le reste du tissus. Certains fabricants utilisent même la lisière pour noter des informations (nom de la marque du tissus, lieu de production, qualité etc.) La longueur du tissu correspond donc à la mesure que nous achetons. Par exemple : 2 mètres (longueur) de popeline de coton en 150 cm (laize)

 

tuto couture les différents tissus

Croquis d’un tissu stocké sur rouleau. Laize, longueur et lisières.

 

 

tuto couture lisière tissus

Détail de la lisière

 

Les laizes peuvent varier de dimension, la plupart du temps en habillement la laize est de 140 cm ou 150 cm. Il existe cependant des laizes de 280cm utilisées en ameublement, souvent appelées grandes largeurs.

A l’opposé, il existe des laizes beaucoup plus petites entre 75 et 80 cm qui sont souvent destinées aux tissus pour le patchwork, aux dentelles et à certains tissus nobles (certaines soies notamment).

 

Les tissus tissés, les tricotés, les ajourés… de quoi en perdre la tête !

Ne t’inquiète pas, c’est assez simple à comprendre.
Il existe plusieurs procédés de fabrication des tissus :

-Les tissus tissés sont à la fois utilisés pour l’habillement, mais aussi pour les l’ameublement.
-Les tissus tricotés sont pour l’habillement (bas, collant etc) et l’univers du sport
-Les tissus ajourés sont souvent utilisé en habillement pour de l’ornement.
-Les tissus non tissés dans le domaine de l’habillement mais aussi du médical, en hygiène.

  • – Commençons par les étoffes tissées.  Elles sont réalisées par la technique du tissage, il s’agit d’un entrecroisement de deux fils qui suit différents schémas.
    Ces deux fils se nomment la chaine et la trame. Le fil de chaine est le fil qui est parallèle à la lisière. Le fil de trame est celui qui est perpendiculaire à la lisière, c’est le fil de la largeur du tissu.
  • Les entrecroisements des fils de chaine et de trame se nomment des armures. Il existe de nombreuses armures, les fondamentales, les complexes, les multicouches, à fils relevés.

 

trame chaine tissus tuto couture

Photo présentant le sens du fils de chaine et le sens du fil de trame.

 

  • – Les tissus tricotés. Ils sont composés d’un entrelacement de boucle que l’on appelle maille. Les mailles sont formées d’un seul fil, ce fil forme des boucles qui à chaque rang viennent s’accrocher aux boucles du rang précédent.

 

Les tissus tricotés servent par exemple à la création de pull.Source : Pixabay.com

 

Les deux procédés suivants ne sont pas les plus courants dans la fabrication d’un vêtement je ne ferai donc qu’un petit résumé.

  • – Les tissus ajourés sont réalisés par entrecroisement, tressage, accrochage etc. de fils. Ces tissus regroupent la dentelle à l’aiguille, aux fuseaux que ce soit en réalisation mains ou mécanique, le crochet, le macramé, le filet etc.

 

dentelle tuto tissus

Réalisation d’un ouvrage de dentelles aux fuseaux.
Image libre de droit – source : pixabay.com

 

  • – Les tissus non tissés sont quant à eux réalisés non pas par entrecroisement de différents fils, mais par un enchevêtrement de fibres. Plusieurs techniques permettent la fabrication des feutrages ou par des techniques manuelles ou bien en production industrielle.

 

feutrine tuto tissus couture

Au centre de l’image un chapeau réalisé en feutre.
Image libre de droit – source : pixabay.com

 

Droit fil et biais.

Chaque tissu possède un sens, que l’on nomme droit fil. Le droit fil suit le sens de la lisière, il correspond donc au fil de chaine. Le droit fil est important lorsque l’on dispose son patron sur le tissu. Sur les patrons il est représenté par un trait ou une flèche qui doit donc se retrouver parallèle à la lisière.

On coupe donc les pièces du vêtement dans le droit fil, cependant il est aussi possible de couper les pièces du vêtement dans le biais…

Le biais c’est la diagonale à 45° formée entre le fil de trame et le fil de chaine.

Droit fil biais tuto couture

Croquis présentant le droit fil et le biais.
Madeleine Vionnet est la pionnière de la coupe en biais.

 

Couper un vêtement dans le biais va modifier le tomber de celui-ci, et Madeleine Vionnet l’a découvert. Elle va modifier la silhouette de la femme en travaillant la coupe en biais et les drapés.

Un vêtement coupé dans le biais va avoir plus d’aplomb, il va être plus souple et fluide. Il faut savoir que réaliser un vêtement dans le biais nécessite plus de tissu, l’exercice est plus compliqué que dans le droit fil mais avec patience et application tout est réalisable.

 

Robe tuto tissus

Madeleine VIONNET, Robe du soir Quatre Mouchoirs, Crêpe Paris, 1920.
Photo Les Arts Décoratifs, Paris /Patrick Gries.

 

Maintenant que tu connais les bases et que tu as peut-être répondu à quelques unes des questions qui te trottaient dans la tête sur les tissus, tu seras encore plus à même de les utiliser ! La suite promet d’être encore plus instructive !

Dernier

Apres

8 Commentaires

  1. odile

    Merci, ça change des bijoux ! Les infos sont bonnes à prendre… Belle journée 😀

    Réponse
  2. Mili

    Génial!!!!! merci Mélanie pour l’intérêt porté aux couturières ( vêtements et accessoires) du coup je me sens moins seule et à Julie pour cet article très bien écrit. Bisous les pies

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @mili : je visais déjà les créatrices d’accessoires textiles avant 😉

      Réponse
  3. Auring

    Et je rajouterais d’ailleurs qu’on peut voir la différence, si on essaye de tirer dans le sens de la chaîne ou de la trame sur une toile de coton par exemple, le tissu ne bouge pas, il est raide. En revanche si on tire dans le sens du biais, le tissu devient un peu extensible, se déforme, ce qui peut être très utile pour donner une forme particulière.
    Pour la coupe d’une longueur d’un coton, pour gagner du temps on peux soulever avec une épingle un fil de trame, le couper et tirer doucement dessus. Ainsi un trait se dessine et vous êtes sûres de couper bien droit.

    Réponse
  4. Bozena

    Excellente initiative, Mesdames !
    J’aime bien quand on me parle couture, même si je me tais depuis quelques mois à ce propos.
    Il y a du reboostage dans l’air 🙂

    Réponse
  5. Zeyna

    Un grand merci à toi pour avoir mis le textile à l’honneur, il se trouve que je crée des bijoux textiles depuis plusieurs années, et pour me diversifier je me suis lancée dans la réalisation d’accessoires.
    Après avoir bidouillé pas mal et cherché le tuto idéal, j’ai fini par prendre un cours de couture pour apprendre à poser “proprement” une fermeture éclair! Alors si je peux apprendre d’autres trucs avec de bons tutos pas trop prise de tête, c’est tout bénéf.
    Encore merci et à suivre pour de nouvelles aventures textiles!
    Bonne journée.

    Réponse
  6. Ingrid

    ENFIN un texte clair pour comprendre les bases de la base merci 1000x!

    Réponse

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aliquam leo. sed vel, quis ante. venenatis, efficitur. pulvinar facilisis venenatis

Pin It on Pinterest

Share This