Les catégories socio-professionnelles de tes futurs clients

Pour préparer au mieux ton entreprise créative, tu dois cibler une clientèle précise qui correspond à la qualité de ton travail.

C’est IN-DI-SPEN-SA-BLEUH pour te démarquer et réussir ! shy

Pour t’aider à identifier ta clientèle cible, tu peux utiliser les catégories socio-professionnelles.

Oui, je t’entends déjà soupirer…

Mais don’t worry ma jolie Pie.

Comme je sais que le marketing n’est pas ta tasse de thé, j’ai encore bossé pour toi (esclavagiste ! heart). J’ai enquêté sur les catégories socio-professionnelles pour t’aider à cibler ta clientèle.

Alors viens par ici, on va causer catégorie socio-pro et ciblage !

cibler sa clientèle catégorie socio-professionnelle vendre ses créations

Source : pixabay.com

Kesako exactement les catégories socio-professionnelles

Les catégories socio-professionnelles sont un classement de la population réalisé par l’Insee via trois principaux critères:

  • la profession,
  • le statut (public/privé)
  • et la position hiérarchique dans le monde du travail.

Cela permet d’avoir une idée de la hiérarchie des statuts sociaux et donc des revenus et du niveau de vie des personnes.

L’Insee a divisé 497 professions en grandes catégories d’actifs :

  • agriculteurs,
  • artisans-commerçants et chefs d’entreprises,
  • cadres et professions intellectuelles supérieures,
  • professions intermédiaires (ancienne appellation était “cadres moyens”),
  • employés et ouvriers.

Plus 2 catégories d’inactifs:

  • retraités
  • divers, qui regroupe les chômeurs n’ayant jamais travaillé, les étudiants, les femmes (et les hommes) au foyer, etc.

Les 2 premières catégories d’actifs, celles des non salariés (agriculteurs + commerçants et chefs d’entreprises) sont difficiles à classer dans une catégorie précise car elles sont composées de population très variées aux revenus très variés. Elles ne figurent donc pas sur les tableau de statistiques chiffrés (comme celui ci-dessous).

En règle général, le commun des mortels (ouais, parce que l’Insee ne fait pas parti du commun des mortels, c’est pas possible…Tous ces chiffres, c’est pas humains giggle) utilise plus les termes de “classes populaires”, “classes moyennes” et “classes supérieures”. On appelle cela des “groupes sociaux”, “couches sociales” ou “milieu social”. C’est moins précis que les catégories socio-professionnelles mais suffisant dans notre cas.

Si tu veux connaitre les détails des 497 professions qui font les six grandes catégories d’actifs, tu trouveras le détails sur le site de l’Insee ici: clic.

catégorie socio professionnelle client créateur bijoux

Lieux : restaurant Rawfish Luxembourg // crédit photo : Eva photography

Le niveau de vie par catégorie socio-professionnelle

En 2013 (statistiques les plus récentes), en France métropolitaine, le niveau de vie moyen de la population s’élève à 20 000 euros annuels. Il est quasiment le même que celui de 2012. Ça nous donne à peu près un salaire moyen de 1600€ / mois pour la population française active et salariée.

Les 10 % des personnes les plus modestes ont un niveau de vie inférieur à 10 730 euros (894€ / mois – le seuil de pauvreté est de 1 000 euros mensuels).

Les 10 % les plus aisées ont un niveau de vie supérieur à 37 200 euros, soit 3,5 fois plus (3100€ / mois).

La pauvreté concerne 8,6 millions de personnes, soit 14,0 % de la population. Cette proportion diminue légèrement en 2013 (– 0,3 point) et l’intensité de la pauvreté baisse. C’est parmi les chômeurs et les adultes de moins de 30 ans que la pauvreté recule le plus. Donc dans l’absolu, des cibles à éviter pour toi.

Les inégalités de niveaux de vie entre les plus modestes et les plus aisés se sont réduites.

Salaires mensuels moyens nets de tous prélèvements selon le sexe et la catégorie socioprofessionnelle en 2013 en euros courants
Femmes Hommes Ensemble F/H (en %)
(1) : y compris chefs d’entreprise salariés.
Source : Insee, DADS (fichier semi-définitif).
Cadres (1) 3 469 4 380 4 072 -20,8
Professions intermédiaires 2 068 2 394 2 254 -13,6
Employés 1 568 1 714 1 612 -8,5
Ouvriers 1 441 1 736 1 686 -17,0
Ensemble 1 934 2 389 2 202 -19,0

Le site www.observationsociete.fr répartit les catégories socio-professionnelles dans les différents groupes sociaux comme suit:

index

Ce découpage te permet d’avoir une idée des catégories socio-professionnelles que regroupent les différents groupes sociaux. Tu me suis toujours ?

Alors bien entendu, ce découpage n’est pas une vérité absolue, à quelques % près, la réalité est surement différente. Ici, on parle de théorie et ton travail de clientèle cible se base sur de la théorie pour commencer. C’est au fur et à mesure de l’avancé de ton entreprise créative que tu affineras ton ciblage client.

On apprend aussi sur www.observationsociete.fr que la part des catégories populaires, principalement formées d’employés et d’ouvriers, est passé de 49 à 41,6 %.

Que la part des classes moyennes est passée de 40 % à 43 % en trente ans. Depuis 2012 elles ont même dépassé les catégories populaires.

On apprend aussi que les classes aisées – principalement des cadres supérieurs – sont passé, de 9 % à 15 %, entre 1982 et 2014. Mais ce phénomène est à l’arrêt depuis 2012 à cause de la baisse du nombre de cadres supérieurs.

Si tu veux connaitre avec précision les niveaux de vie par catégorie socio-professionnelle, RDV sur le site de l’Insee ici: clic.

Crédit photo : Eva photography

 

Quel “groupe social” consomme de la création de bijoux fantaisies ?

Et oui, c’est LA que les catégories socio-professionnelles vont t’être utiles !

Voici mon analyse des données que j’ai récolté.

  • Les classes populaires regroupent les employés et les ouvriers qui perçoivent souvent “que” le SMIC. Ce sont surtout les consommateurs de produits venant d’enseignes comme Claire’s ou Moa par exemple car leur pouvoir d’achat est limité. Elles ne concernent pas les créateurs de bijoux.
    Et c’est d’ailleurs là que beaucoup de créatrices font une erreur monumentale. Elles commencent leur activité en faisant des petits prix pour “démarrer” et pensent les augmenter plus tard. Or, en faisant ça, elles attirent une clientèle issue des classes populaires. Donc, lorsque elles augmenteront leurs tarifs elles perdront toute leur clientèle car les prix ne correspondront plus à leurs moyens.
    Du coup, elles s’imagineront qu’il n’y a pas de clients qui veulent acheter au bon prix et vont continuer à faire des prix de merde ! Passe-moi l’expression mais ça m’énerve angry! Pourquoi? Parce que ça discrédite les créateurs et créatrices qui font du travail de qualité à prix juste. Mais c’est un autre débat dont je parle déjà ici: clic.
  • Le cœur des classes moyennes est constitué des professions intermédiaires: des salariés qui se situent entre ceux qui décident (les cadres supérieurs) et ceux qui exécutent (ouvriers et employés), avec une marge d’autonomie dans le travail. Ce sont donc des salariés qui touchent plus que le SMIC et qui ont un pouvoir d’achat plus important que les classes populaires. Cependant, certains souffrent du manque d’aides sociales car ils sont dans une tranche où ils ne gagnent trop pour en bénéficier et pas assez pour maintenir leur niveau de vie.
  • Les classes supérieurs sont composées essentiellement de cadres supérieur, des personnes au revenus confortables donc.

Donc, les groupes sociaux qui consomment tes créations sont les classes moyennes et les classes supérieurs. Ça peut être soit l’un soit l’autre pour toi, en fonction de ton positionnement en terme de prix. Ça peut même être les deux si tu veux faire 2 gammes de produits.

Choisis le groupe social que tu veux de cibler et mène ton sondage aux endroits où tu peux trouver ces personnes.

Photo: Eva Photography // Visuel en arrière plan: “Terrains Vagues – atelier graphique »

Kesako le sondage ?

Un sondage est une étude quantitative et qualitative de ta clientèle cible constituée de plusieurs questions.

Il faut en faire un quand tu lances ton entreprise créative et tu peux aussi avant chaque collection. Les gens adorent qu’on leur demande leur avis. Ils se sentent proches de toi car ils participent à ton évolution.

Et oui, tu ne passes pas pour quelqu’un de faible en faisant ça, pas du tout !

Faire un sondage te permettra de savoir EXACTEMENT qui est ta clientèle cible et si l’image de marque que tu souhaites est en phase avec l’image perçue par tes prospects.

Pour qu’il soit le plus efficace possible, tu dois le soumettre à des personnes qui correspondent à la clientèle cible que tu vises.

Si tu comptes faire ou tu fais des bijoux ethniques, si tu fais des bijoux entre 30 et 50€ ou à 50€ et +, ce n’est pas le même segment de clientèle que tu vas viser et donc que tu vas sonder. C’est vraiment important que tu comprennes que tu dois sonder une ou des catégories de personnes que tu as déjà définis à l’avance.

Comment faire ton sondage

L’idéal bien sûr, serait de faire ton sondage dans la rue, là où se trouve tes futurs clients. Et le nec plus ultra se sont les centres commerciaux ou les rues commerçantes. C’est le plan idéal pour sonder des personnes sans trop les déranger.

Si par exemple, tes futurs clients ou clients sont issue des classes supérieurs, tu vas cibler des endroits qui attirent ce type de personne donc un centre commercial ou une rue commerçante qui regroupent des enseignes qui ont un certain prestige (donc exit Jenifer, Pimkie et compagnie).

Si ces personnes sont des mamans, tu peux cibler des sorties de boutiques pour enfants ou encore mieux, des salons de produits pour enfants !

Pareil si tu crées des bijoux de mariage, rétro etc.

Par contre, pense toujours à demander l’autorisation de faire ton sondage si tu es sur un salon, dans un centre commercial ou dans une boutique. Si tu es à l’extérieur, rien ne t’y oblige.

Si tu fais déjà des expos, tu peux proposer ce sondage sur ton stand ou dans l’espace de l’expothumbsup

Et si vraiment sonder les gens dans la rue te freine, comme ça a pu être le cas pour moi à l’époque, fais le faire par des stagiaires ou fais-le en ligne. Mais ne reste pas bloquée à cette étape !

Tu peux aussi faire ton sondage en ligne par mail ou sur les réseaux sociaux, mais en expliquant qui tu vises (tu peux reprendre ton intro) pour que seules les personnes concernées répondent. Tu peux chercher des groupes Facebook par exemple, en sélectionnant des groupes à thèmes qui tournent autour de ton univers.

Les questions de ton sondage doivent aller de la plus générale à la plus personnelle. En questionnant les goûts, les loisirs, les marques, Youtubeurs, blogueurs qu’ils aiment, leurs attentes, leurs besoins, etc.

Par exemple : voici un sondage sur la création textile pour bébé pour t’inspirer : http://www.askabox.fr/liste-14508-TzfGH5xxBde.html

L’idéal est de recueillir minimum 200 réponses. Au delà, les statistiques des réponses changent peu.

Mais tu fais avec ce que tu as, c’est déjà génial de faire cette démarche là shy

Conclusion

Comme tu le vois, il y a du pain sur la planche MAIS ce travail t’économisera du temps, de l’argent et de l’énergie dans ton projet créatif.

Au lieu de tester des produits pendant des mois, tu sauras de suite quoi créer et à qui le vendre.

Ton projet sera beaucoup plus abouti et aura toutes les chances de réussir !

Alors prend un stylo et au boulot !

Et si tu as besoin d’aide pour cibler ta clientèle, faire ton sondage créer ou perfectionner ton entreprise créative, sache que je propose un abonnement pour t’aider à avoir une entreprise créative qui déchiiiiiiiiiiiiiiiire ! Je t’y guiderais dans l’alaboration et la diffusuion de ton sondage. Tu trouveras toutes les infos ici : CLIC !

Dernier

Apres

8 Commentaires

  1. mélanie

    Bonjour Mélanie! Merci encore pour ton article, je prends toujours le temps de le lire avec attention. J’ai bien réfléchi et j’ai quand même une question en rapport avec le public cible et notre projet créatif : pourquoi n’est il pas possible de toucher plusieurs publics cible au travers de nos collections, créations? Peut-il être envisageable de proposer des collections vers différents public (et donc différents prix) afin d’ouvrir notre marque sans pour autant perdre en identité. Je m’explique, je crée des bijoux en perles. Mais le prix de chaque pièce dépend des matériaux et du temps de création (entre autres). Si je propose des pièces de qualité, mais moins coûteuses en temps et en matériau, perdrais-je une clientèle au profit d’une autre? J’espère m’être fait comprendre! Merci beaucoup pour ces réflexions et tout ce travail, je partage, encore et encore 🙂

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @melanie : bien sûr que tu peux avoir plusieurs cibles différentes, à un moment je parle d’avoir un ou plusieurs segment cible. Là où ça peut etre lourd à gérer c’est que du coup tu ne feras pas la même publicité ni ne communiqueras de la même façon avec tes différentes cibles. Il faut donc que dès le début tu sépares tes cibles dans tes listes de mails client. Comme ça, quand tu feras tes envois de mails, tu feras un mail pour chaque liste que tu enverras séparément à chaque liste =)

      Réponse
  2. charles

    JE PROPOSE CETTE ETUDE GRATUITE…
    Pour une fois je suis décue car ces informations sont trouvables partout

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @charles : ce que tu lis là n’est pas l’etude de marché 😉 mais des éléments que je donne pour la personnaliser. L’étude de marché est offerte (pas gratuite) dans le cadre de l’abonnement premium comme je le précise dans cet article et le précédent =). C’est un document de 16 pages qui traite le marché support (la bijouterie fantaisie) puis le marché de la création 😉

      Réponse
  3. charles

    Oui voila ..rien qu un exemple…baby Dior et Dior..
    Enfant..femme homme..
    Pareil…si tu bosses en agence pour le japon ou l occident
    ..les pibs sont differents. La semiologie des couleur symblores est differentes..
    Pareil pour les cibles…
    Meme des hypermarchés se declinent…

    Réponse
  4. Beatrice

    Bonnour Melanie,
    Ici une toute nouvelle pie qui accroche rarement avec les blogs mais que le tien a seduite par sa clarete, son code couleur et son contenu tres utile et genereux bien sur, merci d’exister ! ☺
    J ai commencer a creer des bijoux acier et tissu et je fais quelque chose d assez original (site en construction !). Apres reflexion, j ai envie de passer a l argent avec du tissu plus noble, car je suis presque persuadee que c est ma vraie place malgre mon manque de confiance…
    Mais ca voudrait dire passer de la moyenne gamme a la moyenne-haute gamme et c est un changement assez grand car il entraine bien sur l evolution non slt du matriau de la piece principale mais aussi des apprets… et comme tu le sais il y en a quelques uns !!
    Du coup je me demande si je peux commencer en acier… puis continuer en argent… et si je le fais l un apres l autre (evolution de la marque vers autre chose de plus noble) ou si l argent vient s’ajouter dans mon site pour toucher deux clienteles differentes… comme on en parle plus haut… en meme temps ca me perturbe de ne pas directement envoyer une image coherente a ma clientele… qui par consequent serait d abord la moyenne.. puis une plus aisee…
    Bref je suis en grand questionnement et ca me freine pour preparer mon dossier pour entrer en couveuse, je me mets une grande pression pour choisir le positionnemeng “parfait” des le depart, mais ca ralentit mon elan du coup… ahlala c est duur !!
    Un grand merci pour tes conseils ☺

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      Coucou @beatrice le soucis de commencer moyenne gamme puis d’evoluer et que forcément ta clientèle va changer aussi et que tu devras tout recommencer du début et comme tu le dis si bien, ça ne sera pas cohérent pour ta clientèle. Ou alors tu peux garder ta moyenne gamme, et faire une gamme “prestige” pour le plus précieux eventuellement.
      Perso je l’avais fait avec la dame de lys mais j’avais fait une erreur : on ne voyait pas assez la différence entre les produit et les prix étaient pas assez différent d’une gamme à l’autre.
      Par contre, si tu fais ça, cela sous entend 2 fichiers (listes) clients différents (une pour chaque gamme) et une façon différente de communiquer pour chaque liste. Mais aussi de faire le tri pour tes expo, par exemple faire des expo + luxe où tu montres que le prestige ou l’inverse etc

      Réponse
  5. Beatrice

    Merci Mélanie pour ta réponse rapide.
    Je pense que j’ai plutôt envie de viser le moyen haut de gamme de suite…
    Belle soirée,
    Béatrice

    Réponse

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

risus. elementum adipiscing massa quis, dapibus accumsan

Pin It on Pinterest

Share This