signature artistique créateur bijoux

Ta signature artistique, l’ingrédient indispensable à ta réussite

Le marché de la création est concurrencé par les grandes chaînes qui vendent du made in Asia ou India à prix cassé.

Il est aussi saturé et tiré vers le bas par des personnes de notre propre camp qui vendent à des prix beaucoup trop bas.

Les créateurs en souffrent vraiment. Les ventes sont plus difficiles à faire, vivre de son activité aussi.

Peut-être que c’est ton cas.

Pourtant, il y a un moyen de vendre tes créations, et surtout de les vendre au prix qu’elles valent vraiment.

Mais ce n’est pas magique, il faut se faire un peu violence. Surtout si, comme moi je l’étais, tu es dominée par ta créativité !

Pour réussir ton entreprise créative et moins galérer à vendre, il faut que tu définisses une signature artistique précise.

C’est LE point de départ ! De là découlera ta clientèle cible, ta charte graphique, ta comm et tout ton univers.

C’est ce qu’il te faut pour te démarquer.

Je t’entends déjà penser, qu’est-ce qu’une signature artistique ? Comment ça se construit ? Comment ça se met en place ?

Viens par là, on va causer pour sauver ton biz !

Source : LubosHouska sur pixabay.com

 

 

Une signature artistique c’est quoi ?

Le terme de signature artistique est un terme qui m’est propre.  Je ne dis pas qu’il n’existait pas avant moi, loin de là. C’est juste qu’il m’est venu à l’esprit pour illustrer l’identité d’une entreprise créative. En général, dans la création, on parle plus de “style artistique”.

Personnellement, je trouve que le terme de “style artistique” minimise l’importance de ce que représente le choix de ton identité dans un projet créatif. Ça définit juste un aspect esthétique, alors que c’est bien plus que ça.

C’est pour ça que je parle de signature artistique.

Ta signature artistique va donner un cadre à ton travail créatif, à ta clientèle cible, à ta communication avec des clientes ou futurs clientes, à tes supports de comm (flyers, site, blog, réseaux sociaux, etc), à ta charte graphique. Elle va te permettre de créer une identité visuelle qui t’est propre. Bref, elle est à l’origine de tout !

Mais qu’est ce que c’est que la signature artistique alors ?

C’est ton ADN, ton identité artisanale, c’est la technique que tu vas utiliser pour fabriquer tes créations + le style artistique que tu vas choisir de leur donner.

Par technique, j’entends un procédé comme

  • un type de couture,
  • un type de coupe,
  • un type d’assemblage en bijoux,
  • une technique de fabrication de bijou (tissage, macramé, etc.),
  • une technique en pâte créative,
  • une technique de mosaïque

Peu importe ton domaine d’activité, il faut que tu te concentres sur UNE technique précise.

Une technique que tu vas développer au fil du temps, dont tu vas devenir l’experte au point de pouvoir même la réinventer grâce à ton expérience !

Eh oui, te limiter à une technique n’est pas ennuyeux et ne bridera pas ta créativité, PAS DU TOUT ! Ça va juste la canaliser.

Comme un torrent bouillonnant (ta créativité) qui passe par un tuyau (ta spécialisation).

Ta créativité garde sa force, sa vivacité, elle est simplement concentrée.

Ça te permettra de développer la technique que tu auras choisie vers quelque chose d’unique qui TE ressemble.

 

Par style, j’entends un esthétisme que tu vas choisir et autour duquel ta technique va s’articuler. Ça peut être un style décalé avec des matières et des formes fun, un style minimaliste, un style baroque, un style fleuri, un style urbain, un style nature, etc. C’est à partir de ce style que tu définiras tes collections, ta charte graphique et le ton de ta comm. Par exemple, pour La Dame de Lys, comme je faisais des bijoux d’inspiration historique, les thèmes de mes collections tournaient autour de grandes époques et de grands personnages de notre Histoire.

Je préconise toujours de cibler une technique ET un style. Pas l’un ou l’autre. Mais il peut y avoir des exceptions comme :

  • avoir deux (ou plus) techniques de travail complémentaires pour te créer une technique unique. Par exemple, associer le macramé et la soutache, avec un style très précis, pour qu’on te reconnaisse facilement. Ou encore, avec la pâte polymère, mélanger plusieurs technique pour créer ta signature à toi lookdown
  • Ou bien avoir une technique que tu as inventée, qui est unique et que tu déclines dans pleins de styles. Mais cela implique que tu aies inventé cette technique et que tu en aies le monopole (ou quasiment). Comme la créatrice de la marque Faërie en interview plus bas.

Cependant, garde à l’esprit que plus ta signature artistique est ciblée, donc précise, mieux tu vendras.

Bien entendu, je ne te dis pas de créer ce que tu n’aimes pas, mais de te spécialiser dans ce que tu aimes faire. Tu dois créer ta signature à partir de ce qui te fait kiffer dans la vie et pour la clientèle cible avec qui TU veux travailler. Sinon ça n’a aucun intérêt ! C’est ce qui fait ta personnalité qui rendra ton art unique.

À quoi ça va te servir ? À être unique, à te démarquer.

 

Source : .giphy.com

 

 

 

 

En quoi ta signature artistique t’aidera à vendre mieux ?

Comme je te l’ai déjà écrit plusieurs fois, lorsque que tu crées quelques chose pour tout le monde, personne ne se sent visé par ton travail créatif  (“ton offre” en langage marketing). Tu es noyée dans la masse. Et ce, peu importe tes prix !

Pour toucher les gens et sortir du lot, il faut être unique, se démarquer, proposer ce qu’ils ne voient pas ailleurs.

Ou bien le proposer différemment.

Comme cet auto-entrepreneur dans le bricolage, qui a appelé son entreprise B.R.A.D.P.I.T.T pour “Bricolage Rénovation Aménagement Décoration Plomberie Intervention Tous Travaux”. Il n’a pas inventé la roue, mais vend son savoir-faire de façon originale et se fait remarquer. Un peu comme l’exemple pour le tricot et des moutons que je t’avais donné dans l’article “Vendre ses créations : se démarquer”.

 

 

Si tu fais trop de choses différentes dans ton entreprise créative, ton travail créatif, ton univers, ton identité ne seront pas compris par le client potentiel qui arrive sur ta page de vente ou ton stand. Et si ton client potentiel ne comprend pas ce que tu crées, il ne sait pas ce qu’il peut trouver chez toi. S’il ne sait pas ce qu’il peut trouver chez toi, il quitte ton site dès la première page. Il ne prendra pas le temps de faire le tour de ton site pour voir tout ce que tu fais. Il n’a pas été touché, il s’en fout.

Il faut savoir qu’en moyenne, les gens restent 5 à 6 secondes sur un site qu’ils découvrent pour la première fois. S’ils ne comprennent pas l’offre de ce site, ils ferment la page.

Mais il y a pire encore, ton client potentiel ne se souviendra pas de toi car tu n’auras pas marqué son esprit. Il faut qu’il soit attiré dès le début, qu’il comprenne de suite à travers ta page de vente (tes photos, ta charte graphique, tes prix et surtout tes créations) qu’il est au bon endroit pour trouver ce qui lui faut. N’oublie pas, aujourd’hui la clientèle cible est aussi importante que ton produit. Avoir juste un beau produit ne suffit pas, il faut qu’il soit ciblé pour répondre à une clientèle cible réceptive.  C’est comme ça qu’un créateur peut vivre de sa créativité aujourd’hui, en étant clair, net et précis sur ce qu’il fait et pour qui il le fait. Sans ça, ça ne marchera jamais !

Pour que tu comprennes bien l’importance de la signature artistique pour vendre, on peut faire une analogie toute simple.

Dans la rue, que remarques-tu le plus ? Vers qui ton regard se tourne instinctivement ?

Les gens au look ordinaire, ou les gens au look extravagants ?

De qui es-tu le plus susceptible de parler, quand dans une soirée entre amis, tu dis un truc genre : “Aujourd’hui j’ai vu une nénette avec un style d’enfer ! Elle avait blablablabla blablabla”. D’une personne au look ordinaire, ou au look extravagant ?

Après je ne te dis pas de faire forcément des créations extravagantes, mais de te démarquer avec une signature artistique unique et très ciblée que tu auras créée à partir de ce que tu aimes faire et de ton savoir-faire.

Ça te semble impossible d’appliquer ce que je t’écris ?

Alors voici un exemple tellement barré que tu verras que tout est possible.

Le miengiggle

 

Source : Shutterstock

 

 

Exemple de signature artistique

Je suis en train de créer une nouvelle marque de bijoux et accessoires à partir de ce que j’aime.

Et ce que j’aime est assez…bizarre giggle

J’aime la nature et le mysticisme qui s’en dégage. Le chamanisme néolithique, le paganisme, la sorcellerie liée à la forêt (et beaucoup celle d’avant les purges de l’Inquisition avec ses connaissances en herboristerie), la lune et les animaux totem de la forêt.

Ça va, j’te fais pas peur ? Je te rassure, mon intérêt est purement esthétique et historique.

Tu pourrais penser que ce n’est pas évident de se trouver un travail créatif ainsi qu’une clientèle cible avec ce type d’intérêt.

Et pourtant…

Cela fait quelques mois que j’ai dans l’idée de créer des bijoux et accessoires avec des cabochons en résine en forme de crânes d’animaux miniatures et des pièces en laiton en forme d’éléments de la forêt (feuilles, branches, etc). Mais, pour me lancer dans un nouveau projet créatif, il fallait que je creuse plus pour bien définir ma signature artistique. J’ai cherché en allant voir ce qui se fait sur le marché de la création de bijoux-un-peu-bizarres-comme-j’aime.

Pour ce faire, j’ai tapé « bijoux sorcière », « bijoux forêt », « bijoux Pagan » chez mon pote Google. J’ai trouvé quelques créatrices qui faisaient des bijoux du genre. Notamment en Russie et plus précisément en Sibérie (merci Etsy !). Je me suis constituée un dossier avec des photos de leurs créations pour les étudier.

Je me suis rendu compte qu’aucune des créations que j’avais trouvé ne mêlaientt la sorcellerie et les éléments de la nature comme je compte le faire. C’était toujours soit l’un, soit d’autre. Ou alors des bijoux elfiques. Pas du tout ma came.

Mon idée de base est donc bonne. J’ai donc trouvé ma signature artistique, mon style unique, ce que les autres ne font pas.

En creusant encore davantage et en regardant les mot-clefs qu’utilisent ces créatrices sur leur fiches produits ou sites, j’ai découvert des mots que je ne connaissais pas, comme “Mori” et “Mori Witch”.  Mori est du japonais qui veut dire « forêt », et Witch, « sorcière » en anglais. C’est un style vestimentaire alternatif lié aux gothiques et au style Urban Witch (la grande mode en ce moment dans les milieux alternatifs). C’est un tout petit courant. Mais petit courant ne veut pas dire que je ne vendrai rien, bien au contraire.

Donc grâce à mes recherches qui m’ont pris 2 jours, je sais que je créerai des bijoux et accessoires Mori Witch (sorcière de la forêt) pour des femmes fascinées par cet esthétisme comme moi.

Comme je ferai des créations ultra ciblées, pour un public ultra ciblé, je saurai exactement ce que ces femmes aiment, où les chercher, où les trouver, comment communiquer avec elles et quoi créer pour vendre et les fidéliser shy

Là où je vais adapter mon travail créatif à ma clientèle, c’est en écoutant ces besoins.

J’ai déjà vérifié que je n’avais aucune concurrence. Maintenant, je suis en train de créer un sondage pour ma clientèle cible, les Mori Witch. Je le mettrai en ligne lorsque j’aurai les photos de mes prototypes, pour mettre des photos de mes créations avec le sondage.

En fonction des réponses, je verrai :

  • quels bijoux je créerai (boucles d’oreilles, bracelets, plugs, colliers, accessoires)
  • si je fais des petites séries ou des pièces uniques
  • les animaux totem préférés par ma clientèle
  • et bien d’autres choses

Je ferai donc ce que j’aime, mais adapté à ma clientèle cibletease

Je te reparlerai déjà de ce projet créatif sur le blog, car il me servira d’étude de cas pour tester tous mes conseils et écrire des articles sur le blog. Ainsi tu auras un laboratoire de tests marketing à disposition lookdown

 

 

Comment savoir si tu as déjà une bonne signature artistique ou non ?

Il y a plusieurs signes que ne trompent pas et montrent bien que tu dois creuser ta signature artistique :

  • Tu n’as pas de visibilité, du coup tes ventes ne décollent pas.
  • Tu trouves des créations comme les tiennes vendues 3 francs 6 sous chez d’autres créateurs ou pire, dans des grandes enseignes.
  • Tu as de la concurrence directe qui fait exactement la même chose que toi.
  • Tu n’arrives pas toi-même à définir ton travail créatif précisément avec des mots.

Si c’est ton cas, je t’invite à faire ce que j’ai fait (ou à trouver ta propre façon de faire) pour trouver ta signature artistique.

 

 

L’interview

Tu as encore besoin d’une preuve pour te convaincre que ta signature artistique sauvera tes petites fesses ? Voici une petite interview de Sarah, créatrice de la marque Faërie (clic pour découvrir) qui a créé sa propre technique pour fabriquer des ailes de fées et s’est spécialisée dans “les bijoux aux ailes de fées”nice

 

Exemple de ce que créer Sarah avec sa marque Faërie

 

Moi : Coucou Sarah, tu as créé ta propre signature artistique et un univers facilement reconnaissable. Dans ce monde de la création hyper saturé, tu es facilement identifiable et on te reconnaît par ton travail. Comment as-tu créé cette signature artistique ? C’est un travail que tu as fait avant de te lancer ou tu as trouvé ta signature au fur et à mesure de ton projet créatif ?

Sarah : J’avais déjà pour idée de créer mon identité visuelle avant même de me lancer officiellement. C’est en testant plusieurs techniques que je l’ai approfondie, elle s’est ensuite étendue et clarifiée au fil des mois qui ont suivi l’envol de Faërie.

Moi : Les créatrices à qui je parle de signature artistique me répondent toujours qu’elles ne veulent pas se limiter. J’explique alors qu’on ne se limite pas mais qu’on se spécialise dans une technique. Avec l’expérience, on fait évoluer nos connaissances de cette technique, on peut alors innover avec, pour créer quelque chose de jamais vu et d’unique. Voudrais-tu nous raconter comment tu vis ta spécialisation ? Si tu ressens une frustration car tu as le sentiment d’être limitée, ou si tu t’éclates en créant ?

Sarah : Je vis ma spécialisation comme un point de repère, à partir de celui-ci je peux m’évader comme bon me semble. Je ne la vois pas du tout comme une barrière à ne pas franchir, mais comme un centre qui relie toutes mes envies et idées.

Moi : Penses-tu que ta signature artistique t’aide dans ta communication, ton ciblage de clientèle et d’événements ? Si oui pourquoi ?

Réponse : Je pense qu’elle me permet d’acquérir une identité visuelle propre à mon univers. Les salons et marchés auquel je participe regroupent essentiellement des membre de la communauté médiévale et celtique ou alternative. Ma signature me permet d’atteindre une large clientèle puisque mes Ailes de Fées s’intègrent à n’importe quel type et style de bijoux, aussi bien chic que fantastique, médiéval, bohème, steampunk, celtique, gothique et bien d’autres encore…

Moi : Eh oui, c’est tout l’intérêt d’avoir créé sa propre technique ! Merci beaucoup Sarah, pour ce temps accordé et bravo pour ton merveilleux travail créatif, tes créations sont des merveilles qui invitent au rêve !

 

Conclusion

J’espère que cet article très détaillé t’aura convaincue de la nécessité d’avoir une signature artistique.

Bien entendu, une fois ta signature artistique trouvée, tu ne vendras pas par magie hein. Mais tes ventes seront grandement facilitées car ta signature artistique est ce qui te démarquera des autres, t’aidera à cibler ta clientèle, à faire une comm efficace et des prix adaptés à ton travail et à ta clientèle cible. C’est-à-dire à affûter tes outils de conversion (convertir un visiteur en clients) tout simplement !

Et si tu as du mal à trouver ou affiner la tienne, laisse un commentaire, on est là pour t’aider.

43 bavardages
  • Elize
    21 juillet 2017 at 11 h 00 min
    Merci pour ces conseils. Effectivement la signature artistique est primordiale. Mais c’est parfois difficile à verbaliser. C’est important d’y réfléchir et de la formuler. Pour ‘le discours d’ascenseur’ (se présenter en 2 minutes), il faut avoir les idées claires pour transmettre les bonnes informations à son interlocuteur.
  • léa bousquet
    21 juillet 2017 at 11 h 46 min
    Super article et merci pour tous cs conseils que tu nous apportes.
    Moi je me suis rendu compte sur les marchés nocturnes que je fait en ce moment, j’en ai plusieurs sur plusieurs département , que j’étais enfin reconnus au visuels de mes bijoux sur mon stand sans encore avoir ma bannière, et sa fait plaisir.je m’explique sa fait trois ou quatre fois dans des endroits bien différents ou j’entends : je reconnais ces bijoux, je suis la page sur facebook.Ben rien ne fait plus plaisir que d’entendre sa, alors je ne sais pas si c’est vraiment ma signature artistique qui fait qu’on reconnais mes bijoux, parce que moi même j’étais pas vraiment sur d’en avoir une vraiment, mais j’ai un petit sentiment de fierté qui monte en moi quand j’entends sa 🙂
  • BearlyN
    21 juillet 2017 at 11 h 50 min
    Ha, ben voilà, on y est!!! J’ai une chartre graphique qui me correspond, j’ai ciblé ma gamme (haute) et mes prix sont cohérents, je fais des bijoux avec du caractère, et cerise sur le gateau, identifiables….mais je suis infoutue de définir le style de ce que je fais!!! Du coup, je dégaine toujours mon smartphone pour montrer ce que je fais…
    Je viens de faire un tour sur ton site, ce que tu fais est très beau !
    Tu mélanges un peut les genre (certaines pièces font amérindien, d’autres incas et d’autres plus africaines) par contre là où tu te démarques clairement c’est ta collection fantastique ! Elle est superbe et je ‘nia jamais vu ça avant. Tu devrais peut etre te focaliser là dessus =D
  • La Joyeuse Théoricienne
    21 juillet 2017 at 11 h 56 min
    Merci pour cet article très instructif et qui aiguille bien dans la réflexion 🙂 Il faut que je m’y mette ^^
  • Mélanie JUNG
    21 juillet 2017 at 12 h 16 min
    mdrrrr ! Ca arrive souvent, demande à ton entourage de mettre des mots sur ce que tu fais, ça peut beaucoup aider =D
    Tout ce que tu me dis est très bien mais attention à l’ordre des choses, le plus important est ta signature artistique, puis tes clients puis tous le reste vient après 😉
  • Monette
    21 juillet 2017 at 12 h 32 min
    Merci Madame la Pie ! Vos conseils sont toujours de bon sens et on devrait y penser toutes seules, mais voilà… !
    Emportée par le goût du tissage , l’assemblage des textures et le choix des couleurs, je ne me posais pas de question sur ma signature artistique
    J’avoue n’avoir aucune idée de ce qui me distingue des autres, je trouve même que mes produits (des tissages muraux) n’ont rien de mieux ou de vraiment différent de ceux que je vois sur Pinterest (souvent même je suis en admiration devant les créations des autres que je trouve très talentueuses !!!). Alors je me demande s’il faut que je change ma façon de créer pour avoir un “style” (je ne vois pas bien lequel) ou s’il faut que je trouve comment distinguer mes créations actuelles de celles des autres? Et là, toute ma créativité disparait, engloutie dans un océan de réflexion sans fond !!!
    Au secours Madame la Pie Joyeuse !
  • Mélanie JUNG
    21 juillet 2017 at 12 h 43 min
    tout à fait ! S’aider de son Picth Elevator pour pour verbaliser sa signature artistique et l’inverse est très bien ! C’est pas évident oui ! Moi-même si je n’avais pas trouvé le terme de “Mori Witch” je ne sais pas comment j’aurais fait ! Et encore, je compte bien retravailler ça et trouver un slogan plus parlant que “bijoux et accessoires pour Mori Witch”. A ce moment là, de la musique d’ambiance, une feuille et un crayon aident bcp ! Tu peux aussi te balader sur des sites qui sont du même univers que toi pour voir le vocabulaire qu’ils utilisent =)
  • Mélanie JUNG
    21 juillet 2017 at 12 h 48 min
    : il faut que tu partes de tes propres envies et de tes propres gouts, comme je l’ai fait pour ma future marque. Il ne faut pas avoir peur de la réflexion, il faut la creuser et avoir un crayon et une feuille de papier sous la main pour noter ce qui te semble important.
    Si tu veux garder tes créations actuelles et te distinguer, il faut que tu crées une histoire autour de tes produits, un fil rouge qui les unis, pour pouvoir avoir une comm précise. Lis l’exemple de la laine dont je t’ai mis un lien dans l’article =)
  • Aline - Graphiste illustratrice
    21 juillet 2017 at 13 h 42 min
    J’adore le style witchcraft-nature-witch!
    Bon, ce n’est pas le style de bijoux que je porte mais j’aime les regarder juste parce qu’ils sont beaux et originaux <3.
    J'ai donc hâte de voir ta future collection de bijoux!
  • Maaademoiselle A.
    21 juillet 2017 at 14 h 01 min
    Je ne commente pas beaucoup, pas assez, mais ton site est une mine d’informations qui me sont plus que précieuses ! Je me prépare dans la lancement de ma boutique de création, autour de la couture pour moi, et tu m’aide vraiment à bien m’y préparer. Déjà, merci infiniment pour ça !!
    Ensuite… bah va falloir bosser encore un peu… parce que quand j’ai lu ça ;
    Tu trouves des créations comme les tiennes vendues 3 francs 6 sous chez d’autres créateurs ou pire, dans des grandes enseignes.
    Tu as de la concurrence directe qui fait exactement la même chose que toi.
    J’ai eu un peu beaucoup des sueurs froides… Il faut que je définisse plus précisément mon sujet, que j’étudie la concurrence. J’ai déjà vu que certaines ont la même mise en scène pour leurs photos par exemple, ce qui aide à les reconnaitre. Maintenant, il me faut le petit plus qui me démarquera des autres. Je vais affiner tout ça. Il me reste encore du temps, à peu près un an, mais commencer à y réfléchir dès aujourd’hui n’est pas un luxe !
    Merci encore !
  • Nathalie Sinet
    21 juillet 2017 at 15 h 08 min
    Bonjour Mélanie !!!!
    C’est toujours un plaisir de te lire. Il se dégage chez toi un amour de la vie et une énergie folle.
    Attention hein je ne te fais pas de rentre dedans c’est juste qu’en te lisant depuis c’est ce que tu m’inspire . Bon CeSt un peu réducteur car tu as mille autres talents !!!!
    Quand à moi, chez Alm c’est la fin , redirection vers Etsy ( pour le moment).
    Mais c’est la guerre !!! Les forums pullulent entre entraide agressions verbales et règlements de compte.
    On est loin, très loin de l’esprit créatif, artisanal , unique , inventif et loin aussi de l’idée que je me faisais de cet univers 😩
    Et attention , je comprends parfaitement ( je suis bien placée pour le savoir) le désespoir la colère la déception que cette annonce a entraîné.
    Bref la signature artistique me parle , mais…..
    Oui mais voilà. Je couds avec une machine à coudre , autodidacte et passionnée depuis 2 ans. J’aime coudre , mais ensuite ??? C’est le trou noir. J’aime ce qui est beau . Allez allez on développe le beau c’est très subjectif n’est ce pas ? Ce que moi je trouve beau ce qui m’émeut ne trouvera pas forcément grâce aux yeux des autres😁
    Alors comment faire ? Partir sur un thème de motifs de couleurs d’ambiance ???
    Comme tu le précise des sacs à mains des cabas des trousses des bavoirs des couvertures bb y’en a à la pelle que ce soit sur alm ou sur etsy.
    Vendus parfois à des prix défiant toute concurrence ( ben comment font ils ou elles.. ?
    Bon allez j’arrête là car je ne trouve plus mes mots. Pour résumer ; je galère , je m’éparpille , je me vautre et ça craint un peu du boudin !!!
    Crotte crotte crotte vais je abandonner ?
    Où suis-je ? Où j’erre ? Dans quel état j’erre ??? Je sais je sais un peu facile celle là !!!
    Mais moi j’ai envie de rire et je n’ai pas envie de perdre mon temps à pleurnicher .
    À bientôt pour un nouveau pavé de 15 kms de long.
    Prépare toi in aspirine ou un petit verre au choix pour arriver non seulement au bout de mes messages mais surtout pour essayer de me comprendre . Et là si tu y arrives chapeau bas 🎩
  • Aurélie Renard
    21 juillet 2017 at 16 h 38 min
    Bonjour Mélanie, je suis une pie qui te suit depuis peu, mais je dois dire que j’apprécie tes articles bien fichus ^^C’est très instructif et bien documenté. Je travaille encore sur ma ‘signature artistique’, car j’ai eu un flash il y a quelques mois sur ce que je voulais mais c’est vrai que tout ça demande du travail et des recherches, ‘est passionnant et ça donne vraiment un ton à la marque qui permet de la différencier. Si tu veux jeter un oeil à ma boutique Etsy et que tu as des conseils à me donner, je suis carrément preneuse ^^: https://www.etsy.com/fr/shop/Nuagesetpompons
    Merci encore pour ce blog, au plaisir de te lire !
  • Gustave à la mer
    21 juillet 2017 at 17 h 43 min
    Très instructifs toutes ces Infos. Mais moi problème est autre. En effet ma signature ça c’est fait puisque je me suis “demarquée” par mes tableaux mais le souci c’est qu’en Normandie le bord de mer les vacances la plage ça ne dure pas bien longtemps alors les marchés ça fonctionnent mais la vente par internet c’est bien trop ponctuel… je viens de faire une boutique tictail et ça ne se bouscule pas au portillon malgré une page Facebook assez suivie donc ??,
  • Mélanie JUNG
    21 juillet 2017 at 19 h 48 min
    : tu écris “Ce que moi je trouve beau ce qui m’émeut ne trouvera pas forcément grâce aux yeux des autres”. Pourtant tu as bine vu avec mon propre exemple que mes goûts bizarres plaisent ausis à d’autres =) Tu peux effectivement te demarquer en ne choisissant que tels motifs ou telles couleurs. Non tu ne dois pas abandonner mais chercher au fond de temps les réponses dont tu as besoin. Car ces réponses tu els as, il faut juste t’ecouter 😉
  • Mélanie JUNG
    21 juillet 2017 at 19 h 52 min
    : tes photos sont très belles ! tes créations sont très bien mises en valeur, je suis juste très étonné par le prix des petit chausson à 7€ car ça prend du temps de faire ça =)
    Je pense que tu pourrais un peu travailler tes fiches produits en parlant des bénéfices du produit sur l’enfant ou le parent 😉
  • Nathalie Sinet
    21 juillet 2017 at 20 h 16 min
    Aurelie Renard :
    J’habite ni. Loin de toi et je suis allée jeter un coup à ta boutique.
    Ta signature artistique est plus que perceptible !!! Je trouve tes créa magnifiques . Toutes douces des coloris tendres . Bravo !!! Pour moi la concurrence n’existe pas vraiment et c’est pour cela que je salue ton travail.
    Bon quand tu dis que ça se bouscule pas au portillon tu fais tout de même mieux que moi . On sent ton projet réfléchi abouti . Très pro ce qui n’est pas encore mon cas.
    En tout cas bravo bravo bravo . Longue vie à toi.
  • MArion Lacour
    22 juillet 2017 at 6 h 14 min
    Aïe!!!! La signature artistique… Gros questionnement pour moi, tu t’en souviens peut être lorsqu’on en a parlé lors de mon coatching en mars/avril… Mon problème est que j’ai des goûts assez éclectiques en matière de ce qu’il me plait de faire…
    Malgré tout, je viens de me rendre compte que je suis plus inspirée par les bijoux tissés qui font “vrais” bijoux ou bijoux anciens (je ne sais pas trop comment expliquer, moi ça me fait penser aux bijoux de grand mère, ceux qui sont travaillés finement…), les modernes comme avec les créations de Puca, mais aussi ceux du style russe/slave…
    Je pense qu’il faut que je travaille dans ce sens : bijoux modernes d’inspiration bijoux anciens, sans pour autant me cantonner à une époque. D’autant qu’avec ma broderie perlée de Luneville que je développe très doucement, je serais parfaitement dans le thème puisque je pourrais allier technique “ancienne” et modernité des designe.
    Mais j’ai peur de risquer de sortir de ce thème juste pour un coup de coeur. Je me connais, je vois un truc qui me tape dans l’oeil, et je ne fais que penser à ça jusqu’à ce que j’assouvisse mon envie…
    Voilà… D’ailleurs, si des Pies peuvent m’aider à me définir, ma page FB est “perlissimez-vous”… Avis aux âmes charitables qui ont un peu de temps à perdre!!!
  • Glória Gonçalves
    22 juillet 2017 at 17 h 11 min
    Et si on ne s’ais pas faire esse qu’il y a quelqu’un pour m’aider? a qui je pourrais me renseigner en plus j’écris très mal le français, je voudrais vraiment réussir. Merci pour les conseille mais je suis encore plus confuse .
  • Aurélie Renard
    22 juillet 2017 at 18 h 48 min
    , merci beaucoup pour tous tes mots gentils 🙂 ça fait du bien de se sentir soutenue, tu es d’où exactement ? Tu peux me donner ton lien vers ta boutique Etsy je te mettrai en favori et je veux bien jeter un oeil et te donner aussi mon resenti si tu veux ! Moi aussi je considère qu’on n’est pas obligêes d’être concurrentes mais on vit dans un monde où tout doit être concurrentiel ! C’est un peu épuisant ! Il m’a fallu du temps poiur trouver mon style et faire de belles photos, si tu voyais celles du début … et je pense que ce n est oas fini car ta larque et ton style vont évoluer avec toi. il faut aussi savoir s’écouter, essayer des choses et voir ce qui nous plait le plus pour trouver sa propre identité, et ça peut prendre du temps. Patience et indulgence envers soi-même m’o,t aidé à prendre du recul et à faire les choses mieux. Voila voila mini pavé aussi. C’est bon d’echanger entre createurs, c est important je pense, tout seul on n avance tellement moins vite ! Tu t es rapproché d’autre creatrice vers chez toi ?
    Bon week end, bonne continuation et bon courage ! La bise ^^
  • Mélanie JUNG
    24 juillet 2017 at 13 h 38 min
    : je ne sais pas s’il existe des coach pour signature artistique, il faudrait que tu cherches sur le net <3
    Moi j'ai très envie de créer un atelier sur le sujet, j'y reflechis, mais ce n'est pas pour tout de suite,; le temps de tout faire =)
  • Mélanie JUNG
    24 juillet 2017 at 13 h 40 min
    tu es seul maitre de toi mêm =) IL y a une grande différence entre pouvoir et vouloir 😉
  • MArion Lacour
    24 juillet 2017 at 14 h 54 min
    Et oui, Mélanie, la différence entre “pouvoir” et “vouloir”… Vaste sujet me concernant, puisque j’aimerais tout faire, mais que je ne peux pas par manque de temps et parce que je l’ai bien compris et assimilé : il ME faut cette identité propre qui fait que l’on reconnaitra mon travail, et que ma clientèle cible m’identifie comme LEUR créatrice de bijoux…
  • Marie-Pier M.
    24 juillet 2017 at 16 h 05 min
    Bonjour à tous et à toutes,
    Pour ma part, je suis encore étudiante en joaillerie (en voie de terminer, il ne me reste qu’un an avant d’être diplômée…!) et j’ai un mal épouvantable à définir ma signature artistique… J’ai carrément eu des cours dans ma formation qui visaient précisément à nous aider à la trouver tout en faisant mousser notre créativité et, pourtant, plus j’avance, et plus j’ai l’impression d’être dans le néant. J’ai toujours cru que la polyvalence était un atout, mais depuis le début de mes études, on me dit qu’il faut se spécialiser et se définir… J’suis perdue.

    En partant, choisir une technique est d’une difficulté qui me semble pratiquement insurmontable: j’aime pratiquement tout…! J’aime mon art au point de ne pas arriver à ne pas aimer une technique (c’est fou à dire, hein?). Qui plus est, choisir aussi un style me peine encore autant, puisque mes champs d’intérêts sont tout aussi vastes et fertiles… Je me sens comme un caméléon lancé dans un champ de fleurs et qui ne sait pas quelle couleur prendre pour arriver à se camoufler. J’en étais au point d’envisager faire plusieurs collections avec des styles très différents pour me permettre à la fois de continuer d’explorer et de satisfaire mes envies de changements constants, mais j’ai bien l’impression que je n’arriverais pas à percer comme ça.

    À l’aide?

  • Glória Gonçalves
    24 juillet 2017 at 16 h 06 min
    Moi aussi je pense avoir bien compris mais moi en tan que couturière je ne peux pas faire que ma robe transformable, c’est une robe d’été et l’hiver il faut autre chose et la mon truc c’est des capes et des vestes en laine bouillie esse que je peux me diversifier avec la couture je ne ferais pas des sacs je ne ferais que de vetement ? ou je peux trouver un coach pour m’apprendre
    Je vous remercie de me guider
  • Mélanie JUNG
    24 juillet 2017 at 19 h 51 min
    : exactement !
  • Mélanie JUNG
    24 juillet 2017 at 19 h 55 min
    : bien sûr que si que tu ne peux faire que cette robe si tu veux =) Mais ce n’est pas ce que je dis de faire 😉
    Tu peux parfaitement compléter ton offre avec des capes et des femmes qui sont aussi transformables =)
    Tu peux faire plusieurs type de vêtement, tant que la technique et le style reste le même =)
  • Mélanie JUNG
    24 juillet 2017 at 19 h 56 min
    : plusieurs style différent, c’est possible si tua s une technique unique qui t’identifie auprès des clients, sinon tu vas les perdre. Et je ne te raconte pas les efforts de comm que tu vas devoir faire pour qu’on comprenne ton offre. C’est très difficile.
  • Hélène Marie
    25 juillet 2017 at 4 h 57 min
    Bonjour Mélanie!

    Je te lis avec plaisir depuis longtemps.
    Encore un article bien ficelé… Jusqu’à ce que j’arrive à l’interview finale.
    Tu n’y es pour rien, tu ne pouvais pas savoir.
    Mais ça fait vraiment étrange de voir ce genre de choses dans un article sur SON identité visuelle PROPRE…
    Parce que c’est bien le problème : tous les bijoux, tout le visuel, même le packaging ont été copiés-collés d’une créatrice anglaise (qui a crée SA marque et SON identité visuelle depuis plus de 10 ans.) Elle en a parlé sur son blog.

    Bref je t’invite simplement à voir l’ORIGINAL : Under The Ivy!
    J’aime bien rendre à césar ce qui est à césar.
    En l’occurrence ici :
    FB : https://www.facebook.com/Under-The-Ivy-505467136165988/
    Etsy shop : https://www.etsy.com/fr/shop/UndertheIvy2

    Merci de m’avoir lu. Tu n’y pouvais rien, tu ne pouvais pas savoir que la personne que tu as interviewé a copié et même l’identité visuelle sur quelqu’un d’autre. Rien ne lui est propre.

    Sinon continue de nous apprendre pleins de choses avec tes articles!!!

    Hélène.

  • Leïla Boussely Agius
    25 juillet 2017 at 18 h 52 min
    Hello les Pies !
    Merci Mélanie pour ce nouvel article très intéressant. Jusqu’à sa lecture, je ne mettais pas poser la question de la signature artistique. J’ai créé mon entreprise en février 2017, tout simplement parce que je voulais travailler depuis la maison et que j’aimais coudre (autodidacte depuis à peine 1an). En regardant de plus près mes créations, je m’aperçois que j’avais quand-même trouvé ma signature artistique : décoration pour enfants avec des tissus aux coloris doux.
    Je parle au passé car je profite de la fermeture d’alm pour faire le point sur mon entreprise et son développement. Puis maintenant que je vois “mes créations” vendues partout pour quasiment rien (merci fourfouille, Gifi, Centrakor etc) je me dis que c’est vraiment le moment de proposer autre chose… Je suis également passionnée par le travail du bois, le home staging, le dessin et je n’ai pas envie de choisir parmi tout ça du coup je me réinvente dans un tout autre domaine en devenant décoratrice d’intérieur.
    Je repars de zéro (ou presque), accompagnée par tes articles et les commentaires de chacune des Pies 😊 j’avais un peu peur de me limiter mais finalement tu as raison “c’est juste se canaliser”
    Du coup je me remets sur la création de mon site l’esprit un peu plus serein.
    Merci!
  • Mélanie JUNG
    26 juillet 2017 at 5 h 53 min
    coucou@helene-marie, effectivement, il y a similitudes, mais comment savoir qui s’inspire de qui ?Les créations de cette créatrice anglaise sont quelque peu différentes. Je n’étais effectivement pas au courant, mais il y a de la place pour tout le monde =)
  • Sarah
    26 juillet 2017 at 15 h 41 min
    Bonjour,
    Alors je me permet de poser les choses à plat afin d’éviter toutes diffamations et fausses idées.
    Je connais cette créatrice et bien d’autres qui réalisent elles aussi leurs propres Ailes de Fées, chacune à sa techniques, ses matière, ses couleurs et dégradés, ses matériaux et ses designs.

    Jamais je n’ai affirmé être la seule et l’unique à créé des Ailes, je précise que je dessine mes propres Ailes pour en faire mes designs, Je ne copie aucune créations de l’une ou de l’autre. Je créé mes dégradés et mes couleurs. Je ne tolère pas que l’on puisse déclaré mon travail de “copie”.

    Cette créatrice n’était pas la première à réalisé des ailes, j’en connais à la pelle. Mais chacune à sa techniques, ses visuels, ses matériaux, son style et son identité qui lui est propre.

    Je pense que le respect de l’autre est important dans ce milieu, car nous faisons toutes attentions pour ne pas réaliser le même montage des unes et des autres.

    Tout comme celles qui travaillent la fimo, le scrap, ou les cabochons, le matériel de base est le même, son nom aussi, c’est le même esprit et personne n’a rien inventé, mais chacune à sa manière de le travailler et son identité.
    Je côtoie des créatrices qui réalisent également des Ailes de Fée et jamais il ne me viendrai à l’idée de les juger car elles ont créés leur monde.

    Merci de rester respectueux.
    Sarah de Faërie.

  • Le Ruban Zébré
    26 juillet 2017 at 17 h 35 min
    Ouhlala je vais méditer ce post, je m’éparpille un peu, je le sais, mais je ne sais pas trop quoi faire …
  • Mélanie JUNG
    27 juillet 2017 at 22 h 37 min
    merci , c’est bien ce qu’il me semblait =) Et comme je el dis toujours, il y a assez de place pour tout le monde 😉
  • Valérie Michaud
    1 août 2017 at 11 h 30 min
    Merci pour cet article qui complète bien le premier chapitre de ton guide gratuit. C’est exactement ce sur quoi je travaille en ce moment. Suite à la fermeture d’ALM, je veux mettre à profit tes conseils et repenser entièrement mon offre afin de donner une vraie chance à ma boutique.
    J’ai trouvé ma technique, mais je n’arrive pas a définir mon style, malgré mes recherches. En effet il y a toujours un petit peu d’ici qui me correspond et un petit peu de ça ailleurs qui me convient. Bref, comment faire, comment trouver les noms des courants ?
  • Mélanie JUNG
    1 août 2017 at 12 h 32 min
    : tu n’es pas obligé d’utiliser des noms courant, tu peux créer tes noms =) Pour une créatrice c’est top. De toute façon se sont les visuels qui font vendre surtout., donc même si ton nom de style n’est pas compris c’est pas grave. Et tu peux toujours le decrire dans ton slogan si jamais 😉
  • Chantal DE ROCKER
    14 août 2017 at 16 h 09 min
    Bonjour, je ne suis pas dans les bijoux mais dans le dessin. J’ai trouvé vraiment mon truc à moi : je fais des portraits à partir de photos au graphite pour les humains et au pastel sec pour les animaux. Tout le monde me dit que j’ai mon style, que mes dessins sont merveilleux, sublime etc mais pourtant j’ai difficile à les vendre. Je ne comprends pas pourquoi. Pouvez-vous m’aider ? Vous pouvez voir mes portraits sur facebook au nom de Chader
  • Mélanie JUNG
    14 août 2017 at 21 h 32 min
    : l’art est personnel, chacun l’interprète à sa façon et à ces propres goûts. Peut-être qu’il y a une incohérence avec ta clientèle cible.
  • Sophie Laloux
    22 août 2017 at 10 h 26 min
    Trop bien ton article Mélanie !
    Je me suis prêtée à l’exercice.
    Ma technique : soutache et perles brodées
    Mon style : asymétrie et que ça brille !!!
    Etre la seule dans le domaine … là … ce n’est pas le cas. Il y a (entre autre) deux merveilleuses créatrices italiennes qui pratiquent ces techniques. C’est en découvrant leurs créations que j’ai testé la technique de la soutache. Mais je trouve que mes créations se démarquent. J’ai le goût de l’asymétrie comme Simona Rotaris et la passion des cristaux Swarovski comme Serena di Mercione 😀 . Bon … ok … je n’ai qu’une dizaine de bijoux de finis à ce jour. N’empêche que je vois un style différent.

    Mon public cible : vu le prix futur des mes créations et vu le style aussi, je dois ciblée des femmes qui recherchent un bijou exclusif (ils le seront tous, pièce unique garantie). Personnellement je les porterais tous les jours, mais je pense que la plupart de mes potentielles clientes achèteront mes créations pour un évènement particulier (mariage, cérémonie, fête de fin d’année …)

    Fin septembre début octobre, la Lux Fashion Week sera organisée pour la troisième fois à Arlon. Défilé organisé avec les créateurs de la province de Luxembourg (Belgique) et espace d’exposition pour les créateurs. Je vais y aller, en essayant d’avoir des photos de mes créations avec moi … et surtout en essayant de prendre des contacts … Mais là, il va falloir que je dépasse ma timidité … et là ce n’est pas gagner. Me connaissant, je ne montrerai aucune photo et n’oserai même pas dire que je crée des bijoux.

    Encore un petite chose … et c’est là que je vais montrer mon côté idiote :-). J’aimerai bien voir tes créations moi aussi mais je ne vois pas de lien.

  • GENTY Clarisse
    22 août 2017 at 13 h 10 min
    Bonjour Madame la Pie Bavarde, merci infiniment pour touts ces conseils que tu nous offres !!! Je t’avoue que suis vraiment épatée de tes explications, qui semblent facile à mettre en oeuvre, à vue d’oeil !!! Mais face à la réalité, la concurrence est rude …..
    Pour ma part, je suis dans la création et relooking des objets décoratifs de la maison , de style ” shabby ” ou ” shabby chic ” ; j’espère avoir trouvé, mon signature artistique …. l’association de la couture avec du crochet ou, rehaussé mes objets revisités avec des fleurs faites par mes soins ( pour ne pas utiliser celles qu’on trouve dans le commerce ….) ,qu’est-ce que tu en penses ????
    Mais, toujours est-il que ce n’est pas évident, de se faire connaître malgré les post sur les réseaux sociaux !!!! Ma page est visible sur Fb au nom de ” Ma Maison Autrement ” et ” No & Max “…… Un coup de pouce de ta part sera le bienvenu, merci !!!!!
  • Priscille
    20 octobre 2017 at 19 h 27 min
    Bonjour Melanie,
    Je suis une pie débutante. Grâce à ton article j’ai compris que je n’ai pas vraiment de signature artistique. Je cree des bijoux en argile polymère avec des formes différentes de ce qui se fait …mais ils ne se démarquent pas assez… ce qui explique les ventes irrégulières sur ma boutique Etsy. Sauf que je voudrais bien devenir micro entrepreneuse…
    J’ai fais une recherche sur ce qui ne se fait pas (ce que j’aurai dû faire depuis longtemps…) et ce qui est tres demandé dans la recherche Etsy.
    J’ai trouvé une forme originale de colliers, de bracelets, de bagues et de boucles d’oreilles ainsi qu’une technique qui existe déjà mais qui n’est pas très répandue et que je vais détourner à ma sauce… ce sera ma signature artistique… je vais changer toute ma boutique pour janvier 2018. Merci pour tes conseils avisés…

Laisser un bavardage