Autopsie de l’échec d’une entreprise créative, La Dame de Lys

Temps de lecture estimé : 4 Min, 40 Sec.

Et oui, je n’ai pas honte de le dire, j’ai échouée avec ma marque La Dame de Lys. Même si je faisais des ventes et même si mon entreprise évoluait, c’était trop peu en trop de temps !

Parce que je n’y connaissais rien en marketing et que je voulais juste vendre ce que je faisais, sans réfléchir. Mais créer ce qu’on aime, ce n’est pas créer ce que le client attend. Résultat : j’ai passé 5 années à galérer et à risquer la ruine de mon couple, même si j’en garde un excellent souvenir.

Je n’ai pas l’échec amer. Bien au contraire. Grâce à La Dame de Lys, j’ai appris énormément de choses, qui me servent maintenant, pour t’aider toi et t’apprendre à ne pas faire les même erreurs que moi ! smile

Alors, installe-toi et prend des notes, voici l’autopsie de l’échec d’une entreprise créative.

source : pixabay.com

Trop de passion tue ton projet créatif

Ça doit te semblait bizarre, mais je t’assure que c’est vrai. Ce que j’ai constaté avec ma marque La Dame de Lys, c’est que quand tu es passionnée, tu passes trop de temps sur tes créations, tu crées souvent ce que TU aimes au lieu d’être à l’écoute de tes clients, du coup, tu ne vends pas.

Quel est le lien entre le fait de créer ce que tu aimes et celui de ne pas vendre?

Voici un exemple. En 2010,  j’avais crée une collection années 20 qui plaisait beaucoup et marchait très bien. Comme c’était une mini collection pour la Rentrée, je n’ai pas voulu la continuer. C’était une idée, une envie soudaine que j’avais eu et elle était assouvie, donc quel intérêt à continuer hein… J’ai ressorti une mini collection années 20 en septembre 2012 et là pareil, gros succès, mais incapable de la continuer. Pourquoi ? Je voulais créer ce que j’avais envie de créer et pas ce que les gens aimaient. Résultat : comme je n’étais pas à l’écoute de mes clients, ou tout du moins que je ne prenais pas en compte leurs attentes ou leurs envies qui se manifestaient par le succès ou non d’une collection,  je ne vendais pas.

J’étais totalement dominée par ma passion et ça a tué mon projet créatif.

Alors certes, mes clients trouvaient mes créations jolies, mais ils ne les achèteraient pas, car ce n’est pas ce qu’ils attendaient, ce dont ils avaient envie. Ce qu’il faut comprendre, c’est que tes clients peuvent aimer ce que tu fais, trouver ça beau, mais ne rien t’acheter car ils ne se voient pas avec.

Il faut que tu arrives à prendre du recul, à écouter et étudier ton environnement pour créer des produits qui se vendront. Tu pourras toujours faire quelques pièces d’exceptions qui correspondent à des pulsions créatives, mais globalement, pour qu’une entreprise fonctionne, elle doit proposer des produits qui sont attendus. Concrètement, ça peut juste vouloir dire faire plus de boucles d’oreilles parce que c’est ce que tu vends le plus, proposer des déclinaisons couleurs de tes créations car on t’en demande etc. La solution peut être très simple, il suffit d’écouter et d’analyser tes clients smile

Et si comme moi, tu ne veux pas, ou plutôt, tu ne peux pas te plier aux besoins/envies de tes clients, si tu veux seulement faire ce qui te plait, alors ton entreprise est vouée à l’échec.  A moins que tu es un super pouvoir qui fait que ce que tu aimes faire et ce qui se vendra niceMais bon, ça arrive pas souvent ça, hein.

Alors oui, on connait toute une créatrice qui réussit à vendre sans rien faire de tout cela, mais si tu y regardes de plus près, tu sais pourquoi elle vend ? Personnellement, quand une créatrice me dit qu’elle vend bien, alors qu’elle n’a pas d’identité créative forte, ou que ces produits ne sont pas ciblés, ou encore qu’ils ne répondent pas aux besoins de ces clients, je vais TOUJOURS voir ses prix. Et c’est TOUJOURS une créatrice qui vend ses bijoux à des prix dérisoires avec lesquels elle ne se payera jamais.

Je trouve ça triste, car quand tu offres à un client, un bijou ou un accessoire qui correspond à sa personnalité, à ses envies, il s’en fout du prix !

 

exemple emballage créatif - bijoux

Emballage et créations La Dame de Lys

 

Trop de tout tue ton projet créatif

J’avais trop d’emballage, trop d’événements, trop de collections, trop de produits, trop de tout et ça n’apporte rien. Si ce n’est épuisement et frustration.

  • Trop d’emballage ? Et oui, c’est bête à dire, mais ça à contribuer à mon échec ! J’emballais chaque créations dans une jolie petite boite + du papier de soie + des supports bijoux + des rubans pour décorer la boite + des étiquettes toutes mimi + le cachet de cire +  un marque page en cadeau + un petit papier “conseils pour entretenir ses bijoux La Dame de Lys” + un flyer.
    Moi je trouvais ça bien, jusqu’à ce qu’une amie me fasse calculer mon prix de revient et que je me rende compte que tout ça me coutait 6€ PAR BIJOUX surprised C’est à dire que pour chaque bijou que je créais, je devais rajouter, dans le calcul du prix, 6€ pour l’emballage! Je sais pas si tu imagines, mais c’est ÉNORME ! Sur des bijoux en entrée de gamme (= les moins chers de ta collection giggle ) j’avais autant de frais d’emballage que de frais de matériel ! Ça rendait mes créations trop chères.
  • Trop d’évènements. Et ouais, à vouloir trop en faire pour vendre, parce que je n’arrivais pas à faire assez de chiffre pour vivre, je me suis tirée une balle dans le pied. J’organisais des ventes privées tous les deux mois, sans compter les expos. Du coup, de moins en moins de monde venait, car il n’y avait plus cette impression d’exclusivité, c’était devenu un RDV banal qui n’intéressait plus. Et comme j’avais la tête dans le guidon, je n’arrivais pas à trouver une idée originale, un évènement qui sorte de l’ordinaire et qui intéresse vraiment tout en attirant ma clientèle cible (que je ne connaissais pas non plus haha boring).
  • Trop de collection et trop de produits. Alors ça aussi c’est rédhibitoire ! Mes clients se perdaient dans les choix que je proposais et finissaient pas quitter le site sans rien acheter. Trop de choix, tue le choix. Il faut simplifier son offre et l’adapter à sa clientèle.

N’abuse pas de ce que tu peux offrir à ton client, limite tes offres promotionnelles et tes cadeaux, ton client aura alors l’impression qu’il est vraiment exceptionnel !

Limite tes produits et/ou tes collections à ce qui se vend, pourquoi t’encombrer de créations qui ne se vendront pas ? Au pire, si vraiment tu as du mal avec cette idée, créer ce qu’on attend de toi pour “l’alimentaire”, pour gagner assez pour vivre, et éclate-toi sur quelques créas qui se vendront peut-être moins bien smile

 

lespiesbavardes.com

source : pixabay.com

 

Pas de structure tue ton projet créatif

Je n’avais aucun plan marketing, aucune idée de l’évolution de mon C.A ou de ma notoriété. Aucune idée de où j’allais ni de ce que je devais faire pour y arriver. Du coup, je ne faisais pas les choses qu’il fallait quand il le fallait pour que mon projet créatif évolue.

Je faisais tout au gré de mes envies et de mes humeurs, encore une fois, ma passion me dominait complètement.

Je n’avais pas de bonne compta car je n’aimais pas faire ça, je préférais créer. Du coup, je ne savais pas ce qui me rapportaient le plus, les BO, les bracelets ou bien les colliers ? Ce qui fait que je ne pouvais pas créer en fonction des attentes de mes clients, encore une fois.

Je faisais beaucoup de sautoir sans savoir si c’était une valeur sûre, juste parce que j’aimais ça. Et avec le recul, c’est pas ce que je vendais le plus, loin de là !

Bref, je ne le répèterais jamais assez, il faut que tu structures ton offre pour qu’elle soit claire aux yeux de ton client (= ton positionnement sur le marché). Que tu tiennes une bonne compta et que tu t’en serves pour créer ce que tu vends le plus. A partir de ce travail, tu pourras prévoir ton CA mois par mois comme je te l’explique ici et te fixer des objectifs pour savoir quelle route tu dois prendre pour y arriver. Quand tu sauras quelle route prendre, tu sauras quoi faire et surtout quand le faire. C’est comme quand tu pars en voyage, tu t’organises, tu check des plans de la ville où tu vas, tu prévois l’hôtel, la bouffe, ben là c’est pareil !

 

Avoir tu as la tête dans le guidon tue ton projet créatif

Quand tu as la tête dans le guidon, tu ne vois pas que tu es entrain de te planter. Tu es trop dans ton truc, tu négliges trop de choses essentielles à la survie de ton projet créatif !

L’idéal est d’avoir quelqu’un d’extérieur qui te guide. Un(e) ami(e), quelqu’un de ta famille, ta moitié, ton chat, t.. euh non pas ton chat, mais quelqu’un que tu écoutes. Parce qu’à titre perso, mon conjoint m’a mise en garde plusieurs fois, mais je n’entendais rien, j’étais dans mon monde. Il te faut quelqu’un dont tu sais que tu prendras l’avis en compte (pardon chéri peek ).

 

Conclusion

Pendant les 2 dernières années de La Dame de Lys, je me suis formée pour sauver mon entreprise. Marketing, compta, stratégie commerciale etc etc. J’ai tout appris.

J’ai compris toutes mes erreurs et l’ampleur de ma débilité à ne faire que ce que moi j’aime…. Si si, j’étais débile ! Tu veux un exemple?

J’en ai un bon tiens : un ami, commercial de métier, m’avait proposé de faire le commercial pour moi, de distribuer mes créations en boutique contre une commission dérisoire pour m’aider.

Et ben, je n’ai pas su faire.

Ou plutôt, je ne voulais pas faire.

Car il fallait créer en série et je n’aimais pas faire ça…. Pfff quand j’y repense confused Pardon Jean heart

Le centre d’intérêt d’une entreprise, ce n’est pas son entrepreneur, ce sont ses clients !

Perso, je l’ai compris trop tard et je n’ai pas eu le courage de tout reprendre. Je venais d’accoucher, mes priorités avaient changé alors j’ai laissé tombé. Mais c’est sans regrets, car le blog est né de toute cette aventure et de l’envie d’informer d’autres créatrices à ce qu’elles doivent faire pour vivre de leur passion… Ou non !

Dernier

Apres

22 Commentaires

  1. maquinghen

    je me rend compte que je fais la meme chose !merci pour cette article,on me dis c est jolie ,mais tres peu de vente

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      c’est très certainement que tes produits ne sont pas adaptés à ta clientèle. Il faut que tu sois à leur écoute et que tu analyses les retours clients 😉

      Réponse
  2. Lucie

    Exact, je l’ai compris aussi, et certaines personnes qui me connaissent me disent parfois que je me “rabaisse” et me “vends” en faisant ce que Madame Tout le Monde (plus précisément les Mamans) aime.
    Par ex, de manière très personnelle, je n’aime pas tout ce qui est licence, rose bonbon… Mais force est de constater que ca marche, et ca marche bien ! Alors je surfe sur la vague.
    C’est mal vu, dans mon entourage proche, de faire ce que l’on n’aime pas, mais force est de constater qu’il faut surtout en vivre avant d’aimer, même si les 2 sont loin d’être incompatibles !

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @lucie : et oui, la vie de créateur n’est pas si rose que ça, pour survivre on doit toutes faire des trucs moins fun que les autres. On ne peut pas toujours avec le beurre et l’argent du beurre 😉 C’est très bien que tu es compris cela, car bcp de créatrices (dont moi à l’époque) sont incapable de répondre aux exigences du marché car incapable de faire ce qu’elles n’aiment pas, et là c’est la mort de l’entreprise assurée !

      Réponse
  3. fee pour vous

    Bonjour les Pies.
    Pour ma part, je me lance sérieusement depuis septembre, avant c’était pour ma famille et moi, quelques ventes dans mon entourage mais rien de bien sérieux. En lisant cet article je me rend compte que c’est tout à fait cela, même si j’avais pris la décision de ne pas m’eparpiller dans une montagne de créations diverses, je me rend compte que je ne sais pas les quelles privilegier. Je ne sais pas quelles sont les attentes de me clients. Quand je demande leurs avis sur les reseaux sociaux (page facebook) personne ne prend, jamais, la peine de répondre. Alors comment cibler les produits ?

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @fee-pour-vous : ce n’est pas sur les réseaux sociaux avec un message impersonnel qu’il faut demander son avis à tes clients, mais par mail à tes 10 meilleurs clientes. Avec un mail personnalisé où tu leur expliques qu’elles font partis de ton top 10 de clientes et que tu aimerais leur avis en leur offrant un cadeau en contre partie, tu auras tes réponses

      Réponse
  4. fee pour vous

    Malheureusement les clientes que j’ai eu furent celles des 3 marchés de noel que j’ai fait et malgres les cartes de visites distibuées avec les achats, je n’en ai aucune qui n’est venue me contacter (peut-etre devrais-je demander les adresses mails à l’avenir). Apres les seules clients que j’ai ce sont mes amies

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @fee-pour-vous : il faut toujours avoir un petit cahier sur son stand pour permettre aux visiteurs ou aux clients de laisser leur adresse mail, toujours ! =)
      Demande à tes amies, se sera déjà ça de prit. %ais demande-leur de répondre honnêtement.
      Tu peux aussi faire un sondage dans la rue et sur le net en diffusant un questionnaire. Je l’avais fait pour mon autre projet de création de bijoux que je voulais lancer après avoir fermé La Dame de Lys, c’est très efficace. Bon finalement, j’ai fait le blog à la place de ma nouvelle marque x) Mais si ça peut t’aider, voici mon questionnaire. C’est la base de l’étude de marché qu’il faut faire lorsque l’on crée une entreprise : https://docs.google.com/forms/d/1by0kyv-5Xap6cqYKNEL4VcwMPp0RGlTmuiFNiqNAYjs/viewform
      Il faut une moyenne de 200 à 300 réponses pour avoir des statistiques fiables.

      Réponse
  5. fee pour vous

    Comment diffuse-t-on un questionnaire sur internet?
    J’ai vu que vous aviez fait un questionnaire via google est-ce à la portée de tout le monde?

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @fee-pour-vous : ben par mail ou via les réseaux sociaux. Oui via Google Forms, c’est très simple à utiliser. Il faut une adresse gmail ou un compte google par contre

      Réponse
  6. LA Grande Cél

    Bonjour Les pies,
    je souhaite également me lancer prochainement mais je suis un peu perdue…
    puis je exposer sans problème sur un marché artisanal?
    si oui, combien dois-je prévoir de créations minimum? ( je me lance dans la petite déco, oreillers, guirlandes-fanions, vide poche, trousse, pochette, le tout dans un esprit vintage, qui est, je pense, dans l’esprit du moment, et qui je l’avoue, me plait aussi beaucoup….Je sais, je sais, le désir du client avant tout!…)
    quelle logistique prévoir?( présentoir, emballage…appareil à CB, non, je plaisante….).
    Merci pour ta réponse

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @la-grande-cel : si u n’as pas de SIRET, c’est risqué quand même. D’autant plus que souvent les organisateurs d’expo ne prennent pas d’exposants sans SIRET.
      Pour le nombre de créations à prévoir, c’est à toi de le savoir, en fonction des ventes que tu as prévu de faire 😉
      Quand au reste, il y a un article sur le sujet ici : https://lespiesbavardes.com/stand-expo-conseils-pour-creatrice-bijoux/

      la bise =)

      Réponse
  7. Aurores-Lune

    Franchement c’est comme si c’est moi qui avais écrit ça :/
    Je n’ai : pas envie de faire des séries, pas envie de calculer, tout ça.. je fais dans tout (swarovski, gothique, nature, fantasy…) parce que j’aime ça et comme tu dis, ça doit être trop fourbi !
    Mon Dieu, merci à la gentille créatrice qui m’a fait connaître ton site et merci à toi pour ce site !
    Si je survis, ce sera grâce à toi <3

    Réponse
  8. marie-laure

    Je me retrouve également dans ton article … et je suis très heureuse d’avoir découvert ton blog … bon je perds quelques heures de sommeil tous les soirs …mais bon … c’est pour la bonne cause !

    Moi qui me refuse à faire des bijoux de mariage en alu, car je trouve que cela fait très sapin de noël” lol , ben … va falloir que je m’y mette !

    Vraiment Merci !!!

    Réponse
  9. Paty

    Je me reconnais dans ton post, Et là !!!! j’ai fait trop d’erreur, j’ai besoin de prendre le temps et recommencer.
    J’adore la création mais j’ai tout fait à l’envers ,du coup , j’arrête ou je déclare un chiffre à 0 le temps de retrouver la “patate” .
    Si j’arrête je fais quoi du materiel ??? il m’appartient ou pas ???
    Merci pour tes conseils Mélanie Ton blog est génial, une mine d’infos interressantes,
    J’ai du mal à sortir la tête du guidon 😉

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @paty : oui oui bien sûr c’est à toi, ça fait parti du patrimoine de ton entreprise et ton entreprise (si tu es en entreprise individuelle) c’est toi 😉
      N’arrête pas, déclare un chiffre à 0€ c’est bcp plus simple administrativement parlant.
      Merci à toi pour ton commentaire =)

      Réponse
  10. Vanessa

    Hello,
    Et crotte comme je m’y retrouve aussi. C’est triste, on est toutes bancal, oon a toutes envie de reussir, mais sans succès…
    Je suis créatrice de vêtements pour ma part, depuis 2009, mais j’avoue ne jamais avoir eu de vraie salaire. Pourtant je persiste, car mon Jules m’en laisse la liberté et qu’en même temps je peux profiter de voir notre Juliette grandr, même si le matin il y a nounou. Mais j’ai hâte qu’elle aye à l’école pour avoir plus de temp pour créer. L’an prochain ?
    Bref… Je me suis lancée dans les bijoux en juin et avec le retour (rien que familial) que j’ai eu, j’ai juste envie de plaquer ma couture.
    Et bizarrement je m’implique bien plus dans ce nouveau projet en ce qui concerne tous les “à côtés” : belles photos – bonne pub – ne pas se focaliser sur ce que moi je veux faire – … FAIRE LES CHOSES BIEN avant de dévoiler cette première collection.
    Mais qu’est ce que ça me prend du temps et comme vous toutes ce n’est pas ce que je préfère.

    Du coup, pour l’instant je produis et réfléchis à la mise en place de cette nouveauté.

    Ce qui me turlupine le plus, c’est que je ne veux pas faire de ma marque un plus gros fourbis (ce que c’est déjà sur mon site). On y trouve de tout, vêtements femmes, sacs, étuis à lunettes, tous pleins d’accessoires bébés, alors qu’à mes débuts, c’était juste prêt à porter féminin et je vendais plus (aussi parceque je me pliais à leurs attentes. Sur mesure avec tissu au choix, mais quel perte de temps franchement de faire tout cela part mail), il m’aurait fallu un site du feu de dieu… ce que je ne pouvais et ne peux toujours pas me payer (même si aujourd’hui je suis quand même trop fière de mon site que je me suis faite entièrement toute seule ?)

    Tout ce blabla pour dire que moi ausdi je suis dans le caca, mais que je compte vraiment faire de la création (peu importe soit elle) mon métier et me faire un jour et pour longtemps un vrai salaire.
    Je me dis que si d’autres y arrivent pourquoi pas moi, vous, nous ??

    Merci d’avoir partagé ton passé avec nous ? ça en aidera plus d’une cest certain

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      merci @vanessa =) Le fait que ton site soit fourre-tout est très certainement la cause de la stagnation de ton projet, courage <3

      Réponse
  11. Armelle

    Je suis tellement contente d’avoir rencontré les pies, merci mille fois d’être là.
    Et oui, j’ai ouvert ALM il y a 6 mois et je n’affiche que 13 ventes. Jours et nuit je réfléchie à des stratégies et j’y crois…
    Je suis friande de vos avis, qui pourrais me pointer mes erreurs.
    Encore une fois, bravo les pies, je dévore tout ce que vous écrivez et j’envisage de passer prémieum
    Armelle
    http://www.milaya.fr

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @armelle : j’ai jeté un coup d’oeil rapide, tes photos sont jolies par contre, tu n’as pas de style précis de créations, pas “d’identité” qui se démarque, du coup on comprend pas ce que tu proposes et on ne s’attache pas à ta marque car on ne sait pas ce que tu proposeras plus tard. Tes fiches produits sont trop sommaire, aussi. Je pense que si tu “arranges” ces deux aspects, tu vendras bien plus =)

      Réponse
  12. Armelle

    Merci beaucoup Mélanie et encore bravo pour la qualité de ton site.
    A bientôt
    Armelle

    Réponse
  13. clara

    Hello! deja merci infiniment pour ce que tu partages et pour ta courageuse auto critique.
    J’en suis à mes débuts et je m’appuie pas mal sur ton expérience. bonne continuation à toi!

    Réponse

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

consectetur dapibus amet, vel, elit. odio luctus quis massa non Praesent

Pin It on Pinterest

Share This