comment créer une collection - créatrice bijoux créatrices vêtement

Comment créer et lancer une collection ?

Voilà le Printemps arrive !

Tu sens cette excitation ? Cette envie de renouveau avec plein d’idées qui pétillent dans la tête ?

Enfin, la saison reprend et tu vas pouvoir lancer ta collection Printemps/Eté shy

Mais au fait, c’est quoi une collection ?

Faut en faire combien par an ?

Comment ça se prépare ?

Comment ça s’annonce ?

Allez viens par ici, on va étudier tout ça avec une étude de cas concrète, c’est  parti !

Comment créer et lancer une collection printemps

Source : pixabay.com / crédit photo : Jill111

 

C’est quoi une collection ?

Une collection est un ensemble de créations que tu as fabriqué sur un thème précis. Ça te permet de créer un thème, une histoire autour de tes créations.

Tu as deux possibilités, deux stratégies différentes liées à tes collections.

  • Soit tu as une ou des collections permanentes sur l’année qui représentent ton univers et tu sors 2 collections exceptionnelles par an (Printemps/Eté et Automne/Hiver). Le but de ces collections exceptionnelles étant de faire des produits plus travaillés ou qui sortent un peu de ton univers habituel.
  • Soit tu n’as aucune collection permanente et tu sors des nouvelles collections complètes 2 fois par an. C’est possible aussi 4 fois par an, (une par saison) mais se sont alors de petites collections avec moins de pièces. Bien sûr, dans ce cas l’idée n’est pas de créer des collections n’importe comment, mais d’avoir un univers, un thème qui te sert de fil rouge et que tu suis au fur et à mesure de tes collections. Avant le lancement d’une nouvelle collection tu liquide donc le stock de la précédente.

Par exemple, pour feu ma marque La Dame de Lys, mon thème principal était l’Histoire. Je créais donc des collections en rapport avec des périodes historiques, en utilisant des personnages historiques comme figure de proue. Par exemple :

  • La collection Impératrice Eugénie (épouse de Napoléon III) représentait une collection fin XIXè et début XXè siècle car c’est l’époque à laquelle elle a vécu.
  • La collection Madame de Pompadour était une collection Rococo (XVIIIème siècle) et shabby chic.
  • La collection Impératrice Marie de Médicis, une collection inspirée du XVIème siècle et de son mysticisme.

Que tu fasses des vêtements ou des bijoux, tu peux choisir le sujet que tu veux pour tes collections. Ça peut être une couleur ou un ensemble de couleur, un thème précis ou une coupe / technique en particulier. L’inspiration peut venir de n’importe où. D’une photo, d’un film, d’un livre, d’une musique, d’une période historique, d’un personnage, d’une balade dans un parc. Peu importe, tant que ça reste cohérent avec ton univers, ta signature artistique.

Pour les créations pour enfant, tu peux créer une collection en rapport au dernier film à la mode par exemple. Sans copier l’image ou les personnages du film hein. Mais t’en inspirer. Si c’est un gros blockbuster genre La Reine des Neiges, c’est plus difficile, car les enfants en âge de choisir préfèreront les produits estampés Reine des Neiges. Mais tu peux proposer des produits complémentaires. Une collection de vêtement ou d’accessoires au tissu imprimé de flocon de neige par exemple. En précisant “Collection inspiré du film La Reine des Neiges de Walt Disney”. Pour les tout-petits c’est plus simple, ça dépend de la clientèle cible (les parents donc) que tu as choisi. Si tu cibles des fans de culture africaine, tu utiliseras des tissus africains. Pour mes parents qui aiment le bucolique et le romantique, des tissus au motifs d’animaux ou de végétaux etc.

Le produit d’appel

Quelque soit ta stratégie, dans une collection, tu crées toujours un “produit d’appel” qui attire le client même si finalement ce n’est pas celui-là qu’il achètera. Ce produit sert à donner une image précise de ton positionnement avec cette collection. Il faut qu’il soit au centre de ta collection, la pièce maitresse sur laquelle tu feras ta pub.

Le reste de ta collection s’articulera autour de ton produit d’appel. Chacune pièce que tu crées est donc liée au thème de ta collection et forme une histoire commune.

 

 

Comment créer et lancer une collection automne hiver

Source : pixabay.com / crédit photo : Alexa Photo

 

Comment se prépare et s’annonce une collection ?

Il ne faut surtout pas lancer ta collection de but en blanc, sans prévenir ta clientèle plusieurs semaines avant.

Une nouvelle collection ça se prépare, son lancement aussi !  Il faut que tu crées de l’engouement, du suspens !

  • Pour ça, annonce déjà ta nouvelle collection dès que tu commences à la fabriquer ou à la dessiner. Pour se faire, partage quelques photos de dessins ou de “work in progress” sur les réseaux sociaux ou ton blog. Quand tu écris des articles sur ton blog sur un autre sujet, finis-le en écrivant une remarque sur ta nouvelle co genre :
    • “A l’atelier, je travaille toujours sur la nouvelle collection. Le shooting photo est en préparation, vous en prendrez bientôt pleins les mirettes !”
    • Ou “La nouvelle collection avance bien, je suis toute extatique, ça va être magique, hâte de vous la montrer !”
    • Bref tu as compris l’idée ! Communique tout le long de la fabrication et de la préparation du lancement.
  • Organise une séance photo pour mettre tes créations en avant et provoquer le coup de cœur (et donc l’achat!) en ligne.
  • Tu peux aussi créer une vidéo ou un article de blog sur tes inspirations et la collection.
  • Cherche des blogs partenaires ou des blogueuses mode qui correspondent à l’univers de ta nouvelle collection. Propose-leur soit un article sur le sujet que tu leur envoies (mais pas un article de 3 lignes hein, un article où tu parles de tes inspirations, de la fabrication etc). Soit qu’ils écrivent un article sur le sujet en leur proposant un partenariat gagnant-gagnant (genre, tu leur renverras l’ascenseur pour un de leur produit). Pour les blogueuses mode, attention, je ne le répéterai jamais assez, cible bien ! Tu as un article complet sur le sujet ici : “Comment trouver une blogueuse pour promouvoir tes créations ou ton blog“.
  • Pour le lancement, tu peux éventuellement proposer un vernissage de cette nouvelle collection. Soit dans ton atelier, soit avec un partenaire.

Si tu veux encore plus de détails, je te propose un retro-planning complet pour avoir le temps de tout préparer et penser à tout que j’ai écrit dans cet article : “Organise tes événements pour vendre plus !

 

 

Etude de cas :  le lancement De la collection Ziegfeld Follies Girls de La Dame de Lys

 

Flyer annonçant le lancement de la collection Ziegfeld Follies Girls de La Dame de Lys

Flyer annonçant le lancement de la collection Ziegfeld Follies Girls de La Dame de Lys

 

La dernière collection que j’ai sorti avec La Dame de Lys était la collection Ziegfeld Follies Girls.

C’était mon plus beau lancement, une belle réussite, quand je revois les images, j’en ai encore des frissons !

Il résultait de mes 2 années de formation en marketing, comm etc. J’étais enfin au point ! Cette collection a été un succès tant au niveau de l’organisation, du marketing, de la comm que du chiffre d’affaires.

Sauf que, c’était la dernière. J’étais tombée enceinte quelques semaines après le lancement. Ma grossesse m’avait demandé beaucoup d’énergie et pas mal de stress car j’avais une anomalie utérine (on ne va pas rentrer dans les détails hein) donc j’étais TRES surveillée. J’avais des RDV hebdomadaires à l’hôpital pour un suivi du bébé au monitoring, des consultations, des prises de sang, bref. Puis tu connais l’histoire. Après l’accouchement, j’étais trop épuisée pour reprendre, j’ai jeté l’éponge. Quelques mois après, frustrée de n’avoir pas su faire tout ça avant, naissait Les Pies Bavardes. Pour que d’autres évitent mes erreurs et avancent avant qu’il ne soit trop tard.

Mais bref, je m’épanche encore.

Hum, hum.

Donc, cette dernière collection était une collection inspirait des années 20. Les Ziegfeld Follies Girls étaient des danseuses de cabaret américaines de cette époque. J’utilisais leurs portraits en médaillon sur mes créations et leur histoire pour le storytelling de la collection.

 

sautoir La Dame de Lys

Sautoirs Ziegfeld Follies Girls de La Dame de Lys // Credit photo : ManuKitty Photographies

 

Voici ce que j’avais fait pour ce lancement de nouvelle collection :

  • J’ai fabriqué la collection pendant l’été 2013 en communiquant sur le blog et les réseaux sociaux à coup de photos de créations en cours ou de bout de bijoux par ci par là.
  • J’avais décidé que mon produit d’appel, celui sur lequel j’ai axé la comm de cette nouvelle co serait des boites en métal collector où j’avais fait imprimer les portraits des demoiselles.
    Faites en Alsace, elles étaient en vente ou offertes à partir de 100€ d’achat.
    Alors tu vas me dire “Ouai mais tu faisais du bijou ! C’est pas logique!”.
    Tout à fait. C’était mon coup de poker.
    J’avais uniquement ciblé mes clientes pour la comm de cette collection et mes clientes savaient que je faisais des bijoux et des accessoires.
    Le but était de les surprendre, de les titiller, genre “Tiens, elle fait plus de bijoux ??”
    J’avais fait ce choix car je faisais un vernissage de la collection chez un partenaire (je t’explique plus bas en détail) qui avait ces propres clients aussi. Le but n’était pas que nous soyons à whatmille dans son salon. Il s’agissait bien d’un vernissage, pas d’une exposition. Mes clientes devaient être des privilégiés dans une ambiance chaleureuse. Tout était réfléchis, j’avais pris le temps de me poser toutes les questions et de faire les choses bien.
    Par la suite, le flyer que j’avais fait avec la photo des boites en métal (photo plus haut) m’avait servi à communiquer sur mon site, blog et fanpage Facebook. Donc là encore, le contexte faisait que les personnes qui voyaient ma pub savaient que je faisais des bijoux.
    Par contre, ce flyer n’aurait pas du tout été adapté à de la distribution dans les rues. Il fallait un contexte pour comprendre ce que je créais.

 

Bandeau et bracelet Ziegfeld Follies Girls / Credit photo : ManuKitty Photographies / Modèle : Fanny, ma petite soeur ! Et oui on prend les modèles où on peut. J’ai la chance d’avoir une soeur super photogénique !

 

  • J’avais, plusieurs mois à l’avance, prévu d’exposer chez un partenaire qui vendait des chaussures de luxe italienne, Il Salone. Le partenariat durait 1 mois. La boutique était dans un superbe appartement au centre ville de Strasbourg. Le genre avec parquet qui grince et moulures au plafond nice L’écrin parfait pour lancer ma nouvelle collection ! D’autant plus que parmi ces produits, Carole de Il Salone avait des chaussures à brides qui faisaient années 20, ça collait parfaitement à ma nouvelle collection. J’ai donc décidé de faire coïncider la soirée de lancement du partenariat avec le vernissage de la nouvelle collection.

 

Ilsalone-DamedeLys-Thomask

Photo de groupe avec ma partenaire Carole dans sa boutique Il Salone et Thomas K, qui exposait ses superbes photos au même moment

 

  • J’avais organisé un shooting photo dans un très bel hôtel Strasbourgeois pour la fin août. Le flyer est issu de ce shooting.
  • Pendant le shooting, un vidéaste (étudiant qui avait besoin d’un projet) est venu tout filmer. Je lui ai demandé de me faire un making of de la séance photo et un teaser qui annonçait la collection.
  • Début septembre (quasiment 1 mois avant le lancement), j’ai prévenu mes clientes par mail en envoyant le flyer accompagné d’un texte. J’ai aussi diffusé l’info sur les réseaux sociaux et sur mon blog. J’annonçais que le lancement officiel de la collection sur mon site était le 30 septembre mais qu’elle serait disponible en avant-première lors du vernissage à Strasbourg.
  • Mi-septembre, j’ai donc envoyé le making of à mes clientes + diffusion sur les réseaux sociaux en rappelant le vernissage et la date de lancement.
    Voici le making of envoyé un mois avant. Je me rends compte en le visionnant, qu’il était trop long. J’aurais du le réduire de moitié et moins montrer les créations, mais j’étais tellement excité à l’époque, que j’avais envie de tout montrer très viiiiiiite ! giggle

 


La Dame de Lys – Coulisse d’une séance photo… par La_Dame_de_Lys
 

  • La semaine du 26 septembre, donc la semaine du lancement, j’ai envoyé le teaser de la nouvelle collection + diffusion sur les réseaux sociaux pour attiser la curiosité et rafraichir la mémoire aussi lookdown Après le lancement je l’ai diffusé sur l’e-commerce de La Dame de Lys en guise d’intro à la nouvelle collection. Voici le teaser.

 

 La Dame de Lys – Teaser nouvelle collection… par La_Dame_de_Lys

 

  • Après le lancement, j’avais fait le point. J’ai envoyé un message de remerciement à mes clientes. Pour être sûr de l’envoyer uniquement aux personnes présentent et bine cibler ma comm, j’ai utilisé les adresses mails que nous avions recueillit lors de la soirée. On avait mis en place un jeu avec tirage au sort  où mes partenaires et moi-même avions mis un lot à gagner chacun. On avait précisé que les adresses mails serviraient à envoyer des mails.  Dans mon message de remerciement, j’avais aussi rajouté une vidéo que j’avais faite sur “comment porter les sautoirs année 20”. Car pendant la soirée de lancement, il s’avérait que mes clientes ne savaient pas comment faire le tour de leur cou avec les sautoirs. Il faut toujours que tu sois à l’écoute de tes clientes et que tu répondes à leurs interrogations pour lever tous les blocages liés à l’achat.

 


Comment porter les sautoirs façon années 20… par La_Dame_de_Lys
 

Voilà.

Tu connais maintenant les secret d’une collection et d’un lancement réussi.

Créer des collections peut être un excellent moyen d’animer ta marque et d’attirer de nouveaux clients. Sans oublier les clients fidèles qui doivent retrouver ta signature artistique dans toutes tes collections, sinon ils ne te suivront plus.

A toi maintenant d’appliquer cela à ton business créatif et de perfectionner ta technique de lancement au fil du temps.

16 bavardages
  • Delphine
    8 mars 2017 at 21 h 56 min
    Bonsoir,
    Vraiment génial cet article, beau travail <3
    Merci pour cet éclaircissement il y a des trucs que je faisais et d'autres que je vais essayer 😉
  • Auring
    8 mars 2017 at 22 h 06 min
    Cool je l’attendais depuis si longtemps, super article !
    Mais en fait ça fait des années que tu dors pas !? ?
    Chapeau la vidéo t’avais l’hôtel, un photographe, 4 modèles, une maquilleuse et une coiffeuse !!! ???

    Par contre, j’ai sûrement déjà posé la question mais j’ai la mémoire de Dory, combien faut faire de modèles en moyenne par collection ?

    Est-ce que le produit d’appel doit aussi être fait en fonction d’un “prix d’appel” ?

  • Estelle
    8 mars 2017 at 22 h 52 min
    Article vraiment indispensable !
    Merci beaucoup
  • Marion
    9 mars 2017 at 0 h 00 min
    Super cet article!!! Mais je me rends compte que je ne fonctionne pas du tout en collection… C’est grave Docteur?? Je dirais que j’ai plutôt tendance à travailler en couleur… Par exemple, en ce moment, je suis dans le bleu nuit et l’association turquoise et prune… Du coup, ça marche aussi???
    D’un autre côté, je comte faire du sur mesure depuis la conception, en partenariat aussi complet que possible avec la cliente, alors je ne sais pas trop si les collections me concernent… Mais je prends note!!! Il y a tellement de possibilités, de choses à faire, à découvrir ou à inventer…
  • Mélanie JUNG
    9 mars 2017 at 11 h 35 min
    : oui depuis 2009 mdrrrr
    Pour la vidéo, oui et je n’ai pas déboursée 1 cts, donc tout est faisable =D
    C’est à toi de choisir le nombre de pièce à faire, il n’y a pas de règle à ce niveau là.
    Tu fais en fonction du volume de vente estimé et de ta clientèle cible.
    Pour le prix d’appel, je ne pense pas que se soit une bonne idée de faire un prix d’appel. Je dirais plutôt que ton produit d’appel doit avoir un prix qui corresponde à l’ensemble de ta collection. Si le prix de ton produit d’appel est plus bas que le reste de la collection, tu transmets une mauvaise information sur la valeur de ta collection à ton client et tu risques de le perdre.
  • Mélanie JUNG
    9 mars 2017 at 11 h 38 min
    : bien sûr que tes collection peuvent être des couleurs 😉 Il me semblait que je le disais dans l’article. Désolé si ce n’est pas clair =) et même si tu fais tu personnalisé, tu peux créer quelques prototypes à présenter aux clientes avec les couleurs de la collection en cours =)
  • chantal
    9 mars 2017 at 19 h 52 min
    Merci pour cet article qui tombe à pic !
    je commence à travailler le plan marketing de mon ” sac de plage idéal” et je n’avais pas imaginé la collaboration avec une boutique, un hôtel ou autre et l’idée fait son chemin.
    Lorsque je fais une collection à partir du thème d’une de mes aquarelles, celle ci comporte des sacs, pochettes, étuis, coussins, lampes ….. pour la première fois je vais travailler différemment pour la mise en vente de ce produit ( le sac de plage) qui sera différent de mes autres créations, c’est à dire une aquarelle peinte exclusivement pour ce produit et qui ne servira qu’à lui
    J’ai donc besoin de travailler ma communication autrement
  • Allison
    9 mars 2017 at 21 h 23 min
    Rhooo, trop bien (comme d’hab !!!). Ca me rappelle mon shooting fait il y a maintenant 1 petit mois (le 1er d’une longue série j’espère). On est resté 4H en extérieur et ma modèle (j’en avais qu’une, faut un début à tout) était en débardeur la pauvre (il faisait 6°C, ben quoi c’est chaud pour la Belgique LOL !!!!), on a fait 1H en intérieur dans le musée d’art moderne et contemporain mais la lumière ne plaisait pas au photographe, ça faisait trop studio et pas assez naturel (c’est lui le pro hein). Bref un trop bon moment, avec aussi des backstages mais tu vois je pensais les montrer plutôt après le lancement, mais ton idée de teaser est super sympa.
    J’ai pas vraiment pensé non plus à communiquer sur la collection qui va sortir (je suis bête !!!). Je sais pas pourquoi j’ai du mal à parler de mes bijoux avant qu’ils ne soient terminés.
  • Poulpy
    11 mars 2017 at 13 h 12 min
    C’est toujours très intéressant et instructif de te lire! En plus, cet article tombe à pic! Ca + ta formation, je vais vraiment prendre le temps de me poser et je vais oser affronter les démons de la communication! 😉 Au plaisir de te lire
  • Mélanie JUNG
    11 mars 2017 at 14 h 50 min
    Oh merci ♡ tu y arriveras!
  • Perlagael
    22 mars 2017 at 9 h 21 min
    Voilà bien fait pour moi j’ai tellement de choses à mettre en place , je manque de temps, du coup j’ai délaissé tes articles grosse erreur monumentale. …
    Genial tout y est j’ai toujours du mal avec ma clientèle cible et mon fils conducteur et je tourne en rond à chaque fois. …
    Depuis le temps que je te suis
    La réponse à nos problèmes est ici. …
    Merci Mélanie. ….
  • Marion
    22 mars 2017 at 9 h 26 min
    Je te conseille le coaching marketing que Memanie propose!! Juste lire et travailler sur les dossiers qu’elle m’a envoyé, ca m’a beaucoup aidé!!! C’est un investissement, mais je pense que ça vaut le coût!!! Et pis je ne trouve pas le prix si élevé que ca par rapport à ce que ca m’a apporté!!!
  • Mélanie JUNG
    22 mars 2017 at 16 h 22 min
    : ta clientèle cible répond à ton produit c’est simple =) Voici un exemple pour t’aider, je vais lancer une nouvelle marque de bijoux, emprunte de paganisme, de magie et d’animaux totem. Logiquement ma cible sont des citadines en mal de nature, attirées par le fantastique et la magie. De préférence des femme de 25 à 35ans, car avant elles ne gagnent pas assez pour se payer des articles de créateurs et après c’est rare qu’elles persistent dans le “delire” de mes bijoux. Forcément elles sont salariées (puisqu’il faut avoir les moyens de payer mes créa), pour la cible moyenne gamme ou haut de gamme je me deciderais après mon sondage. Tout est logique, mes bijoux répondent à mes clientes et mes clientes repondent à mes créations =) Si tu n’arrives pas à cibler ta clientèle c’est que tes créations ne sont peut etre pas assez ciblées
  • Mélanie JUNG
    22 mars 2017 at 16 h 24 min
    Oh merci <3
  • Aude
    17 juin 2017 at 22 h 20 min
    Le fait de présenter tous ses modèles lors d’un vernissage m’amène 2 questions : pour éviter de créer une surabondance de produits qui noierait nos chers clients, quel serait selon toi le nombre de modèles à ne pas dépasser dans une collection (comptes-tu les variations de couleur comme un modèle à part entière ?) ? Et quels seraient les avantages et les inconvénients de garder quelques modèles sous le coude pour annoncer des nouveautés un peu plus tard ?
  • Mélanie JUNG
    18 juin 2017 at 18 h 27 min
    : il n’y a pas de bonne ou de mauvaise quantité, ça dépend du public attendu surtout, de ton projet, de ta zone géographique ou encore de ta notoriété.
    Garder tes modèles en guise de nouveautés est une excellente idée ! Avoir des nouveautés singulièrement de donne de la matière pour communiquer et relancer les ventes de ta collection =)

Laisser un bavardage