Blog

Les 8 pires erreurs pour faire connaître ton entreprise créative

par | Fév 5, 2021 | Les erreurs à éviter | 10 commentaires

Faire connaître ton entreprise créative et vendre tes créations en ligne peut être difficile pour une créatrice. S’autoriser la visibilité ce n’est pas évident pour tout le monde.

Et si en plus, les ventes ne sont pas au RDV, tu peux très mal le vivre. Comme en rejet.

Résulta, ça nourrit ton syndrome de l’imposteur et ton manque de confiance en toi.

Pourtant, la qualité de tes produits et créations n’a rien à voir la dedans. Simplement, autorise-toi à te faire connaître.

Car c’est là que le bas blesse ! Les croyances sur la visibilité et la communication sont légions et il est difficile d’y voir clair.

Alors voici un article pour t’aider à eviter les 8 pires erreurs pour faire connaître ton entreprise créative !

 

source : giphy.com

 

La communication est la part la plus importante de ton entreprise. Car tu as beau faire les plus belles créations, revoir tes 5 piliers, recalculer tes prix, si personne ne te connait, tu ne vends pas !

Comme je l’ai déjà expliqué ici, une communication ça s’organise à l’avance CLIC. Idéalement à l’année, au moins par trimestre, pour la faire matcher avec des événements commerciaux ou des fêtes.

La communication ne sert pas qu’à partager les liens vers tes produits. Elle sert à créer un lien avec tes futurs clients. Un lien émotionnel qui passe par le partage d’expérience, d’émotions, de valeurs et d’authenticité.

Et pour qu’elle soit efficace, évite les erreurs suivantes.

 

 

Erreur n° 1 : Compter sur une plateforme pour faire connaître ton entreprise créative

 

Je ne sais même plus combien de fois j’ai lu des messages de créatrices désespérées après avoir testé toutes les plateformes du monde (Etsy, UGM, etc.). Déçues qu’aucune ne leur ait apporté les visites ou les ventes attendues.

Sauf que c’est normal. Une plateforme n’est pas là pour te ramener du trafic, mais pour que tu puisses vendre. C’est à toi de faire connaître ton travail. Surtout que bien souvent, tu y es noyée dans la masse, donc difficile d’être visible. Ce que tu as besoin de faire c’est d’attirer ta clientèle cible avec ta communication via les réseaux sociaux et de partager le lien de ta boutique.

Je rajouterai que les plateformes ne sont pas l’idéales, car elles proposent souvent des produits similaires aux tiens et parfois moins chers sur ta propre fiche produit. Certaines appliquent même des politiques de prix bas en promouvant les créateurs les moins chers. Forcément, ça tire les prix vers le bas. Toutes les marketplace ne sont pas pareil, de plus en plus de marketplace ethique voient le jour, donc soit vigilante lorsque tu en choisis une. Inutile de se jeter sur les grands noms, car de toute façon, c’est à toi de ramener les vlients sur ta boutique 😉

En résumé, l’idéal serait d’avoir ton propre site, et si ce n’est pas possibile financièrement, de BIEN choisir ta plateforme.

 

 

 Erreur n°2 : Acheter des encarts publicitaires pour vendre

 

source : giphy.com

 

64% des Français n’aiment pas les encarts publicitaires.

84% considèrent qu’elle fait perdre du temps.

80% qu’elle est intrusive et 64% stressante (Source : Etude Prestige Marketing).

La publicité est OK mais pas pour vendre. Ca peut te sembler paradoxal mais le but d’une pub doit être “d’éduquer” le visiteurs à tes produits.

De lui faire comprendre ton “pourquoi” avant de voir tes produits.

Donc la pub est idéale pour promouvoir du gratuit ! Comme un guide ou un ebook à télécharger basé sur ton “pourquoi” pour nourir ta liste mail et garder contacte avec ta communauté =)

Par exemple, si tu crées des bracelets de pierre de gemme et que ton “pourquoi” est basé sur le bien-être, propose des mandala à colorier, ou une routine bien-être.

Si tu fais des couches pour bébés, un guide sur les a priori sur les couches lavables.

Ou alors promeut un Live vidéo que tu vas faire sur un sujet basé sur ton “pourquoi”. Espérance de la marque Culcul La Maligne a fait un Live sur le PQ lavable pour lever les a priori. Grâce à ça elle a très bien vendu !

Donc ne fait jamais de pub pour vendre tes produits, se sera très mal vu ! Utilise la pour promouvoir du gratuit qui va mener à l’achat =)

Bien entendu, cela implique de prévoir un parcours client qui va le mener à acheter une de tes créations pour rentabiliser le prix de la pub. Mais ça c’est un autre sujet. Tu peux déjà commencer par promouvoir du gratuit 😉

 

 

Erreur n°3 : Confondre ton blog avec un journal de bord

 

Tu entends qu’il faut être présente en ligne pour être visible, donc tu crées peut-être un blog à mi-chemin entre le journal de bord + le partage de trouvailles + le catalogue de vente.

Mais un blog qui intéresse tes clients  n’a rien à voir avec ça !

Ton blog a besoin parler de ton “pourquoi” pour, encore et toujours, “éduquer” le visiteurs à tes prduits. Lui montrer ton expertise ou experience perso en rapport avec ton “pourquoi”. Partager tes valeurs, tes émotions et tout ce qui se rapporte à ton “pourquoi” pour avoir un véritable échange avec tes visiteurs. Qu’ils comprennent la valeur de ton travail, car tes créations ne sont pas justes des objets, mais des vecteurs de ton “pourquoi”, de tes valeurs.

Par exemple, avec ma marque La Dame de Lys, avec laquelle je créais des bijoix et accessoire d’inspiration historique, mon “pourquoi” était de “réveler le roi ou la reine qui sommeille en vous”. Donc dans mon blog, je partageais des photos de visites de musées, des épisodes de “secrets d’histoire”, des événements costumés en France, des anecdotes et vocabulaire d’epoques, etc. Ainsi, j’attirais des passionnées d’Histoire (ma cible) à découvrir maarque (donc mes valeurs), pour en devenir fan et acheter mes créations. Tu vois le parcours ?

 

source : giphy.com

 

 

Erreur n° 4 : Baisser tes prix

 

Si baisser tes prix faisait vendre, cela ferait longtemps que les créatives viveraient de leur activité, non ?

Non seulement, les petits prix détériorent ton image d’artisane, mais en plus, ça fait de ton activité une entreprise non viable ! Pour vivre de ton travail, tu as besoin d’encaisser suffisamment d’argent pour investir dans de nouveaux équipements, dans des formations (out professionnel se forme contuellement, c’est normal. Moi-même je me forme souvent), une mutuelle, des vacances et ton salaire sans te tuer à la tache.

Je l’ai déjà dit plusieurs fois : le prix n’est pas un avantage compétitif dans l’artisanat. Je répète : le prix n’est PAS un avantage compétitif dans l’artisanat. Et encore moins un critère d’achat.

C’est uniquement le cas chez les discounter, super/hypermarchés et autres enseignes industrielles.

Dans le sondage de l’été dernier que j’ai effectué sur des personnes consommant de l’artisant, le prix n’apparaissait pas dans le TOP 3 des critères d’achat !! Les 3 premiers critères était l’origine, la qualité et l’ethique ! Pas le prix. CAPICE ?!

Ne crois pas que si tu vends ton travail au prix juste personne ne va l’acheter. Si on ne l’achète pas, c’est pour d’autres raisons, mais pas celle du prix. Il y a des centaines de boutiques en ligne qui sont des preuves vivantes que les prix bas ne font pas vendre.

 

source : giphy.com

 

 

Erreur n° 5 : parler de ton travail sur les réseaux sociaux

 

Une page Facebook, un compte Twitter  ne sont pas des catalogues de vente (un blog non plus d’ailleurs).

Les réseaux sociaux sont des réseaux…S.O.C.I.A.U.X ! Ils sont donc fait pour échanger avec les gens. Pour discuter. Et c’est comme dans la vraie vie : quelqu’un qui ne fait que parler de son travail, on n’ a pas envie de l’écouter longtemps. Par contre quelqu’un qui parlent de ses valeurs, de ses passions, de ce qui l’anime, oui ! Alors parle de ton “pourquoi” car c’est tout ça à la fois !

Alors oui, tu peux parler de ton travail, mais en respectant la loi de Pareto, la règle du 80-20 : 20% de travail, 80% d’autres sujets en rapport avec ton “pourquoi”.

 

 

Erreur n°6 : lier tes comptes de réseaux sociaux

 

Beaucoup de créatives pensent faire d’un pierre deux coups en liant Instagram avec Facebook ou encore Pinterest. Chaque réseau fonctionne différemment, on y communique différemment : synchroniser ses comptes devrait être INTERDIT !

Sur Instagram, tu partages des instantanées de ta vie d’entrepreneuse à travers ton “pourquoi”.

Sur Facebook, des trucs et astuces en rapport avec ton “pourquoi”.

Sur ton blog, ton expertise/expérience dans ton “pourquoi”.

Un même sujet, va être décliné de 3 façon sur ces 3 réseaux sociaux.

Si non, c’est comme Reese : tu mets toute ton energie dans un seul coup, sans penser aux conséquences =D

 

source : giphy.com

 

 

Erreur n°7 : sous-estimer l’importance de l’expérience client

 

Beaucoup d’entrepreneuses créatives baissent leur prix en espérant attirer les clients, ce qui ne marche pas, comme on a vu. Du coup, elles n’ont pas les moyens d’investir dans un beau packaging, ou dans du temps pour chouchouter ses clients et communiquer avec eux. En gros, elle bousille l’experience client. C’est-à-dire, ce que vit et partage ton client avec ta marque.

Si tu veux qu’on se souvienne de toi + qu’on revienne acheter chez toi + qu’on recommande ton travail, tu dois au contraire créer une expérience client inoubliable. Surtout en artisanat où les clients se sentent proche de toi !

Le fait-main, c’est du haut-de-gamme, au pire du milieu de gamme, on a envie de se faire plaisir (ou de faire plaisir à quelqu’un d’autre) en l’achetant. Considére l’expérience client comme partie intégrante de tes produits.

 

 

Erreur n°8 : ne pas faire de plan de publication ou organiser ton année commercialement

 

source : giphy.com

 

TOUJOURS, toujours, toujours, toujours préparer son année commercialement et suivre un plan ! C’est-à-dire anticiper les événements et fêtes commerciales pour savoir si tu créés une offre spéciale ou un coup de comm.

Aussi, préparer tes publications sur les réseaux sociaux à minima 3 MOIS à l’avance et idéalement, programmer tes publications pour perdre moins de temps sur les réseaux sociaux..

Sinon tu avances dans le flou total et tu ne peux rien anticiper, optimiser. Combien de fois quand j’avais La Dame de Lys, je suis passée à côté d’un événement (la fête des mères par exemple), parce que je ne le voyais pas venir ! J’ai perdu beaucoup d’occasion de gagner de l’argent ! Alors ne fais pas les mêmes erreurs que moi.

Si tu as besoin d’aide pour éviter tout cela, découvre la plateforme vidéo YouPie ! Une plateforme d’initiation à l’entrepreneunariat créatif pour apprendre les bases du succès ! Toutes les infos sont ici : CLIC !

Maintenant c’est à toi ! Dis moi ?

Est-ce que tu te reconnais dans une de ces erreurs? Plusieurs ?

Laquelle tu vas commencer par rectifier?

Tes questions et expériences sont toujours les bienvenues dans les commentaires (tu peux commenter ci-dessous, sous “Les articles qui peuvent aussi t’intéresser)

 

Les articles qui peuvent aussi t’intéresser

Comment booster ta visibilité sur internet ?

Comment booster ta visibilité sur internet ?

    Le référencement, quesako ?     Le référencement, c’est ce qui va conditionner la façon dont tes fiches produits vont apparaître dans un moteur de recherche. Que ce soit sur une marketplace ou ton site personnel, tu dois travailler le...

10 Commentaires

  1. Elisa

    C’est hyper clair ! je dois les faire a peu près toutes , et du coup savoir par où commencer … c’est déjà un casse tête ! peut être réviser le “pourquoi ” et le mettre en mots pour pouvoir communiquer dessus ! ? merci en tout cas de cet article bien riche !!

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      C’est avec plaisir =)
      La quête du pourquoi peut être une vraie thérapie, car ça invite à aller au fond de soi =)

      Réponse
  2. Opalya

    Merci pour cet article. Je me perdais et ces erreurs ont malheureusement étaient commises.Je vais suivre ces conseils et me reprendre en main.

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      BRAVO !

      Réponse
  3. cidou

    Bonjour, je me reconnais effectivement dans 3 points sur 8. J’ai tout écris pour retravailler dessus. L’un des points est en cours d’étude justement mais j’ai du mal à le mettre en place.

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      Demande-toi pourquoi tu as du mal ? Qu’est ce qui te bloque ?

      Réponse
      • cidou

        parce que cela veut dire que je ne dois plus dissocier travail et vie privée. Alors que c’est encré en moi, en beaucoup. Le travail reste au travail et la vie privée à la maison.là, il faudrait que j’accepte de parler plus de moi, de ce que j’aime autre que la couture, en suivant Pareto bien sûr. Parler de moto, de jeux vidéo, et d’activités créées pour les enfants le mercredi, j’ai du mal à croire que cela intéresse les gens qui cherchent un sac ou une trousse ^^

        Réponse
        • Mélanie JUNG

          Effectivement, tu as besoin d eparler de chose qui toiche à ton pourquoi, sinon ça n’interessera pas ton lectorat =)

          Réponse
  4. Marie-Gabrielle

    Comme je ne suis qu’en phase de « construction avant lancement », dois-je déjà communiquer sur mon pourquoi ? Ou dois-je attendre d’être déclarée?Pour le moment j’ai même du mal à définir mon Pourquoi…

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      il est tjr bon de communiquer sur son pourquoi avant de vendre ;)Ca permet de faire un meilleur lancement bien preparé =)

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This