Storytelling : comment vendre ses créations en racontant ton histoire

Temps de lecture estimé : 6 Min, 22 Sec.

Le Storytelling (“récit d’histoire” pour les non-anglophones) qu’est ce que c’est ?

C’est la communication narrative, c’est prendre les techniques de narration de roman et les appliquer à ton histoire d’entrepreneur ou de marque.

C’est donc l’art de raconter des histoires mais pas des bobards !

C’est un outil marketing qui permet de faire plus de vente car tu ne vends plus juste ta création mais un univers, une histoire qui va avec. Surtout une histoire qui résonne en tes clientes, une histoire qu’elle partage avec toi. Ce qui te permet de fideliser tes clients, de t’inscrire durablement dans leur vie.

Si tu fais des créations “classiques” tu dois impérativement appliquer le storytelling ça te permettra de te différencier des autres créateurs. Mais ça peut aussi être intéressant de l’appliquer à des créations originales pour augmenter leurs valeurs.

Tu ne sais pas quoi raconter, ni comment le faire ? Ne t’inquiète pas et viens par ici, on va causer storytelling ou comment vendre plus en racontant ton histoire !

 

source : pixabay.com

 

 

Pourquoi raconter une histoire ?

 

Avec une histoire, tu suscites des émotions, tu fais appel à des sensations et des parties du cerveau de ton client qui ne s’activeraient pas si il était juste en mode “achat”. L’histoire de ta marque ou de ta création le marquera donc plus que ta création en elle même.

Il est d’ailleurs prouvé scientifiquement qu’un bon storytelling fait grimper les ventes !

Alors certes, ta création aussi suscite des émotions, mais tu attireras plus facilement les visiteurs avec une histoire (avec ton “pourquoi” surtout) qu’avec des produits à vendre.
Donc, au lieu d’orienter ta pub/communication sur ta création, racontes un storytelling bien construit pour capter l’attention de tes visiteurs.

Tu ne vendras plus juste une création, mais tout un univers, une histoire,  auquel adhère ton client. Cet univers peut se décliner sur tous tes supports de communication. Il te permettra de créer du contenu sur ton blog ou dans tes mails, des images, des visuels, des vidéos, une deco de stand qui rappelle cette histoire etc., etc. Un bon storytelling = une bonne campagne de pub !

Le storytelling s’inscrit clairement dans la lignée de l’article “Deviens inoubliable pour tes client(e)s en 2 étapes” et de l’article “Découvre le secret de celles qui réussir à vendre leur créations”. Il les complète et te permet de rester durablement dans la vie de tes clients qui sont sur-sollicités tout le temps par plein de publicité et de concurrents.

Cette technique marketing sert à informer sur ta marque et ton travail, mais aussi à divertir, faire rêver ou fédérer une communauté de clients autour d’une histoire qu’il partage avec toi. Ça ne te rappelle rien, “fédérer une communauté” ?

Un truc que je te rabâche tout le temps.

Mais si tu sais.

Alors, c’est qui qui répond ?

Allez on lève le doigt !

Qu’entends-je ? Qu’ouis-je ?

Oui. Ton blog !

Ton blog peut être un super outil de communication pour diffuser ton storytelling qui est lui même un super outil marketing. Le Hit Combo 🙌

 

 

Quoi raconter ?

 

Soit tu racontes une histoire de ta marque romancée. Soit tu racontes l’histoire de ta clientèle cible qui est aussi la tienne.

A travers l’histoire de ta marque, tu peux transmettre tes valeurs avec des histoires symboliques. Tu as l’exemple parfait avec la pub pour l’eau Kezac avec sa légende qui est fausse mais transmet des valeurs d’authenticités, qui elles, sont vraies. Transmettre des valeurs (écologiques, artisanales etc) est une idée de storytelling qui pourrait parfaitement coller à une créatrice de bijoux fantaisies, de vêtements ou d’accessoires.

A travers l’histoire de ta clientèle cible, tu touches un problème que ta clientèle veut résoudre avec tes créations, ou une envie qu’elle veut combler. Car souvent nos clients nous ressemblent, donc en racontant leur histoire, on raconte la nôtre, et vice-versa. Découvre les centres d’intérêts que ta clientèle cible et toi avaient en commun en faisant ton ou tes personas (une sorte d’avatar à l’écrit ou en dessin de ta cliente idéale, c’est-à-dire la cliente avec qui TU as envie de bosser) et un sondage que tu distribues au personnes qui correspondent à ton ou tes persona. L’avantage de ce travail de recherche sur ta clientèle cible (qui est indispensable pour réussir ton biz !), c’est que tu pourras utiliser les mots que ta clientèle idéale utilise pour parler de ton travail créatif. Observe comment elle s’exprime et reprend les mots qu’elle utilise. Car souvent, nous on utilise des termes techniques peu compris par le commun des mortels.

Plus tu répondras aux besoins et aux envies de ta clientèle cible dans ton storytelling, plus elle sera réceptive à ton histoire et captivée par ta marque. Car quand on est fan d’une marque c’est avant-tout pour l’image qu’elle véhicule et/ou parce qu’on se retrouve en elle.

 

Source : Giphy.com

 

Écris pour ta clientèle cible !

 

Et oui, on y revient toujours à cette fameuse clientèle cible. Quelles peuvent être ses préoccupations ? Faire des achats responsables, besoin d’acquérir des produits uniques, besoin d’attirer l’attention avec tes créations, de s’exprimer etc . Base-toi sur leurs envies/besoins pour construire ton storytelling.

Je sens que c’est encore un peu embrumée dans ta tête, voici donc des exemples connus pour expliquer le Storytelling: 

  • la marque Oasis et sa Family Fruit. Ils ont créé des personnages qui véhiculent une image jeune et fun. Qui plus est, chaque personnage a une personnalité différente pour représenter plusieurs type de clients potentiels. Ils ont poussé leur storytelling  au max, en créant un langage “fruit”, des jeux sur les réseaux sociaux, des images humoristiques sur Instagram etc etc.
  • la marque “lesfurets.com”. Le storytelling présente deux frangins rebelles qui n’ont pas voulu faire comme leur père et grand-père en prenant l’assurance familiale, alors il ont crées lesfurets.com pour comparer les offres. C’est très certainement une histoire vraie sauf que les deux protagonistes sont en vrai des humains (sans déconner !) et que pour le storytelling ils sont devenus des furets tout choupi !
  • Chocapic et ses éternelles histoires de champs noyées dans le chocolat qui ont fait des Chocapic.
  • Les Steevenotes, de Steeve Jobs pour Apple. La successtory de Steeve Job était à la base du storytelling de la marque.

Pour en revenir à nous, créatrices de bijoux fantaisies et créatrices textiles, dans l’article “Comment trouver des sujets d’articles pour ton blog”, je te donne des pistes de ligne éditoriale qui peuvent être des storytelling, les deux doivent être liés. Je reprends quelques unes de ces pistes ici:

  • Tu peux créer un storytelling autour de l’histoire de la création de ta marque. Par exemple, pour feu ma marque La Dame de Lys, j’avais commencé à créer des bijoux d’inspiration historique parce que je suis ultra passionnée d’Histoire et d’archéologie et que j’étais frustrée de ne pouvoir porter de costumes historiques au quotidien. Mes bijoux me permettaient alors de porter un bout d’histoire sur moi et affirmer ma passion pour l’ancien. J’ai décidé de lancer ma marque pour créer pour tous les passionnés d’Histoire comme moi, leur apporter une touche d’Histoire dans leur quotidien. Tout mon storytelling se basait sur ça, le besoin d’affirmer sa passion pour l’Histoire, de partager des valeurs d’antan dans un monde qui en est dénué. J’avais alors un slogan qui disait “La Dame de Lys, pour le roi ou la reine qui sommeille en vous”, mes collections avaient des noms de personnages historiques connus, mes créations portaient des noms anciens. Je faisais régulièrement des shooting de gens costumés pour entretenir le rêve. J’avais même prévu de faire une série de vidéo où on voyait des personnes sortir de chez elles en costumes historiques et galérer avec dans notre monde moderne. Du coup, ces personnes rentraient chez elles, s’habillaient “moderne” et portaient un bijou LDL à la place du costume. Mais j’ai arrêté mon activité avant de commencer les tournages.
  • Tu crées pour des accessoires écologiques pour bébés ? Ton storytelling pourrait raconter comment toi, maman de jeunes enfant (ou pas), tu as décidé de passer à l’écologique. D’ailleurs, ce sera certainement la même histoire pour ta cliente, à quelques Raconte que c’est pour leur avenir, pour leur inculquer des valeurs, peu importe la raison, parles-en et développe l’idée au fur et à mesure de tes collections. Prends tes anecdotes du quotidien pour raconter tes produits. Par exemple, dans un article de blog, tu peux raconter que ta dernière a fait une réaction aux lingettes lavantes Cacaprout et que, du coup, tu as cherché des solutions. Tu as décidé de créer des lingettes bio pour ses petites fesses et que tu es fière de les présenter.
  • Tu crées du crochet ou du tricot ? Comme je le disais dans l’article “comment se démarquer”, tu pourrais raconter que ton atelier est une lainerie où chaque moutons auraient une spécialité. Raconte que tu as tondu Gislain, le mouton qui séduit toutes les brebis du coin pour faire un super bonnet, qui du coup, sera un atout séduction parfait car il est plein de phéromones de mâle séducteur haha ! Si tu préfères une image de marque plus douce et moins humoristique, raconte comment ta grand-mère te tricotait des pulls en laine et les souvenirs merveilleux que tu as avec cette matière pleine de douceur.
  • Tu crées des perles en verres ? Raconte l’histoire d’un personnage, verrier à Murano à la Renaissance qui créait du verre de qualité et qui a transmis son savoir-faire au fil des siècles pour qu’il vienne jusqu’à toi. Ou bien fais vivre ce personnage à travers l’histoire de tes créations.
  • Tu crées des accessoires de cuisine ? Raconte comment le jour où tu t’es fais installer ta superbe cuisine, tu as eu envie d’accessoires assortis mais que tu ne trouvais rien. Qu’à cela ne tienne, tu as décidé de te créer tes propres accessoires puis d’en faire une marque ! Cette histoire est d’autant plus importante, si ta clientèle cible la partage ! Puis sur la fiche produit de ton dessous de plat en tissus, raconte le grand moment de solitude quand tu as abimée la table de tata Jeanette en laissant un auréole brulée sur sa superbe table en bois de Tombouctou avec ton plat de Baeckeoffe (plat alsacien qui se prononce Béckeuhoffeuh). Et que du coup, tu as eu l’idée de créer des dessous de plat en tissus ignifugé !
  • Tu fais des accessoires pour cheveux ? Pour chaque création tu peux créer un personnage, qui ressemble à ta clientèle cible et qui se coiffe de telle façon pour mettre telle création pour tel événement ou son quotidien. Raconte sa journée et les compliments qu’elle reçoit.

 

Source : pixabay.com

 

Alors attention : il est über important de dire la vérité pour ne pas perdre la confiance de tes clients. A l’heure du tout numérique,tout fini par se savoir. Alors inutile de dire que tu sors d’une grande école d’art si c’est faux, hein. A moins que tu parles de l’école du Clair de Lune qui t’a appris à vendre du rêve 🌒

Tu comprends la subtilité quand je te dis que c’est l’art de raconter une histoire mais pas des bobards? Tu romances ton histoire, tu ne l’inventes pas !

 

 

Comment construire un bon storytelling ?

 

Pour écrire son scénario, son storyteling de marque, il y a 4 points à respecter.

1. Fais le point sur tes valeurs

Qui suis-je en tant qu’entrepreneur ? Quelles est l’histoire de la création de ma marque ? Quelle est l’histoire de ta clientèle cible (dans les grandes lignes, pas dans le détail) ? Quels sont les valeurs de mon entreprise ? Quel est l’ADN de ma marque ? Quels sont mes produits et leur valeur ajoutée? Quelle est ma personnalité ? Répond à ses questions pour donner une direction à ton scénario

2. Répond aux attentes de ta clientèle cible

Il est donc important que ton storytelling colle aux attentes/besoins/envies de tes clients comme je te l’écrivais plus haut. Pour ma marque LDL, c’était donc le partage de sa passion pour l’Histoire, le partage de valeurs d’antan dans un monde qui n’en a plus.

Si tu racontes ton histoire personnelle, inclut ta clientèle avec des phrases genre “ça vous le fait aussi ?” ou encore “je suis sûre que vous savez de quoi je parle!”, etc.

Pense aussi à adapter ton récit en fonction du langage de ta clientèle cible (tu n’écris pas de la même façon pour des jeunes que pour des femmes de la cinquantaine par exemple).

3. Dis la vérité

Je le répète encore, tu romances ton histoire tu ne l’inventes pas !

4. Soit cohérent(e) avec tes créations

Ton storytelling doit être cohérent avec l’univers de ton travail créatif, comme avec feu ma marque LDL, je n’allais pas créer un univers science-fiction avec des bijoux rétros ! Quoi qu’une histoire de voyage dans le temps aurait pu 🤔…..QUOI??! Ah pardon, mon cerveau s’égare encore 😂. Bref, soit cohérente.

 

Source : pixabay.com

 

J’espère que tu y vois un peu plus clair maintenant, quant au storytelling.

A toi de décider maintenant si tu veux l’utiliser ou non.

C’est une outil puissant qu’il serait dommage de négliger à mon avis, d’autant plus que notre métier nous permet vraiment de l’utiliser à son maximum.

Ton histoire tu l’as déjà, c’est toi et la création de ta marque. A toi de choisir comment tu vas créer un univers avec.

Et si écrire une histoire pour ta marque te rebute, surtout n’hésite pas à le faire pour tes créations.

Commencer une fiche produit par: “Imaginez, vous êtes au boulot, dans votre tailleur noir et là, le super beau gosse qui vous fait craquer, passe mais ne vous remarque pas parmi les autres tailleurs noirs. C’est frustrant non ? Imaginez maintenant, la même scène, mais en plus de votre tailleur noir vous portez votre bijoux Phylomène Von Caprice. Il saute aux yeux sur votre tailleur noir, alors votre beau gosse vous remarque, s’arrête et vous lâche un “joli collier”… C’est bien plus sympa et bien plus vendeur que de la commencer par “collier en métal argenté avec des perles en cristal de bohème verte”. Non ?

 

Alors à ton stylo !

 

Dernier

Apres

13 Commentaires

  1. Allison

    Que ferais-je sans toi ? C’est une idée géniale à laquelle je n’aurai pas pensé. En tant qu’utopiste je trouve cela magique de pouvoir raconter des histoires autour de nos bijoux, merci. Mon cerveau est en ébullition.

    Réponse
  2. la Fourmi Elé

    Merci pour ce super article !
    C’est vrai que ce n’est toujours facile de mettre en avant ses créations mais quand on y croit et que l’on est sincère je pense que cela peut se faire naturellement après je ne pense pas que les ventes décollent d’un coup car il faut que les gens passent par là pour découvrir tout l’univers !!
    mais cela peut certainement aider à concrétiser une vente entre un produit banal et un produit qui raconte une histoire !
    J’essaye de faire ça via mon blog et j’aime vraiment raconter des trucs ! Je suis toujours hyper enthousiaste à chaque fois que je prépare la sortie de nouveaux produits

    Réponse
    • Mélanie JUNG

      @la-fourmi-ele : tu as tout à fait raison, ce n’est pas l’outil qui va te faire passer de 0 à 100 ventes par jours en qq jours mais ça aide vraiment à vendre mieux et surtout à fidéliser les clients =)

      Réponse
  3. perlagael

    super article qui nous donne un bon coup de* chauffage des neurones* dans la bonne direction pour le coup…
    ca tombe super bien je commence a faire quelque gribouillis pour ma 1 ère création et du coup ben j essaie aussi d écrire mon 1 er article pour mon blog que je vais créer ou bien mon site….
    en attendant sept que ton congé soit terminé
    merci Mélanie

    Réponse
  4. Sylvie

    Quoi? ça ne va pas me faire passer de o à 100 ventes? Crottalors! 😉
    Ça donne vraiment envie, le tout est de trouver quoi dire… va falloir affiner encore…

    Réponse
  5. Fabienne

    comme toujours drôle sincère et efficace au top quoi! merci coatch bonne soirée

    Réponse
  6. piaboheme

    Un super article et un point à travailler, pas toujours facile de trouver les mots pour raconter une histoire et décrire ses créations, un vrai cass’tête des fois 😉

    Réponse
  7. Aline - Cabinet de décorations poétiques

    J’ai adoré cet article et vu que je rêve de devenir écrivain alors je kiffe le storytelling!
    Mais cela dit, j’avoue ne pas l’appliquer à toutes mes fiches produits… va falloir que je fixe cela…
    La base de mes box Inspiré & Créé était fondée sur le storytelling, à chaque box, j’écrivais un conte inspirant qui allait donner une histoire et une symbolique aux créations contenues dans la box, j’aimais beaucoup ça!

    Réponse
  8. Marina

    ah ah super article 🙂 très vrai !
    (et ton idée de vidéo pour ta marque, génial)

    Réponse
  9. Aurélie Saurand

    Coucou, toujours de belles idées et de beaux articles 🙂 J’adore !!! Je suis créatrice de bijoux, gravures sur métal, flocage textile et graphiste…. Par contre j’ai juste une toute petite remarque si je peux me permettre… rien de méchant (juste l’oeil un peu aiguisé 🙁 ) les fautes !!!! Bon j’en fait moi-même 😉 pas toujours simple de se relire sois-même… 🙁 Mais niveau marketing c’est pas top du tout ! Voili voilou et surtout j’espère que vous ne verrez rien de méchant à mon commentaire 😉 Bon après ce n’est que mon avis perso, je pense que beaucoup n’y prêtent pas attention 🙂 Mais sinon j’adore vraiment beaucoup vos articles !!! Avec ou sans fautes 🙂

    Réponse

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ut non ipsum Donec consequat. lectus nec Curabitur

Pin It on Pinterest

Share This