fermeture ALM conseil aide

Fermeture d’ALM : conseils pour bien rebondir

Je pense que tu as entendu LA nouvelle de ce lundi qui a secoué le monde créatif : ALM annonce par mail qu’elle ferme ses portes à la rentrée.

J’ai lu beaucoup de témoignages de créatrices désemparées, en colère, acceptant ou refusant la nouvelle.

Quelque soit ton ressenti, pour la pérennité de ton business, il y a des choses que tu peux mettre en place et d’autres que tu dois éviter.

J’ai décidé de t’écrire cet article cette nuit, non pas pour te parler de l’aspect technique des choses mais pour t’apporter mon aide, mon point de vue et t’aider à rebondir au mieux.

 

fermeture-ALM créatrice bijoux vêtement et accessoires

Credit : Eva Photogrpahy

 

 

Communique  PO-SI-TI-VE-MENT !

 

Sois pro, ne partage pas ta colère

Il y a une chose fondamentale que tu dois comprendre : ne diffuse pas ta colère au niveau pro et ne mêle pas tes clientes à tout ça.

Certaines créatrices seront tentées de crier leur colère que leur page Facebook pro, de mobiliser leur clientèle, de montrer qu’elles sont les victimes d’un système. Même si c’est vrai, ta clientèle ne doit pas en entendre un mot.

Bien sûr que tu vas communiquer avec elle sur cette fermeture, mais de façon professionnelle.

Tu expliqueras que suite à la fermeture d’ALM, ta boutique est déplacée à tel endroit, mais pas que “j’ai été obligée”, “je n’ai pas le choix”, “c’est une injustice”, “vous vous rendez compte, on a même pas été sollicités dans la prise de décision”, “ils détruisent mon entreprise”, etc.

Tes clientes ne sont pas là pour entendre tes plaintes, elles sont là pour rêver avec tes créations et s’évader de leurs propres soucis. Tes problèmes ne sont pas les leurs.

Râle en privé, avec nous, la famille, les amies, mais PAS avec ta clientèle.

Pour ta crédibilité et la pérennité de ton entreprise, c’est ultra important. Car il en va de l’image que la cliente se fait de toi et de ton entreprise.

Il faut que tu partages ce changement brusque comme un événement positif pour susciter un intérêt positif de la part de tes clientes.

N’oublie pas, ce qu’on a vu dans l’article “Comment stopper l’échec et réussir pleinement ton projet créatif”, le cœur envoie des ondes magnétiques, notre corps émet de l’énergie, c’est un fait scientifique qu’Einstein lui-même avait observé.

Si tu dégages des énergies négatives, tu attires du négatif. Si tu dégages du positif, tu attires du positif.

Alors reste positive et attire le positif !

 

où aller après la fermture de ALM

Source : pixabay.com // Montage : ta pie très bavarde

 

Comment communiquer ?

Dis-toi, que toute cette communication qui va être mise en place par toi et par ALM auprès des clients et prospects  (definition de prospects ici : CLIC !) est une aubaine quelque part. Car tes clients vont ré-entendre parler de toi et se souvenir de ton travail créatif.

Avant de les contacter, prépare une stratégie gagnante pour conserver la communication que tu as reprise. Offre une remise pour la rentrée par exemple ou un système d’inscription à ta liste de diffusion (evite le mot Newsletter, ça fait fuir les clients !).

Pour communiquer (de façon professionnelle hein, on est d’accord) avec ta clientèle, tu peux :

  • Mettre un petit mot dans chaque colis où tu annonces à tes clientes que l’adresse de ta boutique change. Idem en expo.

 

  • Aller dans le listing des paiements que tu as reçu sur ton compte Paypal. Cliquer sur chaque vente pour en voir le détail. Tu verras alors l’adresse mail de la cliente, son nom et prénom. Envoie-lui un mail personnalisé où tu l’informes de la migration de ta boutique et offre-lui une remise de XX% pour fêter cela (oui on positive !). Profite de tout ce tapage pour lui proposer de conserver son mail pour lui envoyer de tes nouvelles de temps en temps et éviter à nouveau ce genre de convenue (la fermeture d’ALM et le risque de se perdre de vue). Si tu n’as pas encore l’adresse mail de la cliente et que tu lui écris à partir de la messagerie d’ALM, propose-lui une remise pour toute inscription à ta liste de clientes privilégiées.

 

  • Lancer un concours auprès de tes clientes ou Fans Facebook uniquement. Tu proposes un visuel avec ton changement d’adresse et un tirage au sort pour gagner une de tes créations à toutes tes clientes ou Fans qui iront sur ta nouvelle boutique pour te dire par exemple combien de création tu y as exposées par exemple. Ou bien pour laisser un commentaire. Ou bien trouver un mot caché ou une image cachée sur une fiche produit, comme une chasse au trésor. Ou bien pour celles qui s’inscriront à la Newsletter de ta nouvelle boutique. Etc. Trouve quelque chose qui motivera tes clientes à aller sur ta nouvelle boutique, ne demande pas juste de partager l’image. Ça va ancrer la nouvelle boutique dans les mémoires !

 

  • Diffuser un message sur les réseaux sociaux une fois par semaine au moins. Avec éventuellement un rappel dans chacune de tes publications. Par exemple, si tu partages une photo d’une de tes nouveautés, finis ton statut en écrivant “et n’oubliez pas que vous retrouvez votre artisan préféré sur blabla.com à partir de telle date !”.

 

  • Mettre un mot dans la signature de tes mails pour avertir ta clientèle. Un truc genre “Attention à partir de telle date, votre boutique préférée change d’adresse. Vous la retrouverez à blabla.com”.

 

 

 

Objectivement, la fermeture d’ALM, ça change quoi ?

 

quelles marketplaces choisir

Source : pixabay.com // Montage : ta pie très bavarde

 

À ce stade, je pense que tu es en colère et que tu éprouves un sentiment d’injustice, de trahison. J’aurais ressenti la même chose à ta place.

Seulement, j’observe tout ça d’un point de vue extérieur et un peu plus objectif car je ne suis pas personnellement concernée par la fermeture d’ALM.

Et donc… Aheum…. Personnellement, je vois cette fermeture comme quelque chose de plutôt positif.

ATTTEEEEENNNNDS ! Range ton fouet ! Regarde, je t’ai mis des belles images de chat, hein…peek Ça suffit pas ? Alors laisse-moi t’expliquer s’il te plaît.

 

Déjà, c’est bon pour ta comm’ comme écrit plus haut. Ça te permet d’entrer à nouveau en contact avec tes clients et prospects. Alors oui, c’est les vacances. Mais les gens consultent toujours leurs mails et surtout leur boite mail perso.

 

Ensuite, ça réduit le nombre de plateformes de créateurs et que donc ça réduit la concurrence. Les créatrices amateurs, qui font des bricoles vite fait et les vendent 3 francs 6 sous sans se soucier du fait qu’elles tirent le marché vers le bas, ne suivront pas le mouvement vers Etsy je pense, vu que c’est payant (on en reparle plus tard). Ça te fait de la concurrence déloyale en moins.

 

Ça évitera aussi que tu continues de te disperser en étant sur trop de places de marché à la fois. Souvent les créatrices sont sur plusieurs marketplaces. C’est une perte de temps, d’énergie et d’argent. Il faut concentrer ses efforts sur UN point de vente. Tu peux éventuellement avoir une site à toi et une boutique en marketplace pour générer du trafic, mais c’est tout ! J’en parle dans l’article “6 conseils  pour vendre tes créations sur une marketplace ET sur ton site perso”.

Ça concentrera aussi la clientèle sur les autres marketplaces existantes.

 

Et pour finir, ALM a toujours eu une image “amateur”. Le design du site en lui-même faisait plus “espace de vente entre copine” et “fourre-tout” que pro. Il y a d’autres marketplaces à l’image beaucoup plus pro. ALM bénéficiait d’une grande notoriété, ce qui attirait beaucoup de monde. Mais l’image qu’il donnait de la création n’était pas très bonne. En tout cas,c ‘est mon ressenti et je sais que je ne suis pas la seule à le penser.

Bref, je pense qu’à ce stade de la lecture tu me détestes wondering.

Comprends bien : j’ai parfaitement conscience que c’est un coup dur pour toi et que pour certaines créatrices ça va être compliqué.  Mais, je pense que l’arrêt d’ALM va redonner un souffle à la création française car les créatrices qui ont des projets dans la culotte vont sortir du lot.

Le fait de passer sur un point de vente plus pro va sûrement te motiver à évoluer positivement. Et le fait de devoir payer pour vendre maintenant (sur Etsy en tout cas, mais comme dit on en reparle plus bas) va te motiver à t’investir davantage dans ton projet créatif ou ton entreprise créative.

Alors bien sûr ça ne va pas être une partie de plaisir.

Je pense notamment à cette créatrice qui vend des cartables sur le groupe FB d’ALM lié à sa fermeture. Elle expliquait que, là, sa saison commence alors que sa boutique va fermer. J’ose même pas imaginer son angoisse et sa colère sadC’est clair que ça va compliquer les choses.

Mais d’un autre côté, l’effort de comm qu’elle va devoir faire peut booster ses ventes, car elle n’aurait pas eu besoin de communiquer autant si sa boutique n’avait pas bougé.

Tu vas me dire que je vois le verre à moitié plein au lieu d’à moitié vide.

Oui. Sûrement.

Mais justement, tout est une question de point de vue.

Tu dois faire pareil pour rester positive et ne pas te miner le moral (et ton entreprise) en essayant de lutter contre une réalité brutale à laquelle tu ne pourras rien changer.

Autant accueillir cette nouvelle que la combatte et mettre ton energie au service de ton entreprise, plutôt que dans une colère inutile heart

C’est ce qu’on appelle le “lâcher prise.”

 

 

Etsy or not Etsy ?

 

Source : giphy.com

 

 

Alors là maintenant tout de suite, tu me détestes peut-être encore un peu par rapport à ce que j’ai écrit plus haut.

Là, ça va être piregiggle

Car tu as une sacrée dent contre Etsy et que tu ne veux sûrement rien savoir.

Mais laisse-moi te présenter cette plateforme en détail, car c’est vraiment une excellente plateforme qui offre de véritables opportunités de réussite.

Je n’ai jamais caché ma préférence pour Etsy, mais sois certaine que je ne suis pas là pour te convaincre d’y migrer.

Je veux simplement t’apporter un point de vue neutre. Te présenter Etsy pour que tu aies toutes les infos pour prendre ta décision quant à ta migration ou non sur Etsy.

Si pour le moment, tu es trop en colère pour lire ce paragraphe, passe à la suite heart

 

Etsy en quelques chiffres

  • 2,39 milliards de dollars de chiffre d’affaires annuel brut en 2015 pour 40 millions d’articles en vente.
  • 30,9% des ventes ont été effectuées à l’international (Hors US).
  • 78% des dépenses sur Etsy sont des achats récurrents.
  • Etsy comptait 6 millions d’acheteur en 2015.
  • Regroupe 1.7 millions de vendeurs actuellement.
  • 21,8 millions de personnes avaient téléchargé l’Application Etsy au 31 décembre 2014.
  • Il y a plus de 29 millions de produits listés sur le site.
  • Etsy réalise 36,9 % de ses ventes sur mobile.  Le mobile représente également 53,2% des visites du site en 2015 (contre 41,3% en 2013).
  • En 2015, Etsy comptait 1043 employés.

 

Les avantages d’Etsy

  • La plateforme propose un design propre et sobre qui fait très pro.  Tu peux traduire ta boutique en anglais pour vendre à l’international. D’ailleurs, depuis toujours, Etsy est réputée pour être un bon tremplin pour les ventes à l’étranger. À l’époque, elle n’était qu’en anglais. J’avais galéré avec ma première boutique Etsy laughEt pourtant, je ne suis pas trop nulle en anglais. Mais l’anglais technique, c’est autre chose ! Depuis quelques années elle est intégralement traduite en français.

 

  • Tu as une “French Team” pour t’épauler et te guider. Chaque Team à son forum. Tu n’es jamais seule. Il y a aussi, sur Facebook, le groupe Etsy Resolution qui est lié à un programme de formation annuel éponyme que Etsy propose gratuitement à ses vendeurs. Il y a aussi l’excellent guide du vendeur et les Etsy Captains’ Summit France (des événements publics avec interventions de professionnelles pour t’aider à vendre mieux). Quoique l’année dernière il n’y en a pas eu, donc je ne sais pas si c’est maintenu.

 

  • Depuis 2016, Etsy a ouvert Etsy Studio pour la vente de fournitures et de mercerie. Histoire de distinguer la vente de matos de la vente des créations (une sorte de ALMercerie en gros).

 

  • La personnalisation de ta boutique est vraiment poussée à son maximum. Tu as la possibilité de choisir entre plusieurs pages d’accueil par exemple.

 

Les inconvénients d’Etsy

Alors oui, la publication de tes créations est payante. Le fait de faire payer les publications est volontaire. C’est pour faire le tri et n’avoir que des vendeurs motivés, qui ont un vrai projet et veulent réussir. Car une personne qui vend ses créations sous le manteau ne voudra jamais payer pour vendre. Ça met aussi une sorte de pression au vendeur : ça l’incite à rentabiliser ce qu’il a payé, donc à fournir plus d’efforts pour vendre et donc à mieux réussir. Tout ça est réfléchi.

Le principal inconvénient d’Etsy, à mon avis, est justement qu’elle soit internationale. Il y a beaucoup de concurrence qui vient de pays différents. Qui dit pays différents, dit niveaux de vie différents et donc prix différents. Après, ça peut te motiver à définir ta signature artistique et à te démarquer des autres pour que tes clientes ne viennent que chez toi. Je t’ai déjà parlé de la signature artistique et je t’en reparlerai bientôt avec un article détaillé.

Et puis, ça reste une marketplace, donc le jour ou Etsy ferme… Bref, tu connais la rengaine maintenant.

 

 

exposition marché créateur bijoux fantaisies créateur vêtements

Source : pixabay.com

 

Les autres marketplaces

Voici une liste de marketplaces francophones que j’avais dressé pour le dossier Premium de mai de mes Pies Malignes, je pense qu’elles ne m’en voudront pas de partager cette info avec toi au vu des circonstances :

  • Dawanda est une place de marché européenne traduite en sept langues (français, allemand, anglais, espagnol, néerlandais, polonais et italien) dédiée à la création et aux articles vintages. Elle a été créée en Allemagne en 2006, elle existe aussi aujourd’hui en version britannique et française. Elle a un joli tableau de chasse: de 20 millions de visites, 200 millions de pages vues et 5.2 millions de membres.

 

  • Afrikréa est un site qui propose des créations africaines ou d’inspiration africaine. Donc si c’est ton cas, tu trouveras une clientèle déjà très ciblée sur cette plateforme.

 

  • Naturalwoolplace est une nouvelle marketplace dédiée à la fibre naturelle : fibre, fil, teinture, créa, matériel, cours, etc. Elles est entièrement gratuite et est attentive à la traçabilité des fibres.

 

  • Enmodefrançaise est un site qui sélectionne chaque créateur et visite au maximum leurs ateliers. Il sélectionne 5 à 8 pièces par collection et propose des nouveautés toutes les semaines.

 

  • Faubourg des créateurs est la plateforme de mode en ligne pour  jeunes créateurs de bijoux, foulards et accessoires de mode.

 

  • Artisanart.com est un site où l’on retrouve des bijoux, des objets de déco ou pour la maison et, des accessoires créés par des artisans d’art sélectionnés.

 

  • Matière et Shopping est une marketplace dédiée aux produits fabriqués en France par les professionnels des métiers d’art. Ils sont séléctionnés drastiquement

 

 

  • Carnet de mode est un site haut de gamme qui propose des créateurs de prêt à porter, bijoux, accessoires et objets design innovants, uniques et tendances.

 

  • Moncreamode.fr est un site qui propose de découvrir des créations conçues en édition limitée par des créateurs sélectionnés pour l’originalité et la singularité de leur univers. Il propose aussi un module de création sur mesure.

 

  • Kilafait.com est un site de petites annonces de créations faites maison. Ce site fonctionne sur le même principe que leboncoin.fr. On choisit une région puis une liste de création à vendre dans cette région apparaît.

 

  • AmazonHandmade est l’extension pour créateurs du géant Amazon. Personnellement, j’ai toujours eu de gros a priori car Amazon est une entreprise qui n’a rien d’éthique. Se lancer dans l’artisanat, qui est par essence un domaine éthique avec des valeurs, m’a toujours semblé très grossier de la part d’Amazon. A mon avis, le géant ne voit dans son extension qu’une source de revenus supplémentaire pour son entreprise et n’en a rien à faire des petits artisans. Cependant, les créatrices qui y sont sont satisfaites de la plateforme.

 

  • Le Coq Stylé a ouvert le 1er fevrier 2017. Il propose un produit de prêt-à-porter d’une marque française (vêtements, accessoires ou bijoux) chaque jour à prix unique durant 24h. Le concept est très intéressant je trouve. C’est un moyen de se faire connaître très original.

 

  • Pitimana est un site de vente d’objets, de bijoux et d’accessoires de créateurs pour femmes et enfants.

 

  • Fait-maison.com est un site de ventes pour créateurs d’objets faits mains et de pièces uniques en tout genre, et un vide-grenier en même temps.

 

Tu trouveras encore quelques autres noms sur cette page : autoentrepreneurinfo.com/vendre-ses-creations

 

fermture d'a little market

source : pixabay.com

 

Tictail, Wix et compagnie

Ces plateformes te permettent de te créer ton site internet, mais c’est le même piège que ALM, et les autres plateformes. Ton site est hébergé sur cette plateforme, donc le jour où elles ferment, tu perds tout.

Depuis le début des Pies Bavardes, j’explique les dangers liés au fait d’être hébergé sur une plateforme. Il vaut mieux avoir son propre site et son propre hébergement pour son site avec son propre nom de domaine. C’est plus sûr, et en terme de frais tu n’as que ton “loyer” pour l’hébergement de ta boutique à payer (entre 0.99 et 10€ par mois, selon l’hébergeur) et tes noms de domaine à payer une fois par an (10€ le nom de domaine en moyenne).

D’autant plus qu’aujourd’hui, il existe des outils formidables pour créer son site internet.

Avant pour créer un site, il fallait taper des kilomètres de lignes de codes HTML et CSS.

Aujourd’hui tu as des solutions comme WordPress qui te propose de télécharger gratuitement un site tout fait, de le mettre en ligne et de le personnaliser via un backoffice où tu peux tout gérer.

Avant pour chaque modif’, il fallait coder.

Maintenant, tu te connectes à ton panneau d’administration de ton site ou blog WordPress et hop, tu gères tout en quelques clics !

Bien sûr quand si tu es novice, ça va te sembler difficile et inaccessible. Mais il faut du temps pour faire son site, ça ne se fait pas en 1 semaine ! Et à force d’apprendre et de faire soi-même, tu te familiarises avec WordPress assez rapidement car c’est intuitif.

Mon propre site et blog sont faits avec WordPress.

Pour te faire une idée, je te parle déjà de WordPress dans deux articles du blog :

Que tu sois sur une marketplace ou sur ton propre site, je te conseille aussi de lire ou de relire : 6 étapes pour écrire des fiches produits qui font vendre. Ça t’aidera à augmenter tes ventes.

Cela fait un moment aussi que j’ai rédigé un autre article sur les bonnes formations qu’il existe pour WordPress. Je ne l’ai pas encore publié car j’y propose mes services et que mon planning ne me permet par encore de donner des RDV avant la rentrée. Mais je le partagerai quand même avec toi d’ici quelques jours (le temps de faire la relecture) pour que tu aies toutes les infos à ce sujet. Car là, il y a urgence quand même.

 

Conclusion

 

Source : giphy.com

 

 

Je me doute que le sentiment qui prédomine actuellement est la colère, la trahison, l’injustice.

Transforme tout ça en énergie, ne te punis pas pour quelque chose qui n’est pas de ton fait.

On est beaucoup à avoir cette attitude destructrice qui consiste à s’autosaboter quand quelque chose qu’on n’accepte pas nous arrive. Par exemple, foirer son transfèrt de boutique par colère, pour montrer à Etsy les dommages qu’ils font. C’est parfois conscient, parfois inconscient.

Ne gâche pas ton merveilleux projet créatif ou entreprise créative pour ça. Tu es déjà allée plus loin que la plupart des personnes qui restent dans un emploi salarié ennuyeux mais rassurant sans même jamais penser à se lancer dans l’entreprenariat.

Alors part la tête haute, réagis comme une pro que tu es et défoule toi, ici, en commentaire avec nous si tu veux. Ça te fera du bien heart

 

 

 

78 bavardages
  • MdeB Créations
    4 juillet 2017 at 19 h 25 min
    Bravo! Que vos mots sont doux… Je n’ai pas de boutique alm, mais c’est le cas de nombre de collègues créatrices qui sont, en effet, abasourdies depuis l’annonce ce matin…
    Je leur fait suivre votre article dans la foulée 😉
  • Amandine Marchand
    4 juillet 2017 at 19 h 28 min
    Merci pour cet article ( sans trop de fautes 😉 ) il est le reflet de ce que je pense. En plus j’ai migré sur WordPress. Org et l’implémentation de alm était impossible désormais, donc j’ai intégré ma propre boutique à mon site. J’ai désormais juste une dead line plus courte pour le lancer ( direct au retour des vacances) mais c’est une nouvelle aventure, un nouveau challenge ! Courage à toute et merci encore Mélanie pour tes bons conseils 😉 signé: une pie maligne qui ne regrette pas son investissement
  • Nad
    4 juillet 2017 at 19 h 48 min
    Je partage parfaitement ton point de vue et suis en train rédiger un message d’information à tous mes clients d’ALM,(que je vais devoir envoyer un par un via la messagerie interne!) un article dans mon blog et préparer une newsletter, ouf!
    J’avais le projet de monter mon shop et puis.. tu sais ce que c’est, le temps passe, on a toujours autre chose à faire … bref maintenant l’échéance est fixée… à 2 mois! Gloups!
    Cela dit, ALM n’était pas qu’une plateforme de vente, c’était aussi une communauté, je n’ai pas retrouvé cet esprit sur Etsy et beaucoup de membres vont me manquer.
    Bises à toi
  • JUL et FiL - Juliette PETIT
    4 juillet 2017 at 19 h 59 min
    Au top… tout très juste, j’adore!
    Merci Mélanie.
    Merci à ALM qui m’a fait pousser.
    Plein de bonnes ondes à tous et toutes pour rebondir, au plaisir de se retrouver dans nos nouvelles vies!

    Juliette
    JUL et FiL
    “Chef de brigade ALM Nord-Pas de Calais”

  • Madila Thaïs
    4 juillet 2017 at 20 h 05 min
    merci Mélanie, je suis d’accord avec toi sur tous les points sauf que je n’en veux pas à Etsy car les fondateurs d’Alm ont vendu à Etsy pour toucher un magot, au moment où tout allait pour le mieux… Ensuite, ils ont laissé “pisser” comme on dit, et il y a eu la dégringolade, je pense qu’ils se sont investis sur un autre projet. Je savais que ça allait mal car j’ai “acheté” les dépôts d’actes à deux reprises, en février je crois, ils étaient autorisés à continuer à fonctionner bien que leur chiffre de 2015 entamait leur capital et en juin dernier, il y a eu de nouvelles nominations de directeurs généraux (d’etsy Irlande) qui évinçaient le dernier Nico… Voilà, j’ai voulu à ce moment-là écrire une mise en garde sur le forum sur ce que je pressentais, puis je me suis endormie sur mon texte et je n’ai pas eu le courage ensuite d’en reparler : ça allait si mal depuis mars, je me suis dit que je n’allais pas casser l’ambiance au moment des soldes. Je suis d’accord avec toi, il faut compter surtout sur soi-même…
  • Mélanie JUNG
    4 juillet 2017 at 20 h 06 min
    C’est vrai que je connais très mal cet aspect d’ALM et bizaremment, je l’ai toujours trouvé plus présent chez Etsy. Vous pouvez peut-etre vous créer un gros sur FB non?
  • Catherine Murbach
    4 juillet 2017 at 20 h 08 min
    J’ai plutôt tendance à être optimiste en général. Votre texte m’a fait très plaisir
  • dischler audrey
    4 juillet 2017 at 20 h 13 min
    bonjour merci pour cette article j’avoue etre tomber de haut lundi en apprenant la fermeture d’ALM j’avais comme projet de devenir auto entrepreneur j’ai toujours se projet je cherche juste des solutions maintenant une nouvelle plateforme tel que ALM ou un site rien cas moi dans tout les cas je devrais je pense y mettre les moyens financier avoir un site sa coute cher je pense et ensuite toute les plate forme devienne payante maintenant ou se font racheter par etsy
    je réfléchis a toute vitesse pour trouver une solution rentable qui ne me mettra pas sur la paille, ton article ma aider à apaiser ma colère du lundi et à réfléchir plus posément je compte suivre aussi egalement aciddument ton blog qui à l’air vraiment bine pour les personnes qui ont des grands projet comme moi j’avais lu dans le polymère and co deux article de toi je n’est pas tout de suite fait le rapprochement .
    bref sequi est sur c’est que moi personnellement je n’est pas les moyens d’investir sur une plate forme aussi cher qu’etsy se n’est pas de la mauvaise fois mais une reelle réalité je vais donc voir parmi les noms que tu à cité si il y en a une qui me correspond un peux plus je reve dans trouver dans le meme genre qu a little market
    je suis dégoûter car sa commencer à réellement marcher pour moi, petit a petit apres deux ans de travaille acharner. mais bref je ne peux rien faire je dois juste trouver une alternative si des gens on des conseille etc
    je pense que s’entraider entre créateur est important
  • Myriam My Weary Me
    4 juillet 2017 at 20 h 18 min
    Merci pour ce super article <3
  • Mélanie JUNG
    4 juillet 2017 at 20 h 27 min
    oh merci beaucoup <3
  • Mélanie JUNG
    4 juillet 2017 at 20 h 29 min
    merci pour ton témoignage, je n’étais pas au courant de tout ça ! Je suis très loin des marketplaces, car j’ai toujours eu mon propre site. J’avais tenté Etsy et ALM pour avoir du trafic, mais, rien n’était mieux que mon propre site =)
  • anne marquer
    4 juillet 2017 at 20 h 38 min
    bonsoir Mélanie, quelle effervescence autour des créatrices de fait-main depuis cette annonce !
    pour avoir testé, Etsy a les défauts de ses qualités :
    coût = sélection naturelle,
    plateforme internationale = difficulté à se démarquer
    plateforme étrangère = prix en dollars, pas toujours adaptée au marché français (les soldes ne sont pas prévus par exemple)
    des millions de vendeurs et de clients = pas de relations de proximité, pas de manifestations locales à la façon des journées du fait-main d’alm

    Inutile de continuer à comparer désormais ; il faut faire avec ! et rester positif, tu as tellement raison Mélanie ! merci pour cet article qui colle si bien à l’actualité !

    Et, oui, nous nous retrouvons entre alm-euses sur FB 🙂

  • Myrifik
    4 juillet 2017 at 20 h 58 min
    Bravo pour la pertinence de tes mots, Mélanie. On sent que tu sais de quoi tu parles!

    Pour ma part, j’ai 6 années de présence sur ALM et je me considère comme une “survivante”! Ce n’est donc pas la fermeture qui m’empêchera de chercher des alternatives, notamment un BLOG qui me tient à coeur depuis des années (Tu vas avoir une future collègue!).
    Disons que, le plus difficile dans cette histoire, c’est de redevenir “vierge de toutes ventes” ailleurs que sur ce site. J’ai fait une quarantaine de captures d’écran de toutes les super évaluations que j’ai reçue, pour mon plaisir perso, mais aussi pour ma Com’ (Ca peut servir!), j’ai créé une “bannière d’adieu” pour remercier les visiteurs et j’oriente dès maintenant vers ma boutique ETSY! Dès que leur outil de transfert gratuit sera dispo, je viderai ma boutique et je passerai à autre chose! Ca va être difficile, des nuits blanches se profilent à l’horizon, les vacances ne vont pas être super sereines, mais il faut vite réagir parce que le temps est très important quand on créé son activité.
    Les plateformes comme ALM demandent des mises en ligne très régulières et ce n’était plus adapté à mon nouveau mode de fonctionnement de toute façon : Une Collection Événement par mois, lancée en “grande pompe” sur Facebook avec une petite vidéo/diaporama. Je poste des photos de la Collection en cours tout au long du mois et ça plaît énormément! C’est une autre façon d’aborder son travail…

    En tout cas, je souhaite bon courage à toutes les ALMiennes qui traversent cette tempête!

  • Marie
    4 juillet 2017 at 21 h 12 min
    Merci Mélanie <3
    C'est encore une fois un réel plaisir de te lire ! 🙂
    Toujours sous le coup de l'annonce, je ne sais pas encore ce que je vais faire… Mais je préfère voir le verre à moitié plein plutôt qu'à moitié vide.
    Je projetais de me professionnaliser en septembre, de faire tester mes jeux en laboratoire, de peut-être changer de logo… Ben, j'ai plus le choix, y a plus qu'à ! 😉 C'est l'occasion pour moi de faire peau neuve…
    Merci pour cet article apaisant, positif et parsemé de jolies notes humoristiques ! Ça fait du bien !!!
  • Virginie CARON
    4 juillet 2017 at 21 h 18 min
    Merci Mélanie pour ce post qui reflète un bel état d’esprit (ça fait du bien face à toute la colère)! Oui, nous pouvons continuer d’aller de l’avant malgré tout 😉
    Des bisous, Virginie des Petits pieds qui poussent.
  • IRENE PAULETICH
    4 juillet 2017 at 21 h 21 min
    Merci à toi car ton mail m’a redonné le sourire. En plus il s’était perdu dans les indésirables, le coquin… Tu as raison sur toute la ligne, je vais donc me calmer sur les réseaux sociaux, ouvrir un site et relancer la machine. En suivant les conseils de ton précédent mail, ma dernière expo a été un succès…
    à bientôt
  • Darla et Xav Créatrice
    4 juillet 2017 at 21 h 25 min
    Coucou tout le monde^^…. Ton article est génial, comme toujours^^
    Pour moi, qui a une boutique sur ALM, c’est vrai que cette annonce m’a plus que surprise mais, après mûre réflexion et une petit conversation avec toi, je vais saisir cette opportunité pour enfin me consacrer exclusivement à ma eboutique et mes blogs^^…
    Je crois que c’est le moment pour se poser la question déterminante : se lancer ou pas vraiment à ouvrir sa propre boutique en ligne….
    La page de ma 1ère boutique va se fermer en septembre mais une nouvelle aventure s’annonce et je crois que c’est mon meilleur booster^^
  • Atelier Hermione
    4 juillet 2017 at 21 h 51 min
    Merci Mélanie,
    Effectivement une fois la colère et la déception passées,suite à l’annonce de la fermeture d’ALM, je me suis dis que c’était peut une bonne occasion de revoir mes fiches produits et mes types de produits…
    Un site ne vit que s’il y a derrière une bonne communication personnelle..
    Une bonne remise en question forcée, en quelque sorte…
  • Mélanie JUNG
    4 juillet 2017 at 22 h 09 min
    oh géniale ! je suis super contente ! Ce n’est que le début d’un long succès !
  • Marthe Lecapelain
    4 juillet 2017 at 22 h 39 min
    Bonjour et bravo pour cet article.
    Je me permets de vous signaler une nouvelle place de marché éthique
    naturalwoolplace.com
    dédiée à la fibre naturelle : fibre, fil, teinture, créa, matériel, cours, etc.
    et entièrement gratuite, dans laquelle nous sommes attachés à la traçabilité des fibres.
  • Johanna
    4 juillet 2017 at 23 h 04 min
    très bon article!!! je suis assez d’accord mais assez en colère aussi contre alitlemercerie!! c’est vrai positive attitude et changement de direction ne feront pas de mal!!
  • Hazaliwa
    4 juillet 2017 at 23 h 09 min
    Maintenant que la pilule est passée, moins de colère et plus envie que jamais de trouver une alternative à ALM. Esty je tente si cela ne me convient j’aviserai. Tout à fait d’accord sur le fait de ne pas mêler la clientèle dedans. C’est que quand on le vit directement on a moins de recul mais c’est juste du bon sens (que l’on perd parfois sous le choc). Effectivement comme tu me la fait remarqué le site est traduit en français, pourquoi l’avais-je (et d’autres aussi) en anglais je ne sais pas trop. Petite rectification pour primacréa qui a également fermé.
  • Silva adozinda
    4 juillet 2017 at 23 h 15 min
    Merci Mélanie de tous ces conseilles un peut déçu de cette annonce,mais il faut rebondir et aller de l’avant.
  • Mélanie JUNG
    4 juillet 2017 at 23 h 27 min
    merci ! je vais la rajouter à al liste =)
  • Mélanie JUNG
    4 juillet 2017 at 23 h 28 min
    oh mince oui ! Merci , jevais le supprimer de suite de la liste !
    Pour Etsy, tes amies et toi deviez etre sur l’URL anglaise =)
  • Laure-Anne Kondoszek
    4 juillet 2017 at 23 h 29 min
    Je fais partie des lectrices qui lisent mais ne commentent pas souvent. Ça parlera de soi-même…
    Mélanie, je t’aime.
    Tu viens de résumer exactement ce que j’ai pensé de cette nouvelle. Surtout le paragraphe “Ensuite, ça réduit le nombre …” Alléluia ! Depuis quelques temps déjà, je pensais vraiment que ce site faisait plus de mal que de bien aux artisans souhaitant vivre un tant soit peu de leur travail. D’où la réflexion, guidée par tes articles, de passer à autre chose, de réfléchir à son projet et de saisir l’opportunité de changement.
    Alors merci d’en avoir profiter pour donner encore de tes conseils et de l’aide, tu es formidable, continue aussi longtemps que possible !!

    PS : du coup j’en profite. J’avais rêvé ou au début de l’année tu avais parlé d’un partenariat pour bosser/créer son identité visuelle (logo, toussa) ? Qu’en est-il stp, c’était le cas où j’avais encore des restes de champagne du Nouvel An =) ???

  • Mélanie JUNG
    4 juillet 2017 at 23 h 34 min
    Oui c’est en cours avec Corail Indigo =) La personne qui devait le faire à al base c’est désistée, il a fallut que je cherche quelqu’un d’autre =)
  • Estelle Magnin
    5 juillet 2017 at 0 h 07 min
    Merci Mélanie pour cet article, c’est joliment dit… (sur un autre sujet, je suis entrain de préparer des newsletters qui ne s’appelleront pas newsletters du coup pour les abonnés !)
  • Charrier Hélène
    5 juillet 2017 at 0 h 59 min
    Merci Mélanie pour vos conseils ça permet de réfléchir et de se poser les bonnes questions pour continuer et je pense que ce sera avec etsy
  • Raibaut Valérie
    5 juillet 2017 at 7 h 56 min
    Bonjour et merci pour ce message rempli d’espoir!!!
    Je vais de ce pas suivre tes conseils
  • decodariane
    5 juillet 2017 at 8 h 05 min
    Super sympa tous ces conseils, merci!! Ancienne d’ALM, je vais étudier la question!
  • bernabeu Claudine
    5 juillet 2017 at 8 h 18 min
    Merci Beaucoup . C’est important de savoir qu’on est pas seule , et qu’on a des gens avec nous pour trouver des solutions . Merci Encore
  • Laure-Anne Kondoszek
    5 juillet 2017 at 9 h 00 min
    Aaaaah, merci, ça ne disait rien à Laetitia, du coup j’ai crû que j’avais trop abusé de la boisson….
    Bon ben, je continue à patienter =). Merci !!!
  • Magali
    5 juillet 2017 at 9 h 28 min
    merci pour cet article, tous les articles que j’ai lu sur ton blog sont top! pour ma part je n’ai fait que 2 ventes sur ALM depuis 1 an mais ça me permettait d’avoir une vitrine en plus de ma page Facebook… je me posais la question du site mais comme je suis une quiche en info et que pour l’instant le coût d’un webmaster n’est pas envisageable j’avais laissé tomber! mais ton article me boost à me secouer et faire ce que je déteste consacrer du temps à la création d’une boutique en ligne. comme la création n’est pas mon activité principale je lui consacre une grosse partie de mon temps libre et du coup il va falloir le partager avec la boutique en ligne mais c’est pour la bonne cause 🙂 merci en tout cas pour tes articles et ta réactivité 🙂
  • martine saura
    5 juillet 2017 at 9 h 43 min
    Bravo melanie, pour ta réactivité, tellement positive.
    Grâce à tes posts, j’ai peu à peu appris qu’il fallait garder le cap coute que coute, et ne pas écouter les sirènes qui te disent, :tu devrais faire ceci ou ceci, c’est mode, ça marche! J’ai appris à aimer ce que je fais, en etre fière n’est pas trop fort, et me dire qu’il faut la patience d’attendre la cliente qui fera “waouh”! Certes ce n’est pas facile, et souvent aussi beaucoup de découragement à la clé, mais il y a toujours les bonnes personnes pour te dire : ne lache pas continue. Et puis lorsque l’on a une vente, c’est encore plus fort, car tu sais que là tu as trouvé la personne pour qui ta création originale était faite pour elle.
    Merci pour ton analyse pétillante et pertinente. Pour ma part, je suis sur Etsy depuis 2 ans, et j’ai vendu quelques pièces dont une aux Etats Unis. J’avais abandonné très vite ALM pour son coté amateur et prix tirés vers le bas, et surtout pour toutes les créations en photocopie mode!
    J’apprécie ton message pour les infos que tu as rajoutées concernant les marketplaces. Effectivement je ne suis surement pas toujours au bon endroit. Ces infos vont me permettre de rectifier mon placement
    Bravo et continue, ton énergie est communicative
    Martine
  • Marianne Royer
    5 juillet 2017 at 9 h 48 min
    coucou ma belle, merci beaucoup pour cet article, il résume parfaitement la colère et désarroi dans lequel on se trouve, mais comme tu dis il faut positiver. Une question stp, sur ALM, j’ai une boutique mercerie et une market, donc il faudra que je crée deux boutique aussi?
  • Amélie
    5 juillet 2017 at 11 h 03 min
    Merci pour cet article très intéressant !
    Je suis entièrement d’accord avec vous, il faut garder son énergie pour avancer … De toute façon les gros rachats se font toujours de la même manière, alors ça ne m’a pas choqué même si je suis un peu déçue
    J’ai ouvert une boutique sur prestashop il y a 1 an à peu près mais elle n’est pas très visible, 90% de mes ventes se font (faisaient ?) sur alittlemarket… donc la suite va être dur… mais pas impossible ! Je reste positive et je vais travailler pour que ma boutique perso soit plus visible. J’ai aussi une boutique sur Etsy depuis longtemps que je ne m’occupais pas beaucoup… mais quelques ventes quand même (surtout à l’international) donc pourquoi pas, ça peut peut-être fonctionner ! A suivre…
    En tout cas j’ai trouvé dans votre article quelques conseils bien intéressant que je vais m’empresser de mettre en oeuvre, merci !
    Bonne continuation
    Amélie
  • Dabo Jeanne
    5 juillet 2017 at 11 h 24 min
    Merci Mélanie pour cet article hyper positif, en fait dès le 03 juillet au soir j’avais déjà fait mon deuil d’ALM (oh l’ingrate!!!) C’est vrai que ça faisait longtemps que la plateforme buggait allègrement pour tout et n’importe quoi dans la plus grande indifférence des admins. ça devenait vraiment de l’amateurisme.
    Bon, alors je fais quoi maintenant que je suis devenue SPF (sans plateforme fixe)?
    Déjà je prends le temps de réfléchir et d’examiner tous les bons plans que tu nous a donné. Cette fermeture est une occasion de s’améliorer, de devenir encore plus pro. et je sais que nous pouvons compter sur toi pour nous accompagner.
    Merci.
    Jeanne (zeyna-créations)
  • Christine Boumier
    5 juillet 2017 at 12 h 02 min
    Bonjour Mélanie, bonjour à toutes et tous,

    Merci beaucoup pour cet article qui effectivement rebooste, merci pour ton énergie communicative, juste pour être sûre, au final, tu encourages plus à créer notre propre site sur wordpress par exemple afin d’éviter d’être tributaire des enjeux éco des plateformes ? J’ai bien compris ou il faut que je relise ? : ) Il est vrai qu’Etsy est un colosse mais après tout, la même chose peut se reproduire dans quelques années, du coup….je m’interroge sur la meilleure option à choisir…. qu’en dis-tu ? Bonne journée à toutes et tous, et bonne chance pour tous vos projets.

  • Catherine Murbach
    5 juillet 2017 at 12 h 02 min
    par contre, impossible de m’inscrire ou de me connecter sur Etsy. Je peux voir et choisir des produits mais je ne peux pas me connecter ou m’inscrire. Pouvez vous m’aider ?
  • Mireille Hilgenberg
    5 juillet 2017 at 13 h 48 min
    Coucou Mélanie. Merci pour cet article qui me conforte dans mon interprétation de la nouvelle . Je ne restais sur ALM que parce que j’organisais 2 fois/an leurs journées du fait main mais j’en avais RLB de voir 75% des créateurs “particuliers” et qui vendaient souvent plus que nous, forcément … à des tarifs….avec parfois plus de 400 articles…. des particuliers…. et toi, comme une andouille, tu paies le RSI et tout le reste. Alors moi tu vois, ma colère c’était ça, pas la fermeture. J’avais créé mon site déjà, donc du coup, ça va me faire gagner du temps, je vais me consacrer uniquement à mon site. La seule chose qui me dérange un peu c’est ALMercerie, car là ça marchait bien et j’ai des tonnes de surplus d’ateliers car j’ai cessé de donner des cours. Mais, comme je dis depuis lundi, il n’y a que des solutions, ce n’est pas la fin du monde. Je vais même t’avouer que quelque part, je suis soulagée !!! Faut garder la tête froide. Dans 8 jours, nous verrons les choses sous un autre jour.
    Et je suis d’accord avec toi, c’est l’occasion d’une nouvelle communication, j’ai déjà commencé hier en disant sur FB qu’il fallait profiter de cette annonce pour faire d’encore meilleures affaires pendant les soldes. Forcément, il va y avoir des liquidations….
    Excuse mooi, j’ai été un peu longue. En tout cas merci encore de te soucier des créatrices qui te suivent. Belle journée
  • Mélanie JUNG
    5 juillet 2017 at 14 h 17 min
    : aucune idée désolée, je ne connais rien à l’aspect technique des marketplaces
  • Mélanie JUNG
    5 juillet 2017 at 14 h 21 min
    pour moi, il n’y a rien de mieux que son propre site oui =) Mais ça demande du temps, beaucoup de temps. Comme une vraie boutique. Mais une fois que c’est en place, c’est beaucoup plus simple à gérer =)
  • Mélanie JUNG
    5 juillet 2017 at 14 h 22 min
    aucune idée , il faudrait voir ça avec Etsy directement
  • Mélanie JUNG
    5 juillet 2017 at 14 h 24 min
    c’est avec plaisir ! bon courage !
  • Martine Colloredo-Mannsfeld
    5 juillet 2017 at 15 h 07 min
    Merci Mélanie pour ce très bel article, tellement plein de sagesse. Au risque d’être taxée de prétention, voire de mauvaise foi, j’avoue que je voyais plus ou moins venir ce coup de Jarnac, et n’ai donc pas été trop surprise. Depuis qu’ALM s’était vendu à Etsy, et avait perçu le big magot, je n’avais lus confiance. Perso, et après avoir inspecté à la loupe mes phynances, je crois que je vais faire migrer ma boutique vers ETSY, et envoyer un mailing à mes plus fidèles clientes . Pas grand chose a perdre. Encore merci pour tout!! Martine CM ( MarietartineCM)
  • PY Marie Laure
    5 juillet 2017 at 16 h 14 min
    Merci de tout coeur pour cet article.Il m’a redopé et aidé à positiver depuis l’annonce coup de bambou de lundi.Mainteant il faut se retrousser les manches!
    Merci pour les infos sur les plateformes alternatives.Pour ma petite entreprise de layette tricotée main , Etsy n’est peut être pas l’idéal
    Bravo encore pour l’humour et le ton joyeux de tes articles !
    On se sent beaucoup mieux après les avoir lus!
    A bientôt
    Marie Laure
    Ninna Nanna Maille
  • IRENE PAULETICH
    5 juillet 2017 at 16 h 26 min
    je suis sur wordpress, enfin j’essaie, j’ai ouvert le compte cette nuit et j’essaie de comprendre.
  • Virginie Brunou
    5 juillet 2017 at 18 h 17 min
    Bonsoir,
    et merci pour cet article qui m’a permis de relativiser la fermeture d’ALM.
    je ne sais pas si je vais aller sur Etsy,mais au moins, votre analyse très fine m’aura permis d’y réfléchir.
    J’ouvrirais bien ma propre boutique en ligne, mais j’imagine qu’il faut en passer par une autoentreprise, n’est-ce pas ?
    Merci pour votre réponse.
  • Bocquillion christelle
    5 juillet 2017 at 21 h 22 min
    Bonsoir

    Merci pour cet article c’est très gentil d’avoir penser à nous dans cette épreuve, alors non je ne ressens pas de la colère, mais une impression d’abandon, et d’être perdu, et je ne me sens pas du tout prête à passer sur Etsy donc je prends le temps de la réflexion, j’avais essayé de remettre ma boutique à flot correctement sur ALM, photos, mots-clés,fiche produits refaite et puis voilà le couperet et tomber et oui je me demande si je ne vais pas faire mon propre site personnel ce sera plus long car je ne suis pas aussi connue que certaine mais il faut beaucoup de temps et de la patience…

  • Mélanie JUNG
    6 juillet 2017 at 9 h 44 min
    : si tu as du t’inscrire c’est que tu n’es pas au bon endroit. Il ne faut pas confondre wordpress.com qui est une plateforme d’hebergement au même titre que Wix, Tictail, etc, mais avec WordPress. Et wordpress.org où on télécharge son site. J’ai mis des lines vers des tuto pour expliquer comment faire son blog en 2 minutes dans cet article =)
  • Mélanie JUNG
    6 juillet 2017 at 9 h 49 min
    oui mais même en étant sur ALM il le fallait. J’en veux un peu aux 2 Nico qui ont utilisé une partie du Code du commerce pour faire croire qu’on pouvait vendre alors que non. Certes, l’article L121-1 du Code de Commerce dit que « sont commerçants ceux qui exercent des actes de commerce et en font leur profession habituelle ». Mais il précise aussi les principaux critères retenus par l’administration pour qualifier un particulier de professionnel de la vente en ligne. Ces critères sont :

    – la régularité de l’activité et des revenus ;
    – l’existence d’un système organisé de vente à distance, c’est-à-dire la création d’une page de vente, de la rédaction de conditions générales de vente, de la réalisation de publicité ;
    – « les achats de initiaux réalisés dans une finalité de revente », c’est-à-dire si tu as acheté de matériel dans le but précis de le transformer et de vendre ta création ;
    – la création d’une marque du produit ;
    – l’utilisation d’outils professionnels d’expédition des produits, etc.

    Du coup, si tu as une page de présentation de tes créations (marketplace ou blog), que tu as des CGV, un nom de marque, que tu fais des tâches propres à un professionnel de la vente, que tu vends régulièrement tes créations et que ça te génère un revenu tous les mois (si petit soit-il), tu es considérée comme une commerçante de fait au sens de l’article L121-1 du Code de Commerce.

    Ce code du commerce nous dit aussi, dans l’article L110-1, qu’un acte de commerce est “tout achat de biens meubles (pas des meubles hein lol, mais des biens palpables) pour les revendre, soit en nature soit après les avoir travaillés et mis en œuvre”.

  • LECLERCQ BERGER Geraldine
    6 juillet 2017 at 10 h 17 min
    Bonjour Mélanie,
    MERCI MILLES FOIS pour cet article.
    De 1 je n’ai pas reçu le mail de ALM sur sa fermeture mais l’ai vu sur Facebook de “créatrices en colères”.
    De 2, j’ai du coup été au début déçu et commençait à me poser milles et une questions et forcément pas le temps d’y répondre.
    et de 3, voilà que ton article arrive et tombe …à pic. 🙂

    J’ai déjà mon site internet (sans boutique – car pas le temps de vraiment gérer) et je me demandais si ce ne serait pas plus judicieux d’avoir ma propre boutique …. du coup les événements de cette semaine m’ont poussé à la réflexion définitive. Je vais mettre la boutique en marche sur mon site. Donc cet été va être sympa pour tout préparer et être prête pour septembre et grâce à tes conseils pouvoir prévenir les personnes qui me suivent sur Facebook.

    Par contre, ce qui me fait peur c’est comment faire de la pub de mon site internet et amener un plus grand nombre à le visiter. Des idées ? as -tu déjà écrit un article la dessus ?
    Merci encore pour tes précieux conseils.
    Géraldine

  • Mélanie JUNG
    6 juillet 2017 at 10 h 44 min
    : il faut un blog, c’est le meilleur moyen, puis partenariat blogueuse, contact presse etc Regarde dans l’onglet “par où commencer” dans le menu tout en haut, tu as la liste des article du blog, tu trouveras des infos sur tout ça =)
  • Dabo Jeanne
    6 juillet 2017 at 10 h 57 min
    C’est normal qu’une plateforme ferme un jour ou l’autre, rien n’est éternel, mais c’est la manière dont cela a été fait qui m’a agacé. L’annonce de la fermeture a été faite par mail en fin de matinée et à 14h, paf!!! on ne pouvait déjà plus rien mettre en ligne. Ceci étant fait je suppose par rapport aux transfert gratuit des fiches sur Etsy pendant 4 mois. Si ALM avait laissé les mises en lignes accessibles nul doute que toutes (dont moi hi hi…) se seraient précipitées pour rajouter des créations un max dans nos boutiques.
    Bon, on ne va pas épiloguer là-dessus pendant des lustres hein? Il est temps de passer à autre chose.
    Je vais profiter des mises en lignes gratuites sur Etsy (Ben tiens!!!) histoire de tester cette plateforme dont j’entends tout et son contraire.
    Ouvrir aussi un site perso, il est grand temps, ça faisait longtemps que je procrastinais mais là je n’ai plus trop le choix.
    Finalement cette fermeture sera peut-être un bien en nous faisant quitter notre zone de confort qu’était ALM.
    Bon courage à toutes, et merci à toi Mélanie d’exister.
  • Delphy L.
    6 juillet 2017 at 17 h 52 min
    Merci Mélanie pour toutes ces précisions. J’avais ouvert une boutique sur Etsy il y a très longtemps et je n’étais pas emballée par l’anglais. Depuis, je n’y suis pas retournée 😬
    J’ai appris plein de choses qui ont évolué sur cette plateforme. Alors Bye Bye ALM !!! Sans regrets… l’aventure continue, avec ou sans Etsy pour bcp de creatrices (et créateurs).
    Le positivisme est en marche. Forza !!! 😁
  • Valérie nounette
    6 juillet 2017 at 23 h 23 min
    Bonjour
    Ca.fait du bien de te lire…Merci pour tes conseils…
    Par contre pour ceux qui sont particuliers (comme moi), c’est vrai qu’une plateforme c’est le top…mais,quand il n’y a plus et que tu PEUX pas ouvrir une boutique en ligne, comment on fait pour nos créations…
    Un blog ???
    Je suis un peu perdue…
    J’ai déjà une boutique sur Etsy mais,je vendais presque que sur ALM…a mon avis trop de créateurs sur ETSY malgré que leur plateforme est très bien ….
    Donc je réfléchis si le fait de créer un blog ca serait bien…as-tu déjà publié sur ce sujet?
    Et surtout changes rien !!!valerie
  • audrey
    7 juillet 2017 at 7 h 37 min
    je suis aussi particulier et je me retrouve avec le même problème que toi j hésite a aller sur etsy mais il y a beaucoup beaucoup de monde sur cette plateforme pas sur qu’on arrive a si faire une place
    Le blog serais sans doute une bonne idée j’y avait pas penser
  • Marthe Lecapelain
    7 juillet 2017 at 9 h 11 min
    Merci pour l’ajout de Naturalwoolplace.com dans la liste des marketplaces 😉
  • Mélanie JUNG
    7 juillet 2017 at 11 h 39 min
    et : le soucis est qu’en France c’est interdit de vendre des produits neufs sans être déclaré. ALM surfait sur un flou juridique du code du commerce qui n’en est pas un ! Comme je l’ecrivais dans un commentaire plus haut, certes, l’article L121-1 du Code de Commerce dit que « sont commerçants ceux qui exercent des actes de commerce et en font leur profession habituelle ». Mais il précise aussi les principaux critères retenus par l’administration pour qualifier un particulier de professionnel de la vente en ligne. Ces critères sont :

    – la régularité de l’activité et des revenus ;
    – l’existence d’un système organisé de vente à distance, c’est-à-dire la création d’une page de vente, de la rédaction de conditions générales de vente, de la réalisation de publicité ;
    – « les achats de initiaux réalisés dans une finalité de revente », c’est-à-dire si tu as acheté de matériel dans le but précis de le transformer et de vendre ta création ;
    – la création d’une marque du produit ;
    – l’utilisation d’outils professionnels d’expédition des produits, etc.

    Du coup, si tu as une page de présentation de tes créations (marketplace ou blog), que tu as des CGV, un nom de marque, que tu fais des tâches propres à un professionnel de la vente, que tu vends régulièrement tes créations et que ça te génère un revenu tous les mois (si petit soit-il), tu es considérée comme une commerçante de fait au sens de l’article L121-1 du Code de Commerce.

    Ce code du commerce nous dit aussi, dans l’article L110-1, qu’un acte de commerce est “tout achat de biens meubles (pas des meubles hein lol, mais des biens palpables) pour les revendre, soit en nature soit après les avoir travaillés et mis en œuvre”.

    Et sur Etsy, on te demande un Siret pour vendre. Pour les autres plateformes je ne sais pas

  • Dabo Jeanne
    7 juillet 2017 at 12 h 19 min
    Alors il n’y aurait que des pros sur Etsy?
  • Anne-Marie
    7 juillet 2017 at 12 h 53 min
    Merci d’avoir réagi si vite et efficacement, et de partager avec tous les créateurs en détresse…
    Et merci de nous booster pour transformer ce problème en solution.
    MO TI VEE!!!
  • Mélanie JUNG
    8 juillet 2017 at 0 h 37 min
    non, il y a aussi des aprticulier
  • Dabo Jeanne
    8 juillet 2017 at 8 h 28 min
    Depuis la fermeture d’ALM il y a beaucoup d’offres de parrainage pour ouvrir une boutique Etsy avec 40 mises en lignes gratuites venant pour la plupart de particuliers, assez nombreux finalement sur Etsy, qui de ce fait obtiennent également 40 fiches gratuites. Donc je me pose la question: Est-ce nouveau qu’ Esty demande un numéro de Siret?
  • Le Ruban Zébré
    9 juillet 2017 at 16 h 09 min
    Coucou Mélanie
    Je suis tout à fait d’accord avec toi sur le fait que la fermeture d’ALM est peut-être un mal pour un bien pour beaucoup de créateurs qui vont être obligés de se remettre en question et de quitter le “confort” de la boutique ouverte depuis plusieurs années. Je fais ma maligne, mais pour ma part je suis salariée, et mon activité d’auto-entrepreneur en encore à ses débuts, je ne fais pas partie des créatrices qui vivaient de leur vente sur ALM, je pense que pour les créatrices qui ne vivent que de ça, la situation est beaucoup plus compliquée… Pour ma part, je me suis vraiment remise en question puisqu’il fallait trouver une solution en urgence, et en recherchant d’autres solutions j’ai compris que la création d’un eshop à partir d’un blog n’était pas un projet inatteignable, ce que tu me confirmes ici. En solution d’urgence, je me suis tournée vers Tictail (la plateforme, même principe qu’ALM, pas la solution payante de eshop, car je suis bien d’accord avec toi qu’il vaut mieux être autonome sur ce coup là), et non vers Etsy car je ne suis pas du tout d’accord avec ta vision d’Etsy (pas taper, pour une fois que je ne suis pas d’accord avec tes articles ^^).
    J’ai fait un article sur mon blog et une vidéo sur ma chaîne Youtube pour expliquer factuellement ce qui s’était passé et ce que j’allais faire ensuite, article que j’ai fait relire pour être bien sûre qu’il ne transparaissait pas d’animosité vis à vis de Etsy ou ALM, puisque ce n’était vraiment pas le but. En 24h cet article et cette vidéo ont eu plus de vues que le cumul des tous mes autres articles et vidéos, et j’ai même gagné des abonnés … On disait plus haut, un mal pour un bien ?
    En conclusion, je voudrais souhaiter un bon rebondissement à tous les créateurs et créatrices d’ALM qui passeront par ici !
  • La Joyeuse Théoricienne
    10 juillet 2017 at 16 h 38 min
    Super articles !! Si juste et sur le ton de l’humour, j’adore ! Bravo à toi 🙂

    Le Théorème des Petites Joies

  • Mélanie JUNG
    14 juillet 2017 at 22 h 40 min
    non, ça a toujours été le cas =)
  • Mélanie JUNG
    14 juillet 2017 at 22 h 44 min
    : meuh non jte taperai ps =D Surtout que j’en ai appris des pas cool sur Etsy recemment =/
  • Laure LP
    2 août 2017 at 11 h 20 min
    Merci pour cette article. Oui ALM ferme, y voir un côté positif pour voir les choses autrement et faire les choses autrement. Perso j’ai une boutique ALM et Etsy en qualité de particulier (donc à ce stade vu les articles de droits que tu as mis en qualité de vendeur je n’arrive plus à suivre…) A-t-on le droit de vendre en qualité de particulier ou pas ? Beaucoup d’entres nous je pense le font pour pouvoir passer auto-entrepreneur par la suite. C’est mon cas mais je ne décolle pas. Bon ce n’est pas mon activité principale (j’ai déjà un boulot et je n’y suis pas malheureuse) mais plutôt une passion. Je ne suis pas très productive aussi car manque de temps (je bosse à plein temps) et j’aime faire beaucoup de choses (je ne suis pas concentrée sur une seule catégorie de création) et ça prend du temps pour créer donc j’attends de voir car mon but premier est surtout de donner des cours dans quelques années. Comme alternative pour le moment je me suis mise sur handmade at amazon. Bon il y a aura des avantages et inconvénients comme partout mais 2 plateformes de vente cela me suffit (etsy et handmade donc…) Pour mon propre site oui, si je vends plus et donc là je passerai pro… J’ai lu en effet beaucoup de vendeurs ALM en colère et désemparé. Il faut se dire qu’il y a toujours une solution d’où ton article où je suis entièrement d’accord. Je t’ai découverte par hasard et j’aime bien ton blog. J’ai lu aussi ton article sur “instagram” que j’adore (c’est le seul réseau social que je préfère d’ailleurs). Tu as aussi pinterest pour le partage des créateurs, une vrai mine d’or (bon par contre c’est plus des photos partagés avec tuto etc…, le dialogue n’a pas trop sa place)

    A bientôt

  • Mélanie JUNG
    2 août 2017 at 16 h 42 min
    Coucou Laure, non légalement tu n’as aps le droit de vendre des objets que tu fabriques sans SIRET.
    Si tu ne décolles pas c’est parce que tu crées trop de choses justement.En faisant ça tu te noies dans la masse car ta signature artistique n’est pas identifiable parmi les autres.
    Attendre d’avoir les moyens pour se lancer est un piège, car finalement, inconsciemment, tu ne feras jamais rien pour réussir, sauf attendre. T’obliger à te lancer, te met dans une attitude gagnante qui se ressent et te fera rencontrer des personnes ou des opportunités =)
  • anne marquer
    4 août 2017 at 12 h 57 min
    bonjour Mélanie,
    Pour ma part, avoir pu faire quelques ventes en tant que particulier (oui, après t’avoir lue, je sais désormais que c’est pas bien 🙂 ) me permettra de financer mon stage de préparation à l’installation pour être immatriculée tout bien comme il faut en tant qu’auto-entrepreneuse à la rentrée…
    Sinon, concernant Instagram, j’ai pas bien compris l’utilisation des #… où, comment, pourquoi ? je débute sur ce média ; j’ai besoin de ton aide précieuse !
    merci d’avance
    Anne
  • Mélanie JUNG
    4 août 2017 at 23 h 25 min
    Écris ton commentaire sous l’article sur Instagram, Sophie te repondra mieux que moi ♡
  • anne marquer
    5 août 2017 at 12 h 06 min
    ok, Mélanie, c’est ce que je viens de faire. Et puis, je me suis abonnée à sa newsletter pour avoir des astuces et conseils… Merci pour ta réponse en tout cas !
  • corinne dumont
    26 septembre 2017 at 11 h 47 min
    Super les infos, les conseils… comme d’hab !
    Moi, je pense que le mieux c’est de squatter plusieurs sites, d’avoir plusieurs boutiques…
    cdt, corinne
  • corinne dumont
    26 septembre 2017 at 16 h 56 min
    A ce jour, j’ai “3 boutiques” en ligne, mais je les ai bien identifiées et différenciées dans leur but et leur contenu, alors je suis confiante… j’essaie et puis je verrai…
    Merci, à bientôt, corinne
  • corinne dumont
    27 septembre 2017 at 14 h 35 min
    Merci ! super toujours ton avis… à bientôt !

Laisser un bavardage